image_pdfimage_print

Si tu oublies de dire à tes enfants
que le Dieu auquel tu crois a
créé pour chacun et chacune
d’entre nous une terre extraordinairement
belle où il peut faire bon
vivre à condition de la préserver.

Si tu oublies de dire à tes enfants
et aux enfants de tes enfants, que
le Dieu auquel tu crois a donné
vie autour de toi à toutes espèces
de plantes et d’animaux, même
celles qui te paraissent inutiles.
Simplement pour la beauté et la
bonté de la vie.

Si tu oublies de dire à tes enfants,
aux enfants de tes enfants et à tes
amis que le Dieu auquel tu crois
nous a déjà libéré de tout esclavage
dans lequel nous retombons sans
cesse.

Si tu oublies de dire à tes enfants,
aux enfants de tes enfants, à tes
amis et à tes voisins que le Dieu
auquel tu crois nous a parlé au travers
des prophètes : pour nous dire
d’écouter ce qu’Il veut pour nous et
pour nous inviter à oser dire ce que
nous croyons et avons compris de
lui.

Si tu oublies de dire à tes enfants,
aux enfants de tes enfants, à tes
amis, à tes voisins et à tes parents
que le Dieu auquel tu crois a de
nombreux amis sur la terre et que
si le cœur t’en dit, tu peux en faire
partie.

Si tu oublies de dire à tes enfants,
aux enfants de tes enfants, à tes
amis, à tes voisins, à tes parents et
à tes grands-parents que le Dieu
auquel tu crois a envoyé son Fils,
Jésus le Christ, pour que l’espérance
d’être aimé de Toi, même au-delà
de la mort, soit plus forte que tout
et nous aide dans notre vie quotidienne.

Si tu oublies de dire à tes enfants,
aux enfants de tes enfants, à tes
amis, à tes voisins, à tes parents, à
tes grands-parents et à tes ennemis
que le Dieu auquel tu crois, tu peux
t’adresser à lui dans la prière. Tu
peux lui parler et lui demander ce
que tu veux. Tu peux le remercier
pour ce qu’il fait. Tu peux le louer
car il est bon.

Si tu oublies de dire, de transmettre,
de proclamer que le Dieu auquel tu
crois,…

Alors oui si tu oublies de dire tout
cela et bien d’autres choses encore,
à quoi te sert-il de te dire chrétien
ou chrétienne ? À quoi te sert-il d’aller
au culte le dimanche sans inviter
une nouvelle personne à partager ce
que tu vis ?

À quoi te sert-il d’étudier
la Bible pour en garder son contenu
pour toi et ne pas l’enseigner à tes
enfants ou tes petits-enfants ? À
quoi te sert-il de te plaindre qu’il n’y
ait plus de jeunes dans l’Église ?

C’est aujourd’hui qu’il est nécessaire
et impératif de transmettre.
Car transmettre est notre devoir.
Car transmettre est le métier de la
chrétienne et du chrétien.

Transmettre ce que nous savons de
la vie des êtres humains en relation
avec Dieu et qui est issu de la Bible,
le seul livre qui fait autorité pour
nous. Transmettre nos convictions
qui proviennent de la foi donnée
par le Christ. Transmettre en témoignant
par nos vies sous l’impulsion
de l’Esprit Saint.

Va savoir… si tu oublies de transmettre…