L’histoire, vraiment trop injuste, des deux frères !

L’histoire, vraiment trop injuste, des deux frères daprès Genèse 4, 1-8.  Ce texte est un récit ancien qui parle de la vie humaine ! Qu’il soit vrai ou non, toute ressemblance avec nos vies est bien réelle. Les noms des personnages ont été changés pour préserver leur identité…

Narrateur-trice- : Avant, c’était la belle vie côté jardin ! Mais ça c’était avant ! Maintenant, c’est la vie de confinement à côté du paradis en mode : couvre-feu. Tout ça, à cause d’un tube de DJ Snake sur une story de « pomme », de deux « poires » et d’un tas de pépins ! Bref, aujourd’hui, de son union avec son homme, Eeva devient enceinte pour la première fois ! C’est une sacrée surprise pour elle, qui n’en revient toujours pas ! Ecoutez-là plutôt !

Eeva : P… J’ai fait un homme avec Donnadieu… Youpi ! Ça marche !

Narrateur-trice- : Ah ! Oui ! Pour ceux qui n’auraient pas compris du premier coup ! Et j’avoue que ce n’est pas simple ! Donnadieu c’est « Dieu donna » en verlan… Exit son homme ! Monsieur Adam ! Comme si Dieu était le père… Mais, voyons la suite…

Eeva : « J’ai fait un homme, un vrai » ! On va l’appeler : « Caïd »

Narrateur-trice- : Et sans transition, pour ne pas perdre l’habitude, voilà qu’elle fait un petit frère à Caïd !

Eeva : C’est pas sorcier de faire des gosses ! Mais ça m’a tout de même un peu fatigué ! Je vais me reposer maintenant et les laisser se débrouiller ! J’ai pas trop le temps de les élever !

Narrateur-trice- : Et Eeva s’est posée pour souffler un peu. Vous voulez peut-être connaître le nom du petit frère ? C’est Bebel ! Le genre qui parle pas, très discret, un courant d’air… Comme la fumée, il ne fait que passer ! Les deux gamins traînent tout le temps dehors et personne pour les éduquer… Caïd, plus tard, va…

Caïd : C’est bon là ! J’suis assez grand maintenant pour dire ce que j’veux faire plus tard ! Je vais me reconvertir dans la culture bio. Avec les VG et les Végan, tout ce qui pousse sous la terre, naturellement, va revenir en force sur le marché ! C’est l’avenir…

Narrateur-trice- : Son petit frère, Bebel, s’est investi dans l’élevage intensif ! Tout ce qui a quatre pattes ou même deux et qui bouffe de l’herbe sur la terre ! Il veut devenir fournisseur exclusif pour les burgers, les méchouis et les BBQ ! Vous voyez deux frères, avec des métiers aux opposés et sans aucune relation… Jusqu’au jour où Donnadieu s’en mêle… Certains appellent cela la Baraka, la chance, la veine, la fortune… A l’époque on pensait que Dieu assurait un max de production !

Donnadieu : Allez les gars ! Présentez-moi les best off de vos produits et je triple les gains du gagnant !

Caïd : Je vais lui offrir un panier garni de mes meilleures fruits et légumes, garantis sans pesticides, issus de mon commerce de proximité ! On peut dire que j’en ai sué pour les faire pousser !

Narrateur-trice- : Bebel a choisi les bêtes les plus grasses et les a préparées à Donnadieu en version : bleues, saignantes ou à point ! Un vrai régal pour les narines et de quoi faire baver d’envie !

Donnadieu :  » Humm ! Même si cha râle ! Rien ne remplace une bonne viande bien grasse ! »

Narrateur-trice- : Faut croire que Donnadieu n’aime pas les choux de Bruxelles ni les épinards… Ce serait un carnivore ? Bebel s’est fait remarquer et c’est le Fastfood, le grand gagnant ! Mais voyons comment Caïd digère la nouvelle ?

Caïd : C’est injuste ! C’est vraiment trop injuste ! Comment vous voulez, sans pesticide ni polluants, que je maîtrise la fertilité de la terre ? J’y peux rien ! Je me tue à essayer de produire sans nuire et voilà le résultat ! J’ai trop le seum, la haine, la rage… Et c’est l’autre qui l’emporte, cash !

Narrateur-trice- : Bon, une fois qu’il avait bien mangé, Donnadieu a bien vu que Caïd avait la tête des mauvais jours et qu’il tirait la tronche jusque parterre ! Tout cela n’était pas bon pour le business, il fallait réagir… Il le convoqua dans son bureau !

Donnadieu : Yoh ! le Caïd des champs ! Je vois bien que tu fais la gueule ! Mais c’est comme ça ! Il y a des injustices et des inégalités ! Personne n’est semblable à l’autre ! C’est aussi cela la différence ! Ne te laisse pas abattre ! Cette fois c’est ton frère, mais la prochaine fois…

Caïd : Tu ne m’as pas laissé de choix ! J’ai pas choisi d’avoir un frère ou une sœur, mais je peux choisir d’être un frère ou une sœur pour un autre ! J’ai rien de commun avec ce Bebel ! On ne vient pas de la même planète !

Donnadieu : Mais tu peux décider maintenant de ne pas rester la face contre terre et de ne pas mariner dans ta colère ! Si tu te décides à te relever, à regarder Bebel, à lui parler… Tu reprendras le dessus…

Caïd : Je ne sais pas ! J’y arrive pas ! J’ai trop la haine ! C’est comme si cette colère était devenue un aliène qui me dévore de l’intérieur et que je n’arrive plus à calmer ! Je suis en train de péter un câble ! Je vais en faire de la viande froide… Du Bebel !

Donnadieu : Prends garde de pas tomber du côté obscur ! Une fois le pas franchi, tu ne pourras plus revenir… Tu as toujours le choix… Je suis partout avec tous ! Mais c’est toi qui décides de ta relation avec moi et avec l’autre ! Alors tu préfères jouer au gamin qui casse tout ou devenir adulte dans ta manière de te comporter ? Sache que, peu importe ce que tu vas faire, je serai toujours avec toi, n’importe où ! Même si tu deviens le Caïd de la cité !

Narrateur-trice- : Lorsque Caïd quitta le bureau ovale de Donnadieu, il décida enfin de parler à son frère ! Il lui dit :  » Sortons… »

Et à ce stade du récit, il y a plusieurs possibilités :

  • Les jeunes inventent et improvisent la suite
  • Les spectateurs décident de la suite
  • On s’arrête là !

Crédits : Frédéric Gangloff (UEPAL), Point kt – photo Pixabay