image_pdfimage_print

« L’amour de Dieu s’est manifesté aujourd’hui  » est une saynète de noël pour 16 personnages  (par ordre d’apparition)  : mages 1 + 2 + 3 , Hérode, Scribe, bergers 1 + 2 + 3 + 4, passants 1 + 2 + 3 + 4 + 5, Marie, Ange. Crédit : Evelyne Schaller, UEPAL.


Scène 1 : les mages,  Hérode et un scribe

Mage 1 : Du fin fond de l’Orient nous l’avons vu ! Quoi ? Qui ? La plus belle … la plus grande…La plus brillante

Mage 2 : la plus étrange…. La plus…

Mage 3 : allons faisons simple : la comète chevelue qui annonce un événement majeur !!

Mage 1 : Et cet événement devrait se dérouler chez toi, oh majestueux roi de Palestine !

Mage 2 : oui, nous avons quittés nos observatoires en Orient et sommes venu, fissa à dos de chameau pour aller à la recherche de ce grand roi qui vient de naître

Hérode : ici ? À Jérusalem ? Dans ma ville ? Dans mon palais ? Non mais vous rigolez ?? De vos recherches je n’ai aucune connaissance

Mage 1 : Voilà que nous voyageons depuis des mois, et tu nous dis qu’il n’est pas né chez toi ?? Pas un de tes fils caché peut être ?? Allons voyons, tu es sûr ?? Réfléchis !

Hérode : non vraiment je vous assure, pas de fils, ni même de fille par ici ! Mais…je suis intéressé… voire même très intrigué par cette naissance ! Par l’annonce de l’être exceptionnel que vous a révélé votre comète extraordinaire

Mage 3 : Mais où chercher ? Peux-tu nous aider ?

Hérode : je vais me renseigner auprès des scribes ! Ils ne lisent pas le ciel mais quantités d’ouvrages anciens !

Hérode : Scribe-chef, viens par ici, as-tu là des éléments scripturaires qui corroborent cette lecture des astres au firmament ?

Scribe : oui, il s’agit là d’une prophétie : Israël, sur toi régnera un grand, de la lignée du roi David… euh…je continue ?

Hérode : oui !

Scribe : il ; il naîtra en Judée, à Bethléem, de là vient aussi David, qui y était berger !

Hérode : dites-moi, messieurs les mages, quand est apparue cette princesse du ciel avec ses cheveux argentés ? De cela il y a quelques mois ? Ou quelques années ?

Mage 3 : (se tournant vers un autre mage en chuchotant) Et nous avons répondu, naïf, crédules, sans aucun fard, nous avons tout dit à ce vieux renard

Mage 2 : et nous lui avons même promis de revenir à Jérusalem pour lui donner l’adresse, le nom du père de la mère, et même le téléphone, si on avait pu,

Mage 1 : soit disant qu’il voulait aussi aller l’adorer, mais qu’aujourd’hui, à l’heure de notre visite, il n’avait pas le temps !!

Chœur parlé : Jésus dit : je suis la lumière du monde. Celui qui me suis ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.

Scène 2 : Rencontre avec les bergers

Mage 3 : et nous voila parti pour Bethléem ! Ah les livres qui disent tout ! Des prophéties ! Michée, Esaie, Jérémie, Zacharie…grands et petits prophètes de l’Ancien Testament

Mage 1 : bien sur ! Le Nouveau n’est pas encore écrit. Ou tout juste les premiers mots : parole ! Lumière !

Mage 2 : holà bergers, vous qui êtes de ce lieu, savez-vous où ce trouve le prince, le roi de la paix ? Nous savons qu’il est né : deux preuves : étoile et ancien testament !

Berger 1 : la maison vous la trouverez facile ! C’est la deuxième à droite après avoir tourné d’ici à gauche !

Berger 2 : mais rassurez vous, on en vient tout juste : vous entrez facilement, pas de laisser passer, pas de cérémonie, pas de révérence ! C’est des gens simples comme tout !

Chœur parlé : Jésus possédait depuis toujours la condition divine mais il n’estimait pas devoir paraître comme l’égal de Dieu. Il est devenu semblable aux hommes. Il a accepté de vivre dans l’humilité, vivant comme les hommes, pleurant, souffrant et un jour, mourant comme un homme

Scène 3 : Les gens du dehors (passants)

Passant 1 : (au berger) aller pousse-toi de là, tu ferais mieux de rentrer plutôt que de faire des confidences à ces étrangers ! N’importune pas ces nobles visiteurs par tes histoires dingues d’enfant seigneur !

Passant 2 : vois-tu, je ne crois pas qu’il soit possible en ces temps que Dieu vienne ici bas, comme un petit enfant. C’est de la pure invention humaine !

