Eveil Culte à quatre pattes : De Babel à Pentecôte

Eveil Culte à quatre pattes : De Babel à Pentecôte

Le déroulement se cale sur le déroulement type proposé sur le lien suivant:

http://www.pointkt.org/celebrations-et-cultes/comment-structurer-un-culte-pour-les-tout-petits/

Nous nous contentons ici de développer l’animation et le message, ainsi qu’un bricolage qui va avec.

  • Accueil : mettre des bougies pour l’accueil
  • Chant : tout le monde est bien arrivé

 

Animation 1 : introduction  « nous parlons diverses langues »

Animateur:   Bonjour, quand nous voyons une autre personne nous disons « bonjour » ou peut-être « salut ».

Mais le monde est grand. Quand nous allons ailleurs, les gens disent autrement pour se dire « bonjour ».  Par exemple ils disent …

se saluer dans d’autres langues :

  • Buenos dias (espagnol)
  • finlandais se dit hyvää päivää, prononcé « ou-va-pig-va ». « Moi », « terve » et « hei »
  • grec : kaliméra (bonjour)
  • chinois « ne ho » ou « leï ho ».

Et les enfants, vous connaissez d’autres mots pour se saluer ?

Connaissez-vous aussi d’autres façons de faire, sans paroles ?

  • serrer la main
  • embrasser
  • give five
  • s’incliner
  • frotter le nez

Animation qui va avec :

Variante 1 : Prendre une carte du monde et placer des pions dessus quand on trouve un exemple de langue ou de façon de faire. Par exemple pour « se frotter le nez » ce sont les Inuits qui font ainsi : on met un pion sur le Groenland.

 

 

 

 

 

Variante 2 : Placer un grand tissu au milieu, essayer de le mettre en rond, rond comme le monde. L’idéal serait un parachute coopératif. Puis placer les pions un peu au hasard.

  • Chant :

par exemple :  https://www.youtube.com/watch?v=2nYjGy_ZUG8

« hello, bonjour, buonos dis … « 

ou 

« Seigneur, Nous arrivons des quatre coins de l’horizon, Nous voilà chez toi ! Seigneur, Nous arrivons des quatre coins de l’horizon, Dans ta maison. » (JEM 98 ou Arc-en-ciel 214 ou Alléluia 21-19)

Voici une proposition d’animation avec le chant : « Seigneur, nous arrivons » …. les enfants tournent autour du tissu. Sur les derniers mots « dans ta maison » ils se cachent vite tous sous le tissu, comme si c’était leur tente. Recommencer plusieurs fois. Je l’ai testé avec les enfants. Ils adorent, mais sont un peu agités par la suite.  

Animation 2 :   Narration Actes 2

  • Mettre une maison découpée sur carton noir  vers Jérusalem, placer des pions dessus

  • ce sont les disciples : ils sont ensembles, mais
  • ils sont tristes : Jésus est mort et n’est plus avec eux
  • ils ont peur : il y avait des gens qui voulaient du mal à Jésus, que vont-ils faire avec celles et ceux qui aiment Jésus ?
  • ils sont seuls : les autres ne vont pas comprendre pourquoi nous avons tellement aimé ce Jésus
  • ils manquent d’idées : que pouvons-nous faire ? rester ici ensemble tout le temps, cela ne sert à rien ! Mais retourner chacun chez soi? Oublier tout ce que nous avons vécu ensemble ?

A ce moment, alors qu’ils étaient ensemble, il y avait une grande fête dans la ville : la fête de la Bible.

mettre une Bible

Des gens étaient venus de partout pour fêter ensemble parce qu’ils avaient un livre qui parlait de Dieu (à l’époque ce n’était pas un livre comme ceci, mais en ce temps-là on écrivait sur des rouleaux, mais là je vais mettre la Bible telle que nous nous l’utilisons aujourd’hui);

Alors ces gens étaient contents parce qu’ils avaient cette Bible

mais c’est difficile à comprendre parfois

et en plus les gens parlaient diverses langues, donc ce n’est pas évident si on veut en discuter ensemble.

Alors imaginez-vous : tous ces gens à l’extérieur faisant la fête

et les disciples là, enfermés et qui n’osent pas bouger.

Or qu’ils avaient tellement à raconter !

tellement à raconter de qu’ils avaient appris par Jésus

ils auraient pu en parler aux autres et expliquer

mais  comme je vous l’ai dit  (chercher les éléments éventuellement avec les enfants)

ils étaient tristes

ils avaient peur

ils sont seuls

ils manquent d’idée

et là, on ne sait pas comment…

certains ont dit qu’il y avait un vent (inviter les enfants à souffler ensemble)

d’autres ont dit qu’ils avaient senti une chaleur et de la lumière parmi eux et en eux,

(mettre des petites rouleaux de papier crépon rouges et jaunes et orange parmi les pions)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et toute angoisse et toute tristesse ont commencé à disparaître

(ouvrir les rouleaux pour qu’ils couvrent le noir)

 

 

 

 

 

 

 

c’est comme  si cela les poussait dehors

(étaler les rouleaux et faire avancer les pions des disciples dans toutes les directions)

 

Mais que va se passer ?

Ils vont tomber sur des gens qui ne parlent pas leur langue?

qui ne les comprennent pas ?

qui vont leur faire du mal ?

Mais, curieusement ils n’avaient pas peur.

Non, là ils étaient remplis de confiance, ils avaient du courage …quelque chose les portaient et puis, ils ont osé et cela a marché !

Cela c’est très très bien passé !!!

Ils se sont compris !

Ils se sont parlé !

La fête était encore plus grande qu’avant !

Ces gens de toutes langues avaient une joie immense d’entendre ce que les disciples avaient à dire et, la fête était encore plus grande !

Tous ils étaient liés les uns aux autres et Dieu était avec eux !

Mettre bible et la lumière au milieu

Les rouleaux jusqu’au bout de la carte ou du tissu

Les enfants aident à mettre des pions en cercle autour de la bible et la lumière

  • Chant : Alléluia, Gloire au Seigneur dans les langues diverses

Prière

Nous te disons merci Dieu,

car par ton Esprit tu nous encourages,

tu nous accompagnes vers les autres,

et, ensemble, nous découvrons que tu es avec nous.

C’est pourquoi dans toutes les langues et partout dans le monde nous prions :

Notre Père

Bénédiction

Que le Seigneur vous bénisse.

Qu’il vous donne le courage d’aller vers les autres.

Qu’il vous remplisse de joie.

