image_pdfimage_print

Culte en plein air avec Aryélon le lionceau. Inspiré du matériel Aryélon

Matériel

  • Préparer une mini piscine remplie d’eau, cruches pour verser de l’eau…
  • Préparer des fleurs (voir le modèle dans ARYELON Rencontre 8+animations été + des crayons de couleurs foncées pour tous : 80 ou 50
  • Table pour exposer les bricolages des enfants, accrocher les ribambelles aux fenêtres

 

Prélude et Accueil (pour présenter Aryélon)

Aryélon : Bonjour tout le monde, bonjour les enfants !

Les enfants, pouvez-vous expliquer aux adultes qui je suis ? … Oui, je m’appelle Aryélon et je suis un lionceau et plus tard, je serai le roi des animaux ! Et un roi a besoin de beaucoup de sagesse. Depuis septembre dernier, j’ai découvert avec les enfants plein d’histoires de la Bible qui parlent de la sagesse et de la folie. Et j’espère qu’ensemble, nous avons grandi en sagesse tout au long de cette année qui était un peu… folle ?

Enfant : Moi, j’ai découvert ceci : ce qui est sage et bon aux yeux de Dieu ne l’est pas peut-être pas pour le monde dans lequel nous vivons. La Bible ne nous apprend pas comment multiplier des richesses matérielles. Dieu parle de la richesse de nos dons, de nos talents, de notre personne. Dieu m’appelle à être bon envers moi-même et bon envers les autres. C’est cela, la sagesse de Dieu. Ce matin, nous parlerons de cette sagesse-là.

Chant : Seigneur, nous arrivons des 4 coins de l’horizon Arc 214

Refrain : Seigneur, nous arrivons des quatre coins de l’horizon, nous voilà chez toi.
Seigneur, nous arrivons des quatre coins de l’horizon, dans ta maison.

  1. Nous avons marché sur des routes humaines,
    Nous avons porté le fardeau des jours,
    Nous avons souffert la fatigue et la peine,
    Nous avons offert simplement notre amour. Refr.
  2. Nous avons marché au milieu de nos frères,
    Nous avons porté le poids de nos jours,
    Nous avons souffert en voyant leur colère,
    Nous avons offert simplement ton amour. Refr.
  3. Nous voici enfin tous autour de la table,
    Rassemblés ici pour parler de toi,
    Tu nous as nourris d’un amour formidable
    Et nous te chantons simplement notre joie.

Refrain final : Seigneur, nous arrivons des quatre coins de l’horizon, nous voilà chez toi.
Seigneur, nous te chantons, nous te louons, comme il fait bon, dans ta maison !

Prière d’ouverture 

Adulte : Au début ce culte, nous aimerions nous adresser à Dieu d’une façon très simple, telle que nous le faisons habituellement avec les enfants. Lorsque nous nous rencontrons, nous faisons la prière avec les pierres. Vous savez peut-être qu’un jour, certains gens dirent à Jésus : « Maître, fais taire tes disciples ! » Jésus répondit : « Je vous le dis : si eux se taisent, les pierres crieront ! »

Nous avons ici une pierre rouge, une pierre noire et une pierre blanche. Chaque enfant pose alors une pierre ou plusieurs devant lui. S’il est heureux, il pose la pierre blanche. S’il est triste, la noire, s’il est en colère, la rouge. Et il peut dire pourquoi il se sent ainsi. Nous avons demandé aux enfants et à d’autres personnes de la paroisse de faire cet exercice et nous déposons à présent devant vous et devant Dieu leurs pierres de joie, de colère et de tristesse. Et vous, en pensées, vous pouvez aussi rajouter vos pierres.

Dieu, toi qui nous consoles, voici nos pierres noires, voici pourquoi nous sommes tristes.
(Un ou plusieurs enfants posent une pierre noire sur l’autel) Je suis triste parce que la situation actuelle rend impossible tout dialogue ;

Dieu, toi qui entends nos cris, voici nos pierres rouges, voici pourquoi nous sommes en colère.
(Un ou plusieurs enfants posent une pierre rouge sur l’autel) 

  • Je suis en colère parce que les inégalités se creusent à nouveau et que la fraternité redevient un vain mot.
  • Je suis en colère face à l’obligation de pensée unique qui domine et qui ne laisse rien présager de bon

Dieu, toi te réjouis avec nous, lorsque nous allons bien, voici pourquoi nous sommes heureux.
(Un ou plusieurs enfants posent une pierre blanche sur l’autel) 

Dans un moment de silence, nous pouvons aussi mettre nos pierres sur l’autel, nos soucis, nos douleurs, notre solitude, nos inquiétudes, ainsi que nos petites et grandes lumières, nos joies, notre reconnaissance.

Musique méditative

L’eau de la grâce 

Vous vous demandez peut-être pourquoi nous avons installé une piscine ici. Non, nous n’allons pas y jeter les pasteurs, ni Aryélon, qui en plus n’aime pas trop nager. Nous avons installé cette petite piscine, car il faut bien un récipient pour montrer et garder l’eau. L’eau qui est si importante pour tout ce qui vit. Pour les êtres humains, pour les animaux, pour toute la création.

