Culte de famille pour la création

Dans le cadre du « Temps pour la Création 2021 » voici un culte de famille proposé par la pasteure Claire de Lattre-Duchet. 

 Accueil :

La grâce et la paix nous sont données de la part de Dieu notre Père et de Jésus Christ notre Seigneur. Bienvenue à chacune et chacun d’entre vous pour ce culte.

(La suite d’après : Saison pour la Création 2019 : Toucher et être touché, p.10)

  • Nous nous retrouvons ce matin, en communion avec toute la création, nature puissante et fragile, féconde et bénie.
  • Dieu, créateur et accompagnateur de nos vies et de notre monde, nous attend et nous accueille.
  • Nous voici invités à la louange et à la prière pour toute la Création, ce monde qui est autour de nous, en nous, et que nous connaissons parfois si peu.
  • Nous voici invités à l’écoute et la communion, enfants d’un même Père, nous sommes unis les uns aux autres et au monde pour toujours sous son soleil. Amen

 

Cantique : Psaume de la Création/2-4

Louange – action de grâce : (les deux premières phrases de l’officiant sont tirées d’Antoine Nouis, La Galette et la Cruche, tome II,  p. 54)

  • Officiant : Pour l’arbre planté au seuil de ma maison qui raconte ta beauté et chante ta création
  • Tous : Loué sois-tu, Seigneur !
  • Officiant : Pour le jour à midi quand déborde la lumière et pour l’ombre de la nuit qui murmure son mystère
  • Tous : Loué sois-tu, Seigneur !
  • Officiant : Pour la douceur du soir et la fraîcheur des matins, pour le soleil et la pluie
  • Tous : Loué sois-tu, Seigneur !
  • Officiant : Pour les oiseaux qui chantent et les sources qui murmurent, pour le calme des lacs et le fracas des cascades
  • Tous : Loué sois-tu, Seigneur !
  • Officiant : Pour les îles dispersées au creux des océans, pour les montagnes enneigées et les vallées verdoyantes
  • Tous : Loué sois-tu, Seigneur !
  • Officiant : Pour les blés qui mûrissent et deviennent pain, pour les fruits, les légumes et tous les biens dont tu rassasies notre corps et notre âme
  • Tous : Loué sois-tu, Seigneur ! Amen.

Répons : adapté de Louange et Prière 232 (1ère strophe : paroles modifiées en partie) Partition : Les cieux racontent ta grandeur partition

Les cieux racontent ta grandeur ; Ils font connaître ta splendeur

Par leur magnificence ; Le chant mélodieux des oiseaux

Et le doux murmure des ruisseaux Disent ton amour immense.

Toujours, Seigneur, que ma vie glorifie le Dieu sage Qui fit l’humain à son image.

Quiz : Jeu de questions réponses avec l’assemblée sur des questions environnementales

  • Question 1 : Savez-vous combien d’espèces animales sont aujourd’hui menacées d’extinction ? ( 1 million d’espèces, ce qui représente 1 espèce sur 3).
  • Question 2 : Entre 1970 et 2016, quel pourcentage de la faune sauvage a disparu de la planète ? (68% selon l’estimation du WWF)
  • Question 3 : En 2050, les températures de la ville de Londres seront celles de Marseille ou Barcelone ? (  Barcelone)
  • Question 4 : En moyenne, en 25 ans, de combien de jours les vendanges ont-elles été avancées en Alsace? ( Les vendanges ont lieu environ quinze jours plus tôt qu’il y a 25 ans et le phénomène a tendance à s’accélérer.)
  • Question 5 : D’ici à 2050, combien prévoit-on de réfugiés climatiques, c’est-à-dire de personnes qui devront fuir des zones devenues inhabitables en raison du changement climatique ? (D’après les estimations de l’ONU, environ 250 millions de personnes)

Si nous citons ces chiffres ce matin, ce n’est pas pour faire peur, ni pour culpabiliser. Mais pour qu’ils nous aident à prendre conscience de la réalité de la situation et de notre responsabilité personnelle et collective. Cette prise de conscience est un préalable nécessaire pour commencer à changer. C’est ce que nous voulons faire maintenant dans la prière.

