image_pdfimage_print

Culte « Histoire de Jonas » proposé par Evelyne Schaller (EPUDF).

Acteurs : lecteur 1. lecteur 2. Jonas. Capitaine. Matelot 1. Matelot 2. Matelot 3.Groupe d’enfants qui miment tout à l’envers. Groupe bruiteurs. Groupe décorateurs. Facultatif : Matelot 4 et Matelot 5 :

Décors : 1 :bateau 2 :  mer en tempête dessinée sur un grand drap et agitée au moment du récit  (voir photo) 3 : Baleine dessinée sur un drap 4 : Bouche de la baleine : fanons en bandes de tissus sur lesquelles on aura agrafé des objets  provenant de la mer : coquillages, algues, bois flottés et détritus non organiques  (plastiques, papiers…)  Ces objets peuvent aussi être réalisés en dessin (voir document joint) Les bandes de tissu sont accrochées sur un bâton qui indique la bouche de la baleine et sous lesquelles les enfants vont se glisser

PRÉLUDE et ACCUEIL (présentation des enfants et animatrices) et CHANT : Seigneur nous arrivons des 4 coins 214

INTRODUCTION : pasteur Qui connaît l’histoire de Jonas ? Une baleine ?? Non un grand poisson ! Ce jour là, tout avait bien commencé ! Jonas, homme important dans sa vielle, respecté, croyant en Dieu, va voir le ciel lui tomber sur la tête ! Dieu lui demande une mission en terre étrangère, en plus une mission qui semble impossible, inacceptable aussi, à Jonas; Mais avant d’embarquer dans ce récit, je vous invite à la prière
PRIÈRE : Un jour, les amis de Jésus étaient sur une barque et ramaient contre le vent et au petit matin Jésus s’avance vers eux et leur dit : confiance, c’est moi, n’ayez pas peur ! Seigneur  toi qui es allé à la rencontre de tes amis étaient épuisés à force de ramer ; tu vois notre fatigue en certains jours, tu vois notre manque de confiance. Alors Seigneur !; monte dans notre barque viens pour ranimer la foi et la joie, ici , ce matin, nous voulons accueillir ta présence. Amen

 HISTOIRE 1

 LECTEUR 1 : Ah Ninive ! Grande ville qui court à sa perte ! trop de marchés, trop d’inégalité, trop de marchandage, trop d’abus, trop de pollution !  Tout trop vite, trop haut, trop : tout de suite !

LECTEUR 2 : Ninive, c’est juste un exemple, mais c’est partout pareil : Bombay, Singapour, New York, Mexico, Paris, Hong Kong,

LECTEUR 1 : Ninive, c’est pas que les villes, c’est le monde, c’est la consommation, c’est la corruption, c’est la marchandise de tout et pour tout !

VOIX DE DIEU (off)/ : AH Ninive ! Ah le monde ! Je ne vais tout de même pas les laisser se démolir comme ça, sans lever le petit doigt ! Par ma barbe, je les ai fait, je les aime, tout vérolés qu ‘ils sont !

LECTEUR 2 : Alors  Dieu dit à Jonas : « Jonas, j’ai besoin de toi ! Lève-toi et va dans la ville de Ninive. J’ai une mission pour toi.

CHANT enfants: Il était un drôle de prophète (bis) qui fuyait loin, loin quand Dieu l’appelait (bis) Oh, hé ! OH hé Refrain : Jonas, Jonas, écoute-moi, va dire à Ninive ce qui ne va pas (bis)

JONAS : Besoin de moi, besoin de moi ? Qu’est ce que c’est cette histoire ? Tu veux ma mort ?  Eh bien non ! Je refuse, c’est net et définitif !

LECTEUR 1 : Jonas n’a pas envie d’aller dans la ville de Ninive. Alors, au lieu d’y aller, il part en sens inverse.

MIME :  un groupe  avec  JONAS se déplace devant l’autel, à droite, à gauche, se lève, s’assied, marche, s’arrête : le contraire  des indications

LECTEUR 2 : Dieu lui demande de monter vers ici et Jonas est descendu vers là. Il descend vers la mer. Il arrive à un port. Et là, il trouve un bateau qui est près à partir.

CHANT enfants: 2.Il partit sur un grand navire (bis) Qui vers Tarsis en Espagne, s’en allait (bis)  Refrain : Jonas, Jonas, écoute-moi, va dire à Ninive ce qui ne va pas (bis)

JONAS : jusqu’à quand me suivras-tu ? Jusqu’à quand faudra –t-il que je fuie ? N’auras –tu nulle pitié pour ton serviteur ? N’ai-je pas droit, moi aussi, au repos ? Laisse moi te dire NON Je n’irais pas, pour cette génération mauvaise Je n’irais pas. Je ne veux pas !

