image_pdfimage_print

illustrations_Nicole_bateau repere« De roc en Pierre » n’est pas un parcours de récits qui se suivent. Il s’agit d’un regroupement de textes pris chez Matthieu, Luc, Jean et dans le livre des Actes selon le thème qui nous préoccupe : on ne naît pas ami de Jésus, on le devient, et plus on avance, plus on comprend en quoi consiste une telle relation.

Nous utilisons la technique du « flash back » : nous rencontrons Pierre et Jean à Jérusalem, après la guérison qu’ils ont pu faire et l’arrestation qui a suivi. A la suite de ces événements, Pierre se souvient de ce qu’il a vécu en compagnie de Jésus et saisit l’importance de cette rencontre

Textes bibliques choisis dans la version version TOB 

La guérison d’un infirme au Temple, Actes 3 / 1-12, Séquence 1 A

Pierre et Jean devant le Sanhédrin, Actes 4 / 1-20, Séquence 1 B

Pêche miraculeuse, Simon, Jacques et Jean suivent Jésus, Luc 5 / 1-11, Séquence 2 A et B

Pierre reconnait en Jésus le Fils de Dieu, Matthieu 16 / 13-23, Séquence 3 A et B

Le reniement de Pierre, Luc 22 / 31-34 ; 54-62, Séquence 4 A et B

L’apparition au bord du lac – Tâche pastorale de Pierre,  Jean 21 / 1-19, Séquence 5 A et B

ACTES  3 / 1-12 La guérison d’un infirme au Temple (Séquence I A)

1 Pierre et Jean montaient au Temple pour la prière de trois heures de l’après-midi.

2 On y portait un homme qui était infirme depuis sa naissance-chaque jour on l’installait à la porte du Temple dite « La Belle Porte  »  pour demander l’aumône à ceux qui pénétraient dans le Temple.

3 Quand il vit Pierre et Jean qui allaient entrer dans le Temple, il les sollicita pour obtenir une aumône.

4 Pierre alors, ainsi que Jean, le fixa et lui dit :   » Regarde-nous !  »

5 L’homme les observait, car il s’attendait à obtenir d’eux quelque chose.

6 Pierre lui dit :  » De l’or ou de l’argent, je n’en ai pas ; mais ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus Christ, le Nazaréen, marche !  »

7 Et, le prenant par la main droite, il le fit lever. A l’instant même les pieds et les chevilles de l’homme s’affermirent ;

8 d’un bond il fut debout et marchait ; il entra avec eux dans le Temple, marchant, bondissant et louant Dieu.

9 Et  tout le peuple le vit marcher et louer Dieu.

10 On le reconnaissait : c’était bien lui qui se tenait, pour mendier, à la Belle Porte du Temple. Et les gens se trouvèrent complètement stupéfaits et désorientés par ce qui lui était arrivé.

11 L’homme ne lâchait plus Pierre et Jean ; tout le peuple accourut autour d’eux, stupéfait, au portique appelé   « Portique de Salomon ».

12 A cette vue, Pierre s’adressa au peuple :  »  Israélites, pourquoi vous étonner de ce qui arrive ? ou pourquoi nous fixer, nous, comme si c’était par notre puissance ou notre piété personnelles que nous avions fait marcher cet homme ? »

 

 

Pierre et Jean devant le Sanhédrin (Séquence I B)

ACTES 4 / 1-20

1 Pierre et Jean parlaient encore au peuple quand les prêtres, le commandant du Temple et les Sadducéens les abordèrent.

2 Ils étaient excédés de les voir instruire le peuple et annoncer, dans le cas de Jésus, la résurrection des morts.

3 Ils les firent appréhender et mettre en prison jusqu’au lendemain, car le soir était déjà venu.

4 Parmi les auditeurs de la Parole, beaucoup étaient devenus croyants ; leur nombre s’élevait à environ cinq mille personnes.