Qu’il se fasse sentir sa présence

  • Chant : L’amour de Dieu est si merveilleux (cf l’article sur le déroulement d’un culte à 4 pattes)

 

3. Bricolage  après le culte : Préparer un vitrail de pentecôte

Matériel nécessaire : masking tape, bâton de colle, papier vitrail découpé, une colombe découpée

  1. marquer avec le masking tape les contours des maisons
  2. frotter de la colle sur la vitre à l’intérieur du masking tape
  3. les enfants appliquent des bouts de papier de vitrail
  4. coller la colombe dessus
  5. ajouter quelques pièces de papier qui tombent de la colombe sur les maisons

  ce qui donne : 

vitrail extérieur

vitrail intérieur




Noé et le 7ème continent

Les apparences sont trompeuses: alors que Noé se croit arrivé en sécurité sur la terre ferme, à la fin du déluge, c’est une fameuse surprise qui l’attend, et il aura bien besoin de notre aide pour se sortir de ce pétrin là… Une célébration en famille, un plaidoyer pour une écologie participative où chacun a un rôle à jouer…

Préparation: une mer (bâche bleue chiffonnée), l’arche de Noé vide (en carton, jouet,…) à placer en évidence devant le ‘public’; Puis les animaux (jouets, carton, peluches…); des petits miroirs; beaucoup de déchets différents: papier, carton, feuille aluminium, barquette aluminium, boîte à conserve (sécurisée anti coupures), sacs plastiques, bouteilles plastiques, Tetra Pack (boîtes de jus, de soupe), vieux bics, déchets organiques, pinces à linge, coton-tiges, cure-dent plastique, piles, dentifrice à micro billes, pailles, cuillères plastiques, gobelets plastiques, assiettes plastique, frigolite… Bref, tout un tas de choses que l’on jette sans trop y penser. Animaux et déchets sont à déposer un peu partout dans le temple, accessibles aux enfants (ou alors il faut les aider !)
Prévoyez aussi des produits de remplacement plus écologiques: assiettes en carton, couverts en bois ou en bambou, verres ou gourdes réutilisables, coton-tige en papier, vinaigre, bicarbonate de soude, sacs en papier ou en fécule (de maïs), pots en verre, panier en osier… Vous garderez ses objets près de vous ou vous les confiez à un complice. Prévoyez des sacs poubelles en fonction des possibilités de tri dans votre région: déchets organiques(une poule en carton… ou une vraie poule !), papiers/cartons, ‘bulle à verre’ (symbolique), déchetterie (symbolique), tout-venant… CD: « La colombe et le déluge » Mannick

Accueil
Chant d’ouverture
Psaume 63,4-9
Chant: L’amour de Dieu est grand comme ça, Sœur Agathe
Lecture ou narration: Genèse 1,1-13: déplier (ou faire déplier) la bâche et lui donner un aspect de vagues. Poser l’arche sur la rive.
Lecture ou narration: Genèse 1,20-25: les enfants rassemblent les animaux près de la bâche/mer
Annonce de la grâce
L’écho du récit de la création nous rappelle que Dieu en apprécie les différentes étapes. Tout cela est ‘bon’. Nous recevons le cadeau de cette création que Tu as organisée pour la vie, Seigneur. C’est -aussi- parce qu’elle est si bonne et si belle que nous aspirons à recevoir sans cesse la promesse du salut que Jésus-Christ vient confirmer, dans ta paix et dans ton amour.

Les enfants sont invités à nommer tous les animaux (ceux que l’on a à l’église et d’autres)
Lecture ou narration: Genèse 1, 26: faites passer des miroirs dans les rangs…

Un temps plus tard, les hommes oublient qu’ils ressemblent à Dieu, et voilà qu’ils commencent à devenir méchants.
Je me demande ce que c’est que devenir méchant ? Et comment voit-on que quelqu’un est méchant ? Et qui peut devenir méchant ? Enfin, voilà, les hommes ne se sont pas bien préoccupé de la Création, et puis ils sont trop méchants les uns avec les autres, même les animaux semblent pris dans cette frénésie de méchanceté et Dieu décide de détruire tous les êtres vivants ! (Gn 6.5-7)
Repentance: Romains 11,22. Seigneur, Tu es sévère mais Tu es juste. Ta sévérité est remplie d’amour pour chacun et chacune de nous. Pardon, car nous oublions souvent le goût de ta bonté, la couleur de ta bonté, le parfum de ta bonté… Pardon de les oublier et de n’être alors plus capables de les partager avec les autres. Viens, ouvre mes yeux à ta bonté, et que je puisse vivre grâce à elle. Amen.

Dieu voit un homme bon et doux, qui obéit au Seigneur, c’est Noé. (Gn 6-8) Dieu décide de sauver Noé et sa famille, ainsi qu’un couple de tous les animaux !  Dieu décide d’envoyer beaucoup, beaucoup, beaucoup d’eau, beaucoup, beaucoup de pluie. Mais avant, Il ordonne à Noé de construire une arche, un énorme bateau dans lequel Noé, son épouse, ses trois fils et leurs épouses, et les animaux seront sauvés. Les enfants mettent les animaux dans l’arche !
Chant (en musique de fond) « La colombe et le déluge » Mannick, CD « Les animaux de la Bible » Stdio SM 1992; 3-133580-120831.

Il pleut, il pleut, l’arche de Noé vogue sur les flots avec à son bord tous les animaux et bien sûr, Noé, son épouse et ses trois enfants avec leurs épouses. Ils restent presque une année tous ensembles dans l’arche, jusqu’à ce que l’eau commence à descendre.
Alors Noé relâche un corbeau (v7) pour que celui-ci aille explorer autour de l’arche.
Et le corbeau part et revient, et chaque fois, il a dans son bec…
Demander aux enfants de ramener tout ce que le corbeau a trouvé et nommer les choses (les déchets): Une bouteille plastique, une canette, un sac plastique, une boîte à conserve, un Tetra pack, une paille, une cuillère plastique, un vieux cd cassé, du papier, etc…
Les enfants amassent ces déchets autour de l’arche, sur la bâche/mer.
Le corbeau a trouvé tout cela qui flotte dans l’eau. Il y a tellement de déchets autour de l’arche que le corbeau croit d’abord qu’ils sont arrivés près de la terre ferme ! C’est qu’un nouveau continent est apparu sur la terre, non pas un continent que Dieu a créé, mais un continent de déchets grand comme six fois la France !

