image_pdfimage_print

Culte avec prédication « Louons Dieu parce que nous sommes des créatures merveilleuses » autour du thème des 5 sens.

Accueil 

Seigneur ce matin, nous avons écouté l’appel des cloches… et nous sommes venus vers toi.
Seigneur ce matin, nous avons vu ton église rassemblée et notre cœur s’est réjoui.
Seigneur ce matin, nous avons touché la main de nos frères, et nous avons su que nous sommes accueillis.
Seigneur ce matin, nous avons senti l’odeur des fleurs qui est monté à nos cœurs pour nous rappeler ton amour et signifier notre louange.
Seigneur ce matin, nous voulons goûter avec tous nos sens la joie d’être tes enfants.
Seigneur, ce matin, nous voulons nous souvenir que chacun de nous est une créature merveilleuse,
que tu nous as créés et que tu veux nous accompagner à tous les instants de nos vies :
au travail et pendant les vacances,
de la jeunesse à la vieillesse,
dans notre vie quotidienne et aux moments où nous venons à toi…

Chant : touche nos oreilles… (Recueil Arc-en-ciel 229)

  1. Touche nos oreilles, Nous entendrons ! Souffle sur nos lèvres, Nous parlerons. Donne ta lumière, Nous brillerons. Montre-nous la route, Nous marcherons. Ref : Dieu silence, Tu nous as parlé : Lumière dans nos yeux, Ferment dans notre pain.
  2. Tourne ton visage, Nous te verrons. Coule dans nos veines, Nous guérirons. Vienne l’espérance, Nous t’attendrons. Brille ton étoile, Nous partirons. Ref : Dieu silence, Tu nous as parlé : Lumière dans nos yeux, Ferment dans notre pain.

 Votum

Seigneur toi le Dieu trois fois saint
oi qui t’es incarné en ton Fils Jésus
afin que les disciples puissent vivre avec lui
le sentir et le ressentir dans le quotidien de leur vie
l’entendre quand il parlait en parabole
voir la force de son amour pour chacun de ces petits qu’il appelait frère
être touché de sa main et dans le cœur quand il guérissait
goûter avec lui le pain et le vin qu’il a partagé,
Toi qui te donnes de manière moins visible et tout aussi concrète dans ton Saint-Esprit
tu nous as rassemblé ce matin afin que nous entrions dans la louange, l’espérance et la prière.
Louez sois-tu ! Amen…

Psaume 139 mimé ou dansé

Lecteur 1
Éternel, tu me sondes et tu me connais.

Lecteur 2
tu me connais, tu connais mon nom
Chaque enfant est appelé par son nom

Lecteur 1
tu connais ma taille (mesurer avec la toise)
celle de hier et celle d’aujourd’hui – montrer combien ils ont grandi.

Lecteur 2
Tu sais quand je suis assis
ils s’assoient tous

Lecteur 1
et quand je me lève, tu le sais.
Ils se lèvent

De loin,
Ils regardent au loin

tu discernes tout ce que je pense.
Mimer une idée

Tu sais quand je marche
ils marchent

et quand je me couche,
ils miment le sommeil

et tous mes chemins te sont familiers.
Mimer un chemin

Lecteur 2
Bien avant qu’un mot vienne sur mes lèvres, Éternel, tu sais déjà tout ce que je vais dire.
Mimer un mot qui sort de la bouche

Lecteur 1
Tu es devant moi
monter l’avant

et derrière moi
monter derrière

: tu m’entoures ;
s’entourer

ta main est sur moi.
Mettre la main sur soi

Tu m’as fait ce que je suis, et tu m’as tissé dans le ventre de ma mère.
Faire semblant de tricoter

Merci
ils disent tous merci en cascade (c’est à dire l’un après l’autre) puis ensemble
Merci d’avoir fait de moi une créature aussi merveilleuse : tu fais des merveilles, et je le reconnais bien.

Chant
Je t’ai appelé par ton nom
Tu comptes beaucoup à mes yeux
Tu es précieux pour moi
Car je t’aime.

