image_pdfimage_print

Cette saynète démarre par une véritable crèche vivante. Si des acteurs venaient à manquer, il est possible de les remplacer par des figurants non humains. Quelques décors de Noël, âne et bœuf, voire anges, existent certainement dans les remises de beaucoup de paroisses. Comme décor, on peut disposer en plein centre de la scène, une structure qui ressemble au toit d’une crèche ; une étoile filante accrochée ; un sapin de Noël ; des guirlandes ; des boules ; une mangeoire avec de la paille. Vous agencez le tout à votre guise !

Comme protagonistes : Un maximum de 4 bergers et des moutons, Les 3 rois mages, l’âne, le bœuf, une poule, Marie & Joseph + Bébé. Le bébé peut être suggéré sans être visible ! La plupart des acteurs sont des figurants. Ils n’ont pas de texte à apprendre ! S’il y a pénurie d’acteurs, beaucoup de figurants peuvent être remplacés par des accessoires ! Ils seront alors évacués par des machinistes.

Les rôles principaux : Luc et Matthieu ; leurs répliques ne sont pas nombreuses et peuvent être facilement mémorisées ! CO et VID -à prononcer pleinement- peuvent s’aider de dossiers à la manière d’inspecteurs consultants des normes sanitaires ! Madison a trois courtes répliques, mais un rôle important dans ses déplacements et actions ! Marie et Joseph interviennent brièvement dans la dernière scène.

Il faut s’imaginer l’ensemble comme un tableau idyllique. Les distances barrière seront respectées, mais aucun humain ni animal ne porte de masque… Pas encore ! Le tout est filmé par un caméraman (Luc) et dirigé par un metteur en scène (Matthieu). Un-e- assistant-e- (Madison) s’occupe de passer les consignes aux acteurs.

PROLOGUE

  • Matthieu : Pressons ! Mesdames, Messieurs ! Mettez-vous en place ! Nous allons tourner la séquence finale ! Madison, dépêche-toi ! Ça traîne ! A tous Vous voulez tourner jusqu’à Minuit ou rentrer chez vous pour le réveillon ? Madison remet quelques acteurs et décors en place, puis elle revient avec le fameux clap ! Tu es prêt Luc ?
  • Luc : Moteurs !
  • Matthieu : ACTION ! Un narrateur se déplace, en mode cinéma, vers le micro
  • Narrateur : Sur le ton d’un conte « En ce temps-là, l’empereur César Auguste donna l’ordre de… Il est brutalement interrompu par des cris ! Deux personnes masquées et équipées en mode hôpital, courent vers le devant de la scène.
  • Voix 1 (CO) : STOP ! STOP !
  • Voix 2 (VID) : STOPPEZ TOUT !
  • Voix 1 : NE BOUGEZ PLUS ! PAS TOUCHE !
  • Voix 2 : TOUS LES MAINS EN L’AIR !
  • Matthieu : Mais vous êtes dingues ! Vous interrompez ma dernière prise ! Vous déboulez ici sans autorisation pour gâcher mon film et spolier ma soirée de Noël ! Et d’abord ! Qui êtes-vous ?
  • CO : Présentation officielle Je me nomme CO !
  • VID : Et moi c’est VID !

Ensemble : CO et VID du 19 quai de la déprime ! On nous surnomme : « Les déménageurs à l’extrême » ! Ils leur montrent une sorte d’insigne comme des policiers…

SCÈNE 1 : La crèche « dégraissée »

