S’orienter vers le ciel, témoigner sur la terre, culte de rentrée avec un cerf-volant

Un culte de rentrée inspiré de la lecture des Cerf-volants, de Romain Gary, suivi d’une journée de rentrée paroissiale.

Un grand cerf-volant est accroché à la chaire

Des images de cerf-volant volant au vent sont projetées dans le chœur.

Un groupe dédié accueille les participants au culte et, avec leur accord, inscrit leurs noms individuellement sur un papier qui sera distribué à la sortie du culte.

Jeu d’orgue

Salutation                                                     

Vous êtes venus, et cela me réjouit !

Vous avez fait place dans votre quotidien pour ce moment, vous êtes sortis de chez vous et de vos préoccupations diverses pour venir vivre un temps bienfaisant en présence de notre Dieu, en présence les uns des autres, en quête d’un lien entre terre et ciel, en quête d’un lien entre êtres humains…

Aujourd’hui, je vous propose d’entrer dans ce culte à travers un objet, un objet qui fait le lien entre les vacances, et la rentrée… le ciel et la terre…

Un CERF-VOLANT… (projeter les images du cerf-volant)

Le cerf-volant s’élève vers le ciel, mais ne se perd pas dans le bleu de l’azur grâce au fil qui le retient vers la terre :

Nous sommes comme le cerf-volant ce matin :
orientés vers le ciel,
mis en mouvement par le Souffle de Dieu,
reliés à la terre ferme par un fil solide qui nous invite à témoigner de l’amour de Dieu ici et maintenant.

Bienvenue pour ce temps de rencontre les uns avec les autres et avec Dieu.
C’est lui qui nous accueille et nous accorde sa grâce pour ce culte et pour toute notre vie. Amen

Salutations mutuelles

Les enfants sont accueillis au club biblique et fabriqueront des cerfs-volants. 

Chant de l’assemblée  recueil ALLÉLUIA 21-16

Refrain
Avec toi, Seigneur, tous ensemble,
Nous voici, joyeux
Et sûrs de ton amour.
Tu nous as rassemblés
Dans la joie de ta présence
Et c’est toi qui nous unis.

  1. C’est toi qui nous unis,
    Ton amour a fait de nous des frères,
    Tu es vivant au milieu de nous. Refr.
  2. Les mains tendues vers toi,
    Nous venons t’offrir notre prière,
    Tu es vivant au milieu de nous. Refr.
  3. Venus à ton appel,
    Nous voulons entendre ta Parole,
    Tu es vivant au milieu de nous. Refr.
  4. Tu donnes ton amour,
    Ton Esprit fait vivre ton Église,
    Tu es vivant au milieu de nous. Refr.

Louange                 

Nous voulons dire merci à Dieu dans la prière :
Merci, Seigneur, pour les semaines d’été,
pour les découvertes et les rencontres,
pour le soleil et pour le vent,
pour le silence et l’amitié,
pour l’activité et le repos !
Merci pour ce trésor !
Merci, Seigneur, pour cette rentrée,
Pour les choses à apprendre et à comprendre
Pour l’idéal, et pour la réalité
Pour l’exigence, et pour la bienveillance
Pour ce qui change, et ce qui se continue
Merci pour ce trésor !
Je sais que je peux compter sur toi,
Tu sais ce qui me fait peur
Tu sais ce qui me réjouit
Tu m’accompagnes
Tu mets sur mon chemin des personnes pour m’aider
Merci pour ce trésor.

Continuons d’exprimer notre reconnaissance pour la vie, chantons encore nos mercis !

Chant de l’assemblée     recueil ALLÉLUIA 42-09      

  1. Merci pour ce matin de vie,
    Merci pour chaque jour nouveau,
    Merci, car à toi je confie
    Soucis et fardeaux.
  2. Merci pour le prochain que j’aime,
    Merci pour l’autre rencontré,
    Merci, car à l’ennemi même
    Je peux pardonner.
  3. Merci pour le travail, la peine,
    Merci pour les simples bonheurs.
    Merci pour la chanson sereine
    Reprise avec cœur.

