Lumière dans nos nuits

Voici une célébration proposée par la pasteure Sophie Letsch (UEPAL) de la Paroisse protestante des Hauts de Bruche pour la Veillée de Noël 2018 et vécue à Fouday, Solbach, Belmont et Bellefosse. Cette célébration ne nécessite pas de répétitions ; les deux rôles ont été joués par des adultes, qui ont lu les textes.

A l’entrée, chaque participant reçoit une bougie avec la feuille de chants.

Prélude – Accueil – Chant de l’assemblée : O nuit bienveillante

Accueillir la nuit

Dialogue 1 On éteint toutes les lumières. Seules les bougies de la couronne de l’avent sont allumées et éventuellement le sapin.

  • A : (arrive en grommelant) Mais qu’est-ce qu’il fait sombre ici !
  • B: (arrive avec deux lampes de poche). Attends, attends ! (elle lui en donne une) C’est mieux ?
  • A : Oui, merci ! Je vais pouvoir lire mon texte comme ça ! (…) Alors voilà : c’est quand même une drôle d’idée de fêter Noël en cette période de l’année !
  • B : Tu dis ça parce qu’il fait froid ?
  • A : Oui… aussi…. Mais surtout, il fait nuit tellement tôt au mois de décembre !
  • B : Ça c’est parce que la terre tourne autour du soleil et qu’elle est toujours inclinée dans le même sens. L’axe ne change pas. Quand la terre tourne autour du soleil, il y a un endroit, au nord de la terre par exemple, qui est incliné vers le soleil. Il reçoit donc le plus longtemps de lumière : c’est l’été, les journées sont longues. Or, à l’opposé de cet endroit (au sud) ce n’est pas incliné vers le soleil. Il reçoit donc le moins longtemps la lumière : c’est l’hiver, les journées sont courtes
  • A : Oui, oui. Je me souviens avoir appris cela à l’école. Mais ça ne me dit pas pourquoi Noël, l’une des plus grandes fêtes de l’année, se trouve justement au moment où les journées sont les plus courtes ! Et ne me dis pas que c’est parce que Jésus est né à ce moment-là, on n’en sait rien !
  • B : C’est vrai que Jésus est peut être né au mois de juin…
  • A : Et bien puisqu’on ne le sait pas, pourquoi ne pas fêter sa naissance en été ? Moi si je veux organiser une fête, je le fais à la belle saison ! Quand il fait jour longtemps, quand il y a plein de fruits et de légumes dans le jardin, quand on peut manger dehors et porter des vêtements légers. Ce n’est pas pour rien que la plupart des gens se marient en été !
  • B : Tu as raison. Moi aussi j’aime l’été. Mais ce n’est pas un hasard si nous fêtons la naissance de Jésus au moment du solstice d’hiver. Nous fêtons Noël maintenant, précisément à cause de la grandeur de la nuit.
  • A : Et bien moi je n’aime pas la nuit !
  • B : Tu n’aimes pas la nuit ?
  • A : Non !
  • B : Mais pourquoi ?
  • A : Mais enfin c’est la nuit on peut avoir des ennuis ! C’est la nuit que sortent les voleurs et aussi les dealeurs ! La nuit, on n’y voit rien. On peut se perdre. La nuit, on peut trébucher et même tomber.
  • B : Tout cela est vrai. La nuit, c’est tout ce que tu viens dire. Mais c’est aussi le calme qui apaise celui qui est agité. C’est le silence qui soulage celui souffre. La nuit c’est le repos pour celui qui peine tout le jour. Et c’est le répit pour celui qui ne trouve pas sa place parmi les autres, ceux qui vivent dans la journée. Elle est si précieuse la nuit…

Chant de la chorale : Hymne à la nuit – Rameau

Prière

Seigneur,

C’est de nuit que nous sommes venus

Pour te chanter, pour te célébrer

C’est de nuit que nous sommes venus

Pour te rencontrer.

Merci pour la nuit.

Pour le calme de la nuit, merci !

Pour le secret de la nuit, merci !

Pour le repos de chaque nuit, merci !

Il arrive parfois, Seigneur,

que nous nous sentions envahis

par les ténèbres de nos vies.

C’est quand vient la peur et le doute.

