image_pdfimage_print

Le chant « Noé » de Daniel VERMEILLE (Mission Populaire Évangélique) pourrait être comparé au texte biblique pour mettre en évidence la poésie apportée  par l’artiste. Partition publiée avec autorisation.

  1. Quand Noé sentit sur son front tomber la première goutte, il comprit que Dieu lui disait : « Allons, c’est le moment ; préparez-vous il faut partir pour une longue route, ce monde est mort voici venu le grand chambardement. Que ton épouse et tes enfants soient sauvés du naufrage, prends avec toi un couple de tous les êtres vivants. Un nouveau monde vous attend tout au bout du voyage, soyez confiants, n’ayez pas peur et en avant ». Marche marche jusqu’à l’arche tu verras, tout ira bien. Marche, marche, Patriarche, tu verras, tout sera bien.
  2.  Quarante jours, quarante nuits, le ciel ouvrit ses vanne, changeant tout’ l’humanité en cimetière marin. Par la colère d’un Dieu jaloux, qui juge et qui condamne, des millions d’hommes vont mourir. Il n’en restera rien. Noé regardait en pleurant ce monde disparaître  : « Ne restera-t-il donc que moi avec mes animaux? » . « Regarde devant toi » dit Dieu, « Car la vie va renaître. tu ne finiras pas tes jours sur ce bateau »
  3. Quand la colombe s’en revint, pantelante et frileuse, Noé sentit monter en lui le découragement. Quand la colombe s’en revint, frétillante et joyeuse un rameau d’olivier  au bec, quel grand soulagement : tout allait bientôt refleurir, les prés et les campagnes. Hommes et bêtes, enfin unis, pourraient rire et danser. De sont inutile bateau, échoué sur la montagne. Dieu souriant lui dit : « Tout va recommencer ».

Partition NOE, page 1 ici NOE partition page 1

 

 

 

 

Partition NOE, page 2 ici NOE partition page 2