Séjour « 61 campeurs et moi »

 « 61 Campeurs et moi » est le titre donné à un séjour de camp de ski de six jours.  Les animations détaillées de chaque jour sont à télécharger ci-dessous. Merci à la pasteure Agathe Douay pour ce partage !

Objectifs du camp

  • permettre aux participants d’échanger à partir d’eux-mêmes et de leurs expériences
  • participer à leur construction personnelle au travers des temps de réflexion sur la thématique « appelé à grandir »
  • réfléchir à ce qui me construit, ce dont j’ai besoin, mes rêves, ce qui me porte / m’inspire
  •  favoriser la circulation de la parole et l’échange qui enrichit
  • découvrir que l’on peut apprendre les uns des autres (surtout si âges différents)
  •  ouvrir les horizons
  • favoriser un climat de confiance au sein des/du groupe

Cette année, au camp de ski, les temps de partage portent sur une réflexion personnelle et existentielle. Voici les 3 grandes questions que nous vous proposons d’aborder dans les groupes :

  • > Qui suis-je ?

  • > Qui m’inspire ? Quels sont mes modèles et Pourquoi ?

  • > Quelle personne ai-je envie de devenir ?

Projet transversal : créer un visuel participatif qui retrace notre évolution de la semaine (fresque sur laquelle on colle photos, mots….) : un chemin arc-en-ciel, un arbre (racine et les branches qui nous tournent vers plus haut/loin),

REGLES DE BASE pour les groupes :

  • sur ce sujet: il n’y a pas de réponse juste ou fausse, il s’agit de partager son expérience, les animateurs doivent veiller à ce qu’il n’y a pas de jugements, moqueries, rires sur les paroles des uns et des autres
  • veiller à ce que chacun parle en -JE- et pas en -« on »/ »nous »- ( encourager la parole personnelle)
  • Être à l’écoute des doutes, de ceux qui ont une réponse comme de ceux qui ne savent pas quoi dire… #bienveillance et #respect
  • susciter un climat de confiance dans le groupe
  • objectif des groupes : apprendre à s ‘écouter, à partager, à s’enrichir du point de vue des autres > ça peut être dit le premier jour
  • HUMILITE 😉
  • Si des difficultés sont rencontrées dans l’animation, les nommer dans le groupe : dire vos peurs aux jeunes, dire votre difficulté à animer ce groupe si personne ne parle…. Peut-être qu’elles sont partagées 😉

crédits : Agathe Douay

 




Jeu de piste en lien avec la confirmation

Voici 11 épreuves proposées pour un jeu de piste ayant comme thème la confirmation. Télécharger et imprimer la liste des épreuves ici Jeu de piste – questions à découper. 

Il  peut être utile de plastifier les questions si la météo est pluvieuse. Prévoir un parcours en forêt et décider d’un code pour signaler qu’une épreuve est cachée dans  un espace de deux mètres. Le code peut être une ficelle, une flèche ou un morceau de tissus. Il faudra bien chercher et bien cacher… mais en respectant la règle d’or :  » Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse « .  Former des équipes et différer les départs de chacune. Merci à la pasteure Ulrike Richard-Molard (UEPAL) pour sa belle proposition !

Jeu de piste  « La confirmation » Épreuve N° 1

Dans confirmation, tu entends confirmer . Mais bon sang, qui confirme quoi en fait ?!

*Groupe 1 : Dieu confirme qu’il te bénit ?

*Groupe 2 : Tu confirmes que tu choisis Jésus ?

Séparez-vous en deux groupes. Trouvez les meilleurs arguments. (5 minutes maxi) Ensuite placez-vous face à lui/elle et essayez de convaincre votre accompagnateur/trice ! Les plus convaincants emportent le point !

Jeu de piste  « La confirmation »  Épreuve N° 2

Lors de la confirmation, tu seras invité à te mettre à genoux devant Dieu. Pour ne pas te rater le jour « J » mieux vaux s’entraîner !! Trouves une bûche ou un rebordun peu comme le coussin qu’il y aura à l’église. Pose un manteau ou un autre tissus dessus. C’est parti :Chacun avance, se met à genoux reste tête baissée et se relève. 3 fois. Les plus élégants gagnent !

