Culte « Un lieu pour être en sécurité »

Dans les paroisses de l’Union des Eglises Protestantes d’Alsace et de Lorraine, le dimanche « Estomihi » est prévu  pour soutenir les projets d’offrandes des Ecoles du Dimanche. Voici une proposition en lien avec le projet d’aide pour l’offrande EDD en Indonésie « Un lieu pour être en sécurité »

Prélude et accueil et chant : Carillons, 303, 1+4-7 : Ensemble, ensemble

Découverte du pays en utilisant le PPT de présentation du pays – République d’Indonésie

Psaume 31

  • Sois le rocher qui m’abrite, la maison fortifiée qui me sauve. Alléluia. En toi, Seigneur, j’ai mon refuge :
  • Tous : Garde -moi d’être humilié pour toujours
  • Dans ta justice, libère-moi.
  • Tous : Écoute, et viens me délivrer
  • Tu m’arraches au filet qu’ils m’ont tendu :
  • Tous : oui, mon abri, c’est toi
  • Ton amour me fait danser de joie.
  • Tous : Tu connais les angoisses de mon âme.
  • Tu ne m’as pas livré aux mains de l’ennemi
  • Tous : Tu m’as remis debout, tu m’as rendu la liberté. Amen

 

Chant : ARC 284 (Tu es le Dieu puissant)

Prière humble

Seigneur, Nous venons vers toi avec tout ce qui habite dans notre cœur, les beaux moments mais aussi tout ce qui ne va pas. Aujourd’hui nous t’apportons la souffrance des femmes et enfants qui subissent de la violence et de l’exclusion. Nous souffrons à l’idée que des enfants n’ont pas de chez soi où ils se sentent en sécurité. Nous souffrons de savoir que des femmes se font agresser ou sont battues sans pouvoir se défendre ou se mettre à l’abri. Ne nous laisse pas devenir indifférents ou résignés devant de telles injustices ! Seigneur, écoute et prends pitié !

Répons : Alléluia 61/18 (Jésus le Christ)

Parole de pardon et d’encouragement

Le Seigneur nous aime et veut la vie, même si nous avons parfois l’impression d’une situation contraire. Dieu dit : Moi le Seigneur je connais les projets que je forme pour vous. Je le déclare : ce ne sont pas des projets de malheur mais des projets de bonheur. Je veux vous donner un avenir plein d’espérance.  Jérémie 29, 11

Regardons ensemble (jeu d’observation) : le poster à la loupe

Puis de nouveau le passage de Jérémie : Dieu dit : Moi le Seigneur je connais les projets que je forme pour vous. Je le déclare : ce ne sont pas des projets de malheur mais des projets de bonheur. Je veux vous donner un avenir plein d’espérance.  Jérémie 29, 11

Répons : Alléluia 52/08 (C’est vrai tel que je suis Dieu m’aime)

 Prière des enfants (selon la présence)

  • Dieu créateur, tu as fait le ciel et la terre. Tu donnes la vie aux humains, aux plantes et aux animaux. Tu nous aimes comme tes propres enfants :
  • Tous : Merci Seigneur !
  • Dieu d’amour, tu nous regardes avec tendresse. Tu nous protèges et nous sommes rassurés, comme les petits bébés dans les bras de leurs parents :
  • Tous : Merci Seigneur !
  • Dieu de tendresse, Tu aimes et tu accueilles tout le monde, les petits et les grands.
  • Tous : Auprès de toi, chaque enfant a sa place.
  • La Bible nous parle de ton amour pour chacun de nous : Aide-nous à bien comprendre.
  • Tous : Aide-nous à te connaître. Amen

Répons : Arc-en-Ciel  240 (Merci pour ta Parole)

Lecture de l’Evangile : Luc 19, 1 – 10 et répons : 41/42 (Chante alléluia au Seigneur)

Confession de foi

Nous ne sommes pas seuls, nous vivons dans le monde qui appartient à Dieu. Nous croyons en Dieu qui a créé et qui continue à créer. Il est venu en Jésus pour apporter la réconciliation et le renouveau. Nous avons confiance en Dieu, il nous appelle à être son Église, à aimer et à servir autrui, à rechercher la justice et à résister au mal, à proclamer Jésus crucifié et ressuscité, notre juge et notre espérance. Dans la vie, dans la mort, dans la vie après la mort Dieu est avec nous. Nous ne sommes pas seuls.. Grâce soit rendue à Dieu ! Amen.

Chant : Alléluia 52/13, 1 – 3 Mon cœur est comme une flûte de roseau

Prédication sur Psaume 4 – à partir de l’éclairage biblique du psaume 4:  le sommeil du juste et pendant ce temps, bricolage des enfants : un village solidaire  en utilisant les 4 maisons indonésiennes à découper et colorier pour en faire un village coloriage

Interlude et chant : Carillon 264, 1 + 5- 6 (Dieu est pour nous)

Annonces et Collecte pour les enfants et mamans de Bandung en Indonésie

Prière d’intercession

  • Seigneur, Une fois de plus nous avons découvert que tu nous aimes et que tu te soucies de nous. Tu veux notre bien et notre sécurité. Alors nous venons prier, intercéder pour les situations de souffrance et de malheur en particulier celles d’enfants.
  • Nous te prions les enfants qui souffrent de la méchanceté des hommes, qui sont blessés par leur haine. Permets que d’autres adultes les recueillent, soignent leurs âmes et corps blessés afin qu’ils puissent se reconstruire.
  • Nous te prions pour les enfants qui ne sont ni désirés, ni aimés afin qu’ils sachent que Dieu, leur Père, les aime comme personne ne peut les aimer sur la terre.
  • Nous te prions qui naissent avec des handicaps ou des maladies. Permets que les autres enfants et adultes les accueillent avec tendresse et bienveillance sans moquerie. Donne-aux médecins les possibilités et les moyens de progresser dans la recherche des soins et remèdes.
  • Nous te prions pour les enfants qui sont heureux, afin qu’ils réalisent que leur bonheur est un don et une chance. Donne leur d’apprendre à partager ce bonheur.
  • Oui Seigneur, Père de nous tous, que ton amour veille sur tous les enfants du monde, qu’il les fasse grandir en grâce et en sagesse. Nous te prions aussi de convertir le cœurs des adultes afin qu’ils retrouvent l’esprit d’enfance et d’humilité tel que Jésus Christ le demande.

