Faire son calendrier de l’Avent en ligne

Vous cherchez une idée pour l’Avent qui peut se faire complètement à distance ?

Il est possible de faire un calendrier de l’Avent en ligne, sur ce site : https://tuerchen.com/de/.

Ce site permet de faire un calendrier personnalisable : on peut changer l’image de fond, la durée du calendrier, le style des portes ou boules qui s’ouvriront chaque jour et ajouter quelques effets. Par jour on peut insérer un texte et une image ou un  lien URL.  L’utilisation de cet outil est gratuit pour usage privé non-commercial.

Ce calendrier de l’Avent en ligne est donc un outil facile à utiliser pour faire un calendrier de l’Avent à destination des familles  ou catéchumènes en ajoutant chaque jour un chant (on peut mettre des liens YouTube), une idée de bricolage, un verset biblique ou toute autre chose : quelques jolies photos personnalisées.

Le calendrier peut aussi s’adapter à une utilisation avec les adultes. Dans les paroisses de l’Église Protestante Unie de Beaucaire-Tarascon et du Pays-d’Arles les paroissiens qui le souhaitaient m’ont envoyé (enregistrement / dessin / image) un texte biblique qui leur tient à cœur pour cette période de l’Avent. Chaque jour une nouvelle proposition (sous forme de vidéo) sera visible dans le calendrier. Pour le consulter pendant le mois de décembre 2020 : https://tuerchen.com/05ab2e94.

Crédits : Marlies Voorwinden, Église Protestante Unie de France –  Point KT




Coloriage communautaire pour Noël ou jeudi saint

Introduction

Vous connaissez sans doute le petit jeu qui consiste à plier une feuille A4 en 4 dans le sens de la largeur. Le premier dessine un couvre-chef sur la première partie, la replie et  donne  la feuille au suivant qui dessine la tête en dessous, et ainsi de suite. Le résultat donne de fabuleux dessins d’êtres humains extraordinaires. Voir l’exemple icimodèle du dessin en 4 parties

Ce principe peut s’utiliser pour un dessin collectif et communautaire pour une fête de Noël, une célébration de jeudi saint ou pour d’autres occasions. La préparation peut se faire uniquement à distance !

Étape 1 : préparation

Choisir et imprimer un coloriage de la scène voulue (crèche, Sainte Cène, ou tout autre chose). Le coloriage doit être suffisamment complexe, pour permettre d’être colorié en différentes couleurs et suffisamment grand pour permettre à plusieurs familles/personnes d’ajouter leur pierre à l’édifice commun. Deux exemples d’images possibles :

Étape 2 : mise en œuvre

Définir la liste des participants et, en conséquence, le nombre de couleurs. Chaque participant se voit attribuer une couleur (pour un ordre possible, voir étape 3).

Chacun peut colorier avec sa couleur, en même temps pour une très grande image, sinon à tour de rôle. Pendant le temps de confinement il n’est pas nécessaire de se voir pour la mise en œuvre. Il est possible d’envoyer le coloriage avec les instructions à la première famille qui colorie des parties avec la couleur indiquée. La famille prend en photo le résultat et l’envoie à la personne qui récolte les différentes photos pour en faire un montage.

Ensuite, elle envoie le résultat à la 2e famille, en incluant les mêmes instructions. Et ainsi de suite jusqu’à la fin de la chaîne. Attention : en fonction de la vitesse d’envoi des familles (et les délais postaux), la mise en œuvre peut-être longue. C’est donc un travail pour tout le temps de l’Avent ou du carême. Pour garder le dynamisme, il est sans doute utile d’ajouter un délai d’envoi pour chaque famille.

Étape 3 : le résultat

Une fois toutes les photos reçues, on les met ensemble dans un diaporama qui montre l’évolution du dessin d’une famille à l’autre.

Pendant la visualisation, on peut chanter avec les enfants, une variante « spécial Noël » du cantique « La terre chante les couleurs » (Cantique Arc en Ciel 725 / Alléluia 51/21). A chaque couleur évoquée on passe la photo suivante, qui montre le dessin avec la couleur mentionnée en plus (famille 1 a colorié en rouge, famille 2 a ajouté du vert,…). Évidemment on peut adapter l’ordre des couleurs en fonction de la réalisation de l’œuvre collective.

