image_pdfimage_print

La Pâque de Cléopas

La Pâque de Cléopas. Les trois narrations présentées ici par Edmond Stussi sont destinées aux enfants et aux jeunes. Elles veulent être une fresque de l’essentiel des événements qui conduisent de la Passion à la Mort et à la Résurrection du Christ. La tâche n’est pas aisée : où est l’essentiel, l’incontournable ? Qu’est-ce qui est constitutif de la […] ...lire la suite...

La femme de l’aubergiste

« La femme de l’aubergiste » est une narration traduite en français par Christiane Klett d’après un texte allemand écrit par Maria Herrmann. La narration peut s’illustrer à l’aide de figurines bibliques : voir Fiche d’utilisation La narration peut être utilisée dans le temps d’après Noël ou le temps de Carême… ou dans le cadre d’une fête paroissiale, modèle […] ...lire la suite...

Graine de patience

« Graines de patience » est une belle narration d’après Luc 13, 19-20 de la plume d’Edmond Stussi. Il a été professeur de pédagogie à l’Institut Universitaire de Formation des Maîtres d’Alsace et animateur de célébrations d’enfants à Strasbourg. C’est pour eux qu’il a écrit ce récit d’après Luc 13.19-20. Ce sont les vacances et Léo vient rendre visite à son grand-père […] ...lire la suite...

Je m’appelle Séraya

« Je m’appelle Séraya » est une narration de Marthe Balla (UEPAL) pour illustrer  le récit d’Actes 8, le baptême de l’éthiopien par Philippe. Je m’appelle Séraya, je vis en Ethiopie, le pays de la Reine Candace et je suis un serviteur du Gouverneur du Trésor. Beaucoup d’étrangers viennent en Ethiopie, parmi eux il y a aussi […] ...lire la suite...

Les fruits de l’arbre

Voici un conte d’Alix Noble, conteuse. « Je vous offre ici un conte sur le désir. Le conte de l’arbre du jardin est à l’origine un conte de sagesse de la tradition perse. Comme tous les contes de ce type, il est extrêmement bref. Il m’a intriguée suffisamment pour que j’aie envie d’y marcher et d’y […] ...lire la suite...

Qui m’aime le plus ?

Conte de Aubin Ghislain Louzolo, Ecole du Dimanche de Makélékélé. Conte sous forme de parabole. Un homme avait trois fils : le premier s’appelait riche (Mvouama), le deuxième intelligent (Ndouka) et le enfin le troisième idiot (Bouzengui). Un jour, le père appelle ses enfants et leur pose la question de savoir de quelle manière chacun […] ...lire la suite...