image_pdfimage_print

Culte de souvenir des baptêmes

Activité 1 : Lorsque les familles entrent dans l’église, les inviter à s’avancer vers l’autel et faire une photo avec l’appareil polaroid.  La photo sera ensuite valorisée lors du bricolage.Donner à chaque famille/personne présente des feuilles de couleur, un crayon, des ciseaux, colle, agrafeuse. Inviter chaque membre de la famille à poser sa main sur une des feuilles, tracer le contours et découper. Après le découpage des mains les deux parents, les enfants, les lier les uns aux autres, y ajouter la photo de la famille.

Décor Une corde positionnée sur le sol. Elle fait des méandres, symboles des temps de lumière et ceux d’obscurité de la vie. Les familles et personnes présentent sont invitées à positionner leur famille (photo et mains liées ) sur la corde; la lumière étant présente (symbolisée par une bougie)  dans les creux de nos chemins.

Prélude                                                                                                 

Dieu m’accueille. Cher enfant, chère maman, cher papa, chers parrain et marraine, papy, mamie, chers membres de la paroisse : tu es la, tu es le bienvenu/e. Profite de cette belle église pour vivre un temps de rencontre avec les personnes qui t’entourent et avec Dieu.  Car c’est lui, le Seigneur, qui est Père, Fils et Saint-Esprit qui t’accueille aujourd’hui pour ce culte un peu spécial où nous nous souvenons de notre baptême. Toi qui n’es pas baptisé, tu es aussi la/le bienvenu et tu as aussi pleinement ta place au milieu de nous et nous croyons que toi aussi tu es un enfant du Père. Que tu sois seul ou en famille, sois le bienvenu pour ce temps de fête et reçois en toi le souffle de l’Esprit d’amour…

Chant  : AL 21-08 ; 1-3 : C’est toi Seigneur, qui nous unis…

Je me place devant Dieu. Seigneur, je veux maintenant me placer devant toi en regardant ma vie : il y a beaucoup de belles choses, peut-être y-a-t-il aussi des choses difficiles à vivre. Je veux tout te dire, Dieu bon, ce qui me rend heureux, mais aussi ce qui me fait mal et ce qui me fait peur. Je te le dis dans le silence de mon cœur. Dieu bon, tu es là pour nous, notre vie devient belle lorsque nous sommes là les uns pour les autres. Tu es notre Père et nous sommes tes enfants. Chacun d’entre nous est important à tes yeux et tu nous aimes. Merci Dieu bon !

Chant  AL 14-03 ; 1 : Magnifique est le Seigneur !

Je deviens enfant de la lumière de Dieu. Jésus a dit : « je suis la lumière du monde » Tu sais ce que c’est la lumière ? Les lumières sur le sapin de Noël, les lanternes, les guirlandes, les étoiles, le soleil, les bougies de la couronne de l’Avent… Aujourd’hui, c’est une autre bougie qui est importante : ta bougie de baptême ! Tu vois la grosse bougie qui brûle là-bas : elle ressemble à la tienne mais elle est beaucoup plus grosse ! C’est la bougie de Jésus ! Jésus est la lumière du monde : il veut allumer ta bougie pour que toi aussi tu deviennes lumière ! Quand tu étais tout petit, on t’a dit que tu faisais partie de la famille de Jésus et tes parents ont promis de te parler de Jésus et de ce qu’il fait pour toi. Quelqu’un sait qui est Jésus ? Jésus est comme une bougie qui brûle dans la nuit : quand on le voit, on a plus peur et on se sent en sécurité et on a envie de briller comme lui. Lève-toi maintenant avec tes parents, tes parrains et marraines pour allumer ta bougie de baptême à celle de Jésus.
Les familles s’avanceront à tour de rôle.

Activité 2 : les enfants s’avancent, allument leur bougie au cierge pascal et déposent leur bougie sur l’autel, puis ils regagnent leur place.

Chant:  AL 14-03 ; 4 : Le nom du Seigneur est saint…

J’ouvre mon cœur à Dieu. Nous voulons ouvrir notre cœur à Dieu. Dieu bon, nous nous souvenons aujourd’hui de notre baptême. Nous savons que nous t’appartenons. Jésus est la lumière du monde et nous pouvons aussi offrir de la lumière aux autres, les aimer, les écouter, comme une bougie qui éclaire et qui rassure dans la nuit. Donne-nous la joie de la lumière et de la fête. Amen.

