image_pdfimage_print

« Qui veut gagner… sa vie ? » (Apocalypse 2, 8-11) Cette saynète de Frédéric  Gangloff (UEPAL) reprend les ingrédients d’un jeu télévisé. Finalement, le but de chacun est d’ajouter des vies à sa vie pour… ?

personnages : 1 JC, l’animateur (trice) ; 1 candidat (e), Zoé, Tanathos, l’ange

 Jingle musical !

JC : Sœurs et frères en celui qui est le premier et le dernier, qui est mort et qui a repris vie, bienvenue à notre grand jeu : « Qui veut gagner… sa vie ? ». Vous tous qui êtes venus tels que vous êtes, ici et maintenant, vous avez peut-être peur ; vous vous sentez démunis ; plus pauvres que chacun ; écrasés par les événements et les souffrances ; stressés ! Eh bien, tenez fermes jusqu’au bout car – moment de pub – « Avoir la foi, c’est monter la première marche, même quand on ne voit pas tout l’escalier » ! Mais revenons à nous et sur notre plateau, ce matin, je vous demande d’accueillir notre championne Mathilde ! Jingle musical et entrée de la championne !

Mathilde Smyrnoff, installez-vous confortablement. Inutile de vous présenter à notre assemblée car vous êtes bien connue de nos spectateurs. Vous venez d’une ville sympa, cossue, assez riche, mais vous-même êtes relativement modeste, voire, vous vous sentez peut-être incomprise ! Débarrassez-vous de votre gilet jaune ! Nulle inquiétude, tout va bien se passer ! Je rappelle le principe du jeu ! Cela fait la dixième fois que vous revenez et vous avez tout de même souffert pour en arriver à cette étape, tellement proche de… la fin. Pour vous soutenir dans votre quête de la couronne de vie et du titre de Miss couronnée, il vous reste à disposition le jugement dernier 50/50 ; l’avis de la communauté et le coup de fil à l’ange ! Le public pourra suivre les niveaux de vos gains de vie ou non sur l’écran. Mathilde, êtes-vous prête à tenter -si je puis dire- les dernières trois épreuves ultimes pour gagner… sa vie ? C’est parti ! Jingle musical et projecteur de côté

 JC : Première question : le jugement dernier 50/50 (niveau de vie à 50)

Est-ce que cela vaut le coup de rester fidèle jusqu’au bout malgré l’épreuve, alors qu’on peut peut-être s’arranger et passer entre les gouttes ?

A : Oui        B : Je négocie           C : Non            D : L’éternité c’est trop long

choix 1- Zoé : Tu n’échapperas pas à la souffrance de toute façon. Elle fait partie de la vie. Reste authentique, persévère, tiens le coup ma fille ! Tu ne cherches pas à bien te faire voir par les autres. « Pour se faire des ennemis, pas la peine de déclarer la guerre, il suffit juste de dire ce que l’on pense. » Dis oui ! Je te prie !

choix 2- Tanathos : Mais non, ne l’écoutes pas, on peut très bien servir Dieu en s’accommodant de petits arrangements entre amis ! Adorer Dieu, au moindre risque, au moindre coût, au coup par coup, dans la compromission, la négociation et le confort sécuritaire du risque zéro ! Négocie.

J.C : Tic ! Tac ! Le temps s’est écoulé ! Vous venez d’entendre le 50/50, quelle est votre réponse, Mathilde ? Suspens

Mathilde : Le B : Je négocie !

JC : C’est votre dernier mot ?

Mathilde : C’est mon dernier mot, JC !

JC : Eh bien ! Regardons ensemble ! Oh la ! la ! C’est la mauvaise réponse ; il fallait dire : « oui ! » Du coup, vous redescendez au niveau inférieur ! Cela arrive ! Voyons si vous allez rebondir ?

J.C : Seconde question : l’avis de la communauté (niveau de vie à 25). Mesdames et messieurs, les jeunes, les enfants, c’est à vous de jouer et d’aider Mathilde… voici la question : Souvent il est question d’opposer la mort à la vie, les pauvres aux riches, le mal au bien. Le monde vu par ce prisme ne connaît pas toutes les nuances de couleurs ! Actuellement, beaucoup de systèmes politiques et des hommes d’Etats pratiquent cette division pour encore ériger plus de barrière entre les humains ! Des Eglises cautionnent cette vision du monde ! Pensez-vous que c’est juste de voir le monde ainsi ?