Jeu de piste  « La confirmation »  Épreuve N°3

Lors de sa confirmation en 1948 le pasteur, appelons-le, « le pasteur Wolff », doit attribuer un verset biblique à tous les jeunes. Il y a la petite Liselotte dont tous les autres se moquent. Il y a le Pierrot aussi, ce filou, ce fanfaron. Et puis il y a Benjamin, qui ne dit jamais grand-chose. Et enfin Christiane, fidèle depuis l’école du dimanche.

Mettez-vous à sa place. Difficile, non ?  Quel verset auriez-vous choisi ?  Attribuez un verset à chacun.e en disant pourquoi !

Liselotte :
* Pierrot :
* Benjamin :
* Christiane :

VERSETS DE LA BIBLE POUR CONFIRMATIONS

  • O Dieu ! crée en moi un cœur pur, renouvelle en moi un esprit bien disposé. (Psaumes 51,12-13)
  • Louez l’Eternel, car il est bon, car sa miséricorde dure à toujours (Psaume 106,1)
  • L’Eternel est près de tous ceux qui l’invoquent, de tous ceux qui l’invoquent avec sincérité (Psaume 145,18)
  • Ceux qui se confient en l’Eternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles ; ils courent, et ne se lassent point, ils marchent, et ne se fatiguent point (Esaïe 40,31)
  • Quand les montagnes s’éloigneraient, quand les collines chancelleraient, mon amour ne s’éloignera point de toi, et mon alliance de paix ne chancellera point, dit l’Eternel, qui a compassion de toi (Esaïe 54,10)
  • Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. (Ezéchiel 36,26-27)
  • Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent. (Luc 11, 28)
  • Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. (Jean 13,34)
  • Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans l’affliction. Persévérez dans la prière. (Romains 12,12)
  • Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? (Romains 8,31)
  • Je ne te délaisserai point, je ne t’abandonnerai point. (Josué 1,5)

Jeu de piste  « La confirmation » Épreuve N° 4

Lors de la confirmation  ton parrain et ta marraine seront là. Racontez-vous entre vous chacun et chacune ce qui vous a marqué chez vos parrains-marraines depuis votre enfance !

Jeu de piste  « La confirmation » Épreuve N° 5

Lors de la confirmation tu recevras des cadeaux. Certains cadeaux coûtent cher, d’autres  auront plutôt une valeur sentimentale ou même spirituelle. Imaginez des cadeaux qui parleraient de Dieu… Cherchez un élément naturel. Offrez-le à l’un.e du groupe avec une phrase comme ci-dessous :

« Je t’offre ce/cette______________, car Dieu est comme en/une__________.  »

(par exemple : Je t’offre cette pierre, car Dieu est comme un rocher solide  on peut s’appuyer sur Lui….)

Jeu de piste  « La confirmation » Épreuve N° 6

Lors de ta confirmation tu diras la prière du  » Notre Père » avec toute la communauté. Pour une fois, faisons un concours de vitesse : celui/celle qui dira le Notre Père le plus vite  à gagné ! Un chronomètre et c’est parti !

Jeu de piste  « La confirmation » Épreuve N° 7

Lors de la confirmation, traditionnellement on est dans sa 14ème année. Alors, alors, ton grand-père l’a faite en quelle année, et ta tatie, et tonton, lui…. ?! Allez à vos calculs !

  1. Papy Jean-Jacques a fait sa confirmation le dimanche des Rameaux 1957. Il est né en quelle année ?
  2. Quel événement s’est produit peu après la confirmation de mamie Jeanne qui est née le le 6 mars 1931 ?
  3. Tonton Gérard et ses camarades de la classe 1954, voulaient porter des vêtements spéciaux à leur confirmation, mais cela leur a été interdit.  Quelle année ? quels vêtement étaient à la mode ?

Jeu de piste  « La confirmation »  Épreuve N° 8

Lors de la confirmation, on chantera. Alors, ensemble, chantez un cantique par cœur  et de tout votre cœur !

