image_pdfimage_print

Vice-Versa dans la tête de Dieu. Scène de Noël pour 6 Personnages-émotions : Joie – Tristesse – Peur – Colère – Dégoût – Amour fou

Liste des images à projeter avec le Vidéo-projecteur : Enfants qui partagent – Une petite fille qui fait des câlins à ses parents – Enfants qui nourrissent un chat- Enfants qui chantent un cantique – Esclavage – Brutalité machiste- Racisme- Licorne – Panda- Pikachu – Dieu a tant aimé le monde – Console pleine de boutons et de manettes – Écran

Acte 1

  • Joie, coup de clairon : Ouh Ouh, allez, on se lève, c’est l’heure du rapport !! Allez, allez !! (Selon leur caractère, Tristesse, colère, et dégoût arrivent l’un après l’autre)... Salut, les amis !! Oh, quelle belle journée !! Vous allez voir, j’ai vu plein de belles choses, de quoi vous mettre dans une humeur du tonnerre de Dieu !
  • Tristesse : c’est ça, essaie toujours…
  • Dégoût : je vois pas pourquoi ça serait mieux qu’hier…
  • Colère : moi, j’y crois pas une seconde… Mais vas-y, fais-toi plaisir…
  • Joie : oh allons les amis, pourquoi donc être si sombres !! J’ai vu tellement de belles choses sur la terre, foi de Joie, vous allez craquer, et laisser derrière vous la tristesse, le dégoût, la colère, et là … Eh, où est Peur ?
  • Colère : suis pas payé pour faire le garde-chiourme !
  • Dégoût : Pfff… On n’a pas besoin d’elle !
  • Tristesse : de toute façon, elle fait que nous démoraliser…
  • Dégoût : oh ben dit, Tristesse, c’est Peur qui nous démoralise, c’est sûr, toi, tu es d’une humeur Grandiloquement allègre !!
  • Colère : Grandiloquement, ce n’est pas dans le dictionnaire… Tout le monde le sait, et tout le monde se tait… Tant pis pour Peur si elle ne s’est pas levée ou si elle a trop la chtouille pour venir… On se bouge, on n’a pas que ça à faire….
  • Tristesse : oh, mais pourquoi vous vous disputez toujours ?! Bouh Ouh Ouh…
  • Joie : oh oh, tout le monde se calme ! Tout va bien!! Allons, on est amis, non !? On est « un », non ? Et puis j’ai tellement de belles choses à vous montrer !! Moi, j’en ai le coeur tout remonté, tout funny, le monde est tout beau !! C’est tellement merveilleux, ce que nous avons créé !! Allez, je vous montre, hein ? Allez? (les autres acquiescent à contre -coeur...)
  • Joie, en applaudissant : super !! Alors, voyons voir… Par où commencer ? Oh là là, c’est dur de choisir, il y a tellement de choses… Allons au plus simple… Regardez, des amis qui partagent  (photo) C’est mignon, hein ? (les autres grommellent) Oh, regardez, cette petite fille qui fait des câlins à ses parents ! (photo)  (Les autres grommellent ) Et ces enfants qui nourrissent un petit chat affamé ? (photo)  (les autres grommellent) Et ces enfants qui chantent pour nous? Qui sont heureux d’être là, et de ce que nous avons fait ? (photo)  (les autres grommellent)
  • Joie : oh Pi flûte, à la fin !! Pourquoi vous grommelez tout le temps ! c’était pas mignon, ça ? Ça ne vous met pas de bonne humeur pour la journée? Ça ne vous donne pas de joie ?
  • Dégoût : non. J’attends le rapport de Colère pour me prononcer…
  • Tristesse : moi aussi… Désolée, Joie. Mais faut comprendre…
  • Joie : oh, les filles, comme vous êtes… Pff…. Allez, Colère, vas-y, fais toi plaisir, elles t’attendent, mais je te préviens, tu ne m’auras pas, moi, tu m’entends, tu ne m’auras jamais, avec tes discours de Rah Rah Rah, rien ne va, si plus rien mieux vaudra !
  • Colère : c’est ça, la nouille heureuse. Allez, pousse-toi, que je vous montre la réalité. Vous êtes prêtes, les filles ? Je vous préviens, c’est du interdit aux moins de 16 ans, ce que moi, j’ai vu… Heureusement que Peur n’est pas là, je vous le dis, parce que ça va décoiffer !!…
  • Joie : c’est bon, n’en rajoutes pas, va…
  • Colère : ok, les filles, on y va !! Allez… Oh oh, moi aussi, j’ai l’embarras du choix… Hon… Allez on commence par ça  : photo esclavage
  • Tristesse : mais ? Qu’est-ce que c’est que ça? On n’a jamais dit ça, si ?
  • Dégoût : bien sûr que non, on n’a jamais dit ça… Mais tu crois que les hommes nous écoutent ?
  • Colère : allez, on continue (photo brutalité machiste)
  • Tristesse : mais ? Qu’est-ce c’est que ça ? On n’a jamais dit ça, si ?
  • Dégoût : bien sûr que non, on n’a jamais dit ça… Mais tu crois que les hommes nous écoutent ?
  • Colère : allez, on continue  (photo racisme)
  • Tristesse : mais ? Qu’est-ce que c’est… (Coupée par colère )
  • Colère : non, on n’a jamais dit ça !! On s’en souviendrait, morbleu !! Non on n’a jamais dit que des hommes étaient moins bien que d’autres, que les femmes étaient moins bien que les hommes, et même que les ornithorynques étaient moins bien que les femmes !! Arrêtez d’écouter Joie, les gars, il faut réagir, là!! Ça suffit, le fleur-bleu !! Il faut réagir !!!
  • Joie : ok, ok, je suis d’accord avec toi, Colère, mais restons calme, d’accord, prenons le temps de réfléchir, tu es le premier à savoir que cela vaut mieux, de réfléchir avant d’agir, non? ! D’accord?
  • Colère, s’énervant : quoi ? (Respirant fort… Expirant…. Plusieurs fois…) Oui… Tu as raison… Respirons… Réfléchissons… Le temps d’un cantique, puis nous verrons… Mais ne crois pas t’en tirer comme ça, Joie… Je suis bien plus tenace que toi, tu peux bien regarder sur terre pour t’en rendre compte…

