Saint Jacques…La Mecque

Au décès de leur mère, deux frères et une sœur apprennent qu’ils ne toucheront leur héritage que s’ils font ensemble, à pied, la marche du Puy-en-Velay à Saint-Jacques-de-Compostelle. Mais ils se détestent autant qu’ils détestent la marche. Ils se mettent pourtant en route, mus par l’appât du gain. Ils rejoignent leur guide au Puy et découvrent qu’ils marcheront avec un groupe de six autres personnes, dont un jeune beur qui fait croire à son cousin un peu naïf qu’il l’emmène à La Mecque, alors qu’il poursuit une jeune pèlerine, l’amour de sa vie…

FICHE catéchétique de Nadia Savin cinekt-saintjacques-lamecque




Les Seigneurs

Patrick Orbéra, la cinquantaine, est une ancienne gloire du football qui a totalement raté sa reconversion. Sans emploi, alcoolique et ruiné, il n’a même plus le droit de voir sa fille Laura. Contraint par un juge de retrouver un emploi stable, il n’a d’autre choix que de partir sur une petite île bretonne, pour entraîner l’équipe de foot locale. S’ils gagnent les 3 prochains matchs, ils réuniront assez d’argent pour sauver la conserverie de l’île, placée en redressement judiciaire, et qui emploie la moitié des habitants. Patrick Orbéra est immédiatement confronté à un obstacle majeur : transformer des pêcheurs en footballeurs quasi-professionnels. Il décide alors de faire appel à ses anciens coéquipiers pour l’aider à hisser le petit club breton parmi les grands…

fiche catéchétique de Nadia Savin cinekt-les-seigneurs




Invictus

 En 1994, l’élection de Nelson Mandela consacre la fin de l’Apartheid, mais l’Afrique du Sud reste une nation profondément divisée sur le plan racial et économique. Pour unifier le pays et donner à chaque citoyen un motif de fierté, Mandela mise sur le sport, et fait cause commune avec le capitaine de la modeste équipe de rugby sud-africaine. Leur pari : se présenter au Championnat du Monde 1995…
fiche catéchétique proposée par Nadia Savin cinekt-invictus



découvrir Martin Luther King à travers le film SELMA

 

  Comment parler du pasteur Martin Luther King et du mouvement non violent pour la justice et contre le racisme en catéchèse ? Un seul film de long métrage existe à ce sujet: Selma (durée 2h08). Il était dans nos cinémas en 2014, mais on le trouve toujours sur DVD ou en location.

 

 

Résumé par minute par minute du film SELMA 

 

 

 

 

0:00  

Discours de MLK au moment quand il reçoit le prix Nobel de la paix en 1964.

Il accepte la distinction au nom de celles et ceux qui ont trouvé la mort dans des attentats racistes.

Le film montre ensuite des enfants dans une église qui meurent d’une explosion (allusion à une explosion qui détruit l’église baptiste du n°16 de la rue de Birmingham / Alabama en 1963, tuant quatre jeunes filles noires et blessant 22 enfants.)

6:00

Annie Lee Cooper (1910-2010) (Oprah Winfrey) tente de s’inscrire sur les listes électorales mais est refoulé par un simple employé qui d’ailleurs la tutoie et l’humilie.

> exemple de la ségrégation appliquée

8:00

Rencontre du président Johnson et de Martin Luther King. L’échange montre qu’ils sont d’accord sur la principe : La loi sur le droit de vote doit être appliquée, aussi dans les états du Sud, mais comment s’y prendre ? Etre plus patients pour ne pas provoquer des émeutes (Johnson) ou se montrer plus déterminé (MLK). MLK: « Le Sud ne peut pas attendre ».

> exemple de politique qui n’ose pas prendre position

12:40

MLK et des collaborateurs à Selma, Alabama

Préparation d’une action pour faire avancer les droits de la population afro-américaine

MlK est giflé par un homme blanc mais il garde son calme; ses amis disent à plusieurs reprises : « l’endroit  (Selma) « est vraiment idéal. »

> explique le choix du film de se concentrer sur ce lieu

15:07

Le président Johnson se concerte avec un responsable du FBI. MLK est de toute façon déjà sous surveillance (montré dans le film par l’écriture d’une machine à écrire qui résume des faits.) Maintenant on décide d’éténdre cette surveillance aussi à l’épouse dans le but de déstabiliser le couple et ainsi de calmer MLK.