Demande et pardon et accueil de la grâce          

Prions encore

Notre vie ressemble parfois aux fils d’un cerf-volant, qu’une chute aurait tout emmêlés…
Quelle patience, quelle constance faudra-t-il pour dévider les fils,
démêler les boucles et les nœuds,
avant de pouvoir à nouveau retrouver le ciel…
Seigneur, nous présentons le fil de notre vie devant toi,
Nous l’offrons à ta grâce, à ta patience, à ta fidélité.
Viens nous aider, en ces temps de recommencements et de rentrée
A ne pas tout emmêler.
Aide-nous à faire la part des choses
entre l’urgent et l’important,
entre l’agitation et l’action,
entre l’insouciance et la confiance,
entre l’occupation et la disponibilité.
Aide-nous à nous diriger vers ce qui est essentiel et bon pour nous :
mettre de la foi dans nos choix,
de l’amour dans nos discours,
et de l’espérance dans nos existences.
Seigneur, que nous puissions voler au vent de ton amour et de ta grâce !
Amen !

Chant de l’assemblée

Rien ne pourra jamais nous séparer de l’amour donné,
Rien ne pourra jamais nous priver de la liberté.

  1. Ni le malheur ni l’inquiétude,
    Ni toute la souffrance qui vient d’ailleurs,
    Aucune faim, aucune misère,
    Ni les dangers qui redoutent les veilleurs.
  1. Aucune mort, aucune vie,
    Ni la nuée des anges et des esprits,
    Aucun pouvoir, aucun combat,
    Aucune force d’en haut ou d’en bas

(Paroles et musiques Joel DAHAN, EPUDF) 

Prière avant la lecture de la Bible  

Merci, Seigneur, de nous réunir en ta présence, pour nous dire ton amour.
Par ton Esprit-Saint, rends nous disponibles et à l’écoute :
donne nous maintenant d’accueillir ta Parole.
Que ton Évangile souffle sur nos vies. Amen 

Chant de l’assemblée   recueil ALLÉLUIA 22-08 

Comme un souffle fragile,
Ta Parole se donne.
Comme un vase d’argile,
Ton amour nous façonne.

  1. Ta Parole est partage
    Comme on coupe du pain.
    Ta Parole est passage
    Qui nous dit un chemin. Refr.

Comme un souffle fragile,
Ta Parole se donne.
Comme un vase d’argile,
Ton amour nous façonne.

Lectures bibliques  

Genèse 28, 10-22 (le rêve de Jacob)
Luc 17, 11-19  (les 10 lépreux)

Message

Cet été, j’ai beaucoup aimé découvrir l’histoire d’un facteur un peu « timbré », Ambroise FLEURY, qui passe sa vie à construire des cerf-volants… Nous sommes dans les années 36-50, et Ambroise Fleury, doux rêveur  au physique de solide Normand un peu bourru, a décidé que les cerfs volants seront les témoins de sa joie de vivre. Il fabrique…

– Des libellules, des grenouilles, un bateau à 12 voiles, le majestueux Quatremer… (parce qu’il donne des noms à ces cerfs-volants)

– Il y a les cerfs-volants à l’effigie des grands humanistes dont il admire les idées :  Montaigne, un immense Jean-Jacques Rousseau, un Victor Hugo porté par les nuages, ressemblant à Dieu le Père… un Jaurès aux ailes arc en ciel… Plus tard il y aura un immense De Gaulle, bien sûr… Et un Chambon sur Lignon, du nom de ce village des Cévennes dans lequel le Pasteur Trocmé organisa le sauvetage de centaine d’enfants juifs…

–  Au-dessus du camp de la honte où il sera emprisonné pour résistance, il fera flotter des cerfs volants inspirés des contes de fée, aux couleurs gaies pour proclamer l’espoir et la confiance plus fort que tout.

– Quand il sera libéré, il demeurera quelque temps en Russie, car, dit-il, les enfants ont besoin de cerfs-volants, après tout ce qu’ils ont vécu…

Ambroise, le pacifiste, qui prend les armes avec des cerfs-volants, est un homme qui sait ne pas désespérer… D’autres diront que c’est un original, un fou, un naïf… Et voilà ce qu’il répond quand on le traite de fou :

«  Il y en a qui appellent ça « grain de folie », d’autres parlent aussi d’ « étincelle sacrée ». Il est parfois difficile de distinguer l’un de l’autre.  Mais voilà : si tu aimes vraiment quelqu’un ou quelque chose, donne-lui tout ce que tu as et même tout ce que tu es, et ne t’occupe pas du reste… ».