Acte 2

  • Colère : alors, le choux-fleur, on fait quoi ?
  • Joie : calme-toi, tu veux? On va faire, mais dans le calme… Et dans l’amour… N’est-ce pas, les filles ?
  • Tristesse : oh, Joie… On n’a pas déjà essayé?
  • Dégoût : le lexomil sur patte a raison, Joie… C’est nul, l’humain… Faudrait peut-être prendre acte, non? Ils sont moches, ils puent, ils sont méchants, ils se font du mal les uns aux autres, y’a rien à tirer de ça…
  • Tristesse : oh ben, quand même… Moches ? On les avait pas faits à notre image ?
  • Dégoût : oui ben justement, si tu parles pour toi…
  • Joie : Dégoût, ne sois pas méchante. Oui, on a fait les humains à notre image, et ils sont beaux…
  • Colère : non, ils sont moches. Et moi je dis qu’on arrête l’expérience. Vous avez voulu qu’ils soient indépendants, intelligents, qu’ils aient le choix d’être gentils ou salauds ? Non mais vous avez vu le résultat ? Stop, je dis. On les écrabouille, on les noie, on les écartèle, on les dératise, on les extermine, on les apocalyptise !!
  • Joie : on les apocalyptise ? Meuh qu’est-ce que c’est que cet affreux mot !! Et d’abord, on n’apocalyptise plus personne, on l’a promis !!
  • Dégoût : oui, ben les promesses…
  • Tristesse : et franchement, qu’est-ce qu’ils ont appris depuis la dernière fois…
  • Colère : et ils l’avaient bien mérité !! Moi, je vote pour qu’on recommence !! Tu nous trouves un humain, un ornithorynque, et hop, on recommence tout, game over, Try again !!
  • Joie : mais non !! Non !! On a promis !! On ne fait plus ça, on ne te laisse plus péter les plombs, Colère, c’est non, cette fois personne ne te laissera faire, on a promis !! Et tu vois bien que ça ne les aide pas… Non, aujourd’hui, il faut faire ce que l’on est vraiment… Il faut donner de l’amour, de l’espérance, de la vie, de l’avenir… De la grâce !
  • Dégoût : de la grasse ? Ah ben je vous préviens, ce n’est pas moi qui donnerait de ma personne, je n’ai aucune graisse à donner…
  • Joie : de la grâce, dégoût ! De la grâce ! Vous en pensez quoi, vous autres ? Moi, je vous parle de grâce forte parce que fragile, d’un don total, d’un cadeau parfait, pour qu’enfin ils comprennent !! Pas un truc de gros lourdaud !!
  • Colère : tu parles de qui, là?
  • Dégoût : laisse tomber, Colère, laisse là faire sa fleurette d’amour…
  • Tristesse : avec les humains, elle arrivera jamais à rien… Pi avec nous non plus, faut être honnêtes…
  • Joie : Rah, j’arrête de vous écouter… Allez, on est d’accord, on fait quelque chose, on envoie un message fort et fragile à la fois, qui les touche et les respecte en même temps… Alors, des idées ?
  • Colère : le déluge, y’a rien de mieux. C’est mon dernier mot.
  • Joie : non ! Positif, on a dit !!
  • Tristesse : un animal, alors. Les humains, ils aiment bien les animaux.
  • Joie : ah ben pourquoi pas? Quel animal ?
  • Tristesse : le panda, ils aiment bien, les humains…(photo)
  • Dégoût : ça pue, les pandas, Pi ça coûte cher en bambou…
  • Joie : ok, pas de panda… Une autre idée ?
  • Tristesse : la licorne, ils aiment bien, les humains… (photo)
  • Colère : mais tu es bête, ou quoi ? Il n’y en a plus, de licornes !!
  • Dégoût : la faute à qui ? Qui a voulu fermer l’arche de Noé avant l’heure, hein?
  • Colère : dommage collatéral !! tu ne vas quand même pas me reprocher le tyrannosaure !!
  • Dégoût : tu as quand même laissé passer l’ornithorynque… La licorne, c’était un chouïa plus sortable…
  • Joie : stop, vous êtes pire qu’un groupe de paroissiens autour d’une choucroute blanchie !! Je ne vous donne plus qu’une seule idée. J’attends …
  • Tristesse : Pikachu, il était mignon, aussi… (photo)  Mais lui non plus n’est pas arrivé à temps… Bouh Ouh Ouh… Nous sommes fichus… Tout est fichu !!!
  • Colère : appuyons sur LE bouton !! Au diable l’humanité !!
  • Les autres : NON !!
  • Peur (débarquant) : eh oh ? Les amis ? Ça ne va pas, non ? Que vous arrive-t-il ? Vous n’appuierez pas sur ce bouton !! On a promis !! Et on va faire autre chose !! On va faire cadeau, au contraire !!
  • Dégoût : ah te voilà, peur… Toi, tu veux faire cadeau ? Ah ah’ laisse moi rire !! Toi, tu crois pouvoir offrir quelque chose ?
  • Colère : que pourrais-tu offrir ? Tu ne nous as jamais servi à rien !!
  • Joie : arrêtez, les amis ! Laissez la parler ! Viens, Peur… Viens nous parler ! Où étais-Tu? Tu as manqué toutes nos conversations, sais-tu que l’heure est grave?!
  • Peur : j’ai tout entendu, Joie… Ton espérance, et puis les autres… Et j’ai eu peur, justement… Parce que je ne suis pas d’accord avec Tristesse, Dégoût et Colère… Ce sont eux qui m’ont fait peur… Parce que le monde est beau, les humains sont beaux, les ornithorynques sont beaux… Désolée pour les tyrannosaures et les licornes… Si vous m’aviez écouté, hein, entre parenthèses… Mais je suis là, les amis, je suis allée chercher Amour, je crois que vous l’avez un peu oubliée, il est temps que vous la rencontriez à nouveau, elle a un plan à vous proposer…