5 C’est donc le lendemain que s’assemblèrent les chefs, les anciens et les scribes qui se trouvaient à Jérusalem.

6 Il y avait Hanne le grand prêtre, Caïphe, Jean, Alexandre et tous les membres des familles de grands prêtres.

7 Ils firent amener Pierre et Jean devant eux et procédèrent à leur interrogatoire : «  A quelle puissance ou à quel nom avez-vous eu recours pour faire cela ? »

8 Rempli d’Esprit Saint, Pierre leur dit alors :

9 «  Chefs du peuple et anciens, on nous somme aujourd’hui, pour avoir fait du bien à un infirme, de dire par quel moyen cet homme se trouve sauvé.

10 Sachez-le donc, vous tous et tout le peuple d’Israël, c’est par le nom de Jésus Christ le Nazôréen, crucifié par vous, ressuscité des morts par Dieu, c’est grâce à lui que cet homme se trouve là, devant vous, guéri.

11 C’est lui, la pierre que vous, les bâtisseurs, aviez mise au rebut : elle est devenue la pierre angulaire.

12 Il n’y a aucun salut ailleurs qu’en lui ; car aucun autre nom sous le ciel n’est offert aux hommes, qui soit nécessaire à notre salut. »

13 Ils constataient l’assurance de Pierre et de Jean et, se rendant compte qu’il s’agissait d’hommes sans instruction et de gens quelconques, ils en étaient étonnés. Ils reconnaissaient en eux des compagnons de Jésus,

14 ils regardaient l’homme qui se tenait près d’eux, guéri, et ils ne trouvaient pas de riposte.

15 Ils donnèrent donc l’ordre de les faire sortir du Sanhédrin et ils délibérèrent.

16 «  Qu’allons-nous faire de ces gens-là ? se disaient-ils. En effet, ils sont bien les auteurs d’un miracle évident : la chose est manifeste pour toute la population de Jérusalem et nous ne pouvons pas la nier.

17 Il faut néanmoins en limiter les suites parmi le peuple : nous allons donc les menacer pour qu’ils ne mentionnent plus ce nom devant qui que ce soit. »

18 Ils les firent alors rappeler et leur interdirent formellement de prononcer ou d’enseigner le nom de Jésus.

19 Mais Pierre et Jean leur répliquèrent : «  Qu’est-ce qui est juste aux yeux de Dieu : vous écouter ? ou l’écouter, lui ? A vous d’en décider !

20 Nous ne pouvons certes pas, quant à nous, taire ce que nous avons vu et entendu. »

Cliquer vers les notes bibliques I B

Cliquer vers les narrations I B

Cliquer vers l’animation catéchétique I B

Cliquez vers les textes liturgiques 1 à 8

Cliquez vers les textes liturgiques 9 à 25

Cliquez vers le plan du parcours

 

Pêche miraculeuse, Simon, Jacques et Jean suivent Jésus  (Séquence II A et B)

 LUC  5 / 1-11

1 Or, un jour, la foule se serrait contre lui à l’écoute de la parole de Dieu ; il se tenait au bord du lac de Gennésareth.

2 Il vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac ; les pêcheurs qui en étaient descendus lavaient leurs filets.

3 Il monta dans l’une des barques, qui appartenait à Simon, et demanda à celui-ci de quitter le rivage et d’avancer un peu ; puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules.

4 Quand il eut fini de parler, il dit à Simon :  » Avance en eau profonde et jetez vos filets pour attraper du poisson. « 

5 Simon répondit :  » Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. « 

6 Ils le firent et capturèrent une grande quantité de poissons ; leurs filets se déchiraient.

 7 Ils firent signe à leurs camarades de l’autre barque de venir les aider ; ceux-ci vinrent et ils remplirent les deux barques au point qu’elles enfonçaient.