Notre Père

Chant : Let’s sing together 57 (I’ve got peace like a river)

  •  1) I’ve got peace like a river, I’ve got peace like a river, I’ve got peace like a river in my soul. (la strophe 2X)
  • 2) I’ve got joy like a fountain, I’ve got joy like a fountain, I’ve got joy like a fountain, in my soul. (la strophe 2x)
  • 3) I’ve got love like an ocean, I’ve got love like an ocean, I’ve got love like an ocean in my soul. (la strophe 2x)

Envoi et Bénédiction : Levons-nous, tournons-nous vers notre voisin et disons ensemble : Dieu créateur, Dieu d’amour, Dieu de tendresse, tu nous protèges, Merci !

Postlude

Crédits : Claudia Schulz (UEPAL) – Point KT




Je lance ma joie vers le ciel

« Je lance ma joie vers le ciel » est un culte de rentrée proposée par la pasteure Emily HUSER (UEPAL). Attention, pendant la prédication, des objets sont utilisés : il est nécessaire de la préparer en avance !

Culte

Prélude et Salutation : Nous sommes aujourd’hui réunis au nom de Dieu, le Père, le Fils et le Saint Esprit. En ce jour de rentrée, nous nous lançons dans différents projets. Nous voulons les confier à Dieu.

Accueil :  Comme au début de chaque culte de famille, je vous invite à faire connaissance avec votre voisin et voisine. La question pour aujourd’hui est :  Qu’est ce que vous avez lancé pour la dernière fois ? Quelle est la dernière chose que vous avez lancé ? (laisser le temps à l’assemblée pour échanger – 5 minutes).

Chant de l’assemblée :  « Dieu tout puissant  »   strophes 1+2

Louange de rentrée antiphonée :

  • Tous : Seigneur, je lance ma joie vers le ciel comme une volée d’oiseaux.  
  • Droite  : Voici un jour nouveau, un jour encore Seigneur.
  • Gauche : En nous, autour de nous tout est reconnaissance.            
  • Droite : Je suis dans la joie ce matin avec les oiseaux et les anges.
  • Gauche : Comme eux, je chante. Comme eux, je m’offre à ta grâce.
  • Tous : Seigneur, je lance ma joie vers le ciel comme une volée d’oiseaux.
  • Gauche : Voici un jour encore qui brille, étincelle de bonheur à cause de ton amour.            
  • Droite Alléluia, mon Dieu en Jésus-Christ !
  • Gauche : Que les enfants, les femmes et les hommes de toute la terre remercient le Seigneur de la vie.
  • Droite : C’est lui qui vient à notre rencontre, préparons-nous à l’accueillir dans la joie.
  • Gauche : Il faut bien le reconnaître, c’est lui qui nous aime et qui nous fait vivre, Oui, c’est l’humanité toute entière qu’Il accueille dans son amour.
  • Tous :  Seigneur, je lance ma joie vers le ciel comme une volée d’oiseaux.  
  • Droite : Ouvrons-lui notre vie et notre cœur, et chantons à tous ceux qui veulent l’entendre
  • Gauche : Qu’avec lui ma vie et celle du monde entier peut renaître à chaque instant.
  • Droite : Le Seigneur de la vie l’a promis, son amour et sa fidélité durent pour toujours, d’une génération à l’autre, il renouvelle sa promesse. 
  • Tous : Seigneur, je lance ma joie vers le ciel comme une volée d’oiseaux.

Répons : ARC 821  Gloire soit au Père, Gloire au Fils, Gloire au Saint-Esprit, Comme au commencement, Aujourd’hui, toujours, et d’éternité en éternité. Amen.

Lecture d’un texte : « Nos enfants sont les flèches que nous lançons vers l’avenir » de Khalil Gilbran  (par un.e membre du Conseil Presbytéral ou un.e responsable Ecole du Dimanche : 

Une femme qui portait un enfant dans les bras dit : « parlez-nous des enfants. » Et l’homme dit : « Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même. Ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas. Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées, car ils ont leurs propres pensées. Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes, car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves. Vous pouvez vous efforcer d’être comme eux, mais ne tentez pas de les faire comme vous. Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s’attarde avec hier. Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés. L’Archer voit le but sur le chemin de l’infini, et il vous tend de sa puissance pour que ses flèches puissent voler vite et loin. Que votre tension par la main de l’Archer soit pour la joie, car de même qu’il aime la flèche qui vole, il aime l’arc qui est stable. »

Intervention du club des jeunes : « Viens mélanger tes couleurs»

Présentation des catéchumènes  – Don de la Bible  par un conseiller presbytéral – Présentation des différents groupes paroissiaux (avec leurs heures de réunions)

