Flânerie spirituelle avec Saint François d’Assise

La célébration est en plein air, portée par un piano et une flûte et un « Chœur flânant » composés de 3 voix. Un soin particulier est apporté à la sonorisation des voix et de la flûte. Les parties lues sont courtes et parfois par « extraits », il faut entendre « très raccourcis ». Nous choisissons cette trahison sans aucun remords tant que l’esthétique permet un parcourt spirituel libre tel qu’il est voulu par le projet. Cette volonté de rendre minimalistes les textes poétiques n’est pas appliquée sur les œuvres musicales.

Télécharger ici la feuille de Déroulement : Flânerie Spirituelle_Oiseaux-François d’Assise

Plan de la Célébration

  1. Prélude : FINCH BIRD de Lena Orsa

Accueil
Louange chantée « Bénissez le Seigneur »
Laudes (extrait) de Jacopone da Todi, poète franciscain du 13e s

  1. GAI PINSON de Serge Duchêne

« Psaume 142 » (extraits) de Jacqueline Assaël.
Chant : « Psaume 142 » (Ce psaume a porté St-François jusqu’à la fin de sa vie)
« La muse » d’après Dieuw Schepel

  1. LE CYGNE de Camille Saint-Saens

« Souffle du Dieu vivant, l’Esprit créateur » (All 35-14)
Matthieu 6 (extraits : v.24a.25-26a.27-29.33-34).
Interlude de lecture 4 : SI J’ÉTAIS PETIT OISEAU de Marin Marais
Interlude de lecture 5 : SI J’ÉTAIS L’OISEAU de Frédéric Chopin
Interlude de lecture 6 : LE COLIBRI de Ernest Chausson
Interlude de lecture 7 : PENGUINS de Lena Orsa
« L’oiseau ne sème, il ne moissonne » (All 14-07)
Prière universelle
« Psaume de la création »
Exhortation à la contemplation d’après un manuscrit de St François d’Assise
Remerciements et invitation
Bénédiction d’après un manuscrit « Bénédiction à frère Léon » de St François d’Assise

  1. Postlude : SWANEE de George Gershwin 

Célébration 

  • Prélude : FINCH BIRD de Lena Orsa
  • Accueil

Bonjour à tous, Je vous accueille au nom du créateur, Mère et Père, qui nous donne son Fils pour nous manifester son Amour : Soyez les bienvenues
Assemblée : Amen

Merci d’être venu ici, dans ce cadre : entre forêt et grès rose, où la nature se présente à nous simplement comme un appel à la méditation.
Laissez vos esprits flâner,  guidés par le piano, la flûte, les voix et les textes choisis autour de la vie de Saint-François d’Assise et des oiseaux.

Élie Faure dit de St François : « Il ne fit pas aux hommes de son temps les discours de morale qui les ennuient sans les changer. Il leur dit — avec une poésie si ardente qu’en parlant il tremblait, il riait, il pleurait de joie — tout ce qu’il enfermait d’amour pour ce qui est sur la terre. Il ne cessa jamais d’aimer. » (Élie Faure, Histoire de l’art, t. I, Jean-Jacques Pauvert, 1964, p. 330-332.)

  • Louange chantée « Bénissez le Seigneur »
  1. Toutes les œuvres du Seigneur, Bénissez le Seigneur !
    Vous les anges du Seigneur, Bénissez le Seigneur !
    A Lui louange pour toujours, Bénissez le Seigneur, Bénissez le Seigneur !
  2. Vous les cieux, Bénissez le Seigneur !
    Et vous les eaux dessus le ciel, Bénissez le Seigneur !
    Et toutes les puissances du Seigneur, Bénissez le Seigneur, Bénissez le Seigneur !
  3. Et vous la lune et le soleil, Bénissez le Seigneur !
    Et vous les astres du ciel, Bénissez le Seigneur !
    Vous toutes, pluies et rosées, Bénissez le Seigneur, Bénissez le Seigneur !
  4. Vous tous, souffles et vents, Bénissez le Seigneur !
    Et vous, le feu et la chaleur, Bénissez le Seigneur !
    Et vous la fraîcheur et le froid, Bénissez le Seigneur, Bénissez le Seigneur !
  5. Et vous les nuits et les jours, Bénissez le Seigneur !
    Et vous les ténèbres, la lumière, Bénissez le Seigneur !
    Et vous les éclairs, la nuée Bénissez le Seigneur, Bénissez le Seigneur !
  6. Et vous montagnes et collines, Bénissez le Seigneur !
    Et vous les plantes de la terre, Bénissez le Seigneur !
    Et vous sources et fontaines, Bénissez le Seigneur, Bénissez le Seigneur !
  7. Et vous rivières, océans, Bénissez le Seigneur !
    Vous tous, bêtes et troupeaux, Bénissez le Seigneur !
    Vous tous, oiseaux du ciel, Bénissez le Seigneur, Bénissez le Seigneur !
  8. Vous, les enfants des hommes, Bénissez le Seigneur !
    Les esprits et les âmes des justes, Bénissez le Seigneur !
    Les saints et les humbles de cœur, Bénissez le Seigneur, Bénissez le Seigneur !
  9. Louange au Christ pour toujours Bénissez le Seigneur !
    Alléluia, Alléluia ! Bénissez le Seigneur !
    Amen, Amen ! Bénissez le Seigneur, Bénissez le Seigneur !