Si vous le pouvez, préparez un diaporama de photos et/ou de vidéo de ce 7ième continent de déchets, on en trouve beaucoup sur le net. Soyez prudent dans le choix de photos d’animaux (morts ou vivants), le but est d’éveiller les consciences mais pas de traumatiser les enfants ! Insistez sur la profondeur du phénomène: il y a ce que l’on voit en surface et ce qui est sous l’eau ! Les micros billes des dentifrices ou des produits nettoyants visages passent entre les mails du filet de l’épuration et se retrouvent dans la mer…

Les plastiques et les canettes qui sont jetés par terre ici à (votre ville) tombent jusqu’à (la rivière ou le fleuve le plus proche), le vent les pousse jusque dans les rivières qui coulent jusqu’à la mer… Et là, les courants marins les emportent au loin, mais les déchets ne disparaissent pas ! Ils s’accumulent, ils se collent les uns aux autres à cause de la mer qui les emmène tous dans le même sens, et ils vont former une immense île de déchets dans l’Océan Pacifique entre autre.En chemin… il y a des animaux. Des animaux qui mangent des petits bouts de plastique, les tortues croient que les sacs sont des méduses qu’elles peuvent avaler… Les oiseaux de la mer, les mouettes, les goélands se coincent les ailes et les pattes dans les déchets ; les dauphins se prennent le nez dans les ronds de plastique ou les boîtes… On voit beaucoup de crasses à la surface, et il y en a encore plus sous l’eau, là où on ne les voit pas… Le corbeau a bien du mal à expliquer à Noé qu’il ne peut pas arrêter l’arche à cet endroit ! C’est trop sale, et c’est très dangereux pour tous les animaux : les papillons vont être prisonniers dans les bouteilles en plastique, les chats vont se coincer la tête dans les boites de conserve, les oiseaux vont s’emprisonner dans les plastiques qui volent partout… Un vrai déluge de saletés ! Noé est bien d’accord. Il ne veut pas débarquer tout le monde à cet endroit. Il est sûr que ce n’est pas ce que Dieu veut… Dieu il a fait une belle création, avec la mer, la terre, les plantes, les animaux…Il ne veut pas qu’elle reste là, cette île de crasses, qu’elle grandisse encore ! C’est très laid, très dangereux, ça pollue pour plusieurs années !!! Noé réfléchit : Que peut-il faire ? Il faudrait nettoyer tout cela et faire en sorte que cela n’arrive plus jamais !
Et nous, que pourrions nous faire pour l’aider ? Je me demande ce que nous pourrions faire pour aider Noé ?

Lancer une opération « TRI » : adultes et enfants, tout le monde s’y met (en fonction des consignes en vigueur dans votre région). Distribuez les différents sacs poubelles, établissez les lieux de tri, nommez les déchets avec les enfants. Pour eux, les Tetra Pack ressemblent à des cartons, ils ne savent pas toujours faire la différence. Prenez le temps tous ensemble de faire le tri sélectif. Signaler le danger des sacs plastiques pour les enfants: gare aux étouffements ! La poule est là pour les déchets organiques, et elle nous remercie avec des œufs frais.

Toute l’année, nous mangeons, nous buvons avec des bouteilles plastiques, des pailles, des cuillères en plastique… C’est assez facile, quand on va piqueniquer, quand on va à l’école… Nous ferons bien attention de jeter les déchets dans les poubelles prévues. Nous n’allons pas jeter sur la rue les barquettes et les cuillères du marchand de glace ! Nous n’allons pas laisser nos canettes sur le bord de la route ! Nous n’allons pas jeter nos bouteilles en plastique dans la nature, ni les appareils électro ménager, ni les piles ! Je me demande aussi si l’on pourrait utiliser d’autres choses pour qu’il y ait moins de plastique ?

Montrez à tous les solutions alternatives aux déchets trop vite générés; laissez les petits et les grands manipuler ces objets et en voir les qualités et les inconvénients: Panier/sac en papier/ sac réutilisable/sac en tissu/boîte à tartine/gourde… Même dans les magasin, nous pouvons aller avec notre panier, notre bouteille bien lavée, et acheter des choses « en vrac ».
Noé a pu, grâce à notre aide, faire en sorte que l’île de plastique devienne petite, puis disparaisse, grâce aux bons gestes que nous avons appris pour bien jeter les déchets.

Alors après encore 40 jours, Noé a lâché la colombe, pour voir si l’eau avait baissé, et oui, la colombe est revenue peu après avec une petite branche d’arbre, un rameau d’olivier annonçant que Noé pouvait ouvrir les portes de l’arche et laisser sortir tous les animaux en sécurité.
Les enfants peuvent ressortir les animaux de l’arche. Peut-être pourront-ils en reprendre à la maison ?

Illustration Renata Fucikova in ‘L’Ancien Testament’. Ed. Gründ1996

Noé a bien fait son travail, bien sauvé sa famille et les animaux, et Dieu voit aussi avec joie que les hommes ne sont plus si méchants, mais qu’ils font tous des efforts pour que la belle création de Dieu reste belle, avec moins de déchets, moins de disputes et plus d’entraide… Dieu apprécie: il voit que c’est de nouveau ‘bon’, alors il met dans le ciel un bel arc en ciel, comme signe de son Alliance avec nous, pour éclairer toute la création de belles couleurs et de joie !
Grâce confirmée: Dieu dit en montrant l’arc en ciel (Gn 9.12-17): « Voici le signe de mon alliance. Je le mets entre moi et vous, entre moi et tous les êtres vivants qui sont autour de vous. Ce signe sera valable pour tous ceux qui naîtront après vous. Je mets mon arc dans les nuages, il sera le signe de l’alliance entre moi et la terre. Quand je ferai venir les nuages au-dessus de la terre, quand l’arc-en-ciel apparaîtra dans les nuages, je penserai à mon alliance avec vous et avec tous les êtres vivants. Il n’y aura plus jamais de grande inondation pour détruire la vie. Quand l’arc sera dans les nuages, je le verrai. Et je me souviendrai de l’alliance que j’ai faite pour toujours avec tous les êtres vivants de la terre. » « L’arc-en-ciel est le signe de l’alliance que je fais entre moi et tous les êtres vivants qui sont sur la terre. » Amen !