Noël brille de mille couleurs, Que Dieu a mises dans nos cœurs.
Couleur rouge, couleur rouge, nous dessinons Noël
Couleur vert, couleur vert, nous dessinons Noël

Noël brille de mille couleurs, Que Dieu a mises dans nos cœurs.
Couleur jaune, couleur jaune, nous dessinons Noël
Couleur ocre, couleur ocre, nous dessinons Noël

Noël brille de mille couleurs, Que Dieu a mises dans nos cœurs.
Couleur bleu, couleur bleu, nous dessinons Noël
Couleur terre, couleur terre, nous dessinons Noël

Noël brille de mille couleurs, Que Dieu a mises dans nos cœurs.
Couleur gris, couleur gris, nous dessinons Noël
Couleur noir, couleur noir, nous dessinons Noël

Noël brille de mille couleurs, Que Dieu a mises dans nos cœurs.

Pour la version « jeudi saint / Pâques » on peut changer le texte :

Le jour de Pâques a des couleurs, Que Dieu a mises dans nos cœurs.
Couleur rouge, couleur rouge,  nous dessinons ensemble
Couleur vert, couleur vert, nous dessinons ensemble

Variante 1

Au lieu de proposer, à la base, un coloriage, il peut être tout aussi intéressant – en fonction de l’âge des enfants – de proposer une page blanche à la première famille, qui commence un dessin, colorié et enrichi par les suivants.

Variante 2

Au lieu d’attribuer une couleur à chaque famille, pour aller plus vite et éviter des coupures dans la chaîne des envois, il est également possible de couper l’image en morceaux, d’envoyer un morceau à chaque famille/personne en demandant de le colorier. A réception des morceaux (le jour de la fête ou en amont) chacun.e découvre le résultat dont sa contribution est une petite pierre.

Variante 3

De la même manière que pour le coloriage, un groupe/une paroisse peut décider de faire une œuvre collective sur un autre support : du patchwork où chacun travaille un thème commun sur un carré d’un format prédéfini… Les variantes sont multiples.

Crédits : Marlies Voorwinden, EPUdF- Point KT




Cheminons avec les Béatitudes

Le temps de l’avent est à notre porte, et l’ordre de confinement lié à la lutte contre la pandémie de Covid-19 est lourd à vivre. Pour lutter contre le sentiment d’abattement bien normal, le pasteur Jean Schwach-Fernandez (UEPAL) propose de nous mettre -dès maintenant-  en route sur le chemin de l’avent. Peu importe si la traditionnelle couronne avec ses 4 bougies se transforme en une collection de 7 bougies. Il propose à ses paroissiens et aux utilisateurs de Point KT d’entrer dans la démarche.

Intention

Je voudrais vous proposer de vivre ce temps de confinement de manière la plus positive qui soit, en vous proposant une démarche, dans le style d’une petite retraite personnelle ou familiale, chez vous, tout en restant unis aux autres qui vivront la même démarche chez eux.

Projet 

Nous sommes à 7 semaines de Noël. Et si nous vivions cette année une période de l’Avent un peu plus longue, un peu plus intense, un peu plus profonde que les autres années. La situation nationale nous y invite. Pas de course effrénée dans les magasins pour préparer Noël, pas de dépaysement dans les nombreux marchés de Noël de nos villes et villages. D’ailleurs, personne n’a la moindre idée aujourd’hui de ce que sera Noël cette année ! Et si nous profitions de ce temps qui nous est donné pour faire un retour sur sa vie, découvrir un peu plus nos ressources intérieures, passer du temps dans la solitude certes imposée, non comme une contrainte, mais comme une opportunité pour grandir, devenir davantage soi-même et se mettre plus debout dans notre humanité… et dans sa foi en Dieu. Le thème de ce cheminement sera les Béatitudes. 

Concrètement

Je voudrais rédiger chaque semaine une feuille de méditation, avec texte, prières, réflexions, comme un petit moyen de ressourcement hebdomadaire. A travers ce feuillet nous vivrons plus concrètement la communion entre nous.  Je vous invite à préparer 7 bougies, qui seront allumées semaine après semaine à partir du 8 novembre jusqu’à Noël. Pour Noël, prévoyez si possible différente des autres, par sa taille.

Si cette démarche vous intéresse, deux moyens de vous associer : contacter l’auteur (vous pouvez le remercier) :  jean.schwach@uepal.fr ou revenir à cet article chaque semaine pour lire ci-dessous.

Méditations

 

Crédits : Jean Schwach-Fernandez – Point KT- photo Pixabay

 

 




Le choix

Cette animation/prédication sur le thème du choix, vise à nous faire réfléchir à ce qui motive nos choix.

Conditions de réalisation de l’animation sur le choix

Aménagement du lieu

Placer soit une table assez longue, soit 7 chaises côte à côte qui serviront de support aux objets devant les personnes qui suivent l’animation.