16:00

La famille King reçoit  des coups de fil de menace. Echange du couple King sur les dangers qu’ils courent.

19:50

MLK téléphone à une amie pour être réconforté. Elle lui chante un gospel au téléphone.

On le voit ensuite en déplacement avec des collaborateurs.

24:30

Discours de MLK à Selma : résumé des injustices provoquées par la ségrégation et demande de droit de vote.

27:20 échange et discussion des collaborateurs sur le sens de leur action.

32:00 tentative de s’inscrire en masse sur les listes électorales au tribunal à Selma ; violence contre des manifestants non-violents ; Annie Lee, outrée, frappe le Shérif Jim Clark. Elle et d’autres responsables du sit-in sont mis en prison.

34:50

Discours de George Wallace, Gouverneur d’Alabamav (1919-1998) (Tim Roth)
défenseur de la ségrégation et de la suprématie blanche; les événements sont pour lui la preuve que la population noire est un danger pour la société 

36:30

MLK discute avec un ami dans la prison sur le sens de leur mission / moment de doute et de fatigue et de soutien réciproque

40:30

rencontre entre Malcolm X et Coretta Scott King, Malcom X propose son soutien que MLK refuse

44:00

George Wallace autorise une attaque contre un petit groupe de militants afro américain,

beaucoup de blessés et un jeune, J. Jackson,  meurt.

50:00

Discours de MLK aux obsèques de J. Jackson où il appelle de nouveau au combat pour la justice.

1:02:00

les gens de Selma sont prêts de marcher de Selma à la capitale de l’Etat à Montgomery pour réclamer justice ; bien que MLK décide de rester à la maison auprès de sa famille après une crise dans le couple

1:04: 00

La marche se met en place des deux côtés : manifestants qui s’entrainent à la non-violence et la police blanche qui se prépare au combat

1:07:00

la marche se met en route

un journaliste fait le commentaire en direct et devient témoin de la violence faite aux manifestants, les images sont envoyées en direct sur la télévision;  (attention les images peuvent choquer, mais c’est le sommet du film) à partir de là le destin va tourner car les Etats Unis sont sous le choc que de tels événement puissent se produire dans leur pays

1:15:00

de nouveau la question se pose : faut-il rester non-violent face à une telle violence et au grand nombre de victimes ?

1:16:30

MLK prend la parole: tous doivent être solidaires dans le combat contre l’injustice;

des milliers des personnes (noirs et blancs) se déplacent vers Selma   

1:18:00 Johnson essaie toujours de calmer les deux côtés; il veut éviter la marche

1:21:00 la deuxième marche se met en route avec MLK en première ligne et d’autres représentants de religions diverses avec lui

1:23:00 MLK ne fait pas confiance au calme de la police et convainc tout le monde à faire demi-tour sur le pont pour éviter de nouvelles victimes

1:29:00 deux blancs qui avaient assisté à la marche sont tués par des membres du KukuxKlan

1:31:00 MLK discute avec Johnson au téléphone : qui peut et doit intervenir ? MLK ou Johnson ?

1:38:00

MLK et d’autres devant le tribunal pour porter plainte contre les violences faites aux manifestants; le tribunal leur donne raison et donne son accord pour une marche officielle et légale de Selma à Montgommery

1:42:00 le gouverneur essaie de convaincre le président Johnson; enfin Johnson bouge et se met du côté des manifestants publiquement et soumet une loi qui oblige à ce que le droit de vote soit mis en place partout

1:48:00 La troisième marche se fait sous le regard des médias, soutenus par des nombreuses personnes sur place, blanc et noirs main dans la main et protégés par les militaires

Cette dernière séquence mélange des images du film et des vraies photos et scènes filmées de l’époque; le film montre aussi les adversaires, mais cette fois si démunis devant la foule et la protection du gouvernement

1:51:00

Discours de MLK devant le tribunal à Montgomery

C’est un résumé aussi de ce qui est obtenu et gagné

Derniers mots du film : Le Seigneur fait voir la Gloire, Gloire à Dieu, Alléluia, la vérité est le chemin de Dieu

Ensuite, c’est le générique du film avec la chanson

« Glory » qui a gagné l’Oscar 2015 et le Golden Globe 2015 de la meilleure chanson originale écrite et composée par John Legend and Common

Animation possible avec des catéchumènes et jeunes :

Le film Selma se prête pour travailler avec des jeunes sur le personnage de Martin Luther King et les enjeux autour du combat pour la justice pour la population afro américaine.