Chant
(Cette partie n’est pas spécialement adaptée au jeune public. Prévoyez éventuellement un coloriage d’animaux que les enfants peuvent réaliser seuls ou un jeu pour continuer l’expérience du tri.)
Confession de foi
Avec tous nos frères et sœurs chrétiens, nous confessons que le Dieu unique est
Père -au-delà de tout et de tous
Fils- s’approchant de tout et de tous
et Saint-Esprit -au-dedans  de tout et de tous.
Nous confessons que le Dieu trois fois Saint, est mystère de communication et de communion, de Justice et de Tendresse, tout autre et tout proche
Comme nos frères et sœurs juifs, nous confessons que Dieuest le créateur de l’univers et qu’il est Saint.
Et dans la différence, nous confessons que le créateur s’est fait créature et que le Saint s’est incarné.
Comme nos frères et sœurs musulmans, nous confessons que Dieu est le tout puissant, le parfait et l’immortel.
Et dans la différence, nous confessons que le Tout-Puissant a accepté d’être fragile, que le parfait a porté nos imperfections
et que l’immortel a transfiguré notre mortalité  par la mort et la résurrection de Jésus,
Comme nos frères et sœurs hindous, nous confessons que Dieu est l’Un indescriptible.
Et dans la différence, nous confessons que son unité est multiple et que le monde multiple ne se résorbe pas dans l’Un.
Comme nos frères et sœurs bouddhistes, nous confessons que la réalité ultime est inexprimable,
et dans la différence, nous confessons que l’inexprimable s’est exprimé et que l’Invisible a pris visage.
Comme tous nos frères et sœurs en humanité, sans religion et de bonne volonté, nous confessons que les Droits de l’homme,
de la femme et de l’enfant sont inaliénables. Et dans la différence, nous confessons que l’humain est image du divin.
Avec les religions de l’Orient, nous confessons que Dieu est Silence et Souffle.
Et avec les religions juive et musulmane, que Dieu est Parole. Et cette confession commune nous réjouit. Abbé J. Dabin

Intercession: inviter l’assemblée à prier aussi pour toutes les personnes qui s’occupent de ces déchets dont on a parlé: les éboueurs et les travailleurs des centres de tri et des déchetteries, les personnes qui cherchent des matières alternatives au plastiques, toutes les personnes qui n’ont pas encore conscience des enjeux écologiques et des périls de ce continent de plastiques…
Notre Père (Composez un Notre Père écologique 🙂 et partagez-le sur Pointkt !)
Annonces
Offrande
Aujourd’hui, notre culte a été construit autour de gestes que nous avons posés pour la Création, en vue de l’éducation des enfants et des grands enfants que nous sommes… Chaque dimanche, nous faisons aussi le geste du partage, le geste de la collecte, selon nos possibilités, afin que tous ensemble nous soyons acteurs dans la proclamation de la parole de Dieu. Que chacun donne ce qui est possible, avec joie, et la prière des mains et du cœur.
Exhortation, bénédiction et envoi
Pour ce qui est des signes dans le ciel, Dieu l’a dit à Noé : « l’arc-en-ciel est le signe de l’alliance que je fais entre moi et tous les êtres vivants qui sont sur la terre. »
Pour ce qui est des signes sur la terre, (Actes 3.25-26) Dieu a fait alliance avec nos ancêtres, quand il a dit à Abraham : “Par les enfants de tes enfants, je bénirai toutes les familles de la terre.” Et cette alliance est pour nous aujourd’hui encore. C’est pour nous que Dieu a fait venir son serviteur Jésus. Il l’a envoyé pour nous bénir, et pour nous détourner de nos mauvaises actions. »
Cantique final « C’est Lui qui tient la terre »

Bonus: DVD Carlos Martinez: « Still my Bible »: l’Arche de Noé (Mime) Brunnen-Verlag.de; 4-250222-900251.

Crédits Marie-Pierre Tonnon

 

 

 




L’Arche de Noé

Voici une célébration qui noue la gerbe de plusieurs séances avec Noé et toute sa ménagerie ! Et profitant qu’il y a de l’eau, la communauté accueille un nouveau baptisé !
Crédits: Bruneau Jousselin – EPUB Chapelle Royale

On a besoin: les enfants ont réalisé une tenture représentant l’arche, les dimanches précédents; bruitages (téléchargés sur le Net); Diaporama et outils de projection; chants Nino Ferrer et Hugues Aufray; assiettes en cartons avec fil pour les suspendre au cou; marqueurs -crayons pour toute l’assemblée.

Accueil: Bonjour, soyez toutes et tous les bienvenus dans cette chapelle.Ah, non ! Aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres. Aujourd’hui, c’est aujourd’hui et ne ressemblera à aucun autre jour, à aucun autre dimanche. C’est un dimanche spécial. D’abord, parce qu’il va y être question d’eau, de beaucoup d’eau. Du coup, cette chapelle, notre chapelle, ne va plus être une chapelle le temps de cette célébration… elle va se transformer en nef… ou en bateau, quelque chose comme cela. D’ailleurs, il est intéressant de relever que le même terme s’applique aux deux. Une nef est un navire, mais c’est aussi une partie d’une église… parce qu’elle ressemble à un bateau renversé. Il y a même des églises qui ont été entièrement construites en forme de navire… (Dias 1 à 8) Pour télécharger le diaporama, cliquez ici.

Alors, notre chapelle est maintenant un bateau, ou une arche – si vous voulez – puisque c’est ce que Dieu a demandé à Noé de bâtir. Une arche, ou une boite… en hébreu, c’est le même mot… Enfin, quelque chose qui puisse flotter et embarquer beaucoup de monde… parce qu’il va pleuvoir, ça oui, et pas qu’un peu… Tout va être noyé, et à part les poissons, tout le reste va disparaître. Il faut dire que les êtres humains, créatures de Dieu, se sont mal comportés. Ils ont fait du monde une vaste caisse de résonance d’où montent vers Dieu des bruits de guerre, de batailles, de violence, de destruction, et si peu d’amour, de fraternité, d’entraide, de solidarité. C’était comme si les humains étaient devenus plus sauvages que des bêtes…Il y a un animal qui sommeille en chacun de nous. Il peut être doux comme violent, affectueux comme haineux parfois. Qui sait qui se cache en nous : chat ou tigre, chien ou loup… ? (Dias 9 à 17)