 8 A cette vue, Simon Pierre tomba aux genoux de Jésus en disant : « Seigneur, éloigne-toi de moi, car je suis un pécheur. »

9 C’est que l’effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient pris ;

10 de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, qui étaient les compagnons de Simon. Jésus dit à  Simon :  » Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu auras à capturer. »

11 Ramenant alors les barques à terre, laissant tout, ils le suivirent.

Cliquer vers les notes bibliques II A et B

Cliquer vers la narration II A et B

Cliquer vers l’animation catéchétique II A

Cliquer vers l’animation catéchétique II B

Cliquez vers les textes liturgiques 1 à 8

Cliquez vers les textes liturgiques 9 à 25

Cliquez vers le plan du parcours

Pierre reconnait en Jésus le Fils de Dieu (Séquence III A et B)

MATTHIEU 16 / 13-23 

13 Arrivé dans la région de Césarée de Philippe, Jésus interrogeait ses disciples : « Au dire des hommes, qui est le Fils de l’homme ? »

14 Ils dirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d’autres, Elie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. »

15 Il leur dit : « Et vous, qui dites-vous que je suis ? »

16 Prenant la parole, Simon-Pierre répondit : «  Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. »

17 Reprenant alors la parole, Jésus lui déclara : « Heureux es-tu, Simon fils de Jonas, car ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux.

18 Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et la Puissance de la mort n’aura pas de force contre elle.

19 Je te donnerai les clés du Royaume des cieux ; tout ce que tu lieras sur la terre sera lié aux cieux, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié aux cieux. »

20 Alors il commanda sévèrement aux disciples de ne dire à personne qu’il était le Christ.

21 A partir de ce moment, Jésus Christ commença à montrer à ses disciples qu’il lui fallait s’en aller à Jérusalem, souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être mis à mort et, le troisième jour, ressusciter.

22 Pierre, le tirant à part, se mit à le réprimander, en disant : « Dieu t’en préserve, Seigneur ! Non, cela ne t’arrivera pas ! »

23 Mais lui, se retournant, dit à Pierre : « Retire-toi ! Derrière moi, Satan ! Tu es pour moi occasion de chute, car tes vues ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »

Cliquez vers les notes bibliques III A et B

Cliquez vers la narration II A et B – III A et B (3ème partie)

Cliquez vers l’animation catéchétique III A

Cliquez vers l’animation catéchétique III B 

Cliquez vers les textes liturgiques 1 à 8

Cliquez vers les textes liturgiques 9 à 25

Cliquez vers le plan du parcours

 

 Le reniement de Pierre (Séquence IV A et  B)

LUC  22 / 31-34 ; 54-62

31 Le Seigneur dit : « Simon, Simon, Satan vous a réclamés pour vous secouer dans un crible comme on fait pour le blé.

32 Mais moi, j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne disparaisse pas. Et toi, quand tu seras revenu, affermis tes frères. »
(Mt 26/33-34 ; Mc 14/29-30)

33 Pierre lui dit : « Seigneur, avec toi je suis prêt à aller même en prison, même à la mort. »

34 Jésus dit : « Je te le déclare, Pierre, le coq ne chantera pas aujourd’hui, que tu n’aies par trois fois nié me connaître. »
Jésus aux mains des gardes.

54 Ils se saisirent de lui, l’emmenèrent et le firent entrer dans la maison du Grand Prêtre. Pierre suivait à distance.

55 Comme ils avaient allumé un grand feu au milieu de la cour et s’étaient assis ensemble, Pierre s’assit au milieu d’eux.
(Mt 26/69-75 ; Mc 14/66-72 ; Jn 18/17, 25-27)

56 Une servante, le voyant assis à la lumière du feu, le fixa du regard et dit : «  Celui-là aussi était avec lui. »

57 Mais il nia : « Femme, dit-il, je ne le connais pas. »

58 Peu après, un autre dit en le voyant : « Toi aussi, tu es des leurs. » Pierre répondit : « Je n’en suis pas. »

59 Environ une heure plus tard, un autre insistait : « C’est sûr, disait-il, celui-là était avec lui ; et puis, il est Galiléen. »

60 Pierre répondit : « Je ne sais pas ce que tu veux dire. » Et aussitôt, comme il parlait encore, un coq chanta.

61 Le Seigneur, se retournant, posa son regard sur Pierre ; et Pierre se rappela la parole du Seigneur qui lui avait dit  :

«Avant que le coq chante aujourd’hui, tu m’auras renié trois fois. »