Confession des péchés
Seigneur, tu nous as donné des mains pour que nous puissions faire toucher ton amour.
Pardonne-nous quand elles sont liées,
quand elles frappent au lieu de réconforter et de bénir.
Seigneur, tu nous as donné des yeux
afin que nous puissions contempler ton monde et contempler nos semblables avec amour
Pardonne-nous quand nous voyons les défauts des autres avant les nôtres.
Seigneur, tu nous as donné des oreilles pour que nous puissions t’entendre ainsi que nos frères humains
pardonne-nous car nous préférons écouter notre égoïsme et toutes les voix de notre monde.
Seigneur, tu nous as donné une bouche pour que nous prononcions tes paroles de guérison,
pardonne-nous quand nous blessons et détruisons.
Seigneur, tu nous as tant donné,
pardonne que nous ne soyons pas toujours reconnaissants.

CD – que ton pardon –  découvrir les paroles et  lamusique : Daniel Priss

Que ton pardon,
Que ta vie
Nous réconcilient.
Avec toi, mon Dieu, mon Père,
Avec toi, ma sœur, mon frère,
Que ces liens, un jour détruits,
Aujourd’hui, soient reconstruits.

Que ton pardon,
Que ta vie
Nous réconcilient.
Que nos luttes et nos prières
Nous libèrent de nos misères.
Que nos vies soient embellies
Par ton amour infini.

Que ton pardon,
Que ta vie
Nous réconcilient.
Un message d’espérance
Pour tous les hommes en souffrance.
Car ton amour rebâtit
Ce que le mal a détruit.

Que ton pardon,
Que ta vie
Nous réconcilient.
Ne vivons plus dans la haine,
Ne soyons plus dans la peine,
Ce mal sera banni.
En nous la vie rejaillit.

Prière de louange pour ce que nous voyons (la vue)

  • Cette prière peut-être-être simplement lue
  • elle peut aussi être accompagnée, par des dessins d’enfants correspondant à la prière proposée ou aux prières composées
  • composée en disant merci pour un élément de la création donné (merci pour la mer… qui sera complété selon la formulation des enfants
  • composée en demandant pour quel élément de la création ils veulent dire merci

Selon le format choisi il faudra prévoir le matériel suivant : du papier, des stylos, des crayons de papier, des feutres, des cartons pour pouvoir montrer le dessin, des images à découper et de la colle

Enfant 1

Seigneur, ce matin nous voudrions que notre louange monte à toi comme l’encens monte vers les cieux…
Nous voulons te louer pour la vue que tu nous accordes et qui nous permets de voir toutes tes beautés
surtout en ce temps de vacances qui s’ouvre devant nous.

Enfant 2

Merci pour le soleil que je vois briller et qui met de la joie en nos cœurs parce qu’il permet la croissance de toute la végétation et la détente de tous les vacanciers.

Enfant 3

Merci Seigneur pour la beauté des fleurs que nous pouvons contempler à longueur d’année et particulièrement en ces mois d’été où nous avons en plus la chance de pouvoir nous en occuper et de prendre le temps de nous en imprégner.

Enfant 4

Merci, Seigneur pour la multitude des oiseaux colorés que tu as crées. Nous pouvons les admirer et ainsi nos cœurs sont remplis de joie.

Enfant 5

Merci Seigneur pour la diversité des paysages que nous verrons pendant les vacances, de nous avoir offert une terre riche de tellement de contrastes et de créativité.

Enfant 6

Merci pour la mer et tous les jeux qu’elle nous permettra de pratiquer et pour la montagne et ses découvertes, sa possibilité de dépasser nos limites.

Enfant 7

Merci pour la diversité des cultures de nos frères les hommes que nous voyons dans la diversité des habitations humaines et que certains d’entre nous aurons peut-être l’occasion de découvrir…

Enfant 8

Merci aussi pour les animaux que nous allons voir et pour la peine que tu t’es donné de créer non seulement l’homme comme une créature merveilleuse mais toute une flore et une faune tout aussi merveilleuse.

Enfant 9

Merci surtout pour les personnes que nous allons rencontrer, pour ce qu’elles vont nous apporter comme joies et comme connaissances.

Tous

Merci pour tout ce que nous allons voir et découvrir pendant ces vacances au loin ou ici.
Amen

 Cantique : vous bondirez de joie  (Recueil Arc-en-ciel 168)

Vous bondirez de joie, vous marcherez en paix.
Montagnes et collines, éclatez de joie !
Et la nature entière,
Et tous les arbres des champs
Battront, battront des mains.

Et tous les arbres des champs battront des mains.
Les arbres des champs battront des mains,
Les arbres des champs battront des mains,
Quand Dieu vous conduira.