Donne-nous de réaliser,

que c’est précisément là Seigneur,

que tu viens nous rencontrer.

Dans toutes nos nuits, tu es là.

Viens Seigneur, nous éclairer de ton amour. Amen

Chant de l’assemblée : Toi qui es lumière ARC 318

Recevoir la lumière

Dialogue 2 Les lumières sont à nouveau éteintes. B est devant l’autel en train d’allumer d’autres bougies. A est derrière l’autel.

  • A : Pourquoi allumes-tu autant de bougies ?
  • B : Et bien pour mettre de la lumière !
  • A : Mais enfin c’est dépassé ! En 2020, on a l’électricité ! A l’heure des leds et des néons, c’est quand même bizarre de s’éclairer à la bougie ! Et puis, c’est dangereux ton truc ! (désignant la couronne de l’avent). Tu n’as pas peur qu’elles prennent feu tes branches de sapins ?
  • B : Mais non, je les ai bien attachées. Je fais des couronnes tous les ans tu sais. Et il n’y a jamais eu d’accidents.
  • A : Les lumières de Noël, ça non plus, je ne le comprends pas ! Les guirlandes qui clignotent, déjà j’ai du mal. Mais alors les bougies ! Il y a des gens qui sont obligés de s’éclairer à la bougie toute l’année, parce qu’ils ne peuvent pas payer leur facture d’électricité. Ça doit les énerver de nous voir gaspiller et jouer avec ainsi. Allé, je vais rallumer les lampes !
  • B : Mais non ! Tu vas faire fuir la nuit !
  • A : Mais oui, exactement ! Je veux mettre de la lumière ! Comme toi avec tes bougies ! Il faut savoir ce que tu veux ! La lumière ou la nuit ?
  • B : Mais tu n’as rien compris ! Ce n’est pas la lumière ou la nuit. C’est la lumière et la nuit. Mes petites bougies sont des lumières dans la nuit. Des lumières dans ma nuit. Je ne peux pas faire disparaitre la nuit. Elle fera toujours partie de ma vie. Mais je peux toujours y mettre une petite lumière. Et plus la nuit est sombre, plus ma bougie va briller, même si elle est toute petite. La lumière dans la nuit. C’est précisément cela le sens de Noël !
  • A : Alors là je ne te suis plus…
  • B : Noël, c’est Jésus qui vient mettre sa lumière dans la nuit de nos vies. Ecoute…

Lecture de l’Evangile selon Jean 1, 1-14

Chant de la chorale : D’un arbre séculaire

Prière (d’après Charles Singer)

Merci !

Merci pour cette nuit d’Evangile !

Tu es venu nous rejoindre

en Jésus ton Fils, notre frère :

notre esprit, notre corps

notre cœur, notre vie

et le monde dans lequel nous avançons,

sont les lieux désormais,

où Dieu et l’homme se rencontrent.

Quelle Bonne Nouvelle !

Tu es venu nous rejoindre,

toi, notre Dieu Seigneur

et voici que le désir

et l’attente des vivants

trouvent une porte ouverte

sur l’infini de Dieu !

Quelle Bonne Nouvelle !

Donne-nous l’audace, notre Seigneur Dieu

de porter l’Evangile

de Jésus le Christ, Dieu avec nous,

hors des Eglises,

partout où vivent les hommes

afin que tous puissent connaitre

la joie qui nait

de cette Nuit de Noël

qui vient de la présence réelle de l’Evangile

sur la terre des vivants.

