L’amour c’est…

Il a été demandé à de jeunes lycéens de finir la phrase, « Pour moi, l’amour c’est …. »

L’amour pour moi c’est plein de sentiments positifs, C’est la joie, C’est le plaisir;  C’est la confiance

L’amour c’est un nom donné à la joie et le sentiment de bien-être produit par notre cerveau grâce à quelqu’un ou quelque-chose.

L’amour pour moi c’est le partage

C’est communiquer pour toujours améliorer son environnement, C’est le dialogue

L’amour c’est l’intensité, la qualité et la beauté d’une relation

C’est ressentir du respect pour l’autre

L’amour c’est l’attirance sous toutes ses formes envers une personne

C’est la passion

C’est la peur

L’amour c’est un engagement sincère

C’est prendre soin de l’autre régulièrement

C’est s’attacher à quelqu’un

C’est le plaisir de retrouver l’autre

C’est ce que l’on reçoit d’un être que l’on aime, que l’on chérit de façon psychologique.

L’amour c’est accepter entièrement une personne, l’aimer pour ce qu’elle est et aussi pour ce qu’elle n’est pas.

C’est dans certains cas comprendre l’autre en un mot.

Parfois c’est comprendre qu’il faut lui laisser de l’espace.

C’est aussi accepter de ne pas tout comprendre.

C’est permettre à celui ou celle que j’aime de s’épanouir en se sentant libre.

C’est continuer à aimer une personne même quand elle change.

L’amour c’est ce qui nous donne la vie et qui nous permet de grandir

S’aimer en famille ? Devoir, sincérité, c’est compliqué !

L’amour partagé, épanouit, apaise, motive, ouvre, nous fait grandir.

L’amour c’est fort et fragile à la fois

Aime et fais ce que tu veux !

Jeunes de la Casa (Aumônerie des lycéens) – mai 2019




Grand Jeu Genèse 3 … où ce qui est à manger et ce qui n’est pas à manger

 

Grand jeu : De Genèse 3 au psaume 1

Les champignons particuliers et les champignons interdits

Une animation expérimentée lors du camp consistorial des Montagnes des Cévennes 2016.  Ecrit par :  Marlyse Baccuet (catéchète) et Marlies Voorwinden (pasteure)

 

Un jeu pour des enfants de 4 à 12 ans, à 3 groupes égaux (âges mélangés). 

– Matériel : 

2 blouses de pharmacien

Ruban rouge/blanc

3 carnets de recherche avec 15 espèces à trouver par équipe

45 petits papiers de couleur avec les images d’un champignon (45 champignons différents, 15 par équipe) avec derrière les bonnes réponses.

45 petits papiers de couleur avec les images d’un champignon (45 champignons différents, 15 par équipe) avec derrière d’autres lettres que les réponses (pour être déposé hors zone délimitée)

Gommettes en 4 couleurs

Puzzle de la chute en 12 morceaux (4 par équipe), imprimé double face et découpé

4 devinettes différentes (imprimée chacune une fois pour chaque équipe)

Une colle par équipe

Mise en situation: 

Les deux animatrices sont des pharmaciennes. Elles rentrent en blouse blanche dans la salle, papiers (carnets) et stylo dans la main.

« Nous sommes des pharmaciens en Cévennes. Notre travail est de faire des recherches sur des champignons. C’est la saison ! Il y a tant de personnes qui les cueillent, certaines espèces sont en danger. Pour le moment nous voulons faire l’inventaire de toutes les sortes qu’on a. Pourriez-vous nous aider ? »

 

 

Règles du jeu 1

Nous allons faire l’inventaire des espèces dans cette salle, jusqu’à l’endroit où nous avons mis nos affaire (c’est pour cela qu’il y a le ruban rouge/blanc). Ne dépassez pas ce ruban!). Puis, vous pouvez « cueillir » les champignons dans la salle lecture, mais pas dans le couloir.

Équipes

Vous allez faire cela en trois équipes. Pour commencer, voici les équipes ou équipes spontanées.