Pourtant il y a à mes yeux deux difficultés : Primo: Le film est long et connait, pour le voir avec un public jeune, quelques longueurs. Deuxio: Surtout au début du film, sans connaissance préalable au sujet, le spectateur va être perdu et ne comprendra pas le contexte.

Comment j’ai procédé moi avec un groupe de collégiens pour une durée de 75 minute de séance:

  • écrire les lettres MLK sur une grande feuille …est ce que cela vous dit quelque chose ?

(dans mon groupe non)

  • j’ai ajouté en dessous le nom entier : Martin Luther King

il y a eu vite des premières réactions :

ah oui, c’est celui qui a vécu il y a 500 ans! Ah non, ce n’est pas lui, ce n’est pas le même ! Lui, il était contre les racistes ! Non, ça c’était Nelson Mandela …etc etc .

j’ai noté quelques brides d’informations sur la feuille du papier et j’ai donné des premiers indications pour situer le personnage.

  • nous nous sommes donnés un temps de recherche : j’ai distribué diverses sources d’information : des BD qui racontent la vie de Martin Luther King, un article, des extraits de livre. Chacun ou parfois par deux ils sont consulté le matériel. des informations intéressantes étaient notées sur notre grand brouillon.
  • ensuite nous avons vu trois extraits du film (après explication et introduction dans le contexte du film) :

1) 6:00 à 8:00 

(Annie Lee Cooper (1910-2010) (Oprah Winfrey) tente de s’inscrire sur la liste de votant mais qui est refoulé par un simple employé qui d’ailleurs la tutoie et humilie.

> exemple de la ségrégation appliquée

> temps d’échange avec les jeunes pour lier cet extrait avec d’autres exemples de discrimination et de  ségrégation  qu’ils avaient trouvé dans leurs lectures

2) 1:04: 00

La marche se met en place de deux côtés: manifestants qui s’entraient à la non violence et la police blanche qui se prépare au combat

1:07:00

la marche se met en route

un journaliste fait le commenter en direct et devient témoin de la violence faite aux manifestants, les images sont envoyées en direct sur la télévision;  (attention les images peuvent choquer, mais c’est le sommet du film) à partir de là le destin va tourner car les Etats Unis sont sous le choc que des tels événement peuvent se produire dans leur pays

1:15:00

de nouveau la question se pose : faut il rester non violent face à une telle violence faite et vue les victimes que cela provoque ?

> temps de discussion avec les jeunes : quels sont vos réactions après ces images ? et puis la question : quel aurait été votre conseil dans cette situation ? que faire à leur place ?

j’ai ensuite résumé la suite / la deuxième marche et le demi tour des participants

puis vision de la dernière partie du film:

3)  1:38:00

MLK et d’autres devant le tribunal pour porter plainte contre la violence faite aux manifestants; le tribunal donne raison et donne l’accord pour une marche officielle et légale de Selma à Montgommery

1:42:00 le gouverneur essaie de convaincre le président Johnson; enfin Johnson bouge et se met de côté des manifestants publiquement et soumet une loi qui oblige à ce que le droit de vote soit mise en place partout

1:48:00 La troisième marche se fait sous le regard des médias, soutenus par des nombreuses personnes sur places, blanc et noirs mains dans la main et protégé par le militaire

cette dernière séquence mélange des images du film et des vraies photos et passages filmés de l’époque; le film montre aussi les adversaires, mais cette fois si démunis devant la foule et la protection du gouvernement

1:51:00

discours de MLK devant le tribunal à Montgomery

c’est un résumé aussi de ce qui est obtenu et gagné

derniers mots du film : le seigneur fait voir la Gloire , Gloire à Dieu alleluia , la vérité est le chemin de Dieu

(ensuite on passe sur le générique du film avec la chanson Glory)

> dans l’échange avec les jeunes nous avons surtout comparé la première et la deuxième marche : Qu’est ce qui a changé pour que cela a fonctionné cette fois ci ?