Confession du péché : (Extrait de : Conseil Œcuménique des Eglises : Kairos pour la Création : une confession de l’espérance pour la terre – l’appel de Wuppertal, 2019)

  • Bien que les êtres humains aient contribué à des degrés différents aux causes profondes de cette crise, nous nous rassemblons tous et toutes, en tant que fidèles chrétiens, pour confesser notre complicité et notre esclavage au péché :
  • Nous avons été arrogant·e·s en supposant que la planète entière tourne autour de nous, les êtres humains, et de nos besoins.
  • Nous nous sommes enfermé·e·s dans un désir abyssal de croissance matérielle illimitée, mus par une culture consumériste généralisée.
  • Nous avons exploité les dons de Dieu, usant de la violence contre les créatures divines et violant la dignité humaine.
  • Nous nous sommes éloignés des terres et sagesses ancestrales, nous avons perdu le lien avec les animaux, nos co-créatures, et avec la Terre, la maison que Dieu nous a donnée.
  • Nous avons été lent·e·s à assumer notre responsabilité dans la lutte contre la crise la plus déterminante de notre temps.

(La suite d’après proposition de trame Temps pour la Création 2021 : https://www.egliseverte.org/wp-content/uploads/2021/05/Proposition-de-trame-TplC-2021.pdf )

  • Seigneur, aide-nous à quitter nos modes de production et nos habitudes de consommation qui exploitent les ressources de la Terre et entrainent tant d’injustices. Aide-nous à sortir de nos égoïsmes et de nos aveuglements qui nous empêchent de veiller aux besoins de la Terre. Amen

Répons : adapté de Louange et Prière 232 (2ème strophe : paroles modifiées en partie)

Nous avons méconnu ta voix, Nous avons méprisé tes lois,

Ignoré ta justice ; Notre égoïsme forcené

Loin de toi nous a emmené ; Dieu vivant soit propice !

Hélas, Seigneur, la tristesse nous oppresse, vois nos peines Et brise nos lourdes chaines !

Prière d’ouverture (Fédération luthérienne mondiale – Liturgies, 2017, dans https://www.egliseverte.org/wp-content/uploads/2021/05/Proposition-de-trame-TplC-2021.pdf )

  • Viens des quatre vents, O Saint-Esprit, Renouvelle toute ta création, et respire en nous encore une fois le souffle de ta vie.
  • Viens des quatre vents, O Saint-Esprit. Guéris les gémissements de la création, les soupirs des mers, l’atmosphère surchauffée,
  • Viens des quatre vents, O Saint-Esprit. Souffle sur les eaux pour dissiper la pollution, pour que les eaux puissent abreuver la terre.
  • Viens des quatre vents, O Saint-Esprit. Rachète nos corps, pour que nous puissions crier « La création n’est pas à vendre ». Nous te prions, toi l’Esprit Créateur qui vit dans l’unité avec le Père et le Fils, pour les siècles des siècles. Amen.

Répons : adapté de Louange et Prière 232

Dans la Bible sont racontées Ton amour, ta fidélité

Qui jamais ne se lassent. En Christ, Dieu nous a tout donné,

La vie, le pardon et la paix. Nous vivons de sa grâce !

Encore Seigneur, Dieu fidèle, renouvelle Et convertis nos vies entières à Jésus-Christ.

 Lecture biblique commentée : Jacques 3/14-4/2 et 8

Voix 1 : « Si vous avez le cœur plein d’une jalousie amère et d’esprit de rivalité, cessez de vous vanter d’être sages, en faussant ainsi la vérité. Une telle sagesse ne descend pas du ciel ; elle est terrestre, trop humaine, diabolique même. Car là où règnent jalousie et esprit de rivalité, il y a aussi le désordre et toute espèce de mal. »

Voix 2 (enfant) : Notre société nous dit : Produire ! Croissance ! Vouloir plus ! Posséder plus que l’autre ! Consommer ! Acheter ! Jeter ! Et acheter encore ! Vouloir plus !