Comment on reconnaît généralement une pharmacie quand on est en route ? CROIX VERT

Pour vos équipes vous allez maintenant réfléchir à la couleur de la croix de votre pharmacie. Chaque équipe doit avoir une couleur différente.

On vous mettre une croix de la couleur choisie sur la main.

Règles du jeu 2

Chaque équipe va recevoir un carnet de recherche. Carnet recherche grand jeu champignons CHUTE1

Là dedans vous trouvez la liste des champignons que vous allez chercher. Vous laisser tous les autres champignons.  Les champignons sont des petits bouts de papier orange que nous avons cachés.  Champignons a cacher

Si vous avez trouvé un champignon dont l’image est dans votre carnet, vous le prenez et vous le coller à côté de l’image dans votre carnet. Mais avant de le faire, noter à côté les lettres qui sont derrière ! Parfois il y a une étoile et un chiffre. Dans ce cas, vous venez nous voir. Il y a une tâche à faire. Quand vous l’aurez fait, vous aurez une gommette dans votre carnet et on vous donne un bout de papier à collectionner et à garder jusqu’à la fin du jeu.

Bon courage !

Jeu

Les enfants cherchent, les animateurs donnent les tâches à fur et à mesure selon le schéma suivant.

Numéros

Tâche

Gommette

*21 ; *22 ; *23

Cherche ton chemin dans le champignon

Rouge

*56 ; *57 ; *58

Devinette AT/NT

Jaune

*71 ; *72 ; *73

Psaume 1,3 

Bleu

*85 ; *86 ; *87

Rébus béatitude

« Heureux les cœurs purs, ils verront Dieu »

Vert

Devinettes grand jeu Gn 3

Restitution

Avez-vous trouvé tous les champignons ? Cela aidera beaucoup notre inventaire des champignons. Bientôt nous pourrions sortir le « Dictionnaire revu et amélioré des champignons de Chausse » !

Quel résultat avez-vous trouvé pour ce qui était au dos des champignons ?

CHEMIN DU BONHEUR

JÉSUS-CHRIST EST LE SEIGNEUR

JE LE LAISSE ENTRER DANS MON CŒUR

(Si 4e groupe : JE TRANSMETS SA CHALEUR)

S’il y a des erreurs dans la solution, c’est peut-être parce que vous avez pris un champignon en dehors des limites indiquées !

Qu’est-ce qui arrive quand on mange des champignons que ne sont pas bons ? On devient malade. C’est pour cela qu’on peut aller voir une pharmacie quand on a trouvé des champignons dans la nature. Le pharmacien peut nous dire si les champignons sont bons à manger ou pas.

Lien avec texte biblique (Gn 3)

Dans la Bible il y a un récit qui parle aussi d’un bon conseil à ne pas manger un fruit d’un arbre. Ce n’était pas un pharmacien qui avait dit qu’il ne fallait pas manger le fruit, c’était Dieu. Il avait interdit à deux personnes, Adam et Ève, de manger des fruits d’un seul arbre. Il a dit, si vous le faites, vous mourrez. Alors, ne le faites pas, je veux que vous viviez !

Pensez-vous que Adam et Ève vont écouter ce bon conseil ? Non…et avec d’énormes conséquences. Ils ne sont plus vraiment heureux, comme avant.

Vous avez pendant votre recherche accumulez des morceaux d’un puzzle. Si vous mettez tous les morceaux ensemble, il y a une image qui va sortir. <la chute>. Faisons ensemble la devinette (8 différences).

Est-ce que le récit se termine là ? Non

Dieu est si plein d’amour qu’il fait une promesse. Il leur dit qu’il y a toujours un chemin de bonheur. C’est de ce chemin que nous allons parler pendant deux jours.

Ce que vous avez trouvé comme réponse, c’est le chemin de bonheur que Dieu nous donne : reconnaître Jésus-Christ comme Seigneur, le laisser entrer dans mon cœur.




Technique de narration avec des images frottées

La technique des images frottées  consiste à faire apparaître les éléments d’un récit biblique petit à petit pour susciter la curiosité du public. Une fois que la base est construite, une feuille de papier et des craies grasses seront les seuls outils nécessaires. Ravissement des petits et des grands garanti ! Remerciements à Anja Bein anjabein@gmx.de pour cette belle création personnelle !

