image_pdfimage_print

« Dans un village en Palestine... »  chant de Noël pour Adolescents.  Le pasteur Jean-Marc Meyer a créé un chant de noël pour les jeunes et les moins jeunes. Il le met gracieusement à la disposition des utilisateurs de Point KT.

Ce spécialiste de Brassens compose des chants conjuguant la poésie de la chanson française contemporaine avec le message de l’Évangile. Il fait partie des auteurs qui renouvellent le genre musical chrétien.

 

  • Dans un village en Palestine Perdu dans le grand Univers ; Dans une étable clandestine, Par une froide nuit d’hiver ;
    Parmi les gens que l’on repousse, Naquit le plus beau des enfants, Souriant et suçant son pouce, Bercé par sa douce maman…
    Dans un village en Palestine, Perdu dans le grand Univers.
  • L’enfant grandit et devint sage, Chacun se mit à l’écouter. Les mots brillants de son message disaient qu’il ne faut pas douter :
    « Souvent les Hommes désespèrent parce qu’ils ne comprennent pas Que dans le ciel ils ont un Père Bienveillant qui ne juge pas
    S’ils sont méchants ou plutôt sages : c’est à chacun de décider ! »
  • Mais pour les Hommes, vivre libres, Cultiver le simple bonheur ; Garder le fragile équilibre, c’est trop compliqué : ça fait peur !
    C’est pour cela qu’ils crucifièrent Celui qui voulait faire pousser dessus la terre toute entière l’amour et la fraternité…
    Car pour les Hommes, vivre libres, c’est pas facile : ça fait peur !
  • C’est Dieu, dans sa toute-puissance, Qui  pour nous l’a ressuscité. Malgré nos désobéissances Nos surdités, nos cécités.
    Depuis ce matin, ceux qui osent croire en lui ne sont pas déçus ; Même en ne sachant pas grand-chose C’est la joie qui prend le dessus :
    Car Dieu, dans sa toute-puissance, Pour nous l’a fait ressusciter.
  • Dans un village en Palestine Le monde entier, plein de ferveur, Se met à genoux et s’incline Devant Jésus notre sauveur…
    L’enfant né dans la vieille étable, L’homme cloué sur une croix, Veut nous inviter à sa table : « Que la paix règne en chaque endroit :
    Dans mon village en Palestine Comme dans le grand Univers… »

Crédit : Jean-Marc MEYER, Point KT