Jeu de piste  « La confirmation » Épreuve N° 9

Lors de la confirmation, on reçois pleins de membres de sa grande famille. Le cousin de la cousine qui est la sœur de l’ex belle-fille du mari de…. Il faut démêler tout ça !*

Commencez par faire un cercle et donnez-vous les mains. Passez par-dessus, par dessous les bras et les jambes de tout le monde. Puis démêlez à nouveau le tout (sans jamais lâcher les mains)

Jeu de piste « La confirmation » Épreuve  N° 10

Lors de la confirmation, le jeune confirmé prononce la prière d’action de grâce à table avant le repas festif. Préparez-vous : écrivez ensemble une telle prière et récitez-la tous ensemble !

(Si vous n’en trouvez pas, vous pouvez aussi inventer une strophe d’ un chant connu.)

Jeu de piste  « La confirmation » Épreuve N° 11

Avant la confirmation,  le ou la pasteure vérifie si tu connais suffisamment la vie de Jésus Christ et les histoires de la Bible. Alors, allez-y, prouvez-le !

 Faites un cercle. Chacun.e à tour de rôle, dit un mot ou une phrase du catéchisme. Combien de temps tiendrez-vous sans vous arrêter ?!   ___________ minutes

Crédits : Ulrike Richard-Molard (UEPAL)




Grand Jeu Genèse 3 … où ce qui est à manger et ce qui n’est pas à manger

 

Grand jeu : De Genèse 3 au psaume 1

Les champignons particuliers et les champignons interdits

Une animation expérimentée lors du camp consistorial des Montagnes des Cévennes 2016.  Ecrit par :  Marlyse Baccuet (catéchète) et Marlies Voorwinden (pasteure)

 

Un jeu pour des enfants de 4 à 12 ans, à 3 groupes égaux (âges mélangés). 

– Matériel : 

2 blouses de pharmacien

Ruban rouge/blanc

3 carnets de recherche avec 15 espèces à trouver par équipe

45 petits papiers de couleur avec les images d’un champignon (45 champignons différents, 15 par équipe) avec derrière les bonnes réponses.

45 petits papiers de couleur avec les images d’un champignon (45 champignons différents, 15 par équipe) avec derrière d’autres lettres que les réponses (pour être déposé hors zone délimitée)

Gommettes en 4 couleurs

Puzzle de la chute en 12 morceaux (4 par équipe), imprimé double face et découpé

4 devinettes différentes (imprimée chacune une fois pour chaque équipe)

Une colle par équipe

Mise en situation: 

Les deux animatrices sont des pharmaciennes. Elles rentrent en blouse blanche dans la salle, papiers (carnets) et stylo dans la main.

« Nous sommes des pharmaciens en Cévennes. Notre travail est de faire des recherches sur des champignons. C’est la saison ! Il y a tant de personnes qui les cueillent, certaines espèces sont en danger. Pour le moment nous voulons faire l’inventaire de toutes les sortes qu’on a. Pourriez-vous nous aider ? »

 

 

Règles du jeu 1

Nous allons faire l’inventaire des espèces dans cette salle, jusqu’à l’endroit où nous avons mis nos affaire (c’est pour cela qu’il y a le ruban rouge/blanc). Ne dépassez pas ce ruban!). Puis, vous pouvez « cueillir » les champignons dans la salle lecture, mais pas dans le couloir.

Équipes

Vous allez faire cela en trois équipes. Pour commencer, voici les équipes ou équipes spontanées.

Comment on reconnaît généralement une pharmacie quand on est en route ? CROIX VERT

Pour vos équipes vous allez maintenant réfléchir à la couleur de la croix de votre pharmacie. Chaque équipe doit avoir une couleur différente.

On vous mettre une croix de la couleur choisie sur la main.

Règles du jeu 2

Chaque équipe va recevoir un carnet de recherche. Carnet recherche grand jeu champignons CHUTE1

Là dedans vous trouvez la liste des champignons que vous allez chercher. Vous laisser tous les autres champignons.  Les champignons sont des petits bouts de papier orange que nous avons cachés.  Champignons a cacher

Si vous avez trouvé un champignon dont l’image est dans votre carnet, vous le prenez et vous le coller à côté de l’image dans votre carnet. Mais avant de le faire, noter à côté les lettres qui sont derrière ! Parfois il y a une étoile et un chiffre. Dans ce cas, vous venez nous voir. Il y a une tâche à faire. Quand vous l’aurez fait, vous aurez une gommette dans votre carnet et on vous donne un bout de papier à collectionner et à garder jusqu’à la fin du jeu.