Chant  AL 14-03 ; 8 : Que puissance, honneur et gloire…

Dieu me parle. Esaïe 43 (extraits de 1-7)
Mais maintenant, ainsi parle le SEIGNEUR qui t’a créé, Jacob, qui t’a formé, Israël: Ne crains pas, car je t’ai racheté, je t’ai appelé par ton nom, tu es à moi. 2  Si tu passes à travers les eaux, je serai avec toi, à travers les fleuves, ils ne te submergeront pas. Si tu marches au milieu du feu, tu ne seras pas brûlé, et la flamme ne te calcinera plus en plein milieu, 3  car moi, le SEIGNEUR, je suis ton Dieu, le Saint d’Israël, ton Sauveur… 5  Ne crains pas, car je suis avec toi, depuis le levant je ferai revenir ta descendance, depuis le couchant je te rassemblerai. 6  Au nord je dirai: « Donne », et au midi: « Ne retiens pas! Fais revenir mes fils du pays lointain et mes filles de l’extrémité de la terre, 7  tous ceux qui sont appelés de mon nom et que j’ai, pour ma gloire, créés, formés et faits!

Interlude

Dire ce que je crois de Dieu. Je crois que Dieu est mon papa du ciel. Il m’a fait ainsi que les animaux, les poissons, les oiseaux et les plantes. Il me donne mon corps, mes mains, mes yeux et tout ce dont j’ai besoin. Je crois que Jésus est sorti comme moi du ventre de sa maman. Jésus m’aime et il veut être mon ami. Il était sur une croix et il était mort, mais maintenant, il me donne la vie. Quand j’ai mal, Jésus me console.  Je crois que son Esprit me garde à la maison et à l’école et partout. Il visite les gens chez eux et à l’Eglise. Un jour l’Esprit va réunir tous ceux qui font confiance, même ceux qui sont déjà morts, et nous vivrons tous avec Dieu.

Chant : ARC 567 ; 1+3  Aujourd’hui, je pars dans la vie…

Activité 3 : Découpage des mains les deux parents, les enfants, les lier les uns aux autres, y ajouter la photo de la famille. Vous pouvez inscrire votre prénom sur votre main découpée. Si vous êtes venus en couple ou seul, vous pouvez peut-être proposer à vos voisins de former avec vous une « famille de foi » Faites-nous signe nous vous rejoindrons pour la photo !

Comprendre ce que Dieu veut me dire.  Vous connaissez le jeu « Si j’étais » Si j’étais un arbre, je serais… un platane parce qu’en été, il me donne de l’ombre… ou si j’étais un animal, je serais un oiseau, parce qu’il sait voler et que j’aime la liberté… si j’étais un objet, je serais une voiture car elle me permet d’aller en vacances avec mes parents…

Si toi tu étais un objet, que serais-tu ?

Moi, si j’étais un objet, je serais une bougie… Ma chambre est éclairée par une lampe électrique… mais des fois, j’aime bien allumer une bougie et je me réjouis de sa lumière. C’est une autre ambiance ! C’est comme si quelqu’un était là… je ne me sens plus seul dans ma chambre ! Quand je regarde cette petite flamme qui bouge comme si elle était vivante, je me dis… si j’étais un objet, je serais une bougie !

Une bougie ne peut pas s’allumer toute seule… Une bougie est faite pour briller… mais elle n’y arrive pas toute seule. Moi non plus, je ne peux pas briller par moi-même : d’autres doivent m’encourager, m’aider, me prendre par la main… c’est par et avec les autres que la lumière peut naître dans ma vie : avec mes parents, mes grands-parents, parrains et marraines, mes amis, et aussi avec les membres  de mon Eglise…

Vraiment, si j’étais un objet, je serais une bougie…Grâce à la bougie, la paix et le silence m’entourent… La bougie brûle en silence, sans bruit. Je regarde la flamme et je deviens calme. Je regarde la flamme et je pense, je me souviens, je prie, et je me dis…

Vraiment, si j’étais un objet, je serais une bougie…La bougie me donne lumière et chaleur…Une bougie n’éclaire pas beaucoup : il y a des coins qui restent dans l’obscurité, mais contrairement à la lumière électrique, c’est une lumière vivante. Elle bouge au moindre petit souffle et elle a besoin d’être protégée d’un coup de vent ! Une bougie ne réchauffe pas beaucoup : et pourtant sa chaleur réchauffe aussi les cœurs.Même si je suis petite ou petit, même si ma lumière n’est pas bien grande,  je veux rayonner un peu de ma lumière.

Vraiment, si j’étais un objet, je serais une bougie… La bougie brille et brûle : c’est pourquoi elle devient de plus en plus petite… La flamme fait fondre la cire de ma bougie et c’est grâce à la cire qui est brûlée que ma bougie donne sa lumière. Ma bougie ne reste pas la même : elle se transforme. Je pense à tout ce qui se transforme autour de moi, tout ce qui change : de l’hiver au printemps, de l’été à l’automne… Moi aussi, je change. Je ne reste pas toujours pareil. Je deviens. Je ne suis jamais fini. J’étais un bébé et je deviens un adulte.