Un bel encouragement en ce début de rentrée, qui me rappelle Saint-Augustin

« Aime, et fais ce que tu veux » Et avant lui, le grand commandement de la Bible : tu aimeras ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, et ton prochain comme toi-même ».

Seulement, indique encore Ambroise Fleury :

« Tient fermement le bout de la ficelle de ton cerf-volant : si elle s’arrache, tu ne le revois plus, sauf lorsque les gens le ramènent ici en morceaux.  Empêche ton cerf-volant d’aller se perdre dans la poursuite du bleu… », voilà le sage conseil d’Ambroise Fleury pour notre rentrée…

Sage conseil, en ces temps où l’on recommence… que de ne pas nous laisser emporter par nos idéaux et nos grandes idées, celles qui sont tellement grandes qu’elle réduisent notre action à rien…

Quelles sont-elles, vos grandes idées, ce matin ?

« cette année, je vais être l’enfant parfait, le lycéen parfait, le collégien parfait, le parent parfait, le paroissien parfait… »

La grande idée, l’idéal, est-ce que ce n’est pas ce qui nous perd ? Est-ce que ce n’est pas ce qui nous fait quitter la vraie vie, et basculer du côté de l’imaginaire ? Et alors nous nous coupons du réel et de la bienveillance envers nous-mêmes et nos prochains… Les grandes idées, nous pouvons choisir d’avoir ce rapport à elles de les maintenir à juste distance :  nous regardons vers elles,  elles nous font rêver, de ces rêves qui nous aident à mettre en œuvre le meilleur de nous-mêmes…

Oui, cette année, je vais donner le meilleur de moi-même, et je vais aussi recevoir le meilleur de moi-même…

Mes amis, je trouve que le cerf-volant est un beau symbole pour nous inviter à nous laisser relier vers le ciel et sur la terre. Dans les deux textes bibliques de ce jour, il est aussi question de liens, de relier la terre et le ciel. Pour le premier texte, c’est assez évident.

Il y a Jacob à terre : et on ne peut pas être plus bas, plus terrien, plus dénué de tout que ce Jacob cette nuit-là. Et pourtant il est au pied d’une échelle qui le relie au ciel. Cette échelle est sans échelons, et le texte nous dit que Dieu est à la fois au sommet de l’échelle et en même temps avec lui, Jacob, qui est à terre. Dieu n’est pas au sommet d’une échelle qu’il faudrait gravir par notre sagesse et notre spiritualité, mais Dieu, littéralement, est à l’origine de l’échelle. Pour poursuivre l’image du cerf-volant, Dieu est à la fois le fil de notre cerf-volant… Et il est le ciel dans lequel il vole. Il est encore le souffle qui l’agite et la main qui le dirige.

Tout être humain n’est jamais si bas que Dieu ne puisse le rejoindre, et être au-dessus de lui, juste au-dessus, tout contre lui, pour lui, avec lui. Dieu fait de nous ce lien, ce conducteur entre ces deux pôles que sont la terre et le ciel.

Dans notre récit, les deux pôles se rejoignent par le mouvement des anges messagers. Les anges  montent, ils descendent, ils relient, faisant circuler la grâce en nous : c’est Dieu lui-même travaillant par sa Parole à unifier notre être dans ses différentes dimensions, faisant circuler de vrais échanges en nous-mêmes et avec lui, permettant l’expression des rêves et des besoins, le passé et les projets, les attachements et les craintes, les doutes, et la fraternité !

Pour le deuxième texte, peut-être que le lien entre ciel et terre vous semble moins évident, et pourtant…

Il y a ces 10 lépreux qui partent, une fois le geste de guérison opéré par Jésus… Un seul choisit de faire vivre le lien entre lui et Jésus, entre lui et le salut : le lépreux qui revient sur ses pas, poussé par la gratitude. La gratitude, la reconnaissance est une formidable lien entre l’être humain et Dieu, et entre être humains, un formidable fil pour diriger le cerf-volant de sa vie !…

Allez, je plie la toile, je range le cerf-volant, et je vous invite
à vivre comme Ambroise Fleury, à mettre en œuvre votre étincelle sacrée,
à vivre comme Jacob, à laisser circuler la bénédiction de Dieu en vous,
et enfin, à vivre comme le lépreux, à être reconnaissant pour les liens à tisser sur terre et vers le ciel !