Bon courage !

Jeu

Les enfants cherchent, les animateurs donnent les tâches à fur et à mesure selon le schéma suivant.

Numéros

Tâche

Gommette

*21 ; *22 ; *23

Cherche ton chemin dans le champignon

Rouge

*56 ; *57 ; *58

Devinette AT/NT

Jaune

*71 ; *72 ; *73

Psaume 1,3 

Bleu

*85 ; *86 ; *87

Rébus béatitude

« Heureux les cœurs purs, ils verront Dieu »

Vert

Devinettes grand jeu Gn 3

Restitution

Avez-vous trouvé tous les champignons ? Cela aidera beaucoup notre inventaire des champignons. Bientôt nous pourrions sortir le « Dictionnaire revu et amélioré des champignons de Chausse » !

Quel résultat avez-vous trouvé pour ce qui était au dos des champignons ?

CHEMIN DU BONHEUR

JÉSUS-CHRIST EST LE SEIGNEUR

JE LE LAISSE ENTRER DANS MON CŒUR

(Si 4e groupe : JE TRANSMETS SA CHALEUR)

S’il y a des erreurs dans la solution, c’est peut-être parce que vous avez pris un champignon en dehors des limites indiquées !

Qu’est-ce qui arrive quand on mange des champignons que ne sont pas bons ? On devient malade. C’est pour cela qu’on peut aller voir une pharmacie quand on a trouvé des champignons dans la nature. Le pharmacien peut nous dire si les champignons sont bons à manger ou pas.

Lien avec texte biblique (Gn 3)

Dans la Bible il y a un récit qui parle aussi d’un bon conseil à ne pas manger un fruit d’un arbre. Ce n’était pas un pharmacien qui avait dit qu’il ne fallait pas manger le fruit, c’était Dieu. Il avait interdit à deux personnes, Adam et Ève, de manger des fruits d’un seul arbre. Il a dit, si vous le faites, vous mourrez. Alors, ne le faites pas, je veux que vous viviez !

Pensez-vous que Adam et Ève vont écouter ce bon conseil ? Non…et avec d’énormes conséquences. Ils ne sont plus vraiment heureux, comme avant.

Vous avez pendant votre recherche accumulez des morceaux d’un puzzle. Si vous mettez tous les morceaux ensemble, il y a une image qui va sortir. <la chute>. Faisons ensemble la devinette (8 différences).

Est-ce que le récit se termine là ? Non

Dieu est si plein d’amour qu’il fait une promesse. Il leur dit qu’il y a toujours un chemin de bonheur. C’est de ce chemin que nous allons parler pendant deux jours.

Ce que vous avez trouvé comme réponse, c’est le chemin de bonheur que Dieu nous donne : reconnaître Jésus-Christ comme Seigneur, le laisser entrer dans mon cœur.




Mimer l’eau

Voici une petite liste de propositions à mimer. Pour ce temps récréatif, délimiter une zone de mime et une zone « spectateurs ». On peut jouer en équipe ou de manière individuelle. L’animateur montre une seule proposition au volontaire qui mime l’une des propositions ci-dessous, sans paroles ni bruitages, dans un temps limité (prévoir un chronomètre). Celui ou celle qui à deviné le mime fait deviner à son tour une nouveau situation.

Alternative possible, au lieu de mimer, dessiner la situation. Dans ce cas, prévoir de grandes feuilles et de gros feutres.