Prière de rentrée par une catéchumène : Merci Seigneur, pour les semaines d’été, pour les découvertes et les rencontres, Pour la beauté contemplée, pour le silence et l’amitié, Pour l’amour renouvelé et le repas !Merci pour ce trésor, je le garde dans mon corps et dans mon cœur. Maintenant, c’est la rentrée … la rentrée dans le temps ordinaire. Mais je ne retournerai pas à mes anciennes habitudes, Je vais entrer en lutte. Je vais entrer en amour. Je vais entrer en douceur, en miséricorde et en sourire. Je vais entrer en clarté, en courage, je vais entrer dans l’Évangile encore une fois ! C’est ma rentrée ; Viens avec moi , Seigneur ! Viens avec chacun de nous ! Donne-nous l’élan pour bondir vers Toi ! Avec toi ! Amen

Chant de l’assemblée:  « Oh ! Prends mon âme » modifié (source A. Nouis) : Voici la vendange de tous ces enfants, graines de louange dans Ton Firmament. Garde leur histoire, garde-les Seigneur. Sois comme un phare au fond de leur cœur. Sur ton Eglise, les petits, les grands, souffle la brise, Ton Esprit, Ton Vent. Répands ta grâce, bénis ces enfants. Creuse la trace de Jésus vivant.

Lecture bibliques   

  • Nous lisons dans le livre d’Esaïe au chapitre 40 les versets 27 à 31 
  • Répons : ARC 224 strophes  2+4 Sa parole a retenti, Alléluia ! Sa parole est vérité, Alléluia ! Écoutons et recevons, Alléluia !  La parole du Seigneur, Alléluia !
  • Nous lisons dans l’évangile selon Matthieu au chapitre 7 les versets 7 à  11 
  • Répons : ARC 224 s 6+7  Gloire au Père et gloire au Fils, Alléluia ! Gloire soit au Saint-Esprit, Alléluia !  Maintenant et à jamais, Alléluia ! Comme il fut depuis toujours, Alléluia !

Chant de l’assemblée: « Mon ancre et ma voile » s 1+2

Prédication : S’élancer avec Dieu !

En ce début d’année, nous avons tous des projets. Des fils conducteurs que nous avons pour cette nouvelle année

Sortir les  tissus préparés (entre 3 et 7 cm de large et au moins 30 cm de long) 

Tous nous tiennent à cœur : il y a ceux qui veulent réussir leurs années scolaires, il y a l’envie d’avoir des amis, on peut aussi souhaiter garder sa famille près de soi, en bonne santé. On peut avoir pour projet d’être heureux.  Certains voudront prendre un nouveau départ. D’autres faire un voyage et découvrir des nouvelles choses. Il y a un projet des jardiniers et des arboriculteurs : avoir un beau jardin ou une belle récolte.  Nous avons tous des projets. Des grands, des petits … qui nous tiennent à cœur.

Rassembler les rubans préparés. (montrer que sur chacun est écrit l’un des projets nommés). Distribuer des rubans ou des bandes de tissus vierges et des feutres. Chacun est invité à écrire un ou 2 projets personnels surs ces rubans ou bandes de tissus.  Mettre les tables en place pour la suite.  Faire ramasser les feutres

Mais en cette rentrée, on a autant l’impression qu’on n’y arrivera pas. Il y’a trop de choses à faire, trop de difficultés. On a l’impression qu’on n’aura pas assez de forces ou de courage, que le temps nous file entre les doigts ou que les moyens manquent.

Mettre le sable sur le grand tissu …. Former une boule et nouer le tout ensemble. Accrocher les rubans à la boule pour former une comète.

 Et on est découragé. C’est trop lourd de tout faire. Il y’a trop de soucis, trop d’ennuis et d’obstacles qui nous empêchent d’avancer.  Pour nous et nos projets, tout tombe à plat …. Et à terre.

Faire tomber la comète à terre. Pour qu’elle s’affaisse.

On regarde nos projets, par terre. On se demande alors à quoi ça peut bien servir ? Et pourquoi je ressayerai autrement ?  Ça nous a déjà demandé pas mal d’énergie d’accomplir tout cela. Et pour quels résultats ?  Dieu nous pousse alors : il nous dit, vas-y plus fort. Dépasses-toi ! Fais-moi confiance ! Vois plus loin et plus haut ! Lances-toi ! Mets-y tout ton cœur et moi je t’aiderais.  Vas-y ! Ose ! Tu verras, tout changera ! Avoir la foi, c’est exactement ça : faire confiance en Dieu qui nous parle. Rassembler nos forces et essayer une nouvelle fois.

Lancer la comète plus loin, vers un paroissien qui a été prévenu en avance, qui va attraper la comète. Tous peuvent voir voler les filaments. Et se la faire renvoyer !

Vous avez vu ? Ça s’appelle une comète ! Je ne pensais sincèrement pas y arriver. Mais c’est tellement beau !!

Cela nous apprend une  leçon essentielle : on ne porte aucun projet seul : il faut quelqu’un. Dieu nous aide, nous donne la force d’y arriver. Mais il nous permet aussi d’avoir de l’aide, de pouvoir compter sur les autres.  Il faut de la confiance pour cela. Personne n’arrive à prendre un nouveau départ seul : il a besoin de quelqu’un pour l’aider à marcher au départ …. Quelqu’un qui le soutient. Dieu nous offre cet entourage. Si vous n’aviez pas été là, mes projets à moi, seraient tombés à plat, dans une église vide. Nos projets volent …  et ils nous permettent de vivre avec Dieu, notre force, et aussi les autres.