Voix 3 : Et la bible nous dit : C’est de la folie ! La rivalité, la jalousie, l’envie d’en avoir toujours plus finissent toujours par faire mal. Et  c’est vrai : notre planète est abîmée, notre humanité est déchirée entre ceux qui ont trop et ceux qui n’ont pas assez. Il n’y a pas de croissance infinie !

Voix 2 (enfant) : Même un enfant le comprend !

Voix 1 : « Mais la sagesse d’en-haut est pure, tout d’abord ; ensuite, elle est pacifique, douce et raisonnable ; elle est riche en bonté et en actions bonnes ; elle est sans parti pris et sans hypocrisie. Ceux qui créent la paix autour d’eux sèment dans la paix et la récolte qu’ils obtiennent, c’est une vie juste. Approchez-vous de Dieu et il s’approchera de vous. Nettoyez-vos mains ! Purifiez vos cœurs ! »

Voix 2 (enfant) : Notre société nous dit : Produire ! Croissance ! Vouloir plus ! Posséder plus que l’autre ! Consommer ! Acheter ! Jeter ! Et acheter encore ! Vouloir plus !

Voix 3 : Et la bible nous dit : C’est de la folie ! Vouloir toujours plus ne rend pas heureux. Ca nous laisse toujours insatisfait comme s’il nous manquait toujours quelque chose. Et nous perdons de vue ce qui est essentiel, ce qui rend vraiment heureux. Produire ! Croissance ! Vouloir plus ! Posséder plus que l’autre ! Consommer ! Acheter ! Jeter !

Voix 2 (enfant) : Stop !

Voix 3 : Et si on essayait de dépolluer nos vies, de dépolluer notre être, de prendre conscience que ce qui est important, ce n’est pas d’avoir beaucoup, mais d’être… et établir des relations vraies et apaisées avec Dieu, avec soi, avec nos frères et sœurs humains, avec la Terre et toutes ses créatures ?  Et si on essayait…

Confession de foi : (proposition de trame Temps pour la Création 2021 : https://www.egliseverte.org/wp-content/uploads/2021/05/Proposition-de-trame-TplC-2021.pdf)

Nous appartenons au Créateur à l’image de qui nous avons été créés. De Dieu vient notre souffle, en Dieu nous vivons, en Dieu nous partageons la vie de la création entière. Nous appartenons à Jésus-Christ, figure véritable de Dieu et de l’humanité. En lui Dieu accorde son souffle, en lui Dieu vit, en lui nous sommes réconciliés. Nous appartenons à l’Esprit Saint qui nous donne une vie nouvelle et fortifie notre foi. Dans l’Esprit souffle l’amour, dans l’Esprit la vérité prend vie, le souffle de Dieu nous anime toujours. Nous appartenons à la Sainte Trinité qui est un en tous, et trois en un. En Dieu nous sommes tous créés, en Christ nous sommes tous sauvés, dans l’Esprit nous sommes tous unis. Ensemble nous appartenons à la Terre, notre maison commune. La terre qui appartient au Seigneur, et tout ce qu’elle contient.

Cantique : Vous bondirez de joie (Alléluia 51-09)

Temps ouvert : Se prendre du temps pour…

  • Atelier 1: prendre et /ou accrocher une prière sur l’arbre à prière. Matériel : un arbre (un vrai ou en carton) sur lequel sont accrochées des prières qu’on peut lire et décrocher (base : Cartes-prière-saison-pour-la-création-2021.pdf  ) ; petits papiers, crayons, raphia pour rédiger et accrocher sa propre prière.

  • Atelier 2: prendre conscience de ses émotions et les déposer devant Dieu (basé sur le travail en groupe réalisé dans le cadre de la session de formation CPLR « L’espérance aux prises avec l’effondrement » / groupe : Noémie Heiniger, Daniel Jund, Jean-Sébastien Laurain, Olivier Keshavjee – Avril 2021). Matériel au sol : 4 panneaux de couleur différente avec les émotions (rouge : colère, bleu : tristesse, vert : peur, orange : culpabilité) et au centre : un panneau avec la question « Comment je me sens ?»  et des petits cailloux qu’on viendra déposer sur le panneau de l’émotion ressentie

