image_pdfimage_print

 À l’école ou au travail, la compétition joue un rôle majeur dans notre vie. Dès lors, il semble juste qu’elle ne doive pas dominer le jeu car son influence est déterminante sur notre amour-propre et notre confiance en nous-mêmes. Force est de constater qu’actuellement, le jeu compétitif est plus largement répandu. Tous les types de jeux ont leur place, mais l’équilibre entre la coopération et la compétition doit être plus grand.

Éditeur : Chronique sociale, Université de Paix.
Auteur : Mildred Masheder (texte version originale), Université de Paix, Axelle Sassoye (adaptation, réécriture), Christine Cuvelier (adaptation, réécriture).

Ce livre est une source d’idées et d’inspiration pour conforter l’évolution vers les jeux coopératifs. Ceux-ci proposent une alternative concrète à la manière courante de pratiquer l’élimination. Cet ouvrage propose donc de pratiquer la coopération en s’amusant. Il regroupe plus de 300 jeux et sports coopératifs, sans perdants ni gagnants. Leur but est de développer la confiance en soi, le respect de l’autre, la cohésion du groupe et la solidarité. Ce livre s’adresse aux enseignants mais aussi aux parents et à toute personne travaillant avec des enfants à partir de l’âge de 3 ans.

L’Université de Paix est une des quatre associations fondées par Dominique Pire, Prix Nobel de la Paix 1958, avec Îles de Paix, Le Service d’entraide familiale et L’Aide aux personnes déplacées.

« Le Dialogue consiste pour chacun à mettre provisoirement entre parenthèses ce qu’il est et ce qu’il pense pour essayer de comprendre et d’apprécier, même sans le partager, le point de vue de l’autre… »

Depuis plus de 20 ans, le travail concret de l’Université de Paix est axé sur la gestion positive des conflits.

Site : Université de la paix

Fiche en lien avec le livre : Fiche de jeux coopératifs pour bâtir la paix