Atelier de fabrication : Je vous propose de vous aussi, vous confier à Dieu et de construire un projet avec lui, de la même façon que moi : en construisant une comète …Il y’a là des tissus, du sable, des  fils, mais aussi des rubans. Ecrivez sur ces derniers, les projets de votre année …. Ceux que vous voulez accomplir avec Dieu. Et nous les ferons voler tout à l’heure ! (Possibilité de former une comète avec les rubans de toute la famille

Interlude  – Chant : Arc 320  « Nous avons vu les pas » s1-3

Prière d’intercession par les catéchumènes et prière du Notre Père

  • Seigneur, Dieu créateur, nous te louons et te bénissons : tu nous donnes tous les biens de la terre, tu bénis le travail de nos mains,  tu nous accordes le pain de chaque jour. Pardonne-nous de nous laisser gagner par le souci,  de ne plus trouver le temps de prier et de te servir.
  • Aide-nous à faire bon usage des biens que tu nous confies et des forces que tu nous donnes. Permets-nous d’user avec joie de ce que nous avons, et de partager avec les autres hommes, nos frères. Prends pitié de ceux qui souffrent de privations, qui gagnent avec peine leur pain quotidien. Sois près de ceux qui sont privés de travail et vivent dans des conditions difficiles.
  • Éveille en nous et en tous les hommes le sens de la responsabilité, pour que soient sauvegardées les ressources de la terre et équitablement répartis le travail et son produit. Père, riche en bonté et en fidélité, accorde-nous de travailler non seulement pour la nourriture qui périt, mais aussi pour porter des fruits qui subsistent dans le vie éternelle. Toutes nos autres demandes nous les réunissons dans la prière que ton fils nous as apprise : Notre Père…

Annonces et  Offrande (interlude)

Intervention du Club des Jeunes : « J’te dis merci   »

Chant : Arc 890 « Viens et nous bénis »  Viens et nous bénis, Dieu de la rencontre. C’est toi qui unis ; Ton amour le montre. Garde tes enfants Au creux des tempêtes. Comme au temps des fêtes, Sois toujours présent. Porteurs de la paix, La paix que tu donnes, Semeurs désormais Pour le bien des hommes, Nous voulons, Seigneur, Dans la vigilance, Que ton règne avance, Toi, le vrai bonheur.

Bénédiction : Oui le Seigneur nous guidera : Que le Seigneur qui est au cœur de toute vie Soit présent dans les profondeur de notre être. Que le Seigneur qui est en Christ soit présent dans notre histoire. Que le Dieu vivant qui est Esprit nous donne sa force, sa vérité et sa paix. AMEN

Activité Manuelle – Les comètes

 

 

Matériel :

  • 1 carré de tissus de 40 ou 50 cm
  • du sable (ou du riz ou de la semoule)
  • de la ficelle
  • Bouts de tissu, rubans ou  papier crépon

 

  1. Découper dans le tissu un carré de 40 à 50 cm.
  2. Mettre 3 à 4 poignées de sable sur le bout de tissu carré.
  3. Refermer le tout pour former une bourse. Attachez-là grâce à la ficelle en laissant dépasser celle-ci de 70 cm.
  4. Accrocher des bandes de papier crépon pour décorer la comète.

 

Crédit : Emily Huser, UEPAL, Point KT




Culte à 4 pattes : la force de l’amitié

Heureusement qu’on a des amis !

Proposition de culte à 4 pattes… où nous constatons que L’AMITIÉ a beaucoup de force. Elle peut même amener les gens à Dieu / à la guérison, sans qu’ils soient eux-mêmes actifs. D’après le récit du paralytique amené par ses amis pour rencontrer Jésus dans Luc 5/17-26 et son parallèle Marc 2/1-12.

Aménagement du lieu : prévoir 2 espaces distincts (mais proches), l’un pour le temps du bricolage (des petites tables et chaises c’est bien pratique !), l’autre pour le temps de la célébration (tapis de sol pour regrouper les enfants autour du célébrant/conteur (ainsi que les parents qui veulent s’y mettre aussi) avec des chaises autour pour les adultes et les enfants qui ne se sentent pas de s’approcher tout de suite.

1. Temps de bricolage

Le temps de bricolage (autour de 15′) est aussi le temps de l’accueil et un temps suffisamment élastique pour qu’une arrivée échelonnée des familles soit possible sans que cela ne pose de problème.

Les enfants décorent des bandes de papier (blanche et couleur), les parents peuvent aussi y mettre le prénom de l’enfant et de ses amis, frères, sœurs, etc. pour en faire des anneaux. Chaque enfant se fera un collier avec ces anneaux. Décoration des anneaux : gommettes, coloriage…

2. Temps du culte

Paroles d’accueil et de bienvenue…

Salutations : (un adulte) Le matin, on dit : (les enfants et les parents) Bonjour !

(un adulte) A midi, on dit : (les enfants et les parents) Bon appétit !

(un adulte) Le soir, on dit : (les enfants et les parents) Bonsoir !

(un adulte)Et à l’église, on dit : (les enfants et les parents) Bienvenue !

Comptine chantée « Tout le monde est bien arrivé… » (Télécharger paroles et Partition Tout le monde est bien arrivé)

Louange : Pour mes amis !

Avec mes amis, certains jours il fait gris.

Je râle, on se fâche, l’orage éclate !

D’autres jours, il fait doux.

On s’entend bien  et on s’amuse ensemble

Et puis, si j’ai des soucis, je sais bien qu’ils sont là.

Merci Seigneur pour mes amis

des jours gris et des jours doux. 