Acte 3

  • Colère : alors, Amour ? Ton plan?
  • Amour : on va sur terre.
  • Dégoût : comment ça, on va sur terre? Ça ne va pas, non?
  • Amour : on y va .
  • Colère : non, mais tu n’es pas bien ? On va se faire estourbir !!!
  • Tristesse: c’est du tout cuit, on va se faire estourbir…
  • Amour : oui, peut-être, mais nous allons prendre le risque… Peur?
  • Peur  (avec un gros dossier ) : oui, alors, à ce sujet, effectivement, ce n’est pas sans risque… Amour, l’info principale, stp ?
  • Amour : on va naître, les amis !!
  • Joie : yes !! Depuis le temps que je le dis !!
  • Dégoût : c’est degueu …
  • Tristesse : oh, mon Dieu, tout ce dont j’avais peur !
  • Colère : non mais, on ne va pas devenir fous !!
  • Amour: si, on va devenir fous, mon Loulou…
  • Colère : c’est un scandale !!
  • Amour : tu ne crois pas si bien dire… C’est un scandale, et une folie… Un merveilleux scandale et une merveilleuse folie… Peur ?
  • Peur : oui, donc, j’ai tout étudié… Comme dit, on va naître… Après, évidemment, tout les risques sont là : écrabouillage, Nutella, missile, météorite, soldat, écartèlement, décapitation, crucifixion…
  • Joie : ne soyons pas défaitiste tout de suite… Allons au principal, Peur !
  • Peur : oui. Donc, déjà, avant tout ça, il faut trouver des parents…
  • Dégoût : mais c’est degueu !!
  • Colère : on peut pas faire plus simple ?
  • Tristesse : des gens biens, j’espère ?
  • Peur: non, c’est beau de faire naître un enfant, Dégoût… Laisse tomber avec tes gens biens, Tristesse… On l’a fait justement simple, Colère… On va le faire naître, on va nous faire naître… Et on va le faire grandir… Pi lui trouver des amis…
  • Tristesse : oh ben ça, c’est pas si facile, les amis, c’est sur les doigts d’une main…
  • Peur : on va lui trouver des amis, plein de doigts de mains… Et il va parler pour nous… Il va remettre les choses d’équerre… Rappeler ce que nous avions dit…
  • Colère : il va s’énerver ? Appuyer sur le gros bouton, hein ?
  • Peur : non, il ne va pas s’énerver, et il ne va pas appuyer sur le gros bouton. Il va aller jusqu’au bout de notre message…
  • Tristesse : tu es sûre qu’il ne va pas être un peu nul ?
  • Colère : carrément qu’il va être nul!
  • Amour : stop, les amis… Non, il ne va pas être nul… Il va dire l’essentiel… Il va aimer… Rappelez-vous, les amis… Vous vous souvenez quand nous avons créé la lumière, le ciel, la terre, les étoiles, les animaux, l’Adam, l’Ève ? Rappelez vous, tous, nous pleurions d’émotion, tellement c’était beau, tellement c’était bon !! Joie et moi-même, nous sommes nées de ce jour là…. Et nous sommes solidaires de tout cela, à jamais… Vous êtes venues après, colère, tristesse, dégoût, mais vous n’aurez jamais le dernier mot… Toujours, nous interviendrons, nous continuerons, nous travaillerons, parce l’humanité est belle, bonne, et nous le lui rappellerons !! Peur est avec nous, aussi, elle était là dès le début…