 

  • Laudes (extrait) de Jacopone da Todi, poète franciscain du 13s

Amour, Amour, qui m’as blessé et meurtri,
rien sinon amour ne puis crier ;
Amour, Amour, à toi suis uni,
rien ne puis sinon t’embrasser ;
Amour, Amour, fort tu m’as ravi,
toujours, mon cœur s’étend pour aimer…

  • GAI PINSON de Serge Duchêne
  • « Psaume 142 » (extraits) de Jacqueline Assaël

Prise de conscience de David
Dans la caverne
Prière

À pleine voix
J’ai hurlé
Vers le Seigneur
À pleine voix
Je l’ai supplié

Lorsque même mon souffle
M’abandonne
Toi
Tu sais encore mes chemins

J’ai hurlé
Vers Toi
Seigneur

Je T’ai dit
« Tu es
Mon espoir
Mon partenaire sur la terre
Des vivants

Élargis ma vie !

  • Chant : « Psaume 142 » (Ce psaume a porté St-François jusqu’à la fin de sa vie)
  • « La muse » d’après Dieuw Schepel

Un Jour
Il y a longtemps
Je ne sais plus quand
je ne me souviens plus où
j’ai entendu une femme chanter

Brusquement
Cette voix se détacha
en laissant l’orchestre loin derrière
s’approcha
passa
pure, sonore
et se perdit lentement dans le silence
fléche
– tirée par une Main inconnue –
qui restait accrochée en vibrant au milieu du blanc

Je n’ai pas vu la femme
je n’ai pas compris le chant
j’ai écouté seulement cette voix et le silence suivit
Voix douloureuse ou triomphante ?
Voix céleste ou voix terrestre ?
Voix solitaire ou voix en chœur ?

Grande voix
Touché au cœur

  • LE CYGNE de Camille Saint-Saens  (https://youtu.be/IpWoSDsUJu8)
  • « Souffle du Dieu vivant, l’Esprit créateur » (Recueil Alléluia 35-14)
  1. Souffle du Dieu vivant, L’Esprit créateur, au début du monde, Souffle du Dieu vivant, L’Esprit créateur couvrait le chaos. Il planait sur les ondes Pour les rendre fécondes. Souffle du Dieu vivant, L’Esprit créateur planait sur les eaux.
  2. Souffle du Dieu vivant, L’Esprit créateur passe sur la plaine. Souffle du Dieu vivant, L’Esprit créateur réveille les morts. C’est lui qui nous fait vivre, C’est lui qui nous délivre, Souffle du Dieu vivant, L’Esprit créateur fait l’homme nouveau.
  3. Souffle du Dieu vivant, L’Esprit créateur rassemble les hommes. Souffle du Dieu vivant, L’Esprit créateur n’en fait qu’un seul corps. Au jour de Pentecôte, Enflammant les apôtres, Souffle du Dieu vivant, L’Esprit créateur emplit l’univers

 

  • Matthieu 6 (extraits : v.24a.25-26a.27-29.33-34)

 Personne ne peut servir deux maîtres…

  • Interlude de lecture 4 : SI J’ÉTAIS PETIT OISEAU de Marin Marais

Voilà pourquoi je vous dis : Ne vous inquiétez pas au sujet de la nourriture et de la boisson dont vous avez besoin pour vivre, ou au sujet des vêtements dont vous avez besoin pour votre corps.
La vie n’est-elle pas plus que la nourriture et le corps plus important que les vêtements ?

 Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent, ils ne ramassent pas de récoltes dans des greniers, et votre Père qui est au ciel les nourrit !

  • Interlude de lecture 5 : SI J’ÉTAIS L’OISEAU de Frédéric Chopin (https://youtu.be/g-vwtO9F15E)

Qui d’entre vous parvient par ses soucis à prolonger un peu la durée de sa vie ?
Et pourquoi vous inquiétez-vous au sujet des vêtements ?
Observez comment poussent les fleurs des champs : elles ne travaillent pas, elles ne se tissent pas de vêtements.
 Pourtant, je vous l’affirme, même Salomon, avec toute sa richesse, n’a pas eu de vêtements aussi beaux qu’une seule de ces fleurs

  • Interlude de lecture 6 : LE COLIBRI de Ernest Chausson (https://youtu.be/TPGx0EHe3Mg)

Cherchez d’abord le règne de Dieu, cherchez à faire sa volonté, et Dieu vous accordera aussi tout le reste.
Ne vous inquiétez donc pas du lendemain car le lendemain s’inquiétera de lui-même. À chaque jour suffit sa peine.