Chant de la chorale : O belle nuit

Partager la lumière

Lecture de l’Evangile selon Luc chap. 2, v.6-18

Dialogue 3 Les lumières sont éteintes. A et B sont devant l’autel

  • A : C’est encore de nuit que tout cela s’est passé !
  • B : Et oui, c’est la nuit que les anges ont annoncé la nouvelle aux bergers : ceux qui étaient laissés de côté, des gens bizarres, des marginaux.
  • A : De ceux qui vivent la nuit justement.
  • B : Les bergers de Bethléem sont comme toutes ces personnes dont nous nous méfions nous aussi. Ceux qui ne sont pas comme nous. Ceux qui ne nous ressemblent pas. Ceux qu’on met de côté et à qui on ne fait pas de place.
  • A : Ceux qui sont obligés de rester dans la nuit…
  • B : Je vois que tu commences à comprendre.
  • A : Certains vivent la nuit. Il n’y a que comme ça qu’ils peuvent survivre.
  • B : Oui. Mais la nuit fait partie de la vie de chacun d’entre nous. La nuit dont tu parlais tout à l’heure, celle où l’on peut se perdre et tomber. Nous la vivons tous, à un moment ou à un autre de notre vie.
  • A : C’est la nuit du deuil et celle de la maladie.
  • B : C’est la nuit de la haine et celle de la solitude.
  • A :C’est la nuit de la peur et celle des conflits.
  • B : C’est dans toutes ces nuits-là, que Jésus est venu nous rejoindre pour y mettre sa lumière. La lumière de la vie.
  • A : Merci. J’y vois clair désormais. Mais cette lumière, qu’est-ce que j’en fais ?
  • B : Et bien, si j’étais toi, je la partagerai !

A allume une bougie à la couronne de l’avent et va allumer celle des membres de l’assemblée pendant le chant suivant. La lumière circule entre tous et chacun peut chanter à la lumière de sa bougie. Surtout ne pas rallumer les lampes maintenant.

Chant d’assemblée : Quand Dieu nait dans la nuit profonde ALL 32/34

Prière Universelle & Notre Père

Dieu éternel, par la naissance de ton Fils, tu as visité la terre. En lui, tu éclaires notre nuit et nous révèles ton amour. Dans la reconnaissance et dans la joie, humblement, nous te prions : Assemblée  : Dans nos obscurités (Taizé)

En cette nuit où celui qui était riche s’est fait pauvre, nous te confions les plus fragiles parmi nous : les malades et les personnes âgées, ceux qui se remettent d’un accident et ceux qui vivent avec un handicap. Seigneur, nous t’en prions :  Assemblée  : Dans nos obscurités (Taizé)

En cette nuit où tu donnes à ton peuple une grande joie, nous te confions ceux qui pleurent sur notre terre : ceux qui traversent l’épreuve d’un deuil, les personnes qui vivent une dépression et tous ceux qui subissent la violence. Seigneur, nous t’en prions :   Assemblée  : Dans nos obscurités (Taizé)

En cette nuit où ton Fils est venu partager notre existence, nous te confions ceux qui souffrent de solitude : ceux qui ont du fuir leur pays et que nous avons tant de mal à accueillir, les personnes emprisonnées et ceux dont les familles se déchirent. Seigneur, nous t’en prions :  Assemblée  : Dans nos obscurités (Taizé)

Seigneur, pour tous ceux que tu mets sur notre chemin fais-de nous des messagers d’espérance et de paix. Donne à tous la lumière et la joie de Noël. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Ensemble prions : Notre Père…

Chant de l’assemblée : Douce nuit

Envoi et bénédiction : Qu’autour de nous et partout dans le monde, nous fassions luire la lumière de Noël, pour que tous ceux et celles qui cherchent le bonheur et la vie trouvent en Jésus Christ le sens de leur existence et la force de leurs jours. (Que la joie de Noël reste en nous au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.) Amen.

Postlude

Crédit : Sophie Letsch (UEPAL) – Point KT – photo Pixabay




C’est le temps des vendanges !

C’est le temps des vendanges ! Proposition de culte à 4 pattes d’automne… où nous apprenons que ce qui importe à Dieu ce n’est pas le travail que nous faisons ou ne faisons pas, mais que tous puissent, vivre, et vivre bien ! Ce qui est important c’est son amour pour nous tous.

Exemple d’invitation au culte : Flyer

Aménagement du lieu : prévoir 2 espaces distincts (mais proches), l’un pour le temps du bricolage (des petites tables et chaises c’est bien pratique !), l’autre pour le temps de la célébration (tapis de sol pour regrouper les enfants autour du célébrant/conteur (ainsi que les parents qui veulent s’y mettre aussi) avec des chaises autour pour les adultes et les enfants qui ne se sentent pas de s’approcher tout de suite.

1. Temps de bricolage

Le temps de bricolage (autour de 15′) est aussi le temps de l’accueil et un temps suffisamment élastique pour qu’une arrivée échelonnée des familles soit possible sans que cela ne pose de problème.