Chant : Tout dit qu’il est merveilleux (Paroles et partitions dans ARC n°724)

Histoire : Les quatre bons amis

Un homme est paralysé. Il ne peut pas marcher. Un jour ses quatre amis le portent sur un brancard pour l’amener à Jésus. Ils sont sûrs qu’il pourra faire quelque chose pour lui. Lorsqu’ils arrivent à la maison où Jésus se trouve, elle est si pleine de gens, qu’il est impossible d’y entrer. « Essayons par le toit ! » dit un des amis. Ils ont parcouru un long chemin et ils sont bien décidés à ne pas abandonner leur ami dans cet état. Ils espèrent que Jésus pourra le guérir. Alors les hommes font une grande ouverture dans le toit, par laquelle ils font descendre leur ami droit devant Jésus. Jésus parle à l’homme couché sur son brancard : «Tu es pardonné. Lève-toi, prends ton brancard et rentre chez toi ». Les gens sont stupéfaits. Ils voient l’homme se lever, plier son brancard et sortir de la maison en marchant.

A la fin de l’histoire, le narrateur fera porter la mascotte du groupe (s’il y en a une, sinon on pourra prendre le doudou d’un des enfants s’il est d’accord pour le prêter…!) aux enfants sur un brancard en tissu sans le faire tomber bien entendu. 

Chant : Dieu est notre Père… il a fait de nous ses amis (Télécharger paroles et Partition Dieu est notre Père (accords)

On admire ensemble les colliers de chacun… Les enfants qui le souhaitent, partagent autour  de leurs amis et amitiés !

Chant : Joie, joie, mon cœur est dans la joie  (Télécharger paroles et PartitionJoie, joie, mon cœur est dans la joie)

Prière d’intercession courte (pour la famille, les amis évidemment, etc.) et prière du Notre Père en se donnant la main ou gestué (vous en trouverez de multiples versions sur internet…)

Offrande 

Paroles de bénédiction

Salutations : (un adulte) Le matin, on dit : (les enfants et les parents) Bonjour !

(un adulte) A midi, on dit : (les enfants et les parents) Bon appétit !

(un adulte) Le soir, on dit : (les enfants et les parents) Bonsoir !

(un adulte) Et à l’église, on dit : (les enfants et les parents) Bonne route !

Comptine chantée « Tout le monde rentre à la maison… » (même air qu’au début de la célébration)

3. Temps de partage

Verre de l’amitié

Crédit : Guy Moser (UEPAL) image Pixabay pour PointKT




Célébrer Noël en famille

Voici une proposition de célébration de Noël à vivre en famille, imaginée par Ruth-Annie Coyault et Laurence Gangloff

Matériel : 1 bougie allumée, 1 bible ouverte à l’évangile de Luc, 1 crèche (au minimum : la mangeoire, Joseph, Marie, Jésus, un berger, un ange ou une étoile).

Préparons l’espace ; éteignons les téléphones et les lumières principales, pour qu’une douce lumière nous enveloppe ( nous avons évité de proposer des liens vers des sites, afin que les téléphones et ordinateurs restent éteints)  et asseyons-nous confortablement

Invocation : Jésus, tu as dit que là où deux ou trois sont réunis en ton nom, tu es au milieu d’eux (Matthieu 18,20). Nous voici réunis pour lire la Bible – donne-nous ta paix, ouvre notre cœur pour bien entendre ta parole.

Silence

Lecture biblique : Luc 2 versets 1 à 3

« En ce temps-là, l’empereur Auguste donna l’ordre de recenser tous les habitants de l’empire romain. Ce recensement, le premier, eut lieu alors que Quirinius était gouverneur de la province de Syrie. Tout le monde allait se faire enregistrer, chacun dans sa ville d’origine. » 

Placer au centre un élément du décor de la crèche (un arbre, la mangeoire vide)

Prière : Seigneur, nous voulons prier pour tous les responsables politiques de la terre. Nous te prions pour que leur puissance soit au service des plus démunis et des plus faibles. Nous te prions pour que ta sagesse les remplisse.

Lecture biblique : Luc 2 verset 4

« Joseph lui aussi partit de Nazareth, une ville de Galilée, pour se rendre en Judée, à Bethléem, là où était né le roi David ; en effet, il était lui-même un descendant de David. »

Placer Joseph au centre

Prière : Seigneur, Jésus nous a appris à t’appeler « Papa ». Nous voulons te prier pour tous les papas de la terre… nous te prions pour que ta sagesse les remplisse.

Lecture biblique : Luc 2 verset 5

« Il alla s’y faire enregistrer avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte. »

Placer Marie au centre

Prière : Dans la bible, Dieu, tu es comparé à une maman. Nous voulons te prier pour toutes les mamans de la terre …  Nous te prions pour que ta sagesse les remplisse.

Lecture biblique : Luc 2 versets 6 et 7

« Pendant qu’ils étaient à Bethléem, le jour de la naissance arriva. Elle mit au monde un fils, son premier-né. Elle l’enveloppa de langes et le coucha dans une mangeoire, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans la salle destinée aux voyageurs. »

Placer Jésus au centre

Prière : Jésus, tu es né comme un bébé. Tu aurais pu venir tel en roi plein de puissance et tu es venu tout naturellement. Nous voulons te prier pour tous les bébés, tous les enfants de la terre… Nous te prions pour que ta sagesse les remplisse.

Lecture biblique : Luc 2 verset 8

« Dans cette même région, il y avait des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour garder leur troupeau. »

Placer les bergers et les moutons près de la crèche

Prière : Jésus dans la Bible, nous pouvons lire que tu as été appelé « le bon berger ». Nous voulons te prier pour tous les bergers de la terre, pour tous ceux qui travaillent, pour tous ceux qui sont en recherche d’emploi. Pour ceux qui veillent pendant que d’autres peuvent dormir en paix. Pour ceux qui éveillent nos cœurs et nos consciences. Nous te prions pour que ta sagesse les remplisse.