  • Peur : oui, je suis toujours là… Mais je suis du côté de joie et d’amour… L’humanité vaut le coup… Donc on va naître…
  • Dégoût : s’il vous en plaît…
  • Tristesse : vous êtes sûre que ça ne va pas nous rendre triste ?
  • Colère : je vous préviens, si vous faites pleurer les greluches, là!?
  • Peur : elles vont pleurer, Colère, désolée…
  • Amour : mais nous devons le faire…
  • Peur : 10% de chance de mourir d’une noyade, 5 d’un tremblement de terre, 15 de lapidation, 5 d’une chute d’ânon, 20 d’une crise cardiaque, 3 d’ennui en synode, 10 de poison, 7 dans une bagarre,11 par le fouet, 13,5 de sa belle mort à 989 ans comme Mathusalem, et 0,5% de crucifixion… Alors, bon, nous pouvons être optimistes, non ?
  • Tristesse : oui, enfin, il va mourir, quoi… C’est pas optimiste, ça…
  • Dégoût : tout le monde meurt, tristesse, ça va!
  • Amour: oui, comme tout humain, il va mourir… Mais naître, déjà ! Et dire notre amour !! et relever les hommes !! dire la beauté de l’humanité ! Appeler à l’égalité, à la liberté, à la fraternité  !! Dût-il en mourir !! Mais même, nous nous relèverons !! N’êtes vous pas d’accord avec cela ?
  • Dégoût : plan nul, mais oui, sur le fond, je suis d’accord…
  • Tristesse : j’ai envie d’y croire, vous savez…
  • Colère : ok, je vous laisse faire, mais je vous préviens déjà, le premier âne qui le fait tomber, je le transforme en saucisse, c’est clair ?!
  • Peur : vas-y, Amour, ils sont prêts ! Alors, ton plan ?
  • Amour : mon plan est simple. Alors, déjà, on va aller voir Marie, qui n’est pas mariée, et puis sa cousine, qui est trop vieille pour enfanter, et puis Joseph qui va se sentir bête, et puis Zacharie qui va devenir muet, et puis…
  • Dégoût : oh punaise… C’est déjà glauque…
  • Tristesse : je le sens mal…
  • Colère : vous l’aurez voulu !
  • Peur : et ça se passera très bien, promis!
  • Amour : et ces promesses, elles ont été tenues, et elles sont toujours pour vous aujourd’hui ! ( texte à projeter comme les photos Dieu a tant aimé  le monde ! Aimez vous les uns les autres!!)

Épilogue

  • Colère : Mais, qu’est-ce c’est que ça, encore ?! Le bouton d’urgence a changé !!
  • Dégoût (regardant) : Re-Sur-Rec-Tion… Qu’est ce que c’est que ce mot qui veut rien dire ?
  • joie : Aucune idée… bah, ça ne doit pas être important… Allez, c’est la fête !
  • Amour : absolument ! Joyeux Noël !!
  • Les autres, tous en chœur : Joyeux Noël !!
  • Colère : oui, ben quand même, ça ne me dit rien qui vaille, ce resur-machin…

Crédit : Corinne Scheele (EPUdF) Point KT