La grappe de raisin façon mosaïque. Chaque enfant reçoit le dessin d’une la grappe de raisin (Télécharger le Dessin raisin) qu’il remplit avec des gommettes de couleur (vert, noir, bleu foncé,…) pour figurer les grains, il peut aussi colorier la feuille, etc.

2. Temps du culte

Paroles d’accueil et de bienvenue…

Salutations : (un adulte) Le matin, on dit : (les enfants et les parents) Bonjour !

(un adulte) A midi, on dit : (les enfants et les parents) Bon appétit !

(un adulte) Le soir, on dit : (les enfants et les parents) Bonsoir !

(un adulte)Et à l’église, on dit : (les enfants et les parents) Bienvenue !

Comptine chantée « Tout le monde est bien arrivé… » (Télécharger paroles et Partition Tout le monde est bien arrivé)

Louange : 

O notre Dieu,

  • Nous voulons ce matin tout d’abord te dire : Merci
  • Merci pour cette nouvelle journée qui commence.
  • Merci pour nos maman et nos papas.
  • Merci pour nos enfants et nos grands-parents
  • Merci pour les amis, merci pour le soleil qui nous éclaire.
  • Merci pour la musique, le repos, les jeux et les jouets
  • Merci pour toutes les belles choses de la vie.
  • Merci pour tout ce que tu nous donne.

Amen

Chant « Rois des rois » (paroles et partition dans Arc En Ciel 262  ; Alléluia 51/16)

Récit : L’histoire des ouvriers de la 11ème heure 

Les ouvriers dans la vigne (Télécharger le texte et sa mise en œuvre) 

Chant « Compte les bienfaits de Dieu » (Télécharger paroles et accords Compte les bienfaits de Dieu Accords)

Prière d’intercession (spontanée ou non, par le « célébrant) et prière du Notre Père en se donnant la main ou gestué (vous en trouverez de multiples versions sur internet…)

Chant « C’est vrai, tel que je suis, Dieu m’aime » (Télécharger paroles et accords C’est vrai, tel que je suis – Accords)

Paroles de bénédiction

Salutations : (un adulte) Le matin, on dit : (les enfants et les parents) Bonjour !

(un adulte) A midi, on dit : (les enfants et les parents) Bon appétit !

(un adulte) Le soir, on dit : (les enfants et les parents) Bonsoir !

(un adulte) Et à l’église, on dit : (les enfants et les parents) Bonne route !

Comptine chantée « Tout le monde rentre à la maison… » (même air qu’au début de la célébration)

Chant « Si tu as de la joie au coeur » (Télécharger paroles et accords Si tu as d’la joie au cœur Accords)

3. Temps de partage

On mange du raisin tous ensemble !

Crédit : Guy Moser (UEPAL) image Pixabay pour PointKT




Le choix

Cette animation/prédication sur le thème du choix, vise à nous faire réfléchir à ce qui motive nos choix.

Conditions de réalisation de l’animation sur le choix

Aménagement du lieu

Placer soit une table assez longue, soit 7 chaises côte à côte qui serviront de support aux objets devant les personnes qui suivent l’animation.

Objets à présenter

  1. Plaque de chocolat :
  • Une vraie plaque de chocolat
  • et une fausse (représentation en plâtre ou autre) : copie de l’autre mais en toc !
  1. Dans deux petits flacons ou bocaux transparents :
  • l’un : verser du sucre vanillé : bonne odeur qui met en appétit
  • l’autre : récolter de la cendre de cigarette : odeur repoussante
  1. Deux représentations de tableaux de style très différents. Documents joints en annexe du doc principal
  • Reproduction d’un Monet : pour un goût artistique traditionnel
  • Reproduction d’un Picasso : avec des formes distordues pour un goût artistique bien autre
  1. Dans deux petits flacons ou bocaux transparents :
  • Des noisettes (ou noix) décortiquées et prêtes à être mangées : sans sucre
  • Un bonbon ou un chocolat emballé : bien sucré et dangereux pour un diabétique
  1. Deux photographies de villes très différentes. Documents joints en annexe du doc principal
  • Un village de montagne : image attrayante
  • Un bidonville : ne donne pas envie d’y habiter mais peut-être d’y travailler…
  1. Objets symboliques
  • Un chocolat (style barre Mars, Twix ou autre) : quelque chose de consommable immédiatement
  • Une perle (ou une bille) : représente une certaine valeur mais sorte de promesse pour le futur
  1. Deux symboles clairement identifiables. Documents joints en annexe du doc principal
  • Une tête de mort : indiquant un danger immédiat
  • Un panneau de circulation, neutre, mais clairement identifiable : flèche à gauche
  1. Un seul objet : dans une main fermée (pas besoin de chaise sauf pour se rappeler éventuellement)