Voici l’eau qui lave. Qui rafraichit. Qui fait du bien. Qui peut aussi être dangereuse. Mais même Aryélon, qui n’aime pas tellement l’eau, sait bien que sans eau, il ne peut pas vivre. C’est aussi l’eau du baptême. En voyant cette eau, nous pensons à Dieu qui nous donne la vie.

Nous avons pu dire à Dieu ce qui nous rend triste, joyeux ou en colère, car il nous accepte tels que nous sommes, sans nous juger. Cette eau est le rappel que nous sommes des sœurs et des frères, baptisés par la même eau. Nous pouvons avoir confiance en Dieu. Dieu nous offre la vie. Et il nous appelles à partager un peu de sa force et de sa joie avec ceux qui nous entourent.

Dieu, merci pour cette eau ! Merci pour la vie ! Merci pour cette famille spirituelle que nous sommes !

Et en te disant merci, les enfants versent à présent symboliquement encore un peu d’eau dans la piscine. Plus tard, vous le verrez, elle nous servira encore. Entretemps, chantons notre reconnaissance ! Alléluia !

Les enfants versent encore deux, trois ou quatre cruches d’eau dans la piscine

Chant : Cherchez d’abord le Royaume de Dieu (All 14-09 ; Arc 181)

  1. Cherchez d’abord le Royaume de Dieu, cherchez d’abord sa justice !
    Et toutes choses vous seront données en plus, allélu, alléluia !
    Alléluia, alléluia, alléluia, alléluia !
  2. Vous ne vivrez pas de pain seulement, mais bien de toute Parole
    qui sortira de la bouche du Seigneur, allélu, alléluia !
    Alléluia, alléluia, alléluia, alléluia !

 

Une famille invitée par Dieu : diverse et riche par sa diversité

Regardons autour de nous. Nous sommes ici rassemblés. Tous différents. Tous invités par Dieu. Quelle richesse ! Mais connaissons-nous la richesse de l’autre ? Nous avons parfois même du mal à dire quels sont nos talents à nous, nos dons, nos compétences… Ce ne sont pas forcément des choses qui nous aident à être efficace et performants dans notre société, mais chacun de nos talents, c’est une richesse et un cadeau de Dieu.

C’est peut-être le moment d’y penser. Vous avez reçu une fleur. Au cœur ce cette fleur, vous pouvez noter votre richesse et vous avez le droit de vous faire aider si vous avez du mal. Ensuite, vous pliez les pétales vers l’intérieur. (montrer) Maintenant, on ne voit plus ce qui est écrit. Et à la fin du culte, chacun est invité à poser sa fleur sur l’eau de la grâce… Et vous verrez, votre fleur s’ouvrira avec toutes les autres fleurs.

 

Interlude par le groupe musical « Ballade« 

pendant l’interlude, temps de réfléchir.
Au moment d’annoncer le chant, inviter déjà les enfants qui auraient terminé la fleur à la poser sur l’eau, l’assemblée pourra le faire à la fin du culte 

Chant : Hiné ma tov  Arc 164 / Alléluia 12-16 

Joie pour des sœurs et des frères de demeurer ensemble, dans l’unité, la prière, par l’Esprit qui rassemble.

Ah ! qu’il est doux de demeurer ensemble. Ah ! qu’il est doux de demeurer ensemble.

Hiné ma tov ouma nayim chévèt arhim gam yarhad. Hiné ma tov ouma nayim chévèt arhim gam yarhad.

Hiné ma tov chévèt arhim gam yarhad. Hiné ma tov chévèt arhim gam yarhad.

 

Aryélon introduit l’histoire biblique

Est-ce que vous vous souvenez des histoires que nous avons lues ensemble ? La parabole du riche fou, l’histoire du roi Saül, la parabole de l’homme qui construit sa maison sur le sable et celui qui construit sur le roc ? L’histoire du père qui accueille son fils à bras ouverts, alors que celui-là avait fait plein de bêtises ? Nous avons aussi parlé de la visite de l’ange qui contre toute attente, est bien accueilli par Marie.

À la fin de l’année scolaire, je me demande : que disent ces histoires sur Dieu ? On parle bien de la sagesse et de la folie des hommes. Mais Dieu, aux yeux du monde, fait souvent des choses qui paraissent folles ! Dieu est patient, généreux, ne pense aucunement à lui mais à nous…

J’ai encore une dernière histoire pour vous. Ecoutez bien !

Évangile de Luc 14,15–24 – E !