Dieu a dit à Noé de faire monter dans son arche un couple de chaque animal vivant sur la terre ou volant dans les airs. Alors, allons chercher l’animal qui est au fond de nous… ainsi nous monterons dans l’arche de monsieur Noé.
Musique: Nino Ferrer « L’Arche de Noé »
Les enfants apparaissent déguisés, ils distribuent des assiettes à l’assemblée + crayons, chacun est invité à dessiner l’animal qu’il souhaite. Les participants portent leur réalisation comme un pectoral, suspendu à leur cou.
C’est vrai que sur terre, c’est vraiment le désordre… chacun veut faire entendre sa voix ou son cri, plus fort que les autres… allons-y…! Chacun pousse le cri de l’animal qu’il a dessiné ou dont il est déguisé et on ajoute des sons de cris tirés d’une banque de données- bruitages gratuite sur le Net…
Prière de repentance:
Taisons-nous un instant, retrouvons le calme et prions : (silence)
Seigneur notre Dieu, nous voulons te prier dans le calme…
Nous te confions nos vies. Nous te les confions même si elles sont pleines de bruits, de désordres.
Nous venons vers toi comme des petites souris, sur la pointe des pieds, car nous savons que nous ne sommes pas parfaits. Nous ne sommes pas toujours les meilleures personnes. D’une part, nous regardons notre propre désordre et nous trouvons mille et une excuses pour ne rien y changer : « Je m’en occupe demain ; c’est mon désordre à moi et je m’y retrouve ». D’autre part, nous baissons les bras en face des désordres du monde : « Que veux-tu que j’y fasse ? Moi seul, je n’y changerai rien ? Ça a toujours été comme ça, pourquoi changer le cours des choses ? Il y a toujours eu des conflits, c’est ainsi… »
Seigneur, pardonne-moi.
Chant cantique

Voici que tous, nous avons notre place dans l’arche de Noé, dans la chapelle devenue notre arche. (Dia 18, puis éteindre)
Indépendamment de ce qui se passe à l’intérieur de l’arche, dehors, la pluie a commencé à tomber et le tonnerre gronde… (bruitage d’orage et de pluie)
Goutte après goutte, l’eau autour de l’arche se met à monter.
Les enfants prennent le drap de la mer et le montent à leur taille.

La mer se glisse sous le grand navire et le soulève. D’abord de quelques centimètres, Un léger mouvement de vague avec le drap…
puis plus haut. Les vagues se forment. Elles prennent de l’ampleur. L’arche est maintenant portée par une mer déchainée. Elle risque même de la faire chavirer…le drap forme une mer démontée…Mais non, petit à petit, les flots se calment Le drap est apaisé + bruit de mer calme.
Dans l’arche, il faut que chacun trouve sa place pour préserver l’équilibre du bateau. Il faut inventer une vie ensemble, et ce n’est pas simple. Il faut s’écouter, s’étendre, faire attention à ne pas blesser l’autre – c’est si vite fait – s’entraider quand il y en a besoin.
Cela peut se faire par la force de la grâce de Dieu. C’est elle qui nous unit.
Qui nous permet d’être tous ensemble. Cette grâce, c’est l’assurance de l’amour de Dieu. Nous pouvons être certains que Dieu nous aime, ici, dans cette chapelle – pardon, cette arche. Et si toute l’eau tombée pendant le déluge était une eau d’amour pour reconstruire et non pour détruire, pour sauver et non pour condamner. Une eau pour la vie.
Alors, même le petit âne gris, jadis condamné par les humains avides de rentabilité, aurait sa place.
Chant : Petit âne gris – Hugues Aufray

Pendant ce temps, que se passe-t-il dans l’arche-chapelle ? Le texte biblique ne le dit pas… pourtant, le déluge a duré un temps certain : 150 jours. Imaginons, 150 jours, tous ensemble, ici, dans notre boite qui flotte… et rien dehors, pas moyen de sortir, pas de possibilité de s’évader, de s’enfuir, de partir loin, très loin… une prison ? Peut-être, ou peut-être pas. Cela dépend de ce que nous en faisons. L’enfermement est d’abord à l’intérieur de nous, entre nous aussi, les barrières que nous dressons si facilement entre les uns et les autres, celles et ceux qu’on aime bien et celles et ceux que l’on a plus de mal à supporter, parce qu’on les trouve, on les pense différents… et les jalousies, les luttes de pouvoir, rien de tel pour refaire le monde extérieur à l’intérieur… et revoici les tiraillements, les divisions… à nouveau le désordre quand on veut imposer son ordre aux autres…
Alors, quand tout tangue, quand le bateau gite à l’extrême, prend un roulis trop violent… se tourner vers Dieu, dans la confiance, se souvenir de lui et de sa Parole.
Cantique

Pendant ce temps, que fait Dieu ? Écoutons le récit biblique de la Genèse : Dieu se souvient de Noé Et de tous les animaux Et de toutes les bêtes Avec Noé dans la boite-arche-chapelle…(Genèse 8) Exposer la tenture de l’arche faite par les enfants durant les derniers dimanche…

Dieu fait souffler sur la terre un vent de paix sur les eaux. Arrêt des sources au fond, arrêt de la pluie derrière les trappes du ciel. Recul des eaux sur la terre, recul général. Les eaux baissent au bout de cent cinquante jours La boite-arche-chapelle trouve repos sur les hauteurs…La décrue des eaux se poursuit quand apparaissent les sommets des montagnes. Encore quarante jours et Noé ouvre enfin la fenêtre de la boite-arche-chapelle. Il envoie le corbeau qui sort, virevolte et revient. Comme ça jusqu’à l’assèchement de la terre. Noé envoie la colombe qu’il gardait auprès de lui, pour savoir si les eaux ont faibli sur la terre. La colombe ne trouve nulle part où faire reposer les doigts d’une patte. Toute la terre est sous les eaux. La colombe revient vers Noé dans la boite-arche-chapelle. Il lui tend sa main pour al reprendre avec lui. Noé attend sept autres jours. Il renvoie la colombe qui sort de la boite-arche-chapelle. Et lui revient la colombe le soir venu. Avec dans son bec un rameau d’olivier. Noé comprend que sur la terre les eaux ont baissé Il attend sept autres jours. Il envoie la colombe. Elle ne revient plus…La terre commence à sécher. Noé soulève le toit de la boite-arche-chapelle. Il voit que la surface du sol a séché. La terre est à sec.