  • Atelier 3: être inspiré : il n’y a pas de petits gestes si nous sommes 7 milliards à le faire !
    • Matériel : un panneau avec le dessin d’une maison et plein d’idées de choses à faire selon les pièces :
    • 1. Cuisine : manger de saison, privilégier les circuits courts et le bio, avoir une éponge lavable, recette d’un nettoyant multi-usage fait-maison, utiliser des charlottes tissus et des wraps (tissu enduit de cire d’abeille) pour remplacer le film alimentaire, faire des conserves et des surgelés l’été pour varier son alimentation l’hiver…
    • 2. Chambre : trier son armoire, donner ce qu’on ne porte plus, acheter des vêtements de seconde main…
    • 3. Salle de bain : recette de lessive faite-maison, savon à la place du gel douche, shampoing solide…
    • 4. Garage : y laisser la voiture le plus souvent possible…
    • 5. Salon : éteindre la télévision et l’ordinateur au lieu de laisser en veille…
    • Prévoir des post-it et des crayons afin que les participants puissent ajouter leurs suggestions.

  • Atelier 4: faire silence et se promener autour de l’église (s’il y a un espace « vert » autour…) en étant attentif au chant des oiseaux, au bruit du vent, au parfum des fleurs, aller toucher l’écorce d’un arbre, regarder un insecte… se laisser envahir par la paix et la reconnaissance.

Musique de rassemblement  + Annonces et offrande

Prière d’offrande : Seigneur, nous t’apportons notre offrande. Qu’elle soit le signe de notre reconnaissance pour tous les dons dont tu nous as comblés. Amen.

Chant : Dieu tout-puissant (Alléluia 41-29/1-3)

Prière d’intercession :

  • Quand je vois les terres agricoles se réduire comme peau de chagrin devant le béton et le bitume, je m’inquiète en me demandant ce que nous mangerons demain.
  • Quand je vois les espaces naturels sacrifiés pour le profit et l’argent, j’ai envie de pleurer sur ces chefs d’œuvre que la nature avait si patiemment construits.
  • Quand je vois mes frères et sœurs animaux et humains chassés de chez eux par les dérèglements climatiques, je suis triste pour eux et j’ai peur que ce soit mon tour, un jour.
  • Quand je vois la terre malade des pesticides, l’eau empoisonnée, l’air de moins en moins respirable, je me sens impuissant et désemparé.
  • Quand je vois tous les combats à mener pour que, demain, la vie soit encore possible et belle sur cette terre, j’ai peur de manquer de force et de courage.

(La suite est basée sur le travail en groupe réalisé dans le cadre de la session de formation CPLR « L’espérance aux prises avec l’effondrement » / groupe : Noémie Heiniger, Daniel Jund, Jean-Sébastien Laurain, Olivier Keshavjee – Avril 2021)

  • Ces peurs, ces inquiétudes, ces découragements, ces colères, qui pourraient nous conduire au désespoir ou à la violence, nous te les remettons, Seigneur, pour que tu nous guides vers un chemin de vie.
  • Nous t’apportons notre tristesse : ne permets pas qu’elle nous coupe les uns des autres, mais transforme-la en témoignage d’amour.
  • Nous t’apportons notre colère : ne permets pas qu’elle nous paralyse, mais transforme-la en forces pour agir.
  • Nous t’apportons notre sentiment de culpabilité afin que ton amour nous appelle à vivre en humain responsable.
  • Nous t’apportons notre peur : Aide-nous à te faire confiance.

 

Et nous rassemblons toutes nos prières dans celle que le Seigneur nous a apprise :

Notre Père qui est aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour, pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés, et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du mal, car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, pour les siècles des siècles. Amen.

Cantique : Alléluia 62-81

Envoi et bénédiction : (d’après Saison de la Création 2019, Toucher et être touché, p.20)

Allons, comme des gens qui attendent l’aurore, puis le jour qui n’en finit plus. Allons, simples comme des enfants, prudents comme des sages ; allons et ne tremblons pas. Allons pour aimer la terre et ses vivants, avec au fond de nous l’éclat de l’amour, la chaleur de la joie, et la lumière de l’espérance.

Recevez la bénédiction de la part du Seigneur.

