A dos de dromadaire : Gédéon

Va avec la force que tu as (Juges 6,11-24 ; 33-40) et

La force du courage (Juges 7,1-23)

 

La rencontre en PDF : A_DOS_DROMADAIRE-GEDEON

 

Va avec la force que tu as (Juges 6,11-24 ; 33-40)

Dieu a besoin d’un meneur pour défendre son peuple, pour le libérer. Alors il envoie un ange à Gédéon. Gédéon, lui, a besoin de savoir si ce personnage est vraiment un envoyé de Dieu. Il demande alors un premier signe, c’est-à-dire un miracle. Gédéon cherche à savoir qui est cet envoyé. Le premier signe que Dieu lui donne, c’est le feu, la lumière. Gédéon croit et va faire ce que Dieu lui dit. Mais voilà que la tâche n’est, de loin, pas finie. Alors, Gédéon réitère sa demande. Il a vraiment besoin de connaître la volonté de Dieu et si c’est bien la libération du peuple qui est envisagée. Gédéon pose une toison. A nouveau, il demande à Dieu de se manifester. Et cela n’est pas fini, après avoir obtenu un premier puis un deuxième signe, Gédéon va encore mettre Dieu à l’épreuve. Dieu va accéder à toutes les demandes de Gédéon.

 

Objectifs

  • Sensibiliser les enfants au fait que Dieu ne veut pas agir sans de nous, il a besoin de nous pour faire avancer
    son royaume.
  • Faire découvrir que cet appel, lancé par Dieu à Gédéon, est un appel qui est adressé à chacun de nous.
  • Susciter une réflexion sur la notion de demande. Demander, non pas pour tendre un piège mais chercher à
    comprendre ce que Dieu veut pour nous.

Parole ouverte

  • Qu’est-ce que tu as aimé dans cette histoire ?
  • Qu’est-ce qui t’as surpris ?
  • Je me demande pourquoi Dieu a choisi Gédéon ?
  • Je me demande ce qui a permis à Gédéon de faire confiance à Dieu ?
  • Je me demande comment je peux faire confiance à Dieu ?
  • Je me demande comment Gédéon a trouvé le courage de faire ce que Dieu lui a demandé ?
  • Je me demande est-ce que Dieu me demande aujourd’hui encore de faire des choses ?

Prière de demande

Matériel : des bouts de cordes ou ficelles.

Chaque enfant reçoit un bout de ficelle, formule sa demande et accroche sa corde à celle de son voisin ou de sa voisine.

Dieu/Seigneur/Eternel/Père/etc., je te demande/je te prie pour…

La personne responsable conclut la prière.

 

La force du courage (Juges 7,1-23)

Le récit de la victoire de Gédéon se démarque d’un récit de bataille classique. Au départ, la grande armée de Gédéon se compose de 32 000 soldats. Ce chiffre semble pourtant dérisoire par rapport au nombre des ennemis (135 000). Pourtant, Dieu va éclaircir les rangs de cette armée afin de ne garder que les plus courageux. Ces plus courageux vont partir au combat mais sans armes. Simplement munis de trompettes, de torches, et de pots en terre. Avec leur voix pour crier : «Pour le seigneur, pour Gédéon». C’est uniquement, avec leur courage et leur confiance qu’ils vont entourer le camp des ennemis et le mettre en fuite. Ils ont obtenu la victoire à cause de la crainte qu’ils suscitent dans le coeur de leurs adversaires. Face aux difficultés de la vie, nous aimerions avoir les armes les plus redoutables, les plus sophistiquées, les plus adéquates pour faire face. Mais Dieu nous invite à avancer les mains nues, simplement remplis et sûrs de sa présence et de son aide. En demandant à Dieu son Esprit qui nous éclaire.

 

Objectifs

  • Faire découvrir que Dieu utilise des moyens différents pour gagner des batailles. Il utilise le courage.
  • Susciter une réflexion sur le fait qu’une petite action peut avoir de grands effets. On a appelé ceci, l’effet papillon et cela n’est pas sans rappeler les papillons du désert. Inviter les enfants à oser faire des petites actions, car elles peuvent avoir de grands effets.
  • Partager l’élan communautaire: Gédéon n’aurait rien pu faire sans le courage des autres. C’est ensemble qu’ils ont agit.

 Paroles ouverte

  • Qu’est-ce que tu as aimé dans cette histoire ?
  • Qu’est-ce qui t’as surpris ?
  • Je me demande pourquoi Dieu a voulu que l’armée de Gédéon soit si peu nombreuse ?
  • Je me demande pourquoi Gédéon a pris courage ?
  • Je me demande pourquoi les Madianites ont eu peur ?
  • Je me demande comment les Israélites et Gédéon ont gagné la bataille ?
  • Je me demande de quoi on a besoin pour faire une grande action ?
  • Je me demande ce qui demande du courage ?

Animation d’introduction

Les enfants se mettent en cercle, un enfant propose un bruit/un son/un rythme avec son corps et tous les autres répètent. Puis on passe au suivant. Finalement tous les enfants refont le son qu’ils ont proposé aux autres pour obtenir une sorte de brouhaha. On peut terminer avec une petite discussion. C’était comment ?

 

Documents utiles

Pour retourner à la page d’accueil du programme : A dos de dromadaire

Crédit : Laurence Bohnenblust-Pidoux (EERV) Point KT