Musique

Voilà, Noé a ouvert la boite-arche-chapelle…Heureusement !aurais-je envie d’ajouter. Sinon, cette boite serait devenue un cercueil flottant à tout jamais sur les eaux du monde…Je sais bien que cette histoire est à comprendre au niveau symbolique, et que Noé n’a jamais existé. Peut-être même qu’il n’y a jamais eu de déluge, et que dans la mémoire collective des peuples ce mythe raconte autre chose que l’histoire de ce vieux bonhomme de Noé qui serait mort à 950 ans, de ce navire improbable voire impossible – même si certains essaient encore de le trouver ou de le construire – et des animaux, insectes et autres bestiaux qui s’y seraient réfugiés pour fuir la colère de Dieu devant le désastre de sa création. Imaginons la vie dedans l’arche. Elle serait impossible, n’en déplaise à celles et ceux qui font une lecture littérale de ce récit. Non, Noé, sa femme et ses fils – Sem, Cham et Japhet, à l’origine de tous les peuples nous dit la Bible – n’ont pas existé. Cependant, ils nous disent une chose vraie encore aujourd’hui : le monde peut être perverti par le mal venant des humains. Le monde est laid quand nous l’abîmons, le salissons, le détruisons. Il faut le reconnaître, il y a aussi de la violence dans la nature, le règne animal n’en est pas protégé, au contraire. Mais lorsque nous ajoutons de la violence à la violence – qu’elle soit physique, politique, économique, sociale, écologique – alors, ce monde devient invivable. Si j’étais Dieu, je crois que j’aurais aussi envie de tout jeter par-dessus bord, de tout nettoyer à grandes eaux. Dans les histoires, on dit que, dans la Bible, celui qui pleure le plus, c’est Dieu. Mais il y a Noé et son arche… Parfois, le sens se cache dans les détails. En voici deux qui passent pour presque rien d’habitude. D’abord, c’est Dieu qui ferme l’arche une fois que tout le monde est entré. Geste de protection, geste de bénédiction aussi.À la fin, c’est Noé qui découvre – au sens propre – l’arche, qui l’ouvre sur le monde apaisé. Il aurait pu laisser la boite fermée, alors elle aurait été une tombe. Lorsque les églises-chapelles-arches demeurent fermées sur elles-mêmes, elles donnent raison à toutes celles et tous ceux qui disent que les religions sont mortifères. Tandis que lorsque depuis leur intérieur, par le fait même de celles et ceux qui y sont, elles sont ouvertes… alors elles apportent de la vie et de l’espérance, de la joie et de la paix. C’est qu’entre temps, Dieu a fait souffler un vent de paix sur la terre. Ouvrir la boite-arche-chapelle, c’est s’ouvrir à ce vent de paix, au Souffle de Dieu. C’est offrir au monde la possibilité d’un jour nouveau.
Cantique « Pour que le jour qui se lève soit plus beau »

Baptême : Aujourd’hui, dans notre arche-chapelle, nous allons recevoir Joseph qui nous est présenté afin de recevoir le baptême. Encore une histoire d’eau. C’est avec joie que nous l’accueillons avec ses parents – Émilie et Patrick – et ses parrain et marraine – Émilie et Matthias. Des gens amenèrent à Jésus des enfants pour qu’il les bénisse, mais les disciples leur firent des reproches. Quand Jésus vit cela, il s’indigna et dit à ses disciples : « Laissez les enfants venir à moi ! Ne les en empêchez pas, car le Royaume de Dieu appartient à ceux qui sont comme eux. Je vous le déclare, c’est la vérité : celui qui ne reçoit pas le Royaume de Dieu comme un enfant ne pourra pas y entrer ». Ensuite, il prit les enfants dans ses bras et les bénit en leur imposant les mains…En évoquant ce récit de l’Évangile au moment du baptême, l’Église témoigne que la grâce de Dieu est offerte aux enfants comme aux adultes. Elle rappelle que pour vivre dans sa communion, Jésus attend de nous la simplicité et la confiance de l’enfant. (Déroulement du baptême)

Prière de conclusion: Père tout-puissant, notre créateur, tu nous fais renaître d’eau et d’Esprit. Aujourd’hui, tu ajoutes Joseph au nombre des tiens. Grâce te soit rendue, Seigneur. Jésus Christ, Fils unique du Père, tu nous aimes et tu nous choisis pour que nous allions et que nous portions du fruit. Grâce te soit rendue, Seigneur. Esprit saint, Esprit d’amour, tu viens en nos cœurs pour y faire éclore l’espérance et la paix du Royaume. Grâce te soit rendue, Seigneur. Seigneur, notre Dieu, rends-nous fidèles à l’alliance de notre baptême. Accomplis en nous ce que tu as commencé, et fais de nous des témoins de ton amour éternel. Amen.

Prière de Noé et des animaux
PRIÈRE DE NOÉ
Seigneur, c’est moi, Noé, quand pourrais-je marcher d’un pied ferme?
Le temps est long…Seigneur, menez votre arche à la certitude, au sommet du repos ;
et que l’on en sorte enfin de cette servitude animale ! Le temps est long.
Seigneur, conduisez-nous jusqu’au rivage de votre alliance.
Ainsi soit-il.
PRIÈRE DU PINGOUIN
C’est moi, le pingouin. S’il te plait, Seigneur, fais attention au réchauffement climatique pour qu’on puisse continuer à s’amuser, à faire des glissades entre copains sur la banquise.
PRIÈRE DU CHEVAL
Mon Dieu, l’herbe est jeune. Mes sabots de cheval sont pleins de gambades. Je cours et ma crinière s’accroche au vent, je cours et des parfums s’écrasent à mon cœur. Je cours dans la joie et je suis libre de mes yeux larges, de mes yeux vifs à saisir le monde.
Mon Dieu, quand l’étrange nuit luit aux confins du jour, laissez-vous émouvoir par mon hennissement afin qu’une étoile survienne.
PRIÈRE DU SINGE
Mon Dieu, moi le singe, pourquoi m’avez-vous fait si laid ?
À cause de ce ridicule visage, l’humour veut que je fasse des grimaces. Serais-je toujours le clown de votre création ?
Qui m’enlèvera cette mélancolie du cœur ? Ne permettrez-vous pas, un jour, que quelqu’un me prenne au sérieux, Seigneur.
PRIÈRE DU PAPILLON
Seigneur, Papillon est mon nom. Où en étais-je ? Ah! Oui, cette fleur, ce soleil, Merci. Votre création est belle.
Où en étais-je ? Une goutte de rosée roule des yeux de joie au cours d’un lis. Je devais aller… Je ne sais plus !
Le vent a peint ses fantaisies sur mes ailes. Des fantaisies ? Où en étais-je ?Ah ! Oui Seigneur, j’avais quelque chose à vous dire.
Ainsi soit-il.
PRIÈRE DE LA CHOUETTE
Poussière et cendre sont mes couleurs, je suis la chouette.
Seigneur, je ne suis pas que poussière et cendre…
Il y a ces deux feux de position, couleur de lune, suspendus au crochet de mon bec et qui clignotent doucement dans la nuit.
Mon hululement éveille toutes les larmes des cœurs…
Ah ! Mon Dieu, éveillera-t-il un jour, votre compassion ?
PRIÈRE DU CHAT
Seigneur, je suis le chat.
Ce n’est pas précisément que j’aie quelque chose à vous demander… Non !
Je ne demande rien à personne, mais, si vous aviez, par hasard, dans les greniers de votre ciel, une soucoupe de lait et un bon coussin où se lover, je connais du monde qui les apprécie…
Ainsi soit-il.
PRIÈRE DU BOEUF
Mon Dieu, donnez-moi du temps… les hommes sont toujours pressés ?
Fais-leur comprendre qu’il ne faut pas aller si vite.
le temps de manger…
le temps de marcher…
le temps de dormir…
le temps de penser…
Ainsi soit-il.
PRIÈRE DE LA COLOMBE
L’arche attend Seigneur ; l’arche attend le signe de votre paix.
Je suis la simple colombe. Simple comme la douceur qui vient de vous.
L’arche attend Seigneur, elle a souffert.
Laissez-moi lui porter ce rameau d’espérance et de joie.
Ainsi soit-il.

