image_pdfimage_print

crédit : Agnès von Kirchbach

Culte pour le temps de l’Avent : Préparez le chemin du Seigneur !

credit

credit

Connaissez-vous Jean-Baptiste ? L’entendez-vous nous appeler à nous préparer à accueillir le Seigneur ? Suivez les enfants des Ecoles bibliques à la Celle- Saint-Cloud : ils font retentir sa voix dans ce culte de Noël avec une saynète biblique basée sur Luc 3, 1-6.

Musique/orgue

Salutation/accueil

Chant : Le Fils de Dieu le Roi de gloire (Alléluia  31-13, 1 à 4)


Jeu scénique à partir de Luc 3, 1 – 6

7 Personnages avec des couronnes sur lesquelles sont inscrits les noms des personnages : Tibère, Ponce Pilate, Hérode, Philippe, Lysianas et deux grands prêtres (pour eux : couronne comme une « mitre »)

Jean-Baptiste

1 voix off 

1 lecteur

Les enfants rentrent séparément l’un après l’autre, disent leur texte et se placent en demi-cercle face à l’assemblée. Pendant ce temps, Jean-Baptiste, assis sur une chaise dos à l’assemblée, mal vêtu, est en face d’eux ; il ne bouge pas, il ne les regarde pas, il a les mains sur les oreilles pour signifier qu’il ne les écoute pas.

(3 enfants)

Tibère César : Je suis César ; Tibère César. Je suis l’homme le plus puissant de toute la terre, je gouverne l’empire romain. Je suis très riche. Je décide de la vie et de la mort de tout le monde. Rien d’important ne se fait sans mes ordres

Ponce Pilate : Je suis Ponce Pilate. Je suis le préfet de toute la Judée. Je représente le pouvoir romain et notre empereur Tibère César. Je suis très riche. Je suis très puissant. Ici, rien d’important ne se fait sans mes ordres.

Hérode : Je suis Hérode Antipas. Je suis le roi de la Galilée. Je suis très riche. Je suis très puissant. Ici rien d’important ne se fait sans mes ordres.

(4 enfants)

Philippe : Je suis Philippe, le frère du roi Hérode Antipas. Je gouverne  sur les territoires d’Iturée et de la Trachonite. Je suis très riche. Je suis très puissant. Ici rien d’important ne se passe sans mes ordres.

Lysianas : Je suis Lysianias. Je suis le roi de l’Abilène. Je suis très riche. Je suis très puissant. Ici rien d’important ne se passe sans mes ordres.

Les deux Grands prêtres : Nous sommes les grands prêtres Hanne et Caïphe. Nous dirigeons le grand temple de Jérusalem. Nous sommes les responsables religieux de notre peuple. Même si nous n’avons plus de liberté politique, nous sommes très importants. Nous sommes aussi très puissants : nous jugeons qui est fidèle à nos lois et à nos commandements et qui les trahit.

Voix off : Jean !  Jean se redresse, regarde tout autour. ; encore une fois voix off : Jean ? Jean !  (Jean se lève et se présente devant Tibère César )

Jean : Est-ce que tu m’as appelé ?

Tibère César : Non je ne te connais pas, sale juif !

Jean : Et toi, est-ce que tu m’as appelé ?

Ponce Pilate : Non je ne te connais pas, sors de mon palais ! 

Jean : Et toi ?

Hérode : Non je ne te connais pas, tu es nul, tu ne m’intéresses pas

Jean : Et toi ?

Philippe : Non je ne te connais pas, va-t’en, étranger

Jean : Et toi ?

Lysianias : Non je ne te connais pas, n’insiste pas sinon, je te fais arrêter.

Voix off : Jean !

Jean : Et vous, grands prêtres du temple de Jérusalem ? M’avez-vous appelé au service de notre Dieu, au service du temple et de notre peuple ?

Hanne et Caïphe : Toi ? Jamais ! Considère dans quelle famille tu es né ! Nous avons besoin d’hommes riches et influents, et pas d’un vaurien comme toi ! Ne nous dérange pas dans notre lourd travail au service de ce temple magnifique.

(Les 7 personnages s’en vont, Jean reste seul)

Chant : Veillez enfants des hommes (Alléluia 31-05, 1 à 4)

(Pendant le chant, les enfants reviennent sans leurs couronnes ; le personnage de Jean Baptiste est joué par l’ensemble des enfants : tous portent un T-shirt – blanc ou couleur sable- avec un grand macaron « JB »)

Jean : (chaque enfant dit une phrase)

Je suis seul. Ici c’est le désert. Et peut-être est-ce bien ainsi. Je peux me rappeler la longue tradition de mon peuple. Nos pères et nos mères sont passés par ici. Ils n’avaient rien. Juste le nécessaire. Et une confiance immense. Ils savaient que le Dieu d’Abraham est fidèle. Il tient ses promesses. Les grands de ce monde sont trop occupés par leurs propres affaires. Ils ne savent pas compter sur Dieu ; ils ne comptent que sur eux-mêmes et sur ceux qui leur ressemblent.