Lecture biblique : Luc 2 versets 9 à 14

« Un ange du Seigneur leur apparut et la gloire du Seigneur les entoura de lumière. Ils eurent alors très peur. Mais l’ange leur dit : « N’ayez pas peur, car je vous annonce une bonne nouvelle qui réjouira beaucoup tout le peuple : cette nuit, dans la ville de David, est né, pour vous, un sauveur ; c’est le Christ, le Seigneur ! Et voici le signe qui vous le fera reconnaître : vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une mangeoire. » Tout à coup, il y eut avec l’ange une troupe très nombreuse d’anges du ciel, qui louaient Dieu en disant : « Gloire à Dieu dans les cieux très hauts, et paix sur la terre pour ceux qu’il aime ! » »

Placer un ange ou une étoile près de la crèche

Prière : Jésus, en venant en ce monde, tu t’es approché de tous ceux qui souffraient pour leur dire combien ils étaient aimés de Dieu. Ce soir, nous voulons te prier pour tous ceux qui souffrent (petit silence). Nous te nommons ceux à qui nous pensons…. Et nous sommes confiants que tu leur offriras ta sagesse et ta présence ! Amen.

En se donnant la main, nous pouvons prier :

« Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du mal, car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, aux siècles des siècles. Amen. »

Et pour finir ce moment, nous pouvons écouter un CD de Noël.

Crédits : Ruth-Annie Coyault & Laurence Gangloff (Point KT)  photos Pixabay




Lumière dans nos nuits

Voici une célébration proposée par la pasteure Sophie Letsch (UEPAL) de la Paroisse protestante des Hauts de Bruche pour la Veillée de Noël 2018 et vécue à Fouday, Solbach, Belmont et Bellefosse. Cette célébration ne nécessite pas de répétitions ; les deux rôles ont été joués par des adultes, qui ont lu les textes.

A l’entrée, chaque participant reçoit une bougie avec la feuille de chants.

Prélude – Accueil – Chant de l’assemblée : O nuit bienveillante

Accueillir la nuit

Dialogue 1 On éteint toutes les lumières. Seules les bougies de la couronne de l’avent sont allumées et éventuellement le sapin.

  • A : (arrive en grommelant) Mais qu’est-ce qu’il fait sombre ici !
  • B: (arrive avec deux lampes de poche). Attends, attends ! (elle lui en donne une) C’est mieux ?
  • A : Oui, merci ! Je vais pouvoir lire mon texte comme ça ! (…) Alors voilà : c’est quand même une drôle d’idée de fêter Noël en cette période de l’année !
  • B : Tu dis ça parce qu’il fait froid ?
  • A : Oui… aussi…. Mais surtout, il fait nuit tellement tôt au mois de décembre !
  • B : Ça c’est parce que la terre tourne autour du soleil et qu’elle est toujours inclinée dans le même sens. L’axe ne change pas. Quand la terre tourne autour du soleil, il y a un endroit, au nord de la terre par exemple, qui est incliné vers le soleil. Il reçoit donc le plus longtemps de lumière : c’est l’été, les journées sont longues. Or, à l’opposé de cet endroit (au sud) ce n’est pas incliné vers le soleil. Il reçoit donc le moins longtemps la lumière : c’est l’hiver, les journées sont courtes
  • A : Oui, oui. Je me souviens avoir appris cela à l’école. Mais ça ne me dit pas pourquoi Noël, l’une des plus grandes fêtes de l’année, se trouve justement au moment où les journées sont les plus courtes ! Et ne me dis pas que c’est parce que Jésus est né à ce moment-là, on n’en sait rien !
  • B : C’est vrai que Jésus est peut être né au mois de juin…
  • A : Et bien puisqu’on ne le sait pas, pourquoi ne pas fêter sa naissance en été ? Moi si je veux organiser une fête, je le fais à la belle saison ! Quand il fait jour longtemps, quand il y a plein de fruits et de légumes dans le jardin, quand on peut manger dehors et porter des vêtements légers. Ce n’est pas pour rien que la plupart des gens se marient en été !
  • B : Tu as raison. Moi aussi j’aime l’été. Mais ce n’est pas un hasard si nous fêtons la naissance de Jésus au moment du solstice d’hiver. Nous fêtons Noël maintenant, précisément à cause de la grandeur de la nuit.
  • A : Et bien moi je n’aime pas la nuit !
  • B : Tu n’aimes pas la nuit ?
  • A : Non !
  • B : Mais pourquoi ?
  • A : Mais enfin c’est la nuit on peut avoir des ennuis ! C’est la nuit que sortent les voleurs et aussi les dealeurs ! La nuit, on n’y voit rien. On peut se perdre. La nuit, on peut trébucher et même tomber.
  • B : Tout cela est vrai. La nuit, c’est tout ce que tu viens dire. Mais c’est aussi le calme qui apaise celui qui est agité. C’est le silence qui soulage celui souffre. La nuit c’est le repos pour celui qui peine tout le jour. Et c’est le répit pour celui qui ne trouve pas sa place parmi les autres, ceux qui vivent dans la journée. Elle est si précieuse la nuit…

Chant de la chorale : Hymne à la nuit – Rameau

Prière

Seigneur,

C’est de nuit que nous sommes venus

Pour te chanter, pour te célébrer

C’est de nuit que nous sommes venus

Pour te rencontrer.

Merci pour la nuit.

Pour le calme de la nuit, merci !

Pour le secret de la nuit, merci !

Pour le repos de chaque nuit, merci !

Il arrive parfois, Seigneur,

que nous nous sentions envahis

par les ténèbres de nos vies.