Expression de la foi – (antiphoné = la communauté en gras)

Je choisis Dieu
Il invente la vie.
Il nous remplit de tendresse.
Il s’intéresse à la terre.
Il se lie d’amour avec les vivants.
Ce Dieu-là me donne confiance
Je choisis Jésus-Christ !
Il avance au milieu de nous avec un cœur et un corps de chez nous. Il a des paroles bouleversantes qui inventent une autre vie!
Je choisis le Saint-Esprit!
Il est le souffle de Dieu sur la terre des hommes. A l’intérieur de nous-mêmes il travaille invisible et fort.
Il invente en nous le courage de marcher sur les chemins difficiles.
Il nous fait grandir à l’image du Christ. Cet Esprit-là me vivifie.
Je choisis l’Église!
Elle rassemble ceux qui cherchent Dieu. Elle est prière et partage, main tendue vers l’autre. Elle est la tente de Dieu ouverte à tous les êtres qu’il aime. Amen.

 Texte biblique : Genèse 1;26 – 28a.31

Et Dieu dit : Faisons les hommes pour qu’ils soient notre image, ceux qui nous ressemblent. Qu’ils dominent sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur les bestiaux sur toute la terre et sur tous les reptiles et les insectes. Dieu créa les hommes pour qu’ils soient son image, oui, il les créa pour qu’ils soient l’image de Dieu. Il les créa homme et femme. Dieu les bénit (..). Dieu considéra tout ce qu’il avait créé, et trouva cela très bon. Il y eut un soir, puis un matin : ce fut le sixième jour.

Cantique : louange et gloire à ton nom (ARC 271;1-2)

  1. Louange et gloire à ton nom, Alléluia, alléluia ! Seigneur, Dieu de l’univers, Alléluia, alléluia !
    Ref : Gloire à Dieu, Gloire à Dieu,Au plus haut des cieux !
  2. Venez, chantons notre Dieu, Alléluia, alléluia ! C’est lui notre Créateur, Alléluia, alléluia !
    Ref : Gloire à Dieu, Gloire à Dieu,Au plus haut des cieux

Prédication

Et bien, voilà j’en ai fini avec les gorilles, faut dire qu’ils sont impressionnants un mètre 75, taillé comme des bûcherons, hmmm, j’anticipe un peu là… Enfin, j’ai fait du bon travail

Et puis ce petit chenapan de chimpanzé qui est venu fouiner partout a aussi son charme.

Vraiment du bon travail. 6 Jours de bon travail… Mais j’en vois le bout, et il est temps, le ciel commence à prendre ces couleurs qui annoncent que bientôt le soleil va se coucher… Et alors l’œuvre de ma création devra être terminée.

Mais voici le moment de faire mon chef-d’œuvre, l’apothéose de mon travail : l’homme… et celui-là je veux le faire à ma ressemblance.

Voyons, il se tiendra debout sur ses deux jambes, parce que je veux qu’il soit un partenaire, qu’il soit libre et debout… En face de moi, capable de dialoguer avec moi.

Contrairement aux autres animaux je ne lui accorde pas de plumes ou de fourrure pour se couvrir et se protéger de la morsure du froid ou du soleil. Mais je souhaite que cette peau exposée à tout vent le conduise à utiliser les trésors de cette intelligence, que je lui donne grande, pour trouver des solutions.

Je souhaite que cette peau qui le recouvre entièrement l’amène à faire preuve de sensibilité à tout ce qui l’entoure. Il n’est pas destiné à avoir uniquement une vie de labeur, mais à ressentir tout le monde que j’ai crée et dans lequel je veux le placer aujourd’hui.

Je lui donne deux mains pour travailler mais aussi pour caresser, deux mains qui sauront toucher et se laisser toucher. Deux mains qui iront à la rencontre du monde.

Je lui accorde aussi deux yeux qui pourront receler tout l’amour du monde, ou la compassion pour ceux qui l’entourent. Il n’aura pas la vu la plus perçante, car il n’aura pas besoin de regarder le soleil en face comme le fait l’aigle pour voler vers sa proie, mais de savoir regarder autour de lui, et de bien analyser les sentiments de ceux qui sont autour de lui. Oui, des yeux remplis d’amour, parce que l’on ne voit bien qu’avec le cœur.

