image_pdfimage_print

« O mes jolis porcelets roselets, mes truies fécondes, mes verrats gaillards i
Un thaumaturge fit de vous demeures de diables.
O vos oreilles de soie, vos pieds de danseuses, demeures de diables ?
Ces diables-là étaient dans les hommes.
Pourquoi  les déménager ? »… Une complainte en écho à Mathieu 8.28

Mon bel or rose dilapidé !
Servir de nourriture aux crabes et aux poissons !
Qui va me dédommager ?
Je n’étais pas assuré, moi.
Qui me fera vivre jusqu’à la saison nouvelle
Mes pauvres enfants, ma femme bien-aimée,  mes serviteurs  ?
Vont-ilsalller mendier des bribes d’existence ?
Quelqu’un va-t-il multiplier pour eux
mes maigres provisions de pain et de poisson ?

Si vous rencontrez le thaumaturge
amenez-le moi.
Qu’il ressuscite mes braves amis innocents
avant la foire de Gadara.

Crédits: Marie-Claire Desmette