Voix off : Jean !

Un adulte vient prendre la grande Bible pour lire Es 40, 3 à 5 (selon la citation de Luc)

Jean : Ces paroles du prophète, je ne peux pas les oublier. Elles sont en moi comme une source. Comme un feu. Je ne suis rien, moi, comparé au grand prophète Esaïe. Et pourtant, c’est comme si Dieu s’adressait à moi aussi, ici, dans ce désert de Juda.

Oui, Dieu parle à qui il veut. Il ne tient pas compte de la hiérarchie des grands. Il ne parle pas d’abord à l’empereur ou aux rois. Il est libre. Il s’adresse à chacun. Mais beaucoup ne l’entendent pas, parce qu’ils n’écoutent qu’eux-mêmes.

Lecture encore une fois des paroles d’Esaïe 40.

Jean : Je m’interroge. Qu’est-ce que je dois faire ? Est-ce que je dois rester ici ? Est-ce que je dois attendre que les gens viennent me voir dans ce désert, pour que je leur parle de notre Dieu ? Ou est-ce que je dois rejoindre le temple de Jérusalem pour instruire ceux qui y vont pour connaître notre religion? Ou est-ce que je dois me mettre en marche et aller vers les autres personnes de mon peuple, ceux dont personne ne s’occupe parce qu’ils ne sont ni riches, ni puissants, ni d’une famille de grands prêtres ?

Chant : Aube nouvelle (Alléluia  31-14, 1 à 3)


(Les enfants de l’éveil bibliques arrivent) : Jean, Jean !

(Ils apportent 4 flèches qu’on peut coller ensemble comme une étoile) : N’oublie pas comment Dieu a parlé à Abraham.

Il a dit : Quitte ton pays, la terre où tu as grandi ;

Quitte ta famille ; intéresse toi aussi aux personnes que tu ne connais pas encore ;

Quitte aussi la maison de ton père ; n’aie pas peur d’aller habiter ailleurs.

Va dans le pays que je vais te montrer. 

Et Dieu lui dit : Je bénirai les autres par toi (tous les enfants répètent ensemble) : je bénirai les autres par toi.

Musique


On colle ensemble les flèches, pendant ce temps :

Si nécessaire : Chant /Canon : Allez dans le monde entier (Arc-en-Ciel 535) 

Jean : Maintenant, j’en suis sûr. Je dois quitter le désert. La parole de Dieu m’envoie vers les autres. Il faut que je leur parle. Il faut que je leur rappelle ce qu’Esaïe nous dit. Et je n’irai pas au temple de Jérusalem. Il n’y a que les gens riches, les gens purs qui peuvent y aller.

Moi, je vais aller dans la région du Jourdain, au bord de l’eau. La, où autrefois nos ancêtres ont franchi la frontière pour arriver dans ce pays. Je serai en plein air. Quiconque voudra, pourra m’entendre.

Je sais aussi ce que je leur dirai :

Faites-vous baptiser. Plongez-vous dans cette eau du Jourdain, qui coule et qui lave, qui rafraîchit vos corps et vos cœurs. Ce sera un signe pour montrer que vous voulez changer de comportement. Changer de vie, voilà ce que Dieu nous propose. Ne plus penser à soi seulement. Se mettre au service des autres. Prendre au sérieux les 10 commandements. Et demander pardon pour toutes les fois où nous avons triché.

Chant : O viens Seigneur ne tarde pas (Alléluia 31-10, 1 à 4)


Tous les enfants du PréKT et louveteaux se mettent les uns à côté des autres pour lire les 10 commandements  (à partir du livre de cantiques Alléluia 64-67)

Chant : Saint Esprit Dieu de Lumière (Alléluia 35-07, 1 à 2)


Petite prédication sur Es 40 : préparez le chemin et le temps de l’Avent 

Musique 

Chant : Préparez les chemins du Seigneur (Alléluia 31-16, 1, 4-5)


Prière d’intercession

Offrande

Chant : Toi lève-toi (Alléluia 62-86)


(Le pasteur commence : pointer du doigt ou de la main des enfants, ces enfants ensuite pointent d’autres, vont dans les bancs et pointent les adultes jusqu’à ce que tous soient debout ; selon le nombre de personnes présentes, cercle ou pas pour prier ensemble 🙂

Notre Père

Bénédiction  par des enfants avec textes de leur liturgie

Chant : O peuple fidèle (Alléluia 32-22, 1 à 3)