Je sais bien qu’on pourrait dire que s’il est à ma ressemblance il devrait tout voir. Mais qu’importe à l’homme de voir l’infiniment petit, chaque microbe, chaque grain de poussière ou de voir à l’autre bout de la galaxie, s’il ne sait pas voir la détresse qui est dans le cœur de son prochain. Être à ma ressemblance, c’est savoir voir au-delà des apparences.

Et bien sûr deux oreilles, car je le déclare : qui a des oreilles pour entendre, entende.

J’hésite sur le modèle. Je suis assez content du travail que j’ai effectué chez la chouette, ses deux oreilles internes dissymétriques qui lui permettent de repérer exactement la position d’une proie sont, je le pense, un modèle du genre. Ou peut-être le même système que j’ai employé chez les chauves-souris : des ultrasons qui se cognent sur un obstacle et leur reviennent comme un écho permettant alors d’estimer à quelle distance se situe la proie, quelle forme et quelle taille elle a ?

Hmmm, mais l’homme n’est pas destiné à rester éternellement un chasseur. Il lui faut moins des oreilles pour entendre que savoir écouter… c’est pourquoi il aura deux oreilles et une seule langue, dans l’intention qu’il sache écouter deux fois plus qu’il ne parlera.

Oui, venons-en à la langue. Cette langue qui lui permettra de s’exprimer. De chanter, de louer, de prier mais aussi de dire sa peur et sa révolte. Avec sa langue l’homme fera des révolutions et des poèmes d’amour… Avec sa langue il entrera en relation avec ses semblables et moi…

Puisse-t-il savoir la force qu’auront ses paroles. Qu’il se souvienne seulement que c’est avec la Parole que je l’aurais créé… et que sa parole aussi pourra créer… mais aussi détruire.

Mais avec sa langue il aura aussi le goût des bonnes choses que j’ai créé les jours passés. Il découvrira que la création est belle, qu’elle est remplie de choses bonnes à manger : framboises, fruits de la passion, lentilles, haricots (demander aux enfants des idées).

J’inscris aussi dans sa destinée le goût pour le dépassement de soi, le goût pour l’espérance..

Le voici presque achevé.
Debout sur ses deux jambes,
Deux mains, avec des bras pour les relier à son corps.
Un ventre pour digérer toutes les choses que je lui ai donné le goût de goûter.
Un visage avec une bouche, des oreilles, des yeux…
Mais au milieu de ce visage il manque quelque chose… quelque chose qui devrait s’y voir comme le… …nez au milieu de la figure…
Nous y voilà le nez. Et le sens qui va avec : l’odorat.

Je ne lui donnerai pas l’odorat hyper-développé du chien qui sait suivre une trace des heures durant. Après tout le chien se chargera très bien de cette tâche pour l’homme.

Je veux en faire un être social qui interagit avec ses semblables moins par ce qu’il sent que par ce qu’il ressent.

Le voilà achevé. Je n’ai plus qu’à insuffler en lui mon souffle de vie.

Le voici, ébauche de l’homme qui sera appelé à devenir au cours des siècles… J’ai maintenant toute l’éternité pour travailler et affiner le modèle de la création que je termine ce soir. Toute l’éternité pour faire de l’homme un être à ma ressemblance. Un long travail, je n’en doute pas… Mais maintenant c’est l’heure du repos, du repos bien mérité pour moi.

Cantique : louange et gloire à ton nom (Recueil Arc-en-ciel 271;1-2)

  1. Pour nous, il fit des merveilles, Alléluia, alléluia ! Eternel est son amour, Alléluia, alléluia !
    Gloire à Dieu, Gloire à Dieu, Au plus haut des cieux !
  2. Je veux chanter pour mon Dieu, Alléluia, alléluia ! Tous les jours de ma vie, Alléluia, alléluia !
    Gloire à Dieu, Gloire à Dieu, Au plus haut des cieux

ANNONCES – et Prière d’intercession avec les panneaux des 5 sens

  • Cette prière sera l’occasion
  • *de découvrir nos 5 sens
  • *de réaliser des panneaux avec ceux-ci
  • *d’éventuellement composer une prière dans le style de celle qui suit autour des cinq sens

A la veille des vacances nous avons des rêves ou des espérances pleins la tête :
probablement nous verrons des choses nouvelles
et puis la mer, le sable, le soleil…
Et nous nous attendons à entendre des sons inédits
tout cela nous trouvons que nous le méritons
les vacances
et nos sens nous semblent naturels car nous savons que tu nous as créé avec cinq sens : l’ouïe, le toucher, le goût, la vue, l’odorat. Ils sont pour nous comme des fenêtres sur l’extérieur, sur la vie qui nous entoure. Sans les sens, nous risquerions de vivre repliés sur nous-mêmes, comme enfermés dans une prison.
Je vous invite à prier avec nos sens et à offrir à Dieu ces moments que nous allons passer avec lui en n’oubliant pas que chaque sensation éprouvée avec nos sens est comme un cadeau du Seigneur..