Amen

Jeu d’orgue

Chant de l’assemblée

Je voudrais marcher aux côtés de mon Seigneur
Sur le chemin qui mène à Dieu
Rien ne pourra m’empêcher, j’irai jusqu’au bout

  1. C’est le chemin de la vie
    C’est le chemin du Seigneur
    Ne voudrais-tu pas y marcher, toi aussi, alléluia

2. C’est le chemin de la joie
C’est le chemin du Seigneur
Ne voudrais-tu pas y marcher, toi aussi, alléluia

(Chemin Neuf d’après un traditionnel zaïrois)

Accueil des catéchumènes et remise de la Bible

J’appelle à présent les catéchumènes.

(Le ou la présidente du Conseil presbytéral les accueille)

Chers catéchumènes,

Vous débutez aujourd’hui une année de catéchisme pour vous préparer à la confirmation :
Vous allez, ensemble, partager de nombreuses expériences et  des questionnements…

A travers les temps de vie de groupe, les lectures bibliques, les jeux, les goûters, les retraites,

nous espérons que vous allez  découvrir que Dieu est à vos côtés, qu’il s’intéresse à vos personnes, et qu’il a des projets avec vous…

Nous nous réjouissons donc pour cette année qui commence avec vous !
Nous allons vous remettre à présent une Bible :
La Bible est source de connaissance au sujet de Dieu. Elle est un outil de travail dans la construction de votre avenir.
Que la Parole de Dieu vous fortifie, vous guide et vous éclaire tout au long de votre vie !
Tous nos encouragements également aux catéchumènes de deuxième année.

Distribution des bibles. A l’appel de leur nom, les catéchumènes viennent recevoir la Bible, et serrent la main des conseillers presbytéraux et du pasteur.

Chant de l’assemblée recueil ALLÉLUIA 52-09

  1. Il est une foi ancienne

Que Dieu renouvelle depuis Abraham :
Quatre mille ans qu’elle trace
Un chemin de grâce, le Royaume est là. (bis)
Seigneur, augmente en nous la foi !

  1. (7.) Cette foi, nul ne l’impose :

Tu risques et tu oses  un pas à la fois,
Sans savoir où Dieu te mène,
Ta marche est sereine,  le Christ vit en toi. (bis)
Seigneur, augmente en nous la foi !

Offrande                                                                                    

Notre Père  

Déroulement de la suite de la journée 

Liens vers le ciel, liens sur la terre : nous allons poursuivre notre journée de rentrée avec un temps pour faire mieux connaissance, partager ce qui nous relie à cette communauté et les uns aux autres.

A la sortie du culte, vous allez recevoir un papier avec le nom d’une personne à retrouver dans l’assemblée. Vous serez invités à faire connaissance avec elle ou lui en lui posant 3 questions :

  1. Pourquoi es-tu venu à la paroisse de Yutz aujourd’hui ?
  2. Qu’est ce qui est important pour toi dans la paroisse, qui te réjouit ?  A quoi serais-tu prêt à contribuer ?
  3. Quel mot représente ce que tu aimerais partager avec d’autres ( ces mots seront accrochés aux cerfs-volants créés par les enfants du club biblique qui les feront voler dans la suite de la journée)

Envoi et bénédiction 

Recevons la bénédiction de la part de Dieu :
Que le Seigneur tout puissant en amour vous bénisse et vous garde,
qu’il fasse rayonner sur vous son visage, et vous donne sa paix !
et la joie de vous rencontrer !  Amen

Chant de l’assemblée (mélodie recueil ALLÉLUIA 62-82)

Viens et nous bénis, Dieu de la rencontre
C’est toi qui unis, ton amour le montre
Garde tes enfants ! Au creux des tempêtes,
Comme au temps des fêtes, sois toujours présent !

Jeu d’orgue joyeux et léger qui donne envie de se rencontrer !

Crédit : Point KT, Marianne Renaud, UEPAL