  • Luc : Messieurs, nous voudrions tourner la jolie petite histoire de Noël ! Pourquoi cette intrusion ? CO et VID se dirigent vers deux micros pour prendre la parole. Ils tirent de leur poche un texte qu’ils lisent
  • CO : Pour ce temps-là et pour quelques temps encore, l’empereur et son premier sinistre, donnent l’ordre immédiat d’appliquer le décret n° 2020-666 du 24 décembre 2020.
  • VID : Il ordonne les mesures générales indispensables pour faire face à l’épidémie dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire !
  • CO : Nous sommes ici pour faire appliquer scrupuleusement ces mesures afin de sauver des vies ! Nous avons tout pouvoir venant du ciel et ici par terre ! Pour débuter ! Port du masque obligatoire pour tous ! VID distribue les masques à tous les humains présents, sauf au public qui en porte déjà !
  • VID : Je constate que certains sont déjà masqués ! Un bon point pour eux ! Néanmoins, il me faudra vérifier la jauge de présence à la fin. En attendant, je prierai tout membre du public qui ne se considère pas comme un bien essentiel de quitter les lieux…
  • CO : LOL ! C’est de l’humour…
  • VID : En revanche, et là je ne rigole plus, je vois 4 bergers. Parfait ! C’est le maximum autorisé ! Veuillez respecter la distanciation pastorale. Y a-t-il des bergers à risque ? Deux lèvent le doigt
  • CO : Qui a plus de 65 ans ? Les deux autres lèvent timidement le doigt
  • VID : Mademoiselle SVP !
  • Madison : Madison je vous prie !
  • CO : Madison, en route ! Veuillez raccompagner les bergers à risque vers la sortie et les ancêtres dans un taxi pour qu’ils retournent se confiner chez eux ! Barre quelque chose sur une liste Et de quatre ! Madison s’exécute et puis revient aussitôt
  • VID : Virez-moi aussi les moutons tant que vous y êtes ; ce n’est pas une bergerie ici ! Ils risquent encore de nous transmettre la « tremblante » ! Lâchez-les dans les jardins du Curé ou du Pasteur ; ils reconnaîtront bien leurs brebis ! Madison vire les moutons avec CO
  • Luc : Vous ne pouvez pas juste me supprimer les bergers et les moutons du tableau de Noël ; ils représentent les plus pauvres et les travailleurs précaires. Ils sont les premiers à être venus voir et reconnaître Jésus !
  • CO : Eh bien ce sont les premiers à dégager ! Vous savez, quand on fait le vide c’est souvent les plus fragiles qui trinquent !
  • VID :  D’ailleurs, je vois que vous avez installé un âne et un bœuf ! Vous avez leurs papiers de décontamination, selon le formulaire type 2020 de l’AVAN – l’Agence Vétérinaire de l’Arche de Noé- ? Pas de réponse
  • CO : Désolé ! Votre âne sera mis à l’isolement strict, en attendant de se faire tester ! Et votre bœuf là, est suspecté de transmettre la maladie de la « vache folle » ; il va falloir les évacuer illico presto et appeler une bétaillère ! Pressons ! C’est toujours Madison qui s’active et évacue les deux animaux
  • Matthieu : C’est de la folie, votre truc ! L’âne est le symbole du roi sur lequel cet enfant fera son entrée un jour à Jérusalem. Il a besoin de compagnie pour, qu’ensemble, ils puissent faire un bœuf ! Seul, il va mourir de chagrin, enfermé dans son étable de retraite. Et dire que ces deux bêtes étaient les seules à connaître le chemin vers la maison ! Madison revient
  • VID : Ah ! Madison mon petit ! Tant que vous y êtes ! Vous me mettez de côté cette mangeoire pleine de virus ! A l’occasion, vous désinfecterez chaque brin de paille à l’alcool et l’enduirez de gel avant de déposer ce bébé ! Ces ruminants stupides ont dû baver dedans ! Madison s’exécute, mais ronchonne…
  • Madison : En attendant, c’est nous qui en bavons…
  • CO : Remarque une poule dans un coin C’est quoi cette volaille ? Consulte ses papiers Très dangereux, la présence de cette bombe à retardement dans un lieu publique ! Madison ! Mon ange ! Placez-moi cette poule en détention provisoire avant qu’on lui torde le cou pour suspicion de grippe aviaire !
  • Luc : Il ne le faudrait pas non plus la prendre pour une dinde !
  • VID : Pas de risque ! Mais en cette période troublée, on peut dire que cette poule n’a pas de pot !
  • CO : Très drôle, VID, ta blague va devenir virale ! Bon ! Barre sur sa liste La ménagerie c’est réglé !