Cène – Annonces – Offrande – Bénédiction et envoi
(Dia 19)
Nous voici au terme de notre célébration. Notre arche-chapelle va s’ouvrir, et nous devrons sortir pour continuer de vivre dans ce monde qui, finalement, n’a pas tant changé que cela. Il y a encore de la violence, mais il y a aussi de la bonté ;
il y a toujours des choses laides qui sont faites, et il y a aussi de la beauté dans ce monde.
Dieu a donné un signe de toute beauté à Noé : l’arc dans le ciel.
Maintenant, quand il pleut dans nos vies, nous savons que quelque part il y a un arc-en-ciel au-dessus de nous.
Alors, le cœur en joie, nous pouvons chanter un cantique nouveau.
Avec Joseph, tous ensemble, chantons à Dieu…
Cantique final

 

 

 

 

 

 




Prière avec des pierres

Prière de repentance et pardon  avec des pierres  proposée par Virginie Moyat, EPUdF Poissy

 

Pâques

Les pierres de nos vies

Pour cette prière où nous nous tournons en confiance vers Dieu pour lui dire ce qui pèse dans nos vies, ce que nous ne faisons pas toujours comme il faut, j’aimerais utiliser ces pierres. Besoin d’enfants.

Nous avons de nombreuses pierres, qui chaque jour régulièrement nous empêchent de vivre de l’amour du Christ ou d’en rayonner.

Je pense à plusieurs pierres :

La pierre de la peur

La pierre de l’incertitude

La pierre de l’amertume

La pierre de la fatigue

La pierre de la colère

La pierre de l’oubli ou de l’indifférence

La pierre de la séparation, de l’isolement

La pierre de la bonne excuse pour ne rien faire

Quelles autres pierres ?

… de la culpabilité, de l’injustice, de la famille qui oppresse, des enfants qui exigent, de la maladie qui handicape, de la volonté de dominer, du passé qui impose, de la souffrance…

Vous voyez toutes ces pierres que nous mettons devant cette Bible, elles sont comme la pierre qui fermait le tombeau du Christ ; une fois entièrement recouvert, la Parole ne passe plus, la vie du Christ est interrompue.

Mettre une feuille entière de cailloux

C’est Pâques ! Comme la pierre du tombeau a roulé pour se mettre de côté, elles roulent et sont mises de côté, les pierres de nos vies ! enfants enlèvent délicatement

C’est Pâques ! Voyez avec quel geste de tendresse, quelle délicatesse cela est fait !

La Parole est de nouveau libre, la vie est de nouveau possible ! et elle en est bouleversée. Le Christ se fait vivant dans chacune de nos vies !




Écrire une prière de repentance avec des jeunes et la mettre en scène

Prière de repentance des KT, suivi du pardon proposée par Virginie MOYAT, EPUdF Poissy

matériel nécessaire :  cartons en papier, feutres, lunettes noires, nappe en papier 

 

 

 

 

Exclusion   

Jeu de scène associé :  8 catéchumènes avec un masque assis dans l’assemblée, qui se lèvent au fur et à mesure que leur visage est nommé / 8 catéchumènes sans masque, mais avec lunettes noires. 

Au début, les catéchumènes aux lunettes sont devant l’assemblée, à côté du lecteur, ils regardent leurs pieds.

Quand les autres catéchumènes (les masqués) approchent, ils les repoussent avec leurs bras dressés devant eux.

Au moment des paroles du pardon, les catéchumènes aux lunettes noires enlèvent leurs lunettes, lèvent les yeux, enlèvent les masques des catéchumènes et leur serrent la main, ou les embrassent, se serrent dans les bras, ou autre geste de jeunes…

Lecteur : Pendant les séances de KT, nous avons discuté des personnes vers qui nous ou d’autres personnes ne vont pas, puis nous avons symbolisé cette prière de repentance de cette manière : (texte écrit à partir d’une animation autour d’une nappe muette)

Père, pardon car

Parfois nous vivons avec nos lunettes noires, à ne regarder que nous-mêmes

Nous ne regardons pas, car nous ne les voyons même pas :

Ceux qui sont blessés par la vie : 2 masques

S’ils ont des cicatrices, c’est peut-être parce qu’ils se battent souvent ?

S’ils se mutilent, c’est qu’ils souffrent intérieurement et nous ne pouvons rien faire pour les aider

S’ils pleurent, c’est qu’ils sont tristes ou qu’ils ont mal : 4 masques

Père, pardon car

Parfois nous vivons avec nos lunettes noires, à ne regarder que nous-mêmes

Nous ne regardons pas :

Ceux qui sont différents de nous, qui nous sont étranges : 2 masques

Les handicapés

Car nous ne sommes pas habitués, nous avons peur, nous pouvons même nous moquer

Cela est difficile d’être différents car nous sommes moqués, cela fait mal

Père, pardon car nous ne voulons pas aller vers :

Ceux qui nous font peur car ils nous font penser à la mort :

Les gothiques,

Les fous, les drogués, les saouls, ils peuvent tuer, kidnapper, car ils ne réfléchissent plus

Les SDF, les anciens prisonniers car ils sont perdus

Tous ceux qui peuvent nous attaquer

Nous avons peur d’eux car nous n’avons pas envie de mourir, car nous ne savons pas ce que nous devenons après

Mais avec des adultes, nous pourrions peut-être essayer de les comprendre ?