A : Oui                B : je ne sais pas !     C : Non                 D : Le royaume n’est pas de ce monde

JC : Vous venez d’entendre l’avis de la communauté, quelle est votre réponse, Mathilde ? …

Mathilde ; Avec les enfants, j’affirme « Le royaume de Dieu n’est pas de ce monde »

JC : Bravo ! Ultime question : le coup de fil à l’ange

Mathilde, finalement, êtes-vous riche ou pauvre ?

A : Riche        B : Pas assez       C : Trop pauvre            D : Je ne sais pas ! 

L’ange : Mathilde, nos richesses sont dans la fragilité, la faiblesse, le petit nombre. Dans une poignée insignifiante, tout juste bonne à avoir droit à une journée du patrimoine ! Nous ne plaçons pas notre fidélité dans le succès, la réussite, la prospérité, la sécurité. Nous sommes pauvres, minables, méprisés et pourtant menaçant car dénonçant la tyrannie. Mais ainsi nous parle le premier et le dernier, le crucifié, le rejeté, l’oublié, mais qui est vivant. Ne tremblons pas devant la sacro-sainte croissance vénérée, simple poudre aux yeux. Décroissons plutôt ! Recherchons les vrais gardiens des valeurs de refuge. C’est là que tous devraient placer leur fidélité et en prendre soin :

  • Le souci du bien commun et la recherche des fraternités,
  • La maison commune des humains dont il faut prendre grand soin, la préserver pour passer le relais,
  • Les plus malheureux sont aussi dignes d’attention de la part de Dieu que tous les autres. La Bonne Nouvelle est la richesse où il faut puiser ! Cette valeur ne se dévalue pas, ne fluctue guère et appelle des actions à la hausse !

JC : Vous venez d’entendre le coup de fil de l’ange, quelle est votre réponse, Mathilde ? Suspens et pub du cabinet conseil MLK : « La véritable grandeur d’un homme ne se mesure pas à des moments où il est à son aise, mais lorsqu’il traverse une période de controverses et de défis. »

Mathilde : Le A : Riche

JC : Eh bien voyons ! Oui ! Bravo vous avez gagné 100 % de vie. Applaudissements –  Et en tant que JC, il est de mon devoir de vous avertir que quiconque veut gagner sa vie, la perdra, car nul n’ait capable d’ajouter par son mérite ou autrement des années à sa vie ni à conquérir seul cette couronne qui ne peut que lui être donnée. Résultat : Game over ! Jingle musical et Mise en place du chœur parlé :

A : La couronne de vie t’est déjà donnée au moment de ton baptême.

B : Avec elle, pas besoin de changer de monde, mais va changer le monde !

C : Identifie les forces qui te dépassent, te manipulent  car tu peux leur résister et les combattre !

A : La seconde mort est déjà en toi chaque fois que nous :

B : Renonçons à rêver ensemble ;

C : Hâtons notre mort spirituelle par notre indifférence affichée !

D : Sommes dans l’incapacité à aller de l’avant ;

A : Chaque fois que nous éprouvons des difficultés à crever le silence !

B : Et que notre enthousiasme faiblit ;

C : Que notre faiblesse à apprendre de nos erreurs et à les surmonter reprend le dessus !

D : Qu’à bout de souffle, nous perdions notre âme !

A : Que nous baissons les bras à surmonter nos peurs et coopérons avec le mal !

B : Lorsque nous ne sommes pas prêts à mourir à quelque chose et ainsi prêts à revivre à une autre !

C : Lorsque nous refusons de renoncer à l’idée que le monde n’est pas assez si l’on perd à la fin !

D : A chaque fois que nous manquons l’impossibilité de rester droit pour ne pas courber l’échine pour que d’autres s’en servent pour nous asservir !

Tous : Prenons courage, redressons la tête, chaque monde a une fin mais ce n’est pas la fin du monde ! Tenons bons tous ensemble ! « Ce qui nous effraye, ce n’est pas l’oppression des méchants, c’est l’indifférence des bons. »

A : Et pour ouvrir notre page pub MLK : « Si nous ne pouvons pas voler, alors courons ; Si nous ne pouvons pas courir, alors marchons ; Si nous ne pouvons pas marcher, alors rampons ; Mais quoique nous fassions, nous devons continuer à avancer. » Amen

Crérdit : Frédéric Gangloff