Une pièce de monnaie (à dissimuler dans un poing fermé)

Prévoir aussi 8 papiers, un gros feutre et du papier collant.

Déroulement

Courte introduction sur ce qui motive nos choix.

Présenter le duo d’objets les uns après les autres. Les faire circuler si nécessaire pour bien voir. Les re-déposer sur la chaise de façon très visible.

Questionner l’assemblée :

  • Que choisissez-vous ? (aucune mauvaise réponse même contradictoire)
  • Pourquoi ce choix ? Sur la base de quoi ?
  • Essayer de caractériser ce type de choix par un adjectif et le noter sur une feuille à scotcher sur le dossier de la chaise pour en garder une trace. Essayer d’éviter les doublons en orientant les gens si nécessaires. Voir les titres donnés à chacune des 8 situations.
  • Conclure par une reprise succincte des éléments évoqués + contextualisation (voir texte en italique de chaque situation dans le doc principal)

——————————-

Explication du point 6 :

Lors d’une séance de catéchisme sur le choix d’Esaü au retour de la chasse

. entre son droit d’aînesse (bénédiction dont il ignore le contenu mais qui est une promesse pour l’avenir -> symbolisé par une perle à échanger en fin de rencontre)

. et un plat de lentille de Jacob (consommation immédiate, satisfaction d’un besoin présent et impérieux ou simplement une envie -> représenté par un chocolat)

J’ai mis les enfants par 2. Dans chaque « couple » l’un reçoit un chocolat, l’autre une perle (ou bille). L’un reçoit un cadeau immédiat, l’autre un trésor qui est promesse pour l’avenir. Leur demander de discuter entre eux pour savoir s’ils échangent leurs trésors et si oui, pourquoi. Puis refaire l’exercice en permutant les objets entre les 2 enfants. Après chaque exercice, demander aux enfants leur motivation à changer ou non. Comparer après chacune des 2 postures.

Finalement, échanger la perle contre un chocolat identique !

———————————-

Explication du point 8 :

Quand j’étais petite, mon cousin avait l’habitude, en fin de rencontre, de me tendre ses deux poings fermés. Il y avait toujours un billet, une pièce ou un petit cadeau dans l’une de ses mains. Il me demandait de choisir une de ses mains. Mais pour que je sache laquelle choisir, après un petit moment, il soulevait brièvement mais nettement, le poing qui contenait la surprise ! Choix orienté ?

———————————-

Après avoir fait vivre les 8 situations, lire le texte biblique. Deux versions sont proposées dans le document principal. Demander aux participants de repérer auxquels des types de choix qu’on vient de définir, le peuple d’Israël et donc nous aussi, on est soumis dans ce texte.

Lire une première fois le texte d’un trait. Puis relire le texte en s’arrêtant aux endroits suggérés par le découpage du texte du document principal. Poser la question sur le type de choix présent.

Des propositions de types de choix sont notées en rouge dans le document principal.

En conclure que Dieu joue un peu avec nous comme au point 8. Par amour, Il nous laisse le choix. Mais Il sait ce qui est le meilleur… Il nous suggère fortement de choisir les bénédictions et la vie.

Message proposé par Hélène Denebourg, diacre dans la paroisse de Villeneuve – Haut-Lac, en Suisse :

Animation

Conditions de réalisation Animation sur choix Dt 30

Image par Rama Krishna Karumanchi de Pixabay

Crédit : Nicole Rochat




DétoX’ la terre

Mobilisation œcuménique des jeunes

du 5 au 20 mars 2021

PROJET

Deux semaines de jeûne pour se confronter ensemble devant Dieu à la crise écologique actuelle et vivre une transformation dans notre rapport à la Création.