Objets à présenter

  1. Plaque de chocolat :
  • Une vraie plaque de chocolat
  • et une fausse (représentation en plâtre ou autre) : copie de l’autre mais en toc !
  1. Dans deux petits flacons ou bocaux transparents :
  • l’un : verser du sucre vanillé : bonne odeur qui met en appétit
  • l’autre : récolter de la cendre de cigarette : odeur repoussante
  1. Deux représentations de tableaux de style très différents. Documents joints en annexe du doc principal
  • Reproduction d’un Monet : pour un goût artistique traditionnel
  • Reproduction d’un Picasso : avec des formes distordues pour un goût artistique bien autre
  1. Dans deux petits flacons ou bocaux transparents :
  • Des noisettes (ou noix) décortiquées et prêtes à être mangées : sans sucre
  • Un bonbon ou un chocolat emballé : bien sucré et dangereux pour un diabétique
  1. Deux photographies de villes très différentes. Documents joints en annexe du doc principal
  • Un village de montagne : image attrayante
  • Un bidonville : ne donne pas envie d’y habiter mais peut-être d’y travailler…
  1. Objets symboliques
  • Un chocolat (style barre Mars, Twix ou autre) : quelque chose de consommable immédiatement
  • Une perle (ou une bille) : représente une certaine valeur mais sorte de promesse pour le futur
  1. Deux symboles clairement identifiables. Documents joints en annexe du doc principal
  • Une tête de mort : indiquant un danger immédiat
  • Un panneau de circulation, neutre, mais clairement identifiable : flèche à gauche
  1. Un seul objet : dans une main fermée (pas besoin de chaise sauf pour se rappeler éventuellement)

Une pièce de monnaie (à dissimuler dans un poing fermé)

Prévoir aussi 8 papiers, un gros feutre et du papier collant.

Déroulement

Courte introduction sur ce qui motive nos choix.

Présenter le duo d’objets les uns après les autres. Les faire circuler si nécessaire pour bien voir. Les re-déposer sur la chaise de façon très visible.

Questionner l’assemblée :

  • Que choisissez-vous ? (aucune mauvaise réponse même contradictoire)
  • Pourquoi ce choix ? Sur la base de quoi ?
  • Essayer de caractériser ce type de choix par un adjectif et le noter sur une feuille à scotcher sur le dossier de la chaise pour en garder une trace. Essayer d’éviter les doublons en orientant les gens si nécessaires. Voir les titres donnés à chacune des 8 situations.
  • Conclure par une reprise succincte des éléments évoqués + contextualisation (voir texte en italique de chaque situation dans le doc principal)

——————————-

Explication du point 6 :

Lors d’une séance de catéchisme sur le choix d’Esaü au retour de la chasse

. entre son droit d’aînesse (bénédiction dont il ignore le contenu mais qui est une promesse pour l’avenir -> symbolisé par une perle à échanger en fin de rencontre)

. et un plat de lentille de Jacob (consommation immédiate, satisfaction d’un besoin présent et impérieux ou simplement une envie -> représenté par un chocolat)

J’ai mis les enfants par 2. Dans chaque « couple » l’un reçoit un chocolat, l’autre une perle (ou bille). L’un reçoit un cadeau immédiat, l’autre un trésor qui est promesse pour l’avenir. Leur demander de discuter entre eux pour savoir s’ils échangent leurs trésors et si oui, pourquoi. Puis refaire l’exercice en permutant les objets entre les 2 enfants. Après chaque exercice, demander aux enfants leur motivation à changer ou non. Comparer après chacune des 2 postures.

Finalement, échanger la perle contre un chocolat identique !

———————————-

Explication du point 8 :

Quand j’étais petite, mon cousin avait l’habitude, en fin de rencontre, de me tendre ses deux poings fermés. Il y avait toujours un billet, une pièce ou un petit cadeau dans l’une de ses mains. Il me demandait de choisir une de ses mains. Mais pour que je sache laquelle choisir, après un petit moment, il soulevait brièvement mais nettement, le poing qui contenait la surprise ! Choix orienté ?

———————————-

Après avoir fait vivre les 8 situations, lire le texte biblique. Deux versions sont proposées dans le document principal. Demander aux participants de repérer auxquels des types de choix qu’on vient de définir, le peuple d’Israël et donc nous aussi, on est soumis dans ce texte.

Lire une première fois le texte d’un trait. Puis relire le texte en s’arrêtant aux endroits suggérés par le découpage du texte du document principal. Poser la question sur le type de choix présent.

Des propositions de types de choix sont notées en rouge dans le document principal.

En conclure que Dieu joue un peu avec nous comme au point 8. Par amour, Il nous laisse le choix. Mais Il sait ce qui est le meilleur… Il nous suggère fortement de choisir les bénédictions et la vie.

