image_pdfimage_print

Célébration de Noël en deux temps : à l’intérieur de l’église puis à l’extérieur. Marie et Joseph découvrent le monde, deux mille ans après la naissance de Jésus…

Prélude à l’orgue

Chant 1 des enfants : Peuples de l’Univers 

Accueil
Soyez toutes et tous les bienvenus
L’année  touche presque à sa fin. Marie et Joseph ont bien vieilli depuis cette nuit de Noël… et les choses ont tant changé…Ce soir, depuis leurs nuages… Marie et Joseph regardent le monde des hommes. Ce soir Marie te Joseph vont nous raconter à nouveau l’histoire de cette nuit-pas-comme-les-autres, une nuit qui a tout changé, afin qu’elle continue d’illuminer le cœur des hommes.

Chant 1 de l’assemblée : Quand s’éveilleront nos cœurs ARC 315, 3 strophes

Lieu 1 : A l’église Marie est installée à table (type table haute de bar) dans le chœur en train de lire un magazine, Joseph arrive.

Marie : Alors joseph, tu as fait une bonne balade ?

Joseph : Oui, et toi tu fais quoi ?

Marie : Je regarde des catalogues de noël.

Joseph : Ah oui, dans quelques jours les hommes fêtent Noël !

Marie : Quelle histoire ! tu te rappelles, Joseph ? À l’époque, il n’y avait ni voiture, ni bus, ni train  pour se déplacer ; c’était à pied ou à dos d’âne. La société a bien évolué depuis !

Joseph : Oui, même pour les recensements, aujourd’hui tout est plus simple avec l’informatique. À l’époque, il fallait se déplacer, écrire sur des parchemins…

Marie : Oui, et où devions-nous nous rendre déjà? Ah oui, Bethléem ! cela faisait une trotte depuis  Nazareth.

Joseph : Oui, le voyage était bien long, la naissance de notre enfant approchait, il n’y avait pas d’ambulance et notre âne n’avait pas de gyrophare.

Marie : Et il n’y avait pas de clinique moderne où on pouvait bénéficier d’une anesthésie

Joseph : Oui les choses ont changé, tient ça va être l’heure des informations.

Joseph met la TV en route  ( un des enfanst joue le journaliste sur fond du Journal Télé de 20h) : images de scène de guerre, crise, individualisme, monde dirigé par l’économie, famine car pas de partage des richesses et des biens de la terre…  les 3 films ont été réalisés durant les séances de préparation avec et par les enfants et projeté sur écran le soir-même

Joseph éteint la TV (avec télécommande pointée sur l’écran)

Joseph : Tu vois Marie, cela fait vingt siècles que notre fils Jésus est venu leur apporter un message de paix, et ils sont toujours à se battre !

Arrivée d’un ange 

Ange : Salut Marie, Salut Joseph ! Dites donc, vous en faites une tête, cela me rappelle presque- il y a un peu plus de 2 000 ans- quand je vous ai annoncé la naissance de Jésus. Qu’est ce qui ne va pas ?

Joseph : Ne m’en parle pas, je viens de regarder le journal télé, et pour une veille de Noël il n’y a pas beaucoup de bonne nouvelles.

Marie : Mais il subsiste un espoir quand-même, souviens toi Joseph,  par exemple, il y a presque un siècle, des lumières se sont allumées dans la nuit…  as-tu entendu parler de « la trêve de noël » ?

Joseph : La quoi ? La trêve de noël ?

Ange : Oui, par exemple le soir de Noël 1914, pendant la guerre, dans de multiples endroits du front les armes se taisent, les soldats pensent à leurs familles, ils oublient pour quelques minutes de se battre et finissent par fraterniser. Ceux qui étaient ennemis quelques heures avant, chantent Noël, partagent leurs repas, jouent ensemble… Le temps d’une nuit pas comme les autres, la nuit de Noël. Noël le jour où les humains fêtent la naissance de Jésus est aussi un symbole de paix, une lumière dans la ténèbre, cette lueur d’espoir qui nous dit  qu’on peut trouver le pardon et la paix.

Joseph : Ceux qui se battent peuvent trouver un moyen de se réconcilier s’ils acceptent de regarder l’autre comme un frère et non comme un ennemi.

Ange : Oui, Noël, la fête de la naissance de Jésus est une occasion d’inviter les  hommes à se réconcilier, et à se réjouir ensemble, plutôt que de se déchirer.

Chant 2 des enfants: « Tu es la plus belle » (ARC 779)

Ange : D’ailleurs, comme  c’est bientôt noël sur terre, les hommes doivent être en plein préparatif, voyons cela.