C’est quand vient la peur et le doute.

Donne-nous de réaliser,

que c’est précisément là Seigneur,

que tu viens nous rencontrer.

Dans toutes nos nuits, tu es là.

Viens Seigneur, nous éclairer de ton amour. Amen

Chant de l’assemblée : Toi qui es lumière ARC 318

Recevoir la lumière

Dialogue 2 Les lumières sont à nouveau éteintes. B est devant l’autel en train d’allumer d’autres bougies. A est derrière l’autel.

  • A : Pourquoi allumes-tu autant de bougies ?
  • B : Et bien pour mettre de la lumière !
  • A : Mais enfin c’est dépassé ! En 2020, on a l’électricité ! A l’heure des leds et des néons, c’est quand même bizarre de s’éclairer à la bougie ! Et puis, c’est dangereux ton truc ! (désignant la couronne de l’avent). Tu n’as pas peur qu’elles prennent feu tes branches de sapins ?
  • B : Mais non, je les ai bien attachées. Je fais des couronnes tous les ans tu sais. Et il n’y a jamais eu d’accidents.
  • A : Les lumières de Noël, ça non plus, je ne le comprends pas ! Les guirlandes qui clignotent, déjà j’ai du mal. Mais alors les bougies ! Il y a des gens qui sont obligés de s’éclairer à la bougie toute l’année, parce qu’ils ne peuvent pas payer leur facture d’électricité. Ça doit les énerver de nous voir gaspiller et jouer avec ainsi. Allé, je vais rallumer les lampes !
  • B : Mais non ! Tu vas faire fuir la nuit !
  • A : Mais oui, exactement ! Je veux mettre de la lumière ! Comme toi avec tes bougies ! Il faut savoir ce que tu veux ! La lumière ou la nuit ?
  • B : Mais tu n’as rien compris ! Ce n’est pas la lumière ou la nuit. C’est la lumière et la nuit. Mes petites bougies sont des lumières dans la nuit. Des lumières dans ma nuit. Je ne peux pas faire disparaitre la nuit. Elle fera toujours partie de ma vie. Mais je peux toujours y mettre une petite lumière. Et plus la nuit est sombre, plus ma bougie va briller, même si elle est toute petite. La lumière dans la nuit. C’est précisément cela le sens de Noël !
  • A : Alors là je ne te suis plus…
  • B : Noël, c’est Jésus qui vient mettre sa lumière dans la nuit de nos vies. Ecoute…

Lecture de l’Evangile selon Jean 1, 1-14

Chant de la chorale : D’un arbre séculaire

Prière (d’après Charles Singer)

Merci !

Merci pour cette nuit d’Evangile !

Tu es venu nous rejoindre

en Jésus ton Fils, notre frère :

notre esprit, notre corps

notre cœur, notre vie

et le monde dans lequel nous avançons,

sont les lieux désormais,

où Dieu et l’homme se rencontrent.

Quelle Bonne Nouvelle !

Tu es venu nous rejoindre,

toi, notre Dieu Seigneur

et voici que le désir

et l’attente des vivants

trouvent une porte ouverte

sur l’infini de Dieu !

Quelle Bonne Nouvelle !

Donne-nous l’audace, notre Seigneur Dieu

de porter l’Evangile

de Jésus le Christ, Dieu avec nous,

hors des Eglises,

partout où vivent les hommes

afin que tous puissent connaitre

la joie qui nait

de cette Nuit de Noël

qui vient de la présence réelle de l’Evangile

sur la terre des vivants.

Chant de la chorale : O belle nuit

Partager la lumière

Lecture de l’Evangile selon Luc chap. 2, v.6-18

Dialogue 3 Les lumières sont éteintes. A et B sont devant l’autel

  • A : C’est encore de nuit que tout cela s’est passé !
  • B : Et oui, c’est la nuit que les anges ont annoncé la nouvelle aux bergers : ceux qui étaient laissés de côté, des gens bizarres, des marginaux.
  • A : De ceux qui vivent la nuit justement.
  • B : Les bergers de Bethléem sont comme toutes ces personnes dont nous nous méfions nous aussi. Ceux qui ne sont pas comme nous. Ceux qui ne nous ressemblent pas. Ceux qu’on met de côté et à qui on ne fait pas de place.
  • A : Ceux qui sont obligés de rester dans la nuit…
  • B : Je vois que tu commences à comprendre.
  • A : Certains vivent la nuit. Il n’y a que comme ça qu’ils peuvent survivre.
  • B : Oui. Mais la nuit fait partie de la vie de chacun d’entre nous. La nuit dont tu parlais tout à l’heure, celle où l’on peut se perdre et tomber. Nous la vivons tous, à un moment ou à un autre de notre vie.
  • A : C’est la nuit du deuil et celle de la maladie.
  • B : C’est la nuit de la haine et celle de la solitude.
  • A :C’est la nuit de la peur et celle des conflits.
  • B : C’est dans toutes ces nuits-là, que Jésus est venu nous rejoindre pour y mettre sa lumière. La lumière de la vie.
  • A : Merci. J’y vois clair désormais. Mais cette lumière, qu’est-ce que j’en fais ?
  • B : Et bien, si j’étais toi, je la partagerai !

A allume une bougie à la couronne de l’avent et va allumer celle des membres de l’assemblée pendant le chant suivant. La lumière circule entre tous et chacun peut chanter à la lumière de sa bougie. Surtout ne pas rallumer les lampes maintenant.