Message proposé par Hélène Denebourg, diacre dans la paroisse de Villeneuve – Haut-Lac, en Suisse :

Animation

Conditions de réalisation Animation sur choix Dt 30

Image par Rama Krishna Karumanchi de Pixabay

Crédit : Nicole Rochat




Permis de réseaux !

Susciter les échanges : les réseaux sociaux comme outils de communication dans l’église locale !

Durant la période de pandémie, un enjeu de la communauté locale de Boussu-Bois (EPUB Hainaut Occidental) était de garder le contact avec les différentes générations qui composent la communauté, autour de deux axes ayant du sens dans ce cas précis.

Les deux axes choisis sont l’axe biblique et l’axe culturel.  En utilisant les plateformes d’échanges bien connues (audio, vidéo, photo, texto), avec les précautions d’usage dans un groupe contrôlé sous la responsabilité d’un modérateur, les participants sont invités à poster des morceaux de musique, des improvisations instrumentales, des présentations personnalisées. De courts exposés thématiques bibliques sont mis en ligne en alternance avec ces propositions créatives. Ensuite, après que les deux axes aient été introduits de manière naturelle et équilibrée dans le groupe, en aidant celui-ci à se construire autour des propositions de chacun, chaque jeune (du caté) est invité à nominer un adulte du groupe sur le réseau social afin que cet adulte poste un passage biblique de son choix : tous les membres du groupe peuvent commenter ce post et découvrir les commentaires des autres participants.
Ainsi, dans une alternance entre mise en ligne d’éléments personnalisés, de matériel biblique et de prises de paroles, la communauté garde et construit des liens, peut-être même plus forts et plus solidaires qu’à l’ordinaire.
Nous partageons cette idée, si elle peut vous être utile, même en dehors des temps d’épidémie. Choisissez vos propres axes de communication (2), en fonction des participants; l’axe de l’église peut être biblique mais aussi musical (avec des chants de louange par exemple) ou de prières,… à vos idées !

Crédits : Lucien-Philippe Barhebwa, EPUB pour Point KT




Les béatitudes : Méditations à usage catéchétique

Parcours en 8 étapes

Tu as le souhait de faire découvrir à tes catéchumènes « les Béatitudes », comme un texte facile d’accès et porteur de sens, dans notre contexte actuel de crise, avec cette pandémie ?

Tu as envie de leur permettre d’expérimenter un approfondissement spirituel autour de la prière, en lien avec la pratique de la fraternité des Veilleurs ?

  1. Voici un parcours sur 8 jours ou 8 étapes à ta convenance, qui se base sur une béatitude par jour.

Chaque étape contient :

  • Une courte explication de la béatitude, incluant une actualisation dans notre contexte actuel.
  • La possibilité de vivre, pour chaque jeune, un temps de prière personnel chez soi à la pause de midi, en communion avec les membres de la fraternité des Veilleurs. Puisque chaque midi, les membres de la fraternité prient de là où ils sont, en récitant les Béatitudes et en priant pour un sujet d’intercession. Des centaines de veilleurs de part le monde le font à la même heure.

2. En créant un groupe whats’ app avec tes catéchumènes par exemple, tu peux envoyer chaque jour l’explication de la béatitude avec la proposition du temps de prière. Ou par mail ou autre…

Si la fraternité des Veilleurs t’intéresse, ou pour transmettre le lien à tes jeunes :
https://sites.google.com/site/fratspirituelledesveilleurs/la-fraternite-des-abeilleres

3. En introduction à ces 8 étapes :

  • Transmettre l’explication de cette démarche, à ta façon, à partir des éléments que je viens de te donner.
  • Transmettre aussi le texte des Béatitudes dans l’évangile selon Matthieu 5, 1-11 :

1 A la vue des foules, Jésus monta dans la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui. 2 Et, prenant la parole, il les enseignait :

3 « Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux.
4 Heureux les doux : ils auront la terre en partage.
5 Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés.
6 Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés.
7 Heureux les miséricordieux : il leur sera fait miséricorde.
8 Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu.
9 Heureux ceux qui font œuvre de paix : ils seront appelés fils de Dieu.
10 Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux.

4. Transmettre enfin les consignes pour la prière du temps de midi :

« Mets-toi dans un lieu calme et en silence. Respire profondément trois fois, puis récite/ lis les « Béatitudes ». Puis pense/prie pour les malades, et le personnel soignant pour leur transmettre plein de positif. Prêt.e pour ce défi ? »

5. Tu peux aussi adjoindre une photo sympa pour chaque béatitude.

A titre d’exemple, tu as une proposition pour chaque étape.

Parcours sur les béatitudes avec photo