  1. Une plante en train de mourir par manque d’eau.
  2. Une plante en train de se développer lorsqu’elle est arrosée.
  3. Un incendie arrêté par l’eau.
  4. Un nageur dans une piscine.
  5. Quelqu’un en train de se doucher.
  6. Un marcheur fatigué et assoiffé.
  7. Un pêcheur en train d’attraper un gros poisson.
  8. Un bateau en train de couler.
  9. Quelqu’un en train de se noyer, car il ne sait pas nager.
  10. Un jet d’eau.
  11. Un poisson en train de faire des bulles d’air dans l’eau.
  12. Un rameur
  13. Un surfeur sur la grande vague
  14. Une personne appréciant vraiment de boire son verre d’eau

Crédits Laurence Gangloff (Grains 2 KT)




Jeu « Trouve Mon Galet »

Un nouveau jeu pour sortir de la maison, grâce à Facebook ? C’est le pari de certains qui remettent au gout du jour la chasse au trésor.

Commencer par décorer joliment des galets (avec de la peinture + feutres indélébiles + vernis incolore et inscrire en dessous  le message « Trouve mon Galet » )…

Une fois bien sec, prendre le galet en photo, le cacher dans la nature ou dans la ville…  et laisser un indice sur la page  Facebook 

En principe, ceux qui trouvent le galet, prennent une photo de leur découverte et après avoir déplacé le galet, postent un nouvel indice sur le site. A jouer en famille, pour assurer la sécurité de nos enfants !




Chaises musiqu’à l’envers

Par le jeu, les enfants apprennent, imitent les adultes, s’approprient les fonctionnements sociaux. Pas étonnant que les enfants jouent à la dinette ou à la guerre… Alors pourquoi ne pas utiliser le jeu pour réfléchir sur nos fonctionnements sociaux surtout lorsqu’ils sont en contradiction avec l’évangile ?

Matériel :
Appareil pour diffuser de la musique
Des chaises (solides…)

Etape 1 : Chaises musicales traditionnelles
Disposer les chaises au centre de l’espace de jeu : chaises en deux rangées, dos à dos. Il faut une chaise de moins que le nombre de participants.
Lancer la musique. Les participants tournent en rond autour des chaises. Lorsque l’animateur arrête la musique, chacun doit s’assoir sur une chaise. Celui qui reste debout est éliminé.
Enlever une chaise et recommencer. Et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un seule participant : il a gagné !

Etape 2 : Chaises musical’envers
Remettre toutes les chaises. Mais cette fois-ci la consigne est modifiée : lorsque la musique s’arrête, personne ne doit avoir les pieds par terre, mais on peut être à plusieurs sur la même chaise.
Lancer la musique. Les participants tournent en rond autour des chaises. Lorsque l’animateur arrête la musique, tous doivent être sur les chaises.
Enlever une chaise (nombre de participants – 2 chaises) et recommencer…. Lorsque l’animateur arrête la musique, tous doivent être sur les chaises.
Enlever une chaise (nombre de participants – 3 chaises) et recommencer…. Lorsque l’animateur arrête la musique, tous doivent être sur les chaises.
Et ainsi de suite… Progressivement, il faudra laisser du temps afin que le groupe s’organise pour tenir tous sur de moins en moins de chaises. En s’organisant et en s’entraidant, une chaise peut porter au moins 8 catéchumènes : Fous rires garantis, mais attention aux chutes !

Etape 3 : Débriefing – débat
Quel jeu ont-ils préféré ? Chaises musicales à l’envers ou traditionnelles ? Pourquoi ? Quelles différences entre les deux jeux ?
Par les questions, amener les catéchumènes à comprendre ce qui se joue dans les deux jeux : jeu d’exclusion / jeu d’inclusion, jeu de compétition / jeu de coopération.
A part le gagnant du premier jeu peut-être, en général, les catéchumènes préfèrent la deuxième version parce que tout le monde s’amuse jusqu’au bout du jeu.
On peut alors faire le parallèle avec le fonctionnement de notre société : peu de gagnants, beaucoup d’exclus. Mais, si on peut jouer autrement (et s’amuser encore plus, autrement), on peut aussi imaginer vivre autrement : partager, faire preuve de solidarité, se soucier de l’autre rend heureux ! On peut déboucher sur une rencontre avec des personnes engagées dans une association d’aide sociale ou lire des témoignages de bénévoles…

 

Crédit : Claire de Lattre-Duchet