Passant 3 : allez, retournez à vos moutons, faites votre boulot au lieu de faire des témoignages de sots

Passant 4 : j’ai le courage de mes opinions, moi, et je vais vous dire (s’adresse à l’assemblée) cette histoire du petit enfant n’a jamais retenu mon attention !

Passant 3 : oui, l’arbre de Noël, les décorations, les cadeaux en plastiques, en métal ou en bois, font partie de tout ce tralala. Mais que Jésus soit le Christ, le roi, non mes amis, ça ce n’est rien pour moi !

Passant 2 : comment en serait-il autrement ? Nous sommes des hommes et des femmes de notre temps, et nous ne savons que faire de l’étable, de la crèche, de l’enfant et de sa mère ? Et pourquoi ces étrangers !

Chœur parlé : l’insensé dit en son cœur : il n’y a point de Dieu !

Passant 2 : Est-ce vrai ?ont-ils raisons ceux qui disent que notre témoignage est bondieuserie et bavardage ? Que faire pour que notre message soit entendu ? Cru ? Accepté ?

Scène  4 : bergers et mages

Berger 3 : Venez voir avec nous ! Bien que faible et petit, déjà la paix rayonne de lui

Berger 4 : Oui venez, n’hésitez plus, allons à la crèche, pour le rencontrer et l’adorer

Chant : mettons nos bottes et nos manteaux

Bergers et mages, Ensemble ils adorent

Mage 1 : Permets petit enfant, que devant toi je dépose ma couronne en or. Elle n’est plus pour gouverner avec orgueil comme les grands de ce monde, mais elle veut être pure avec toi. Et moi je serais libéré de toute fausse apparence !

Mage 2 : Moi Gaspar, je t’apporte cette simple plante, la myrrhe. Car de la gloire céleste tu descends dans la pauvreté de cette étable

Mage 3 : et l’encens que je t’offre en signe de gratitude, car l’espérance commence à renaitre avec toi, ainsi que l’amour, la vérité et la foi

Marie : Mon âme loue le Seigneur et mon cœur est plein de joie car il a bien voulu abaisser son regard sur moi, son humble servante. Il aura pitié dans tous les temps, il mettra en déroute les hommes orgueilleux, il donnera une place reconnue aux humbles personnes et des biens à ceux qui ont faim. Il manifestera sa bonté à tous !

Scène 5 : les gens du dehors (moqueurs)

Passant 4 : regardez-les, est-ce un jeu, un show ? Ce Jésus, petit et nu, porte-t-il vraiment Dieu au monde ? Je ne peux le croire, ça me dépasse !

Passant 5 : mes amis  je vous le dis : Dieu est mort et tous ceux qui croient en lui ont tort ! Il n’y a pas de Dieu sur la terre où nous sommes !

Passant 6 : mais… si par hasard Dieu devait quand même exister ? Ce n’est pas au ciel que je le cherche. Dans la nature peut être ?? Ou dans celui que l’on met au ban de la société… ?

Chœur parlé : la parole s’est faite chair et a vécu au milieu de nous, pleine de grâce et de vérité. Nous avons vu sa gloire, celle du Fils de Dieu.

Passant 2 : à quoi ca sert de s’apitoyer d’un air sentimental sur la crèche de Bethléem ?

Passant 6 : de votre foi, de votre amour, on ne voit rien,

Passant 5 : où est la foi, dans ce monde ?où est Dieu venu parmi nous ?

Passant 4 : dites-moi franchement, que représente pour vous Noël, et ce petit enfant ?

Passant 3 : et ces bergers et ces mages ?

Chœur parlé : Seigneur, a qui irions-nous ? Tu as les paroles qui donnent la vie éternelle. Nous croyons que tu es celui qui vient de Dieu

Berger 3 : d’accord, il y a, dans notre monde des croyants pour la forme! Mais il y en a d’autres aussi : des mains et des cœurs ouverts !

Berger 4 : Celui qui croit au plus profond de lui peut rencontrer Dieu dans ce tout petit enfant

Berger 2 : La grande vérité à proclamer aujourd’hui, c’est l’amour de Dieu qui se manifeste en Jésus Christ, qui porte en lui et Dieu et l’humanité

Berger 3 : à vous tous qui fêtez Noel nous vous adressons ces vœux et cet appel

Berger 1 : reconnaissez ici, dans cette nuit, celui qui est né pour qu’il vous comble de son amour, de sa paix et de sa joie.

Passant 1 : Tu parles de paix en ces temps troublés, t’as pas lu le journal, tu ne regardes pas la télé ?

Berger 4 : il est à l’œuvre dans le monde, tant d’hommes et de femmes prient et croient ; ils œuvrent pour la paix et la justice

Berger 3 : peu de journaux en parlent, ca ne rapporte pas beaucoup et pourtant, les signes sont là

Berger 2 : voila le message de cette nativité ; Nous l’avons transmis à notre façon. Gardez-le bien ! ce message est le plus grand trésor. Il est la vie, la lumière et l’espérance !