Vraiment, si j’étais un objet, je serais une bougie… la bougie donne son énergie…Oui, une bougie qui ne donne pas son énergie reste belle, neuve et grande. Mais à quoi ça sert des bougies qui ne sont pas allumées et qui ne brillent pas ? Mieux vaut donner énergie, brûler sa cire, devenir une lumière pour les autres et ainsi trouver une raison pour vivre que de se protéger et de ne jamais bouger. C’est le rôle des bougies sur l’autel : pas simplement décorer l’église mais être là pour rappeler que Jésus a donné son énergie, sa vie pour nous.

Vraiment, si j’étais un objet, je serais une bougie… La flamme de la bougie s’élève toujours vers le haut…Elle ne brille pas une fois à droite, une fois à gauche, une fois vers le bas. Elle trouve toujours le même sens : vers le ciel. Et même si elle est agitée par le vent, elle retrouve la bonne direction : vers le ciel. Les gens disent : il faut s’adapter, il faut aller avec le temps… et moi je fais parfois pareil… La bougie, elle ne dirige sa flamme que vers Dieu : c’est vers lui qu’elle veut aller, c’est lui qu’elle veut suivre… vraiment, si j’étais un objet, je serais une bougie…

Activité 4 : Une corde positionnée sur le sol. Elle fait des méandres, symboles des temps de lumière et ceux d’obscurité de la vie.  Les familles et personnes présentent sont invitées à positionner leur famille ( photo et mains liées ) sur la corde; la lumière étant présente dans les creux de nos chemins.

Un proverbe chinois dit : « Allume donc une bougie au lieu de te plaindre de l’obscurité ». Seigneur, j’aimerais être comme une bougie que tu allumes et qui fait rayonner sa lumière autour d’elle. J’aimerais me diriger vers toi, toi qui m’offre ta lumière, c’est bien ce que tu me dis lorsque tu disais à tes amis « Je suis la lumière du monde. » C’est comme si tu me disais : Quel que soit le moment et le temps de ta vie,  ma présence dans ton cœur veut être comme une lumière, une clarté, qui éclaire ton chemin.

Chant 3 : AL 12-05 ; 1+4 : Le Seigneur seul est ma lumière…

Interlude + collecte de l’offrande   Offrir de l’argent, c’est un peu offrir de la lumière aux autres : un quart du budget de notre paroisse est destiné au soutien d’initiatives de développement, humanitaires à travers le monde ou de solidarité locale. Une corbeille passera dans les rangs : merci pour votre générosité !

  • Dieu plonge dans la vie avec moi par le baptême. 

Nous sommes tous devenus enfants de lumière, enfant de Dieu par le baptême de l’eau… L’eau nous lave, l’eau nous purifie, l’eau nous maintient en bonne santé, apaise notre soif, enlève ce qui est sale. Dieu, c’est celui qui enlève le mal qui s’encroûte en nous. Dieu nous console, nous donne le courage de vivre malgré tout, il nous donne son amour. L’eau peut aussi être dangereuse : dans l’eau, on peut aussi se noyer. Dieu a noyé le mal dans l’eau du baptême. Le mal, c’est être chacun pour soi, ne pas s’intéresser aux autres, les accuser et les mépriser. Le mal ne doit plus avoir de pouvoir sur nous. Dieu est plus fort que le mal, il nous aime tous, nous sommes tous ses enfants.

Les enfants viennent à tour de rôle avec leur famille au baptistère. Signe de croix : « Tu es baptisé, Dieu t’aime : tu es son enfant ! »

  • J’ouvre encore mon cœur à Dieu et aux autres.            

Seigneur, nous te prions Donne-moi la force de penser à toi et de vivre de ton amour. Montre-moi que je suis ton enfant, comme tous les autres qui vivent avec moi. Je te prie pour les gens qui ne comprennent pas que tu es un Dieu bon et que tu appelles chaque enfant, chaque adulte à venir vers toi. Je pense à tous ceux qui ont des problèmes dans leur famille, à l’école… Je te prie pour ma famille, pour ceux que j’aime…Je pense à tous ceux qui sont morts… Jésus nous a montré que tu es là pour nous comme une maman, comme un papa, à qui on a le droit de dire … Notre-Père…

  • Annonces : A la fin du culte nous ferons une photo de l’ensemble de vos familles faites de mains, puis si vous le souhaitez, n’hésitez pas à vous avancer pour emporter votre bricolage. A l’issue du culte, nous aurons plaisir à prolonger notre rencontre par un moment convivial dans la salle qui se trouve au rdch de la maison paroissiale à gauche en sortant de l’église.

Chant 4 : AL 62-86 ; 1-4 : Toi, lève-toi !

  • Dieu bénit et m’envoie.

Dieu toi qui es amour et qui nous accueille toutes et tous, petits ou grands, viens et bénis-nous. Approche-toi de nous et accompagne-nous sur nos chemins.Fais briller ta lumière sur notre visage et reste toujours avec nous, près de nous et en nous ! Vas donc et n’oublie pas, tu es un enfants de lumière !

Postlude

Crédit : Equipe pastorale de Colmar, UEPAL, mis en forme par Marc Fritsch