Que votre cœur se repose dans l’immense amour du Père. Que les années, les saisons et les heures ne puissent s’écouler sans vous rapprocher de lui. Que parole et silence ne vous séparent jamais de nos frères et sœurs humains. Et que sur la terre, vous soit toujours donné un cœur qui aime Dieu, ses enfants et sa Création toute entière. Amen.

Crédits : Claire de Lattre-Duchet (UEPAL) – Point KT




Site de bricolage « My little House »

Besoin d’un bricolage biblique clé en main en urgence ? Ce site en anglais est fait pour vous ! Il propose des cartes, des tableaux (diodores) ou des bricolages. Les patrons sont parfois payants mais ceux proposés dans notre sélection sont gratuits. Le site est en anglais, mais en cliquant sur les liens préparés pour vous, vous téléchargerez facilement les documents qu’il faudra imprimer, découper et assembler. Les patrons proposés sont souvent en couleurs – puis en noir et blanc. 

Mode d’emploi général pour faire un tableau en 3D ou en relief  : https://www.mylittlehouse.org/uploads/2/1/0/0/21005170/instruction-3d-picture.pdf. Pour la réalisation, il vous faudra des mousses adhésives double-face (rayon scrapbooking dans les magasins de loisirs créatifs). On peut remplacer les mousses adhésives par des petits morceaux de carton alvéolé et dans ce cas, il faudra mettre de la colle des deux côtés. Il est vivement conseillé de faire un essai préalable avant la réalisation avec les enfants : c’est important pour savoir dans quel ordre coller les différents éléments à placer et voir comment gérer les différents niveaux de relief.
Certains tableaux sont prévus pour faire partie d’un calendrier, mais on peut les utiliser séparément de la partie calendrier.

Notre sélection classée par thèmes :

Le site propose régulièrement des nouveautés (en particulier dans la partie calendrier : « Bible 3D Calendar year… »).

crédits : Claire de Lattre-Duchet (UEPAL) – Point KT.

crédits photo : https://www.mylittlehouse.org/




Éduquer sans préjugés

En tant qu’acteurs et actrices de la catéchèse, nous contribuons à l’éducation des enfants, des adolescents et adolescentes. À ce titre, il est intéressant de s’interroger sur les stéréotypes qui nous habitent, notamment en ce qui concerne le genre, car ces stéréotypes vont influer sur la façon dont nous racontons les textes bibliques, sur la manière dont nous accueillons les enfants, sur les activités que nous leur proposons, sur nos attentes quant à leur comportement (exemples en vrac : « un garçon, ça ne pleure pas » ; « les filles sont bavardes »…), sur nos pratiques pédagogiques…
Ce livre aborde ces questions et il fait réfléchir ! C’est un livre engagé, ses autrices sont des militantes féministes, co-fondatrices de l’association Parents et Féministes, mais ce n’est pas un pamphlet : il est très abordable, agréable à lire, rédigé avec humour, il ne culpabilise pas, mais informe (saviez-vous par exemple que le bleu fut longtemps une couleur féminine et le rose une couleur masculine ?) et invite à prendre conscience de tout ce qui nous parait « normal » par convention sociale en ce qui concerne le masculin et le féminin et les rôles et représentations qui leur sont associés.
Ce livre relève ce qui mérite d’être interrogé et remis en cause afin que les enfants puissent se construire en toute liberté et non enfermés dans des rôles prédéfinis en fonction de leur sexe.

Et si, au nom de celui qui a invité Marthe à délaisser ses casseroles pour s’assoir et l’écouter comme seuls les hommes avaient alors le droit de le faire … et si, en son nom, on essayait ici et maintenant de voir le masculin et le féminin comme un élément parmi d’autres de notre identité et non comme un critère déterminant ?