Marie rallume La Tv (avec télécommande): un journaliste (enfant) fait un reportage sur les traditions de Noël et le sens du sapin de Noël chez un vendeur de sapin du village

Marie éteint la TV (avec télécommande):

Joseph : Le sapin par-ci, le sapin par-là…. On a l’impression qu’il y en a que pour le sapin

Ange : Le sapin, que l’on trouve dans nos maisons comme arbre de noël symbolise la vie éternelle, le renouveau après le solstice d’hiver

CHANT 2 de l’assemblée : Mon beau sapin AL 54/08, 3 strophes

Joseph : Et Jésus alors ?

Marie remet la TV (avec télécommande): reportage sur les pains d’épices en Alsace

Joseph : Mmmhhh, cela me donne faim

Marie : Ben quand il s’agit de manger, tu es toujours le premier !

Joseph : Cela me rappelle les pains aux épices que l’on mangeait lors des repas de fête, mais avec tout cela, on n’a toujours pas parlé de Jésus.

Ange : Bon, si c’est comme cela, voyons ce que je peux faire, (l’ange scrute l’assemblée)  Bon, je ne vois pas de bergers,  il me faut des témoins

Marie : Il y a tous ces gens qui sont venus nous voir ici ce soir dans cette église…

Ange : Bon d’accord (l’ange se tourne vers le public) Ne craignez point, car je vous apporte une bonne nouvelle qui réjouira beaucoup tout le peuple ; Cette nuit dans la ville de David, est né pour vous un Sauveur, c’est le Christ le Seigneur, Et voici le signe qui vous le fera reconnaitre : vous trouverez un petit enfant enveloppé de langes et couché dans une crèche.

Chant 3 des enfants: Du haut de la montagne (AL 56/03)

Enfant : Allons voir si ce que l’ange nous a dit est vrai, regardez là-bas, Voici la lumière qui va nous guider. Un enfant porte une étoile au bout d’une perche, traverse l’église, l’assemblée est invitée à suivre l’étoile et à sortir de l’église. INTERLUDE sur le thème de Noël traditionnel les enfants qui jouent marie/joseph/bergers se mettent en place dehors autour des animaux et de la crèche en bois

Lieu 2 : devant le préau avec la crèche vivante

CHANT 3  de l’assemblée:  Ihr Kinderlein Kommet EG 43, 3 strophes – devant la crèche vivante (veau, moutons, des enfants)

TEXTE biblique: Matthieu 1, 18 à 23 par un adulte 

Joseph : Comme nous étions jeune à l’époque !

Marie : Oui,  comme j’étais belle, cette naissance me rendait radieuse !

Chœur parlé : (2 enfants)

C’est Noël !
L’enfant Dieu vient chez nous !
Il vient pour toi, pour moi.
Il vient pour ceux qui sont pauvres comme les bergers :
Ceux que l’on rejette parce qu’ils sont différents,
Ceux qui sont seuls, sans famille, sans ami.
Jésus est né !
La lumière de Dieu éclaire le monde !
Son amour et sa paix illuminent la terre :
Tous les hommes, les femmes, les enfants sont ses bien-aimés !

Chant 4 des enfants : Kinderlied fer d’Wiehnachte 

Prière (2 adultes) 

Merci, Père très bon, pour l’enfant de Noël
Il est lumière qui brille dans notre nuit.
Merci pour les anges que tu nous envoies
et qui nous disent de ta part le sens de notre vie.
Merci pour les bergers
qui ont su se mettre en route et t’accueillir.
Dieu, notre Père, parce que nous croyons en ta lumière,
nous osons te prier pour ceux qu’étouffe la nuit du monde.
Nous te prions
pour ceux qui sont pris par la guerre et qui ont peur,
pour les enfants séparés de leurs parents,
pour ceux que la pauvreté a jeté sur les routes de l’exil,
pour ceux que la maladie a enfermé dans la souffrance.
Pour tous les humains qui sentent la nuit les remplir,
nous te prions, Seigneur, afin que ta lumière brille pour eux,
que la voix des anges chantent pour eux aussi,
et qu’ils partagent la joie des bergers.
Ouvre leurs yeux et les nôtres à ta véritable lumière.

Et ensemble nous prions : Notre Père…

Un enfant invite l’assemblée à un moment convivial de partage à l’extérieur (L’ange ?)
Et comme noël est une fête de partage, partageons quelque bredeles, pain d’épices et une boisson chaude pour se réchauffer : vin ou jus chaud

Crédit : Agathe Douay