SCÈNE 2 : La crèche démantelée

  • CO : Voyons maintenant le reste… S’approche, mais pas trop près, des rois mages avec leurs cadeaux Tiens ! Tiens ! Mais qui avons-nous là ? Vos papiers ! Schnell ! Ils leur tendent ce qui ressemble à des papiers d’identité. VID vient épauler son collègue et consulte les papiers…
  • VID : Ben voyons ! Baravan Balthasar ; Mustafa Melchior et Kassim Caspar ! Je suppose qu’avec des noms pareils vous venez de l’extérieur de l’espace Schengen ? Disposez-vous d’un certificat international en Français d’un test négatif ? Vous comprenez ce que je dis ? Pas de réponse
  • CO : Laisse tomber ! De toute façon, on va les mettre en quarantaine pour 15 jours ; c’est la Loi ! Madison ! Ma chère ! Veuillez raccompagner ces messieurs pour qu’un taxi les dépose à l’hôtel : « Les mille et une nuit ». Laissez leurs bagages et cadeaux ici ! Madison les raccompagne vers la sortie…
  • VID : Il va falloir les faire repasser aux rayons X et aux chiens renifleurs. A coup sûr, ils ont importé illégalement de l’anthrax, de l’extasy ou d’autres stupéfiants !
  • Matthieu : Mais c’est vous qui êtes vraiment stupéfiants ! 15 jours ! Jamais ils ne pourront revenir pour l’Épiphanie et offrir l’or royal, la myrrhe et l’encens pour fêter correctement l’enfant Jésus !
  • CO : Du calme, restez cool ! Nous sommes là pour vous protéger, quelquefois contre votre gré ! C’est pour votre bien ! Vous n’avez qu’à faire envoyer les cadeaux au gamin par SACRINLAZONE ! Fallait y penser avant de se lancer dans une super production !
  • VID : Barre sur sa liste  – A propos, je le vois juste sur ma liste, vous n’avez pas d’ange ou de chœur d’anges heureux ? Parce que chanter actuellement, ce n’est pas non plus très recommandé !
  • Luc : Non, Gabriel vient de décommander la chorale céleste ! De plus, il a préféré s’adresser à Marie et Joseph par visio-conférence ! Il a suffi qu’il leur fasse parvenir un lien !
  • CO : C’est parfait ! Nous ne voudrions pas que certains anges, lors de leur passage, y laissent des plumes ! C’est rempli de bactéries et de maladies, ces nids à microbes !
  • Matthieu : Bien sûr ! Encore faudrait-il être assez subtil pour remarquer lorsqu’un ange passe… Moment de silence marqué
  • VID : Sur un ton blagueur D’autant que ce n’est pas simple d’en choper un pour lui fourrer un bâtonnet dans le nez, pour remonter jusqu’au cerveau !
  • CO : Reprend-toi VID, vous n’avons pas encore fini ici ! S’approche de l’étoile Très jolie, votre étoile là ! Très brillante ! Elle est arrivée à quelle heure ?
  • Luc : Je ne comprends pas votre question. C’est l’étoile de la star Jésus ! Elle est là depuis le début pour indiquer un chemin de lumière à ceux qui la recherchent !
  • CO : Vous avez encore tout faux ! Madison ! Ma chérie ! Vous pouvez enlever l’étoile et la remballer ! Elle n’a droit qu’à 15 minutes de position statique au-dessus de la crèche… Au-delà de ce temps, elle est hautement contagieuse !
  • VID : J’ai une idée, CO, et si on la laissait filer, l’étoile, elle deviendrait co-mète !
  • CO : T’as bientôt fini tes blagues débiles ! Madison ! Décrochez-moi cette étoile et qu’on en parle plus !
  • Matthieu : Pas étonnant que nous préférions des lumières artificielles, avec ces deux-là, question lumière, ce n’est pas très brillant !
  • CO : Si vous le prenez comme cela, cher monsieur, j’ai le regret de vous annoncer, qu’il va falloir également démanteler votre structure en bois qui n’est plus en conformité avec les nouvelles règles sanitaires. Et si vous continuez à ronchonner, je vous colle une amende pour importation illégale de bois exotique ! Madison ! Honey ! Procédez à l’évacuation de ce Squat illégal ! Madison et des machinistes démontent la structure et l’emmènent
  • VID : Ouste ! Vous allez devoir crécher ailleurs ! A ce stade, il ne devrait rester plus que Marie, Joseph et le bébé !
  • Luc : SVP ! Laissez-moi au moins la sainte famille !

SCÈNE 3 : Drôle de famille !