62 Il sortit et pleura amèrement.

63 Les hommes qui gardaient Jésus se moquaient de lui et le battaient.

64 Ils lui avaient voilé le visage et lui demandaient : « Fais le prophète ! Qui est-ce qui t’a frappé ? »

 

 Cliquez vers les notes bibliques IV A et B

Cliquez vers la narration IV A

Cliquez vers la narration IV B

Cliquez vers l’animation catéchétique IV A et B

Cliquez vers les textes liturgiques 1 à 8

Cliquez vers les textes liturgiques 9 à 25

Cliquez vers le plan du parcours 

L’apparition au bord du lac – Tâche pastorale de Pierre  (Séquence V A et B)

JEAN 21/1-19

1 Après cela Jésus se manifesta aux disciples sur les bords de la mer de Tibériade. Voici comment il se manifesta.

2 Simon-Pierre, Thomas qu’on appelle Didyme, Nathanaël de Cana de Galilée, les fils de Zébédée et deux autres disciples se trouvaient ensemble.

3 Simon-Pierre leur dit : « Je vais pêcher ». Ils lui dirent : « Nous allons avec toi ». Ils sortirent et montèrent dans la barque, mais cette nuit-là, ils ne prirent rien.

4 C’était déjà le matin lorsque Jésus vint se placer sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui.

5 Il leur dit : « Eh, les enfants, n’avez-vous pas un peu de poisson ? – Non », lui répondirent-ils.

6 Il leur dit : « Jetez le filet du côté droit de la barque et vous trouverez ». Ils le jetèrent et il y eut tant de poissons qu’ils ne pouvaient plus le ramener.

7 Le disciple que Jésus aimait dit alors à Pierre : « C’est le Seigneur ! » Dès qu’il eut entendu que c’était le Seigneur, Simon-Pierre ceignit un vêtement, car il était nu, et il se jeta à la mer.

8 Les autres disciples revinrent avec la barque, en tirant le filet plein de poissons : en fait, ils n’étaient pas bien loin de la rive, à deux cents coudées environ.

9 Une fois descendus à terre, ils virent un feu de braise sur lequel on avait disposé du poisson et du pain.

10 Jésus leur dit : « Apportez donc ces poissons que vous venez de prendre. »

11 Simon-Pierre remonta donc dans la barque et il tira à terre le filet que remplissaient cent cinquante trois gros poissons, et quoiqu’il y en eût tant, le filet ne se déchira pas.

12 Jésus leur dit : « Venez déjeuner ». Aucun des disciples n’osait lui poser la question : « Qui es-tu ? », mais ils savaient bien que c’était le Seigneur.

13 Alors Jésus vient ; il prend le pain et le leur donne ; il fit de même avec le poisson.

14 Ce fut la troisième fois que Jésus se manifesta à ses disciples depuis qu’il s’était relevé d’entre les morts.

15 Après le repas, Jésus dit à Simon-Pierre : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu plus que ceux-ci ? » Il répondit : « Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime », et Jésus lui dit alors : « Pais mes agneaux. »

16 Une seconde fois, Jésus lui dit : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? » Il répondit : « Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. »  Jésus dit : « Sois le berger de mes brebis. »

17 Une troisième fois, il dit : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? » ; Pierre fut attristé de ce que Jésus lui avait dit une troisième fois : « M’aimes-tu ? » Et il reprit : « Seigneur, toi qui connais toutes choses, tu sais bien que je t’aime. » Et Jésus lui dit : « Pais mes brebis.

18 En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais jeune, tu nouais ta ceinture et tu allais où tu voulais ; lorsque tu seras devenu vieux, tu étendras les mains et c’est un autre qui nouera ta ceinture et qui te conduira là où tu ne voudrais pas.»

19 Jésus parla ainsi pour indiquer de quelle mort Pierre devait glorifier Dieu ; et sur cette parole, il ajouta :  «Suis-moi. »

Cliquez vers les notes bibliques V A et B

Cliquez vers la narration V A et B

Cliquez vers l’animation catéchétique V A

Cliquez vers l’animation catéchétique V B

Cliquez vers les textes liturgiques 1 à 8

Cliquez vers les textes liturgiques 9 à 25

Cliquez vers le plan du parcours