  • Narrateur           Un jour de sabbat, Jésus entre dans la maison d’un chef des Pharisiens pour y prendre un repas. Un de ceux qui sont à table dit à Jésus :
  • Convive               Il est heureux, celui qui prendra son repas dans le Royaume de Dieu !
  • Narrateur            Jésus lui répond par cette histoire :
  • Jésus                  Un homme prépare un grand repas et il invite beaucoup de monde. À l’heure du repas, il envoie son serviteur dire aux invités :
  • Serviteur             Venez ! Maintenant, c’est prêt !
  • Jésus                   Mais tous les invités, l’un après l’autre, se mettent à s’excuser. Le premier dit au serviteur :
  • Invité 1                Je viens d’acheter un champ et je dois aller le voir. Je t’en prie, excuse-moi.
  • Jésus                    Un autre dit :
  • Invité 2                Je viens d’acheter cinq paires de bœufs et je vais les essayer. Je t’en prie, excuse-moi.”
  • Jésus                    Un autre dit :
  • Invité 3                Je viens de me marier, c’est pourquoi je ne peux pas venir.
  • Jésus                  Le serviteur revient chez son maître et il lui raconte tout cela. Alors le maître de maison se met en colère et il dit à son serviteur :
  • Maître                 Va vite sur les places et dans les rues de la ville, et amène ici les pauvres, les infirmes, les aveugles et les boiteux.
  • Jésus                  Après un moment, le serviteur vient dire :
  • Serviteur             Maître, on a fait ce que tu as commandé, et il y a encore de la place.
  • Jésus                  Le maître dit au serviteur :
  • Maître                 Va sur les chemins et près des champs. Ceux que tu rencontreras, oblige-les à entrer chez moi. Ainsi, ma maison sera pleine. En effet, je te dis une                                 chose : parmi ces premiers invités, personne ne mangera de mon repas !

Chant (JMP) : Viens, ami

Refrain : Viens, ami, faisons la fête, Dieu appelle. Viens, ami, les tables sont prêtes, elles sont belles.

  1. Pardon, j’ai ach’té un champ. Non, je ne peux venir, il me faut le voir, c’est ennuyeux. Refr.
  2. Pardon, j’ai ach’té des bœufs. Non, je ne peux venir, je dois travailler, c’est ennuyeux. Refr.
  3. Pardon, je m’suis marié. Non, je ne peux venir, et l’abandonner, c’est ennuyeux. Refr.
  4. Nous sommes tous fort occupés. Nous ne pouvons venir vers vous, festoyer, mille pardons.

 

Après l’histoire biblique 

Quelques phrases comme introduction, puis des questions : Accepteriez-vous de venir à ce banquet ? Qui, dans votre rue, choisiriez-vous d’emmener à ce dîner ? Peut-être essayer de faire le lien avec le manque de contact social depuis plus d’une année ?

Musique 

Prière pour les autres 

  • Seigneur, tu n’es pas loin de nous, nous pouvons te rencontrer en toute personne.
  • Aide-nous à ne pas avoir peur de l’autre, donne-nous le courage de nous ouvrir et d’aimer.
  • Seigneur, chez toi, tous sont invités.
  • Aide-nous à être attentifs aux plus faibles parmi nous, aux petits, aux pauvres, à ceux qui sont différents, aide-nous à ne juger personne.
  • Seigneur, nous regrettons parfois d’avoir dit non. Parfois aussi, nous nous en voulons d’avoir dit oui.
  • Redis-nous qu’il est toujours possible de revenir sur nos pas. Apprends-nous à nous ouvrir à l’inattendu et à la surprise.
    Donne-nous la sagesse du discernement, pour que nous sachions de plus et plus ce qui importe vraiment dans la vie.
  • Seigneur, tu es venu dans notre monde, tu es toujours près de nous.
  • Aide-nous dans notre quotidien à être des signes de ta bienveillance, de ta justice, de ta paix.

Terminer par la prière « Notre Père » (avec gestes)

Annonces  et Chant : Dites Amen ! NL 78

Nous le chanterons d’abord en français, puis en xhosa, une des langues parlées en Afrique du Sud.

Cantor : Dites Amen !
Tous : Amen, le Seigneur est vivant !
Cantor : Dites Amen !
Tous : Amen, le Seigneur est vivant !
Cantor : Dites Amen !
Tous : Amen, Amen, Amen, Amen, Amen, le Seigneur est vivant !

Cantor : Masithi
Tous : Amen, siyakudumisa.
Cantor : Masithi
Tous : Amen, siyakudumisa.
Cantor : Masithi
Tous : Amen, Bawo, Amen, Bawo. Amen, siyakudumisa.

Bénédiction 

À la fin du culte, c’est souvent le pasteur qui étend ses bras en donnant à tous la bénédiction de Dieu. Parfois aussi, le pasteur peut faire vers l’assemblée un signe de croix. La croix qui est une folie aux yeux des hommes, mais qui rappelle aux chrétiens que Dieu est près des petits, des malades, des souffrants… et qui dit aussi que la croix et la mort, ce n’est pas la fin. Il y a plus fort. Il y a l’amour de Dieu que nous essayons de vivre dans notre communauté et dans notre monde. C’est pourquoi nous vous invitons à nous donner mutuellement ce signe de croix. Folie pour notre monde, sagesse pour Dieu.

Musique par le groupe « Ballade », collecte

Chacun, au fur et à mesure, pose sa fleur sur l’eau. Merci de veiller aux distances !

Crédit : Roos Van de Keere et les animateurs, animatrices du Dimanche Des Enfants de la Robertsau (UEPAL) Point KT.