Vous pouvez feuilleter quelques pages du livre et visionner une vidéo de présentation des autrices en ouvrant le lien suivant : https://www.editions-jclattes.fr/livre/eduquer-sans-prejuges-9782709666749/




Raconte-moi… le mal

Le mal est un sujet difficile, qu’on a parfois peur d’aborder au catéchisme, parce qu’il nous questionne, parce qu’il n’y a pas de réponse parfaite ni définitive et qu’en tant que catéchète, il nous faut accepter ces failles dans notre foi. Mais c’est une question qui se pose tôt ou tard à tout croyant, donc à nos catéchumènes aussi, alors autant leur donner matière à réflexion… J’ai choisi de l’aborder en commençant, comme j’aime le faire, en racontant.

1. L’histoire de Caïn et Abel au kamishibaï
Caïn et Abel Kamishibaï bibliques – Editions Passiflore

2. S’interroger
Partager le grand groupe en petits groupes de 3 ou 4 catéchumènes.
Chaque groupe doit discuter sur les questions suivantes et présenter ses réponses (ou l’absence de réponse) au grand groupe :
Que se passe-t-il de mal dans l’histoire que vous venez d’entendre ?
Selon vous qui est responsable ? Pourquoi ? (justifiez votre point de vue)
Si les groupes proposent des réponses divergentes, on peut en discuter en grand groupe.

3. Étudions le texte de plus près (travail en grand groupe)
A partir du document 1 jusqu’au cadre orange (« Par l’histoire de Caïn et Abel… ») : Document 1

4. Quelle solution ?
Partager le grand groupe en petits groupes de 3 ou 4 catéchumènes.
Chaque groupe doit préparer un sketch qui raconte l’histoire de Caïn et Abel en proposant une fin qui permet d’éviter le meurtre (donc fin différente du texte biblique à partir du verset 7).
Préparation en petits groupes et présentation en grand groupe

5. Conclusion : (travail en grand groupe)
A partir des sketches et des solutions proposées pour éviter le meurtre, discussion en grand groupe autour des questions suivantes :
Quelles solutions Caïn aurait-il pu trouver pour éviter d’en venir au meurtre ?
Que pouvons-nous en conclure sur les moyens qui nous permettent d’éviter le mal dans nos relations humaines ?
On pourra écrire les conclusions sur le document 1 (bas de la 2ème page)

6. Transition : est-ce que tout le mal est causé par les humains ?
Travail oral en grand groupe : essai de lister ce qui fait mal (on pourra écrire sur un tableau), puis distinguer ce qui d’origine humaine et ce qui ne l’est pas (en soulignant avec des couleurs différentes). On constatera que parfois, il peut être difficile de trancher : même les catastrophes dites « naturelles » ont souvent une part humaine (par exemple les inondations : lorsqu’elles sont catastrophiques, c’est souvent que les humains ont construit en zone inondable, réduit les zones d’écoulement et d’absorption des eaux….)
Conclusion (orale) : les humains causent beaucoup de mal, mais pas tout le mal. Comment vivre avec ça ?

7. Et Dieu dans tout ça ?
Temps de discussion et questionnement libre : comment croire en Dieu dans un monde où le mal existe ? Est-ce que l’existence du mal nous empêche de croire en Dieu ? …
L’existence du mal, surtout lorsqu’il n’a pas de cause humaine, interroge la foi et les croyants. Et probablement n’y a t-il pas de réponse, en tout cas pas de réponse complète ou parfaite.
Travail sur le Document 2.

8. Lire le témoignage de Marie-Christine : dans Antoine Nouis, Les cahiers du caté, tome 2, pp. 62-63
Je trouve ce témoignage (mais on pourra en trouver d’autres) intéressant à plus d’un titre :
– D’abord, l’autrice y raconte son parcours de vie marqué par l’épreuve et son cheminement d’une foi d’enfant à une foi d’adulte en passant par des temps de doutes, voire de rejet de Dieu. Je trouve toujours enrichissant que les catéchumènes puissent entendre que la foi ne va pas toujours de soi, mais que les croyants peuvent aussi douter, changer, grandir, tomber et être tout de même accompagné de Dieu.
– Ensuite, l’autrice dit très bien que la présence de Dieu l’a aidée à vivre son épreuve et a embelli sa vie. Dieu ne supprime pas le mal, ni la souffrance, mais il nous aide, nous soutient, nous porte…