  • Interlude de lecture 7 : PENGUINS de Lena Orsa
  • « L’oiseau ne sème, il ne moissonne » (Recueil Alléluia  14-07)
  1. L’oiseau ne sème, il ne moissonne, Il n’amasse rien sous les cieux ; Il vit de ce que Dieu lui donne, Il est confiant, libre et joyeux.
  2. Aux champs, la plus humble semence Fleurit chaque année de nouveau. Salomon même, en sa puissance, N’eut pas de vêtement plus beau.
  3. Si Dieu habille ainsi les plantes, S’il nourrit les oiseaux des airs, Il sait répondre à ton attente, Tous les jours, été comme hiver.
  4. Homme angoissé, Dieu te rassure : Pourquoi t’inquiéter vainement ? Tu recevras ta nourriture, Et, pour ton corps, le vêtement.
  5. A ton Dieu, pour qu’il te bénisse, Remets ta vie jour après jour ; Cherche son règne et sa justice Et tu vivras de son amour.
  • Prière universelle

Dieu Éternel,

Toi que nos voix peuvent évoquer sans jamais contenir,
nous te remercions pour tous les sons
et pour le silence
qui, à travers les siècles, ont aidé les chercheurs de sens à s’émerveiller devant Toi

Nous te prions pour tous ceux qui ont façonné notre manière de croire qui nous est propre et qui nous porte,
par leurs chants, leurs histoires, la beauté de leurs arts.

Pour tous ceux qui nous ont invités quand nous nous sentions à l’écart,
Nous nous souvenons de celles et ceux dont la disponibilité et la sensibilité les rend ouvert à la rencontre, pour vivre la communauté fraternelle et faire rayonner la joie !
Qu’elle se communique de proche en proche et rende notre monde meilleur !
Et ensemble, nous prions la prière que Jésus nous a enseigné :

Notre Père, / qui es aux cieux, / que ton nom soit sanctifié, / que ton règne vienne, / que ta volonté soit faite / sur la terre comme au ciel. / Donne-nous aujourd’hui / notre pain de ce jour, / pardonne-nous nos offenses, / comme nous pardonnons aussi / à ceux qui nous ont offensés, / mais ne nous laisse pas entrer en tentation / et délivre-nous du mal, / car c’est à toi qu’appartiennent, / le règne, / la puissance / et la gloire, / pour les siècles des siècles. Amen.

  • « Psaume de la création »
  1. Par les cieux devant toi, splendeur et majesté ;  Par l’infiniment grand, l’infiniment petit. Et par le firmament, ton manteau étoilé.  Et par frère soleil, je veux crier…

Refrain : Mon Dieu, tu es grand, tu es beau Dieu vivant, Dieu très haut, tu es le Dieu d’amour Mon Dieu, tu es grand, tu es beau Dieu vivant, Dieu très haut Dieu présent en toute création

  1. Par tous les océans et par toutes les mers Par tous les continents et par l’eau des rivières Par le feu qui te dit comme un buisson ardent Et par l’aile du vent, je veux crier Refr.
  2. Par toutes les montagnes et toutes les vallées Par l’ombre des forêts et par les fleurs des champs Par les bourgeons des arbres et l’herbe des prairies Par le blé en épis, je veux crier Refr.
  3. Par tous les animaux de la terre et de l’eau Par le chant des oiseaux, par le chant de la vie Par l’homme que tu fis juste moins grand que toi Et par tous ses enfants, je veux crier Refr.
  4. Par cette main tendue qui invite à la danse Par ce baiser jailli d’un élan d’espérance Par ce regard d’amour qui relève et réchauffe Par le pain et le vin, je veux crier Refr.
  • Exhortation à la contemplation d’après un manuscrit de St François d’Assise

Le Dieu très haut vous donne sa Paix !
Tu es saint Seigneur Dieu,

  • toi qui fais des merveilles.

tu es Père saint,
roi du ciel et de la terre.

Tu es trinité et un

  • Seigneur Dieu des puissances,
    tu es le bien, bien total,
    Seigneur Dieu vivant et vrai.

Tu es amour, bienveillance ;

  • tu es sagesse,
    tu es humilité,

tu es patience,
tu es beauté,

  • tu es sécurité,
    tu es repos,

tu es gaieté,
tu es notre espérance et notre joie,

  • tu es justice,
    tu es tempérance,
    tu es toute notre richesse à suffisance,

Tu es notre espérance,

  • tu es notre foi,
    tu es notre amour,

tu es toute notre douceur,
tu es notre vie éternelle :

Grand et admirable Seigneur,

  • Dieu tout puissant et sauveur.
  • Remerciements et invitation
  • Bénédiction d’après un manuscrit « Bénédiction à frère Léon » de St François d’Assise

Que le Seigneur te bénisse et te garde ;
qu’il te montre sa face et te montre sa bienveillance.
Qu’il tourne vers toi son visage et te donne la paix.

Sœur, Frère, que le Seigneur te bénisse

  • Amen
  • Postlude : SWANEE de George Gershwin  (https://youtu.be/xqGI8sSgXbE )

Crédit : Nicolas Brulin (UEPAL), Point KT