1 – L’OUÏE

Fermons les yeux et accueillons le silence afin de nous mettre en présence du Seigneur.

  • – un tracteur qui ronfle dans le lointain me parle du travail des hommes que j’offre à Dieu ;
  • – un avion qui passe dans le ciel me parle des prouesses de l’intelligence de l’homme, cette intelligence que Dieu lui a donnée ;
  • – un oiseau chante tout près de moi. J’essaie d’unir ma prière à son chant : c’est toute la création qui loue le Seigneur.
  • – des enfants qui rient, qui jouent et qui pleurent…
  • Elle est belle Seigneur la vie que tu nous as donnée…

2 – LE TOUCHER

Seigneur tu nous a aussi offert le toucher.

  • Merci parce qu’il permet de caresser, de saisir la vie autour de nous.
  • Pendant ces vacances, certains d’entre nous aurons l’occasion de découvrir des sensations nouvelles : le toucher rugueux d’un cocotier, celui doux ou fluide du sable chaud. Peut-être même la douceur d’un premier baiser.
  • Merci de cette enveloppe que l’on nomme peau qui nous protège du monde mais qui est aussi une formidable ouverture à lui.

3 – L’ODORAT

Concentrons-nous maintenant sur l’odorat qui permet de capter les mille et une senteurs de la nature. L’odeur de la cire dans ton église, le parfum des fleurs sur ton autel,… Tout cela me décentre de moi, et je te grâce, Seigneur pour la diversité de la création.

4 – LA VUE

Maintenant ouvrons les yeux. Voici tant de formes et de couleurs ! Que tes œuvres sont belles Seigneur ! J’observe les mouvements : une mouche qui vole, le reflet du soleil dans le vitrail, tous ceux qui m’entourent.

5 – LE GOÛT

Seigneur ici à l’église nous n’avons pas l’habitude de mettre à contribution nos sens pourtant ils peuvent tous nous renvoyer à toi, même le goût quand nous prenons la sainte cène, goût de la nourriture partagée à ta gloire.  À travers les aliments, c’est une partie de l’univers qui vient en moi. La nourriture me fait prendre conscience que je ne fais qu’un avec l’univers. Et pourtant, l’homme est la seule créature que Dieu appelle son  » enfant bien-aimé « .

Mon Dieu, que tes œuvres sont belles, que tes œuvres sont grandes !

Seigneur, tu nous as offert cinq sens, qu’ils nous permettent de te louer et de nous réjouir de tout ce que tu nous donnes.

Notre père mimé

Envoi

Dieu n’a pas d’autres mains que nos mains pour faire du bien.
Dieu n’a pas d’autres yeux que nos yeux pour regarder avec bienveillance.
Dieu n’a pas d’autres bouches que nos bouches pour dire des paroles d’amitié.
Dieu n’a pas d’autres cœurs que nos cœurs pour aimer avec tendresse.
Dieu n’a pas d’autres oreilles que nos oreilles pour écouter les autres.
Dieu n’a que nous pour entrer dans la danse de son amour… Alors joins-toi à lui…

Farandole des enfants autour de l’église avec le chant :

Jeunes et vieux se réjouiront ensemble,
Les jeunes filles danseront de joie.
Laï, laï, laï,…
Je changerai leur deuil en allégresse
Et je les consolerai.
Je leur donnerai la joie au lieu du chagrin,
Je leur donnerai la joie.
Je leur donnerai la joie au lieu du chagrin,
Je leur donnerai la joie.

Bénédiction

Laissons-nous toucher par la bénédiction de Dieu qui as fait de nous une créature merveilleuse.
Il s’est montré comme Père, fils et Esprit.
Nous voyons les signes de ses merveilles dans nos vies
Nous écoutons sa Parole
et goûtons son amour
Vivons avec tous nos sens la présence de Dieu dans nos vies. Amen.

Crédit : Isabelle Horber (UEPAL), Point KT