Enfin, nous avons encore peur de ceux qui font de la politique et qui parlent de guerre ou qui ont des paroles racistes car nous avons peur pour notre avenir

Père, toi qui nous écoutes et qui est celui qui nous fais du bien, donne-nous cette parole qui nous libère et nous rend plus léger. Amen

Puis :

Père, tu nous dis : « Regarde aussi les autres, aime-les ! ou au moins respecte-les !

Ensemble, vous êtes mes enfants. »

Alors nous découvre que c’est beau de rencontrer

Ceux qui ne sont pas comme moi,

Ceux qui vivent autrement,

Ceux qui parlent un autre langage que moi

Et voient d’autres choses que moi.

Père,

Merci de nous ouvrir les yeux

Et de nous inviter toujours à nous accueillir,

Différents.   Amen




Solidarité avec le Liban et les enfants réfugiés syriens.

Voici le compte-rendu détaillé d’une journée catéchétique sur le thème de la Mission, vécue à Nîmes en solidarité avec le Liban et les enfants réfugiés syriens.  Collecte des documents par  Titia es-Sbanti (EPUdF). 

Journée catéchétique

Préparatifs  : mise en place de la sono, des micros, du  lecteur CD, installation du vidéo-projecteur (test), afficher la grande carte du Moyen-Orient. Poser sur les portes les affiches (prêtes) pour les ateliers. Installer  le « jeu de piste » en fonction du temps (la météo prévoit de la pluie),  accrocher les 3 drapeaux  (français, libanais, syrien).  Des accessoires pour l’ambiance orientale  (pas obligé, c’est juste si on en a, pour l’ambiance) : encens ?  robe longue, ? tunique ?  un « fèze » ? ( chapeau rouge  avec des pompons )

ACCUEIL des enfants  en mots (paix) et en couleur (ruban) « Shalom, salam, la paix soit avec toi. » Salutation des enfants en arabe, en Albanais et en  grec.

Chaque enfant dit d’ou il vient et reçoit un ruban de couleur, puis va se placer là  où se trouve la photo de sa paroisse. Chaque ruban a son code couleur  : ocre , bleu et vert. Pour les invités, on prépare  un ruban doré

PIQUE-NIQUE   Bénédicité en arabe

PRÉSENTATION DU LIBAN et de sa géographie, (5 minutes),  de la situation au Liban (10-15 minutes) puis de l’après-midi à travers le carnet  (5 minutes)

CONSTITUTION DES EQUIPES  :  Chaque groupe est accompagné d’un(e )moniteur (trice) qui reçoit sa feuille de route avec la succession des ateliers.

PRÉSENTATION  DES ATELIERS

  • ville de PALMYRE  Activité : répondre à la lettre d’un enfant syrien (lettre intégrée dans le carnet). Trophée : 1 stylo.
  • ville d’ALEP Activité :  réaliser un arbre à papillons matériel : tableau  Trophée : graine à semer. Les papillons sont prêts : sur place, chaque enfant devra écrire  un mot sur son papillon puis l’épingler  sur le tableau. Les responsables d’atelier  auront aussi une série de papillons à charger d’un mot et à fixer sur le tableau. Fiche détaillée ici 7. Atelier Papillon (détaillé)
  • ville de TYR Activité : préparer un grand plat de houmous que parents, enfants, monitrices, pasteurs dégusteront lors de l’apéritif qui suivra le culte. Trophée : la recette du houmous.
  • ville de MINYARA Activité : découvrir le texte de Jérémie 29 avec charades et illustrations pour retrouver les mots manquants. Fiche détaillée ici 8. Atelier Bible (détaillé)
  • ville de HOMS Activité :  jeu de piste pour sensibiliser aux conditions de vie dans les camps. Trophée : citation de Luther joliment illustrée. Fiche détaillée ici 9.Atelier JEU de PIste
  • ville de QAB ELIAS Activité : Danser sur une musique libanaise.Trophée : un CD avec de la musique libanaise.

 PRÉCISIONS : Durée de chaque atelier : 25 minutes. Si une équipe a un temps d’attente,  discuter la dernière page du carnet.

GOÛTER avec l’apport des gâteaux et boissons des familles

CULTE Après le culte, on sert un verre de l’amitié et des toasts avec l’houmous. Prévoir la boisson, les verres et toasts.

CULTE

Moment musical et Accueil ( explication, thème,..)

 Cantique:  761 « shema Israél »

 Louange

Cantique  n° 630 « Mon Sauveur, je voudrais  être une fleur .. »

 Prière d’illumination 

Lecture biblique : Jérémie 29/11-14 – lecture par 1 -2 enfants

« Oui, moi, le Seigneur, je connais les projets que je forme pour vous. Je le déclare : ce ne sont pas des projets de malheur mais des projets de bonheur. Je veux vous donner un avenir plein d’espérance. Vous ferez appel à moi, vous viendrez me prier, et je vous écouterai. Vous me chercherez, et vous me trouverez. Oui, je le déclare, moi, le Seigneur : si vous me cherchez de tout votre coeur, je me laisserai trouver par vous. Je vous rendrai votre ancienne situation, je vous rassemblerai de tous les pays et de tous les lieux où je vous ai chassés. Je vous ferai revenir ici, à l’endroit d’où je vous ai déportés ».

Projeter le texte en français pour les enfants et Jérémie 29 11-14 Arabe

Prédication :  Prédication Jérémie 29

Musique-danse

Offrande – pendant la collecte :  musique orientale

 

 

 

 

 

Intercession : nous utilisons la production de l’atelier d’écriture.

Le Notre Père : projeter en arabe en phonétique et en français. Voir ici le document NOTRE PERE Arabe – Français Le dire simultanément dans les 2 langues : une phrase chaque fois en arabe (et ceux qui se sentent !), puis la même phrase en français par l’assemblée.

Cantique 536/1, 2, 3, 4,5 « Seigneur tu cherches tes enfants»

Envoi-Bénédiction: En lien avec l’atelier Papillons (ALEP)  montrer à l’assemblée l’arbre  à papillons, (photo)

Idée de  geste  pour l’ENVOI : On ferait  un  lancer  de  papillons :  découper plein de  papillons (forme stylisée, simple) , et les lancer comme des confettis

Cantique 741/1, 2, 3, 4, 5 « Evenou shalom » 

 

 

 

 

Crédit : Titia Es-Sbanti (EPUdF)