CHANT assemblée : Abraham Dieu t’appelle

HISTOIRE 2 : sur le bateau

Décors :   1 :bateau 2 :  mer en tempête dessinée sur un grand drap et agitée au moment du récit 3 : Baleine dessinée sur un drap 4 : Bouche de la baleine : fanons en bandes de tissus sur lesquelles on aura agrafé des objets  provenant de la mer : coquillages, algues, bois flottés et détritus non organiques  (plastiques, papiers…)Ces objets peuvent aussi être réalisés en dessin (voir document joint)Les bandes de tissu sont accrochées sur un bâton qui indique la bouche de la baleine et sous lesquelles les enfants vont se glisser

LECTEUR 1 : Jonas est descendu vers la mer. Il est arrivé à un port. Et là, il a trouvé un bateau qui partait. On va monter dans le bateau avec Jonas ?

LECTEUR 2 : Tout a coup, une grande tempête se lève.Les vagues sont immenses. Le vent souffle très fort. Le bateau va couler.

Décor : agiter la toile : « mer avec tempête »

BRUITAGES : GROUPE DE BRUITEURS  souffler dans des tubes, agiter des bouteilles remplies d’eau, utiliser des matériaux divers (tôle, papier aluminium, papier sulfurisé,, branchages…)

Matelot 1 : Capitaine, faut affaler les voiles, y a déjà le génois qui s’est fendu en loques !

Matelot 2 : crénom !! la tempête monte à une vitesse incroyable ! Jamais vu ça !

Matelot 3 : On va pas tenir longtemps comme ça, capitaine, cette vieille coque de noix est trop fatiguée pour lutter !

capitaine : faut alléger le navire ! Foutez-moi à l’eau tout ce qui est inutile !

Matelot 2 : on va finir avec les sirènes ! Bouffés par les requins !

capitaine : Tiens-moi cette barre comme un vrai marin ! C’est pas le moment de jouer les mauviettes !

Matelot 1 : regarde-moi cette muraille de mer qui nous vient droit dessus !

Matelot 3 : y a un lézard quelque part ! Qu’est ce qu’on a fait de mal, pour se payer une tornade pareille ?

Capitaine du bateau : :Qui est responsable de cette tempête ?

Matelot 1 : on a tout fait de travers ! ou à l’envers !! Mince : en plus on a perdu notre passager !!

Matelot 3 : personne n’a vu Jonas ? Boris, va voir dans sa cabine et ramène le dans la cabine de pilotage

 capitaine : Retournez-moi ce navire sens dessus dessous et trouvez-moi cet étranger !

Matelot 2 : On l’a trouvé Capitaine et vous y croirez pas : Il dormait comme un bébé ! En pleine tempête !

Capitaine (parlant à Jonas) : quoi ? on coule et toi tu joue à Booz endormi ? Tu pourrais au moins prier, si déjà t’es pas utile sur le pont !

Matelot 1 : jamais vu une tempête pareille capitaine ! Y a quelqu’un qui a du jeter un sort sur le bateau ! (en regardant Jonas !)

Capitaine : ok, on va tirer au sort ! Amenez-moi les allumettes, et regardez pas

Matelot 3 : la courte paille a désigné l’endormi !

Jonas : c’est sur moi que le sort est tombé ! ça ne pouvait être que moi

Capitaine : allez, mets-toi à table, d’où viens- tu ? Qu’as tu fais ?

Jonas : je suis hébreu et mon Dieu commande à la mer et aux cieux. C’est Adonaï, Elohim,  le Seigneur. C’est lui qui me poursuit car je l’ai fui ! C’est lui qui me cerne par les murailles d’eau car je lui ai désobéi !

Matelot 2 : nous n’allons quand même pas périr à cause de toi ?

Jonas :  Repentez-vous de vos fautes et jetez-moi à la mer. Le calme reviendra.

CHANT enfants : 3.Il arriva une grande tempête (bis) Et Jonas dans les vagues fut jeté. (bis) Ho hé, Ho hé ! Refrain : Jonas, Jonas, écoute-moi, va dire à Ninive ce qui ne va pas (bis)

Pasteur : Jonas aussi a tout fait à l’envers, donc il a sauté à l’eau pour sauver le bateau.Dans la mer, Jonas est avalé par un grand poisson. Il se retrouve dans son ventre

 Décor : le poissons et le bâton garni de fanons de baleine décorés

Pasteur : On va aller dans le ventre du poisson. (Les faire entrer dans la bouche du poisson à travers le rideau de fanons porté par les parents.) 