  • CO : On va voir si elle est aussi sainte que cela ! A Marie et Joseph Vous êtes de la même famille ?
  • Marie : C’est-à-dire que j’étais d’abord confinée chez moi et Joseph chez ses parents… Cela ne fait que deux semaines que nous sommes ensemble !
  • VID : A Joseph C’est vous le père ? Vos papiers et autorisation de sortie ?
  • Joseph : (…) En fait je ne suis pas vraiment le …père (…)
  • CO : Ok ! Vous êtes une famille recomposée ! Dans ce cas, il me faudra une attestation de sortie pour l’enfant de la part de son vrai Père ! Petit silence gêné…
  • Joseph : Vous ne comprenez donc pas ! C’est très embarrassant pour moi… Mais… c’est Dieu le Père !
  • CO : Sur le ton de la moquerie Oui ! C’est ça et moi je suis le Fils !
  • VID : Et moi le sain d’esprit ! C’est la meilleure que j’ai entendu de toute la journée !
  • Marie : Et alors ! Ce n’est pas plus incroyable que le fait que Dieu devienne humain dans un bébé !
  • CO : Madison, ma cocotte ! il va falloir que vous appeliez l’assistance sociale pour leur confier l’enfant et je vais contacter l’asile psychiatrique le plus proche de ce pas… Tout d’un coup, il fait semblant de recevoir un coup de téléphone Très bien ! Nous arrivons immédiatement Raccroche Vous avez de la chance, nous avons une urgence à régler ailleurs ! VID, amène-toi, il nous faut vider ces lieux et en investir d’autres… Se précipite vers la sortie
  • VID : J’arrive CO ! Quant à vous, tenez-vous à carreau ! On vous a tous dans le nez ! Ne vous en faites pas ! On risque de revenir, et alors, ça va faire des vagues ! Tchao ! Ils sortent précipitamment ; La sainte famille reste au centre. Matthieu et Luc se placent derrière un micro comme des narrateurs. La suite est en mode chœur parlé avec texte à l’appui.

ÉPILOGUE

  • Matthieu : En ce temps-là déjà, un décret impérial avait jeté Marie, Joseph et Jésus sur les chemins !
  • Luc : Obligés de s’inscrire tous, comme nous, à qui il est fortement conseillé de nous munir de nos applications, ils ont trouvé porte close ! Bars, restaurants, Hôtels leur sont interdits ! Un simple abri, leur fut offert pour la nuit !
  • Matthieu : Cela avait déjà si mal commencé… Un couple illégitime, presqu’en fuite ! Elle portant l’enfant d’un Autre. Les voici presqu’à la rue ! Les contes de fées, au moins, ont tous leur prince charmant !
  • Luc : Et c’est pour cela que j’ai voulu en faire une belle histoire. La saupoudrer de folklore, d’anges en bouclettes, de bergers semblables à de véritables santons, d’un couple d’animaux bucoliques et d’un décor champêtre, qui ferait rêver notre âme d’enfant !
  • Matthieu : Sans oublier notre starlette, l’étoile de Bethléem, revêtue de ses strasses et paillettes, ainsi que ces mystérieux voyageurs d’Orient, qui sont venus, en express, apporter tous ces trésors à l’enfant ! Nous aurions bien besoin de toutes ces illuminations intérieures pour nous refaire une santé !
  • Luc : Mais peut-être que l’irruption de CO & VID va nous permettre, à défaut de les apprécier, de découvrir qu’ils nous ont peut-être aménagé quelque bienheureux vide, pour mieux nous faire revenir à l’essentiel !
  • Matthieu : Redécouvrir que Marie et Joseph ont aussi vécu leur premier Noël confinés, avant de se retrouver dans une situation de crise. Voici un appel à retrouver la sobriété de Noël !
  • Luc : Car l’important ce soir est bien de souligner le courage de cette mère, menacée de mort, qui a osé dire oui ! Et de ce Père, qui, au mépris des potins mondains de la Press people, l’a prise sous son aile afin d’adopter ce fils comme le sien !
  • Matthieu : Et si les boules de votre sapin ne sont pas à distance réglementaire ou les guirlandes non désinfectées, peu importe ! C’est grâce à des Marie et Joseph que d’autres Jésus naissent à la vie et nous garantissent les libertés du monde de demain ! Les acteurs sortis précédemment reviennent…
  • Luc : N’ayez pas peur et ne vous laissez pas écraser par les mauvaises nouvelles que les médias vous assènent chaque matin car ce soir, soyez-en sûrs, un sauveur est né pour nous !

Tous les deux : Et cela est une sacrée BONNE NOUVELLE qui vaut le coup !

Tous les acteurs : NOËL C’EST DIEU AVEC NOUS !

Crédit : Frédéric Gangloff – Nicole Rochat (Noël 2020) – Point KT