image_pdfimage_print
 Prédication pour le temps de Pâques et pour un public tous-âges.   A la fin du culte, les enfants de l’école biblique vont vous offrir un petit cadeau de Pâques* , qu’ils ont confectionné avec beaucoup d’attention : ils ont fait des petits dessins dessus, des petits dessins très joyeux, des petits cœurs, des petits lapins, des petits œufs, des petites fleurs, pleins de petits dessins qui rappellent la vie et ce qu’on y aime. Bon, on vous a quand même évité un dragon de Pâques, parce qu’on ne voyait pas très bien ce qu’il venait faire là-dedans…
Le cadeau qu’ils vous ont préparé ressemble à peu près à ce petit objet, à ceci près que le vôtre est encore orné d’un œuf coloré que vous pourrez déguster. Cet objet en métal a été fabriqué en Afrique, au Liberia, dans un pays où pendant des années, les gens se sont fait horriblement mal, et vous voyez bien qu’il représente une croix. Mais ce que vous ne pouvez peut-être pas deviner, c’est qu’à l’origine, c’était une balle. Vous savez bien qu’une balle, c’est fait pour tuer. C’est un objet symbole de mort, mais qui a été transformé en symbole de vie, d’espérance.

Et vous voyez, j’aime bien cette idée, parce que c’est justement ce que Dieu a fait avec la croix. Il y a deux mille ans, lorsque Jésus a été mis sur la croix, si vous vous étiez promené avec une croix autour du cou, tout le monde vous aurait pris pour un fou, parce que la croix était quelque chose d’horrible: c’est avec cela que les romains faisaient mourir ceux qui avaient gravement désobéi aux lois. Et mourir sur la croix, à l’époque, non seulement ça devait faire sacrément mal, mais en plus c’était la honte, c’était pire que tout, plus personne ne parlait à votre famille et à vos amis après ça.

Et Jésus a été tué sur une croix comme celle là. Bref, la mort pour lui, et puis la honte, non seulement pour lui, mais aussi pour sa famille et pour ses amis.

Et pourtant, deux mille ans après, cette croix est pour nous quelque chose qui nous dit la vie, qui nous dit l’espérance. Vous allez me dire que c’est bizarre… Alors pour vous expliquer, il faut que je reprenne les choses un peu avant. Jésus-Christ est né pour dire aux hommes qu’ils étaient tous des frères, et que Dieu les aimait tous de la même façon, qu’ils soient petits ou qu’ils soient grands, qu’ils soient hommes ou femmes, qu’ils soient riches ou pauvres. A tous, Dieu offre son amour de la même façon, et chacun a une très très grande valeur à ses yeux. Et surtout, il a dit que ça, c’était gratuit, c’était donné, c’était cadeau. Il n’y avait rien à donner en échange.  Un peu comme vos parents vous aiment: vous ne leur donnez pas un billet de dix euros tous les matins pour qu’ils vous aiment, vous ne les obligez pas, vous ne les forcez pas à vous aimer. Ils vous aiment, c’est comme ça, parce que vous êtes leurs enfants, et que vous êtes très importants à leurs yeux.
C’est comme ça que Dieu nous aime, et c’est ça que Jésus est venu rappeler.

Vous allez me dire que vous ne voyez donc pas le problème, mais si, il y en a eu un, parce que tout le monde ne voyait pas les choses comme ça, certains pensaient que l’amour de Dieu, ça devait se mériter;

Imaginez que demain, dans votre village ou votre ville, il y ait un nouveau magasin qui ouvre et que le propriétaire dise: venez, tout est gratuit, vous n’avez qu’à vous servir, c’est tout : ça, ça ne plairait pas du tout aux autres commerçants, et ils ne se laisseraient pas faire ! C’est ce qui s’est passé pour Jésus. Ceux qui pensaient qu’il fallait payer pour avoir l’amour de Dieu ont trouvé que ce qu’il disait était dangereux, qu’il fallait qu’il se taise. Ils ont décidé qu’il fallait se débarasser de lui. Alors Jésus est mort sur une croix.

Essayer d’imaginer maintenant la réaction de Dieu. C’était une sacrée claque. Il avait envoyé Jésus pour dire à quel point il aimait les hommes, et voici qu’il meurt à cause de ça. Bon, il aurait pu se mettre en colère, tout casser, ou alors il aurait pu laisser tomber : vous êtes comme moi, quand vous faites plein d’efforts et que finalement vous êtes déçus par le résultat, vous laissez tomber, au bout d’un moment. Et là, il avait de quoi être déçu.
Mais non, il ne s’est pas mis en colère, il ne s’est pas résigné, il n’a pas voulu laisser tomber, il n’a pas voulu que tout finisse comme ça, il aimait trop les hommes. Alors il a ramené son fils à la vie, pour faire comprendre aux hommes qu’il a de la suite dans les idées, et que jamais il ne laissera tomber, que jamais il ne se résignera. Il a voulu montrer qu’il continuera toujours à offrir gratuitement son amour à tous.

Parce que le but de Dieu, c’est qu’on soit heureux, et qu’on arrive à vivre heureux tous ensemble. Parce qu’il est le Dieu de la vie, le Dieu de la joie, le dieu du bonheur. Il nous aime, et jamais il ne se résignera, il continuera à nous le dire, quoiqu’il arrive. Et c’est pour ça que cette croix, aujourd’hui, est un symbole de vie et d’espérance. Ce n’est plus le symbole de son fils tué sur une croix, mais le symbole que Dieu a lutté, lutte, et luttera toujours contre tout ce qui nous empêche d’être heureux, pleinement en vie, et qu’il sera toujours à nos côtés, pour nous offrir son amour.

Et s’il y a une chose essentielle à savoir sur Dieu, et à se rappeler tout au long de sa vie, c’est bien celle là. Dieu sera toujours avec vous. Souvenez-vous en. Amen.

Image
Crédit : Point KT