image_pdfimage_print

Le père Martin

Le père Martin était un vieil homme qui un soir d’hiver avait lu, dans un livre non monotone que le sauveur était venu (ouh)

Il lisait dans son vieux livre « Ne trouvant point de logis, c’est dans une étable qu’il dû naître entre un boeuf et un âne gris.

Martin, Martin, mon pauvre Martin, tu cherchais derrière ta fenêtre.

Martin, Martin, mon pauvre Martin, l’ami qui est venu chez toi, l’ami qui est venu chez toi.

 

Le père Martin se dit dans son âme « Ah s’il venait aujourd’hui, je lui donnerai ma cabane, chez moi, il trouverait logis (Ouh)

C’est alors qu’il crut entendre « Martin, mon cher ami, auprès de toi, je viendrai prendre de quoi manger et un abri ».

Martin, Martin, mon pauvre Martin, tu cherchais derrière ta fenêtre.

Martin, Martin, mon pauvre Martin, l’ami qui est venu chez toi, l’ami qui est venu chez toi.

 

Martin se mit à sa fenêtre, il se dit « Ah c’est bien Lui, c’est mon Sauveur. Oui, c’est mon maître, il va venir aujourd’hui (ouh)

Dans la rue les gens passèrent, à sa fenêtre il était assis, ne reconnaissant point son maître, tristement, il s’endormit.

Martin, Martin, mon pauvre Martin, tu cherchais derrière ta fenêtre.

Martin, Martin, mon pauvre Martin, l’ami qui est venu chez toi, l’ami qui est venu chez toi.

 

la quatrième strophe est fredonnée, et le texte ci dessous est lu

Le père Martin n’avait pas compris, que derrière n’importe quel visage, derrière n’importe qui, peut se cacher son ami, peut se cacher Jésus-Christ

chanter  : Martin, Martin, mon pauvre Martin, tu cherchais derrière ta fenêtre. Martin, Martin, mon pauvre Martin, l’ami qui est venu chez toi, l’ami qui est venu chez toi.

Daniel Priss

 

La partition ici chant Le_pere_Martin

L’histoire mise en scène : ici

La narration au format PDF.  Ici père martin narration