9. Élargir le thème : Qu’est-ce qui aide à lutter contre le mal et la souffrance ?
S’engager, faire le bien : trouver du sens à sa vie !
Travail en petits groupes sur 4 grands témoins : Document 3. Puis chaque petit groupe présente au grand groupe la personnalité qu’il a rencontrée.
Travail sur le Document 4 : on pourra lire ensemble les textes et en discuter, en revanche la réponse aux questions est individuelle et personnelle. L’animateur pourra passer parmi les catéchumènes et discuter individuellement avec eux de ce qu’ils ont écrit (ou pas écrit) : pour certains adolescents, il peut être difficile de se trouver des qualités. Ils sont à un âge où ils manquent de confiance en eux. La discussion avec un adulte bienveillant et qui les connait pourra les aider.

10. Une petite histoire pour terminer…
On pourra terminer avec cette parabole :
« Dis-moi combien pèse un flocon de neige ? » demande une mésange à une colombe sauvage.
« Rien de plus que rien » fut la réponse.
« Dans ce cas-là, je dois te raconter une histoire merveilleuse, reprit dit la mésange. J’étais assise sur une branche de sapin, près du tronc, quand il a commencé à neiger tout doucement, sans tempête, comme dans un rêve, sans la moindre violence. Comme je n’avais rien d’autre à faire, j’ai compté les flocons de neige qui se déposaient sur les brindilles et les aiguilles de ma branche.
Il y en avait exactement 3 741 952. Quand le flocon suivant s’est déposé – rien de plus que rien, comme tu dis – la branche s’est cassée. »
Ayant dit cela, la mésange s’enfuit.
La colombe, une autorité en la matière depuis le temps de Noé, se mit à réfléchir à cette histoire quelques instants et murmura :
« Peut-être manque-t-il une seule personne pour que LA PAIX se fasse dans le monde ! »
Version à distribuer aux catéchumènes : Document 5

 

Crédit Claire de Lattre-Duchet

 

 

 




Un temps de jubilé pour la Terre

Un temps de jubilé pour la Terre

Déclinaison catéchétique du thème 2020 de la saison de la Création : un temps de jubilé pour la terre.
Plus d’informations et là. 

Doc 1 : (à télécharger)

Lire le texte et répondre aux questions (en grand groupe). Constater que ce qui posait problème au temps d’Esaïe nous pose toujours problème. Faire remarquer que la plupart des problèmes sont d’origine humaine : la pauvreté, la violence, l’injustice…

• Imaginer une terre idéale : dessiner et décrire par groupe de 2 ou 3.

• Présentation au grand groupe et débat.
Selon les contributions des jeunes, on pourra faire remarquer tout ce qui dépend de nous les humains, pour être amélioré.

Mes catéchumènes ont imaginé une terre nouvelle avec des forêts, des animaux, des cabanes dans les arbres, des cascades d’eau pure, une humanité solidaire, sans violence ni injustice… Réjouissant !!!!

Doc 2 : (à télécharger)
Lecture du premier texte et discussion à partir du texte 1 : d’accord / pas d’accord
Lecture de la parabole : appel à notre responsabilité → est-ce qu’il est facile d’agir, de parler pour plus de justice sociale, pour plus de protection de l’environnement ? Pourquoi ? Quels sont les freins ?
Lecture de la prière

• Raconter Lévitique 25/1-25 : Récitdoc

• Réflexion en petits groupes autour de trois questions :
Qu’est-ce qui surprend dans cette histoire ? Qu’est-ce que choque dans cette histoire ?
Quels avantages voyez-vous au repos de la terre tous les sept ans et au jubilé tous les cinquante ans (pour la nature, pour les humains) ?

• Présentation au grand groupe et débat notamment autour des thèmes :
prendre conscience que la terre appartient à Dieu et non aux humains (et en général on fait plus attention à ce qui nous est prêté !), prendre conscience de la générosité de la Terre (il y assez pour tous si on partage plus justement !), prendre conscience de l’injustice de notre système socio-économique où les riches deviennent toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres…

• Illustrer le Psaume 104 (Doc 3) avec des dessins ou des images (Doc4), puis le dire ensemble.

Crédit : Claire de Lattre-Duchet (UEPAL) – Point KT