  • ils étaient plus nombreux
  • ils étaient solidaires entre diverses groupes de la société (diverses religions, diversité de couleurs de peau, des célébrités aussi qui se sont engagés … )
  • les médias ont mis de lumière sur l’injustice
  • ils étaient protégés par la loi (tribunal) et la force de l’armée (en cas où …) et par la prise de position (enfin) du président

quel argument ajoute MLK à la fin?  C’est pour la gloire de Dieu, lui a soutenu ce combat non violent

D’autres pistes d’exploration du film sont possibles. Pour ceci je conseille la fiche pédagogique sur http://www.e-media.ch/documents/showFile.asp?ID=6845.

Voici une liste de documents à consulter avec les enfants / jeunes :

  • Samuel Amedro / De Luther à Martin Luther King (2017) Editions Olivétan
  • Martin Luther King. Apôtre de la non-violence (2008) Croire Pocket
  • les chercheurs de Dieu Tome 14 (BD) (2002) Bayard Jeunesse
  • Teitelbaum, Helfand, Kumar / Martin Luther King JR. J’ai fait un rêve (BD) (2014)  Blue Lotus Prod
  • l’interview avec le Playboy (!) et d’autres textes de MLK sur

http://lunamia.free.fr/MLK_fichiers/ar_playboy.html

Christina Weinhold

 




« 2DAY » : ZE web série

Après ZeBible, version papier, voici son film interactif « L’autre expérience » et son extension sur Facebook, l’Alliance biblique française (ABF) récidive en proposant un nouvel outil pour rafraîchir l’image de la Bible.  Cette websérie est une initiative de Zebible, un partenariat interconfessionnel porté par l’Alliance biblique française.

La websérie 2day est une première en France « 2day » met en scène des lycéens dans leur vie quotidienne.

Destinée aux jeunes de 15 à 20 ans, la série s’inspire des films cultes « Retour vers le futur » et « Un jour sans fin », et d’une culture geek et cinéma propre aux jeunes. Elle raconte l’histoire de Quentin, lycéen impopulaire, doté un matin d’un formidable pouvoir: vivre chaque journée deux fois. Au fil des épisodes le jeune homme va utiliser cette capacité et apprendre à le faire de façon intelligente. La tentation est grande d’en profiter, mais le messager de ces nuits va l’aider à assumer avec sagesse ses responsabilités.

Une réalisation très professionnelle, avec des dialogues au ton décalé. La websérie se découpe en six épisodes de huit minutes, disponibles tous les samedis pendant six semaines.

Les aventures de Quentin abordent des thèmes de réflexion propres à l’adolescence tels que les relations amicales et amoureuses, l’image de soi, la force des apparences, la maîtrise de sa vie, le sens du bien commun et la mort. À la fin de chaque épisode de 2DAY, l’internaute est invité à visionner 2NIGHT. Un âne un peu excentrique nommé Jean-Baptiste (l’inspiration est biblique) propose au héros des pistes de réflexion pour faire ses choix et surtout un verset de la Bible à méditer.

Très professionnelle dans sa réalisation, avec des dialogues au ton décalé, la websérie poursuit l’ambition de ZeBible de montrer aux jeunes, chrétiens ou pas, comment la Bible peut les rejoindre dans leur quotidien et leurs questionnements. La collaboration entre chrétiens de différentes confessions (protestants, catholiques et orthodoxes) autour de l’ABF dure depuis neuf ans. 175 000 € récoltés auprès des institutions ecclésiastiques, de particuliers et des partenaires de l’ABF ont permis de mener à bien le projet. Si la websérie rencontre du succès, elle devrait se prolonger. L’ABF espère développer bientôt son application smartphone pour rejoindre les jeunes directement dans leur poche.

http://www.webserie-2day.com/




Film « La Forteresse »

imagesFilm et débat autour de : « La forteresse », de Avinash ARUN, film indien, ours de cristal au festival de Berlin. La démarche présentée à a été expérimentée avec des enfants de 9-12 ans, lors des journées « enfance » de PEF 2017 à Strasbourg.Proposition de Catherine Ulrich

Thèmes développés

  • la fraternité humaine, au-delà du vernis culturel.
  • grandir, suite à des épreuves (déménagement, trahison de l’amitié, deuil).

