image_pdfimage_print

 

Voici une idée pour raconter aux enfants, de manière vivante et interactive la parabole de la brebis perdue, à l’aide de figurines bibliques

Matériel :

  • tissu vert
  • 2 ou 3 gros cailloux
  • des cailloux un peu plus petits pour le muret de l’enclos
  • une figurine de berger
  • des moutons
  • quelques branches vertes (buissons)

Mise en scène de départ : une grande surface verte ; d’un côté les gros cailloux et les buissons disposés pour qu’un mouton puisse y être caché, de l’autre côté un enclos assez grand pour que tous les moutons y entrent, au milieu le berger. On peut ajouter un petit ruisseau.

Texte biblique : Luc 15/1-7

Déroulement :

  • Les enfants observent et décrivent la scène : un paysage, un berger (à quoi le reconnaît-on ?)
  • Question de l’animateur : « Que manque-t-il ? » Puis, il donne 1 mouton à chaque enfant (si le groupe n’est pas grand on peut donner 2 moutons à chacun ou au contraire donner un mouton pour deux si le groupe est grand). Les enfants posent les moutons autour du berger.
  • Question de l’animateur : « Que fait le berger ? »

  • Réponses des enfants (complétées si nécessaire par l’animateur) : il surveille, trouve de l’herbe, de l’eau, défend les moutons contre les bêtes sauvages, les voleurs et le soir, il rassemble les moutons dans un enclos. Pour expliquer le travail du berger aux temps bibliques, on peut s’appuyer sur Vie et coutumes du peuple de la Bible de Silvia Gastaldi et Claire Musatti, Editions du Signe, Strasbourg, 1999, p.7.
  • L’animateur enlève 1 mouton et le cache.
  • Les enfants prennent les moutons et les posent dans l’enclos, ils constatent qu’il en manque un.
  • Question de l’animateur : « Que va faire le berger ? »  Laisser la parole aux enfants pour faire des propositions puis enchaîner avec la suite du récit
  • Suite du récit : « Jésus raconte : le berger cherche le mouton perdu, le prend sur ses épaules et la ramène au troupeau. » L’animateur fait évoluer la scène : le berger cherche la brebis égarée, la prend sur ses épaules et la ramène avec les autres dans l’enclos.

« L’histoire pourrait s’arrêter là mais Jésus ajoute : ”Le berger appelle ses amis pour leur faire partager sa joie. Dieu se réjouit quand quelqu’un qui était loin de lui revient, il aime tous les humains.” » L’animateur met le berger face aux enfants, bras ouverts dans un geste d’appel et d’accueil.

Crédit : Marthe Balla