POURQUOI UN JEÛNE?

C’est un temps de recul mis à part pour faire face à ces réalités dans la prière. Le jeûne favorise la reconnaissance et la sobriété sur le long terme, avec un impact direct également (je peux donner l’argent non dépensé et je diminue des consommations nuisibles pour la Création).

2 choix de jeûne: nourriture ou de biens de consommation

DÉROULEMENT

5 mars: rassemblement d’ouverture
Jeûne personnel avec des rencontres par petit groupe

de suivi pour s’encourager durant ce temps 20 mars: rassemblement de fin

COMMENT S’INVESTIR?

Demander une visite dans ton groupe ou église (présentation ou animation/prédication)

S’inscrire comme animateur·rice de groupe durant le jeûne

Contacter Elisa, jeune responsable du projet

PAPILLON A TELECHARGER




Kamishibaï maison : à qui la faute? Jean 9

Voici une vidéo du kamishibaï maison (théâtre de papier) pour découvrir le texte de Jean 9 à propos de la souffrance :  » A qui la faute ?  » cliquer ici 

Méditation en image à partir du Kamishibaî : cliquer ici Méditation en images

Fabrication du Kamishibaï

Le bricolage est au format A4 (pour utiliser l’imprimante) et propose l’utilisation des peintures (gouaches) et de pastels – mais toutes les formes de créativité sont possibles. Petits et grands peuvent être associés à cette création qui nécessite peu de matériel.

Matériel : imprimante (16 feuilles de papier pour les dessins en noir et blanc + textes) + peintures + pinceaux + eau + colle + 8 feuilles de papier épais. On peut bien sûr dessiner soi-même, sans être obligé d’imprimer. Dans ce cas, veiller à respecter une marge de 3 cm de chaque bord de la feuille.

Première étape

Imprimer (en recto) toutes les  planches de dessins en noir et blanc disponibles ici kamishibai Jean 9

Deuxième étape

Mettre en couleurs les dessins; toutes les techniques sont possibles : crayons, feutres, gouaches, aquarelles, crayons gras, pastels, papiers déchirés-collés…

Troisième étape

Coller les feuilles sur du papier épais. Le recto de chaque planche est soit un titre, soit un dessin et le verso, le texte. On peut bien sûr éviter d’imprimer le texte en le recopiant manuellement au dos des planches. Dans ce cas, attention à bien centrer le texte au milieu de la page.

Quatrième étape

Glisser les planches dans le bon ordre, dans le butaï (pour voir la fiche technique, cliquer ici )… s’entraîner en face d’un miroir (pour voir les images) et une fois que l’on se sent prêt : inviter au « spectacle » !

Crédit : Laurence Gangloff (UEPAL) – Point KT




Musique et chants, thèmes d’une année de cultes à 4 pattes

Pour les enfants de 1 à 6 ans, la spiritualité se vit avec le corps, les sens, la musique et souvent par terre … à 4 pattes : on court, on bouge, on bricole, on chante, on parle avec des jouets, des peluches, des bricolages… Et ce sont de vrais cultes : dans le Temple (on habite notre architecture), avec les grandes orgues (la musique est parole pour tout âge), une salutation, le Notre Père (en geste, car ça parle mieux avec le corps).
Et toujours une histoire de la Bible racontée et animée de telle manière que l’enfant va en devenir acteur et participant ! Voici donc l’équivalent d’une année de rencontres autour du thème de la musique et des chants de la Bible . Initiative de la paroisse « Le Bouclier« , Strasbourg et de son équipe « cultes à 4 pattes ».

Nos convictions CulteToutPetits-IdéesGénérales

  • Rencontre 1 : Je chante comme David voir ici
  • Rencontre 2 : Noël s’annonce en musique ! voir ici
  • Rencontre 3 : Chante et danse pour Jésus ! voir ici 
  • Rencontre 4 : La création en musique ! voir ici 
  • Rencontre 5 : Ensemble, avec la musique, avec Dieu, c’est mieux ! voir ici
  • Rencontre : Chanter Dieu dans tous les pays ! voir ici 

Crédit : Pierre Magne de la Croix (pour l’équipe des cultes à 4 pattes) – Point KT