Chant d’assemblée : Quand Dieu nait dans la nuit profonde ALL 32/34

Prière Universelle & Notre Père

Dieu éternel, par la naissance de ton Fils, tu as visité la terre. En lui, tu éclaires notre nuit et nous révèles ton amour. Dans la reconnaissance et dans la joie, humblement, nous te prions : Assemblée  : Dans nos obscurités (Taizé)

En cette nuit où celui qui était riche s’est fait pauvre, nous te confions les plus fragiles parmi nous : les malades et les personnes âgées, ceux qui se remettent d’un accident et ceux qui vivent avec un handicap. Seigneur, nous t’en prions :  Assemblée  : Dans nos obscurités (Taizé)

En cette nuit où tu donnes à ton peuple une grande joie, nous te confions ceux qui pleurent sur notre terre : ceux qui traversent l’épreuve d’un deuil, les personnes qui vivent une dépression et tous ceux qui subissent la violence. Seigneur, nous t’en prions :   Assemblée  : Dans nos obscurités (Taizé)

En cette nuit où ton Fils est venu partager notre existence, nous te confions ceux qui souffrent de solitude : ceux qui ont du fuir leur pays et que nous avons tant de mal à accueillir, les personnes emprisonnées et ceux dont les familles se déchirent. Seigneur, nous t’en prions :  Assemblée  : Dans nos obscurités (Taizé)

Seigneur, pour tous ceux que tu mets sur notre chemin fais-de nous des messagers d’espérance et de paix. Donne à tous la lumière et la joie de Noël. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Ensemble prions : Notre Père…

Chant de l’assemblée : Douce nuit

Envoi et bénédiction : Qu’autour de nous et partout dans le monde, nous fassions luire la lumière de Noël, pour que tous ceux et celles qui cherchent le bonheur et la vie trouvent en Jésus Christ le sens de leur existence et la force de leurs jours. (Que la joie de Noël reste en nous au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.) Amen.

Postlude

Crédit : Sophie Letsch (UEPAL) – Point KT – photo Pixabay




C’est le temps des vendanges !

C’est le temps des vendanges ! Proposition de culte à 4 pattes d’automne… où nous apprenons que ce qui importe à Dieu ce n’est pas le travail que nous faisons ou ne faisons pas, mais que tous puissent, vivre, et vivre bien ! Ce qui est important c’est son amour pour nous tous.

Exemple d’invitation au culte : Flyer

Aménagement du lieu : prévoir 2 espaces distincts (mais proches), l’un pour le temps du bricolage (des petites tables et chaises c’est bien pratique !), l’autre pour le temps de la célébration (tapis de sol pour regrouper les enfants autour du célébrant/conteur (ainsi que les parents qui veulent s’y mettre aussi) avec des chaises autour pour les adultes et les enfants qui ne se sentent pas de s’approcher tout de suite.

1. Temps de bricolage

Le temps de bricolage (autour de 15′) est aussi le temps de l’accueil et un temps suffisamment élastique pour qu’une arrivée échelonnée des familles soit possible sans que cela ne pose de problème.

La grappe de raisin façon mosaïque. Chaque enfant reçoit le dessin d’une la grappe de raisin (Télécharger le Dessin raisin) qu’il remplit avec des gommettes de couleur (vert, noir, bleu foncé,…) pour figurer les grains, il peut aussi colorier la feuille, etc.

2. Temps du culte

Paroles d’accueil et de bienvenue…

Salutations : (un adulte) Le matin, on dit : (les enfants et les parents) Bonjour !

(un adulte) A midi, on dit : (les enfants et les parents) Bon appétit !

(un adulte) Le soir, on dit : (les enfants et les parents) Bonsoir !

(un adulte)Et à l’église, on dit : (les enfants et les parents) Bienvenue !

Comptine chantée « Tout le monde est bien arrivé… » (Télécharger paroles et Partition Tout le monde est bien arrivé)

Louange : 

O notre Dieu,

  • Nous voulons ce matin tout d’abord te dire : Merci
  • Merci pour cette nouvelle journée qui commence.
  • Merci pour nos maman et nos papas.
  • Merci pour nos enfants et nos grands-parents
  • Merci pour les amis, merci pour le soleil qui nous éclaire.
  • Merci pour la musique, le repos, les jeux et les jouets
  • Merci pour toutes les belles choses de la vie.
  • Merci pour tout ce que tu nous donne.

Amen

Chant « Rois des rois » (paroles et partition dans Arc En Ciel 262  ; Alléluia 51/16)

Récit : L’histoire des ouvriers de la 11ème heure 

Les ouvriers dans la vigne (Télécharger le texte et sa mise en œuvre) 

Chant « Compte les bienfaits de Dieu » (Télécharger paroles et accords Compte les bienfaits de Dieu Accords)

Prière d’intercession (spontanée ou non, par le « célébrant) et prière du Notre Père en se donnant la main ou gestué (vous en trouverez de multiples versions sur internet…)

Chant « C’est vrai, tel que je suis, Dieu m’aime » (Télécharger paroles et accords C’est vrai, tel que je suis – Accords)

Paroles de bénédiction

Salutations : (un adulte) Le matin, on dit : (les enfants et les parents) Bonjour !

(un adulte) A midi, on dit : (les enfants et les parents) Bon appétit !

(un adulte) Le soir, on dit : (les enfants et les parents) Bonsoir !

(un adulte) Et à l’église, on dit : (les enfants et les parents) Bonne route !

Comptine chantée « Tout le monde rentre à la maison… » (même air qu’au début de la célébration)

Chant « Si tu as de la joie au coeur » (Télécharger paroles et accords Si tu as d’la joie au cœur Accords)

3. Temps de partage

On mange du raisin tous ensemble !

Crédit : Guy Moser (UEPAL) image Pixabay pour PointKT