Pasteur :Là, il fait sombre, il fait nuit, qu’est-ce qu’on fait la nuit ? On essaie de se rassurer, ou bien on appelle quelqu’un pour nous tenir compagnie, pour nous donner un calin ou chanter une chanson.Jonas a ressenti tout ça , il a eu peur, il a cherché dans ce noir ce Dieu qui l’avait appelé pour faire une mission et qu’il a fui ! Jonas a appelé Dieu  en disant :« Dieu il fait sombre, il fait nuit ici, j’ai peur. J’ai besoin de toi. J’ai besoin d’être consolé. J’ai besoin d’un câlin. S’il te plait, aide-moi.

Écoutons sa prière :  PSAUME PRIÈRE JONAS

Lecteur 1 :  Jonas, dans le ventre du poisson, pria l’Éternel, son Dieu.

JONAS 1 : Dans ma détresse, j’ai invoqué l’Éternel, Et il m’a exaucé; Du ventre du poisson qui est obscur et froid j’ai crié, Et tu as entendu ma voix.

JONAS 2 : Tu m’as jeté dans l’abîme, dans le coeur de la mer, Et les courants d’eau m’ont environné; Toutes tes vagues et tous tes flots ont passé sur moi.

JONAS 3 : Je disais: Je suis chassé loin de ton regard! Est ce que je verrais encore ta maison et ton amour ?

JONAS 4 :Les eaux m’ont couvert jusqu’à m’ôter la vie, L’abîme m’a enveloppé, Les algues ont entouré ma tête.

JONAS 1 : Je suis descendu jusqu’aux racines des montagnes, Les barres de la terre m’enfermaient pour toujours; Mais tu m’as fait remonter vivant de la fosse, Éternel, mon Dieu!

JONAS 2 : Quand mon âme était abattue au dedans de moi, Je me suis souvenu de l’Éternel, Et ma prière est parvenue jusqu’à toi !

JONAS 3 : Ceux qui placent leur confiance dans des valeurs futiles éloignent d’eux la miséricorde.

JONAS 4 : moi je promets que je serais fidèle aux vœux que j’ai faits envers celui qui me sauve, Dieu qui m’aime.

LECTEUR 1 : L’Éternel parla au poisson, et le poisson vomit Jonas sur la terre.

Pasteur : Le poisson remonte à la surface de la mer Il dépose Jonas sur la plage.Il accepte enfin d’aller à Ninive et il fait les choses dans le bon sens. Il fait ce que Dieu lui demande.

CHANT assemblée : Tu nous appelles à t’aimer 

LECTURE DE LA BIBLE : nous écoutons la suite de l’histoire de Jonas dans son livre : prendre une Bible, lecture de Jonas 3

La parole de l’Éternel fut adressée à Jonas une seconde fois, en ces mots: Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et proclames-y la publication que je t’ordonne! Et Jonas se leva, et alla à Ninive, selon la parole de l’Éternel. Or Ninive était une très grande ville, de trois jours de marche. Jonas fit d’abord dans la ville une journée de marche; il criait et disait: Encore quarante jours, et Ninive est détruite! Jonas fit d’abord dans la ville une journée de marche; il criait et disait: Encore quarante jours, et Ninive est détruite! Les gens de Ninive crurent à Dieu, ils publièrent un jeûne, et se revêtirent de sacs, depuis les plus grands jusqu’aux plus petits. La chose parvint au roi de Ninive; il se leva de son trône, ôta son manteau, se couvrit d’un sac, et s’assit sur la cendre. Et il fit faire dans Ninive cette publication, par ordre du roi et de ses grands; Que les hommes et les bête, les bœufs et les brebis, ne goûtent de rien, ne paissent point, et ne boivent point d’eau! Que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs, qu’ils crient à Dieu avec force, et qu’ils reviennent tous de leur mauvaise voie et des actes de violence dont leurs mains sont coupables! Qui sait si Dieu ne reviendra pas et ne se repentira pas, et s’il ne renoncera pas à son ardente colère, en sorte que nous ne périssions point Dieu vit qu’ils agissaient ainsi et qu’ils revenaient de leur mauvaise voie. Alors Dieu se repentit du mal qu’il avait résolu de leur faire, et il ne le fit pas

CHANT Assemblée

PRIÈRE : Avant de terminer ce temps avec Dieu et cette histoire nous nous souvenons des marins qui étaient sur le navire où s’était réfugié Jonas Avant de le jeter à la mer  un des matelots à dit.

Matelot 1 : apprend-nous à prier Cette même demande avait été faite à Jésus par ces disciples. Nous prions ensemble cette prière : Notre Père qui es aux cieux… NOTRE PERE

BENEDICTION : Soyons bénis !  Dieu nous veut du bien, dire du bien ! Que sa paix nous habite, que sa force nous porte, que sa parole nous guide. Allons joyeux ! AMEN

Crédits : Evelyne SCHALLER (EPUDF)