 

Les jeunes acteurs présentent un jeu très expressif et incarnent leur personnage avec beaucoup de sensibilité et de finesse. L’histoire est présentée dans un cadre et des paysages authentiques, avec un sens du détail et de l’évocation qui touchent les jeunes spectateurs s’identifiant alors facilement à cette équipe de garçons. Le sous titrage n’est pas gênant et permet aux enfants de bien rentrer dans la différence culturelle. Contrairement aux dessins animés où l’action est rapide et les expressions caricaturées, ce film fait l’éloge d’une certaine lenteur et d’une belle délicatesse. Le film peut être projeté dans son intégralité ou en trois étapes, avec des coupures, si on ne dispose pas de suffisamment de temps et qu’on souhaite en ménager pour les échanges avec les enfants.

 

Temps d’introduction

  • Se connaître : faire le jeu de la pelote (5-10 mn)

Matériel : une pelote de laine

Le groupe s’assied en cercle avec l’animateur. Chacun dit son prénom. On lance ensuite la pelote à un membre du groupe en disant son prénom. Chacun lance la pelote à quelqu’un, en gardant à chaque fois le fil dans une main, de manière à ce que tous soient finalement reliés par le fil de laine.

Faire remarquer qu’un tel lien, invisible, relie tous les êtres humains. Comment le nomme t’on ? Les participants proposent leurs réponses. On peut les guider pour faire ressortir le terme « fraternité ».

Ce terme est écrit par un enfant sur une affiche, ainsi que les mots déjà évoqués.

  • Repérage de l’Inde sur une carte ou un globe (5 mn)

Un globe gonflable, facilement transportable, permet de réaliser ce temps d’une manière ludique : les enfants s’envoient la « balle » et montrent à chaque fois l’Inde.

 

Étapes autour du film (environ 1 heure)

  • Présentation : En Inde, la maman de Chinmay, 11 ans, a été mutée pour un travail dans une toute petite ville au bord de la mer. Son papa est mort récemment. C’est difficile pour le garçon, car il vient d’une grande ville, Pune, où il était très bon élève. En Inde, les meilleurs élèves ont une bourse : les parents touchent une somme d’argent quand les enfants réussissent bien leurs examens en fin d’année.

 

  • Projection première partie : 8 mn à 23 mn : le premier jour d’école, la pêche au serpent, le cours de math, le projet de course à vélo.

– Discussion :

Quel est le caractère de Chinmay ? : timide, craintif, travailleur, sensible, pas habitué aux manières des garçons de son école,

Aurais-tu aimé être à la place de Chinmay ? Pourquoi ? Comment aurais-tu réagi ?

– Recherche par groupes :

Matériel : ardoises blanches et feutres, pour permettre l’expression de tous et les petites discussions internes au groupe.

Sur l’ardoise, par groupe de trois, noter :

D’un coté, trois différences entre notre mode de vie et celui de Chinmay : l’uniforme, la nourriture, la langue, l’écriture, la religion

De l’autre coté, trois ressemblances entre nous et Chinmay : le besoin d’amitié, la timidité, l’envie de réussir à l’école, le désir de s’intégrer à un groupe…

Montrer les ardoises aux autres groupes.

 

  • Projection seconde partie : 32mn à 44mn20 : le nouveau vélo, la course, la forteresse, l’abandon des amis.

Discussion : possibilité de distribuer la parole et de favoriser l’écoute à l’aide d’un objet symbolique de parole, par exemple un objet décoratif indien (éléphant …)

Que s’est-il passé ? Qu’a ressenti Chinmay ?

Pourquoi Chinmay change t’il de place à l’école ?

Comment imaginer la suite ?

Pouvons-nous parfois ressentir la même chose ?

Peut-on se sentir proche de Chinmay, malgré toutes les différences ?

C’est la fraternité.

 

  • Projection troisième partie : 59 mn 15 à la fin : l’examen, l’invitation des amis à la maison, l’annonce de la mutation, le plongeon, discussion au bord de l’eau, déménagement.

Discussion libre.

Temps de conclusion (5mn) Compléter l’affiche(sur laquelle le mot « FRATERNITE » a été écrit)  avec les mots ou des dessins.

Catherine ULRICH