La préparation du matériel de base prendra du temps, mais par la suite, cette base servira pendant de longues années.

Matériel nécessaire pour ce bricolage (et pour l’animation)

- 4 cartons format A4
- 1 feuille papier bristol format A4
- 4 carrés de 5 x 5 cm 
- ciseaux
- colle
- (4 feuilles blanches par enfant)
- (craies grasses)

 

Mode d’emploi

1ère étape : préparer les cartons épais au format A4

2ème  étape : fabriquer les coins (ils permettront de maintenir les feuilles et délimiteront l’espace disponible). Prendre les  4 carrés de 5 x 5 cm, les plier en deux. Rabattre le coin de droite vers le milieu de façon à obtenir un petit triangle. Rabattre le coin de gauche de la même manière. Le résultat obtenu est un grand triangle qui permettra, une fois fixé sur le carton  avec du scotch, de maintenir la feuille blanche sur le carton en la glissant simplement dans les coins

3eme étape : télécharger le modèle de la  planche des pas ici fils perdu et retrouvé  puis Imprimer la planche sur du papier épais. Découper et coller les traces de pas en suivant les modèles du récit ci-dessous.

 Avant de commencer le récit, poser une feuille blanche sur chaque carton, et la faire tenir grâce aux coins. Préparer les craies grasses.

Lorsque le récit de Luc 10 sera énoncé,  on pourra par exemple dire : « Un homme (frotter les pas du milieu en utilisant la craie grasse bleue) avait deux fils ( frotter les pas de gauche  puis de droite et utiliser les couleurs rouges et vertes).

« Le plus jeune (vert)  dit à son père  (bleu) : Donne-moi ma part d’héritage, afin que je puisse voir le vaste monde. Et le père lui donne sa part d’héritage. »

« Le plus jeune s’en va donc (vert). Il a beaucoup d’argent, se fait beaucoup d’amis (faire apparaître une paire de pas, en mauve), organise beaucoup de fêtes (faire apparaître une autre paire de pas) …. il a même une amie (faire apparaître les talons aiguilles). Mais lorsqu’il n’y a plus d’argent, les fêtes disparaissent (barrer une paire de pas), les amis disparaissent (barrer l’autre paire de pas)… et même l’amie disparaît (barre la troisième paire de pas). Le voilà tout seul. »

« Il trouve du travail et se rend compte que les ouvriers de son père sont mieux traités que lui. Il décide donc de rentrer à la maison, de demander pardon et de se faire embaucher comme ouvrier. Mais lorsqu’il arrive à la maison, (faire apparaître les pas en vert)  son papa l’accueille, le prend dans ses bras  (faire apparaître les pas en bleu) et lui redonne sa place de fils. Une grande fête est organisée pour célébrer son retour. Reste l’aîné (faire apparaître les pas en rouge). Il est en colère,  il tourne le dos à son frère et ne veut pas entrer faire la fête ».

 

Pour aller plus loin, un livre

Ewald Schulz, Mit den(m) Kleinen rechnen, ein Arbeitsheft für das Erzählen mit Reibebildern. Disponible chez Rheinischer Verband für Kindergottesdienst. Missionsstrasse 9 A, 42285 Wuppertal. Le livret en allemand  présente 7 récits détaillés avec les patrons (format A4), les couleurs proposées et des conseils techniques.

 

 

 

 

 

 

Crédits : Laurence Gangloff




Bouchons recyclés

Recycler des bouchons en plastique pour en faire un projet artistique : cela peut être beau ! tableau vu à Lille. Ici les bouchons ont été fixés au pistolet à colle.

 

 

 

 

détails :

Autre idée d’utilisation des bouchons … pour  fabriquer un rideau (vu à Haguenau)

 




L’arbre de la foi

L’ « Arbre de la Foi » est une proposition de bricolage. Mais à travers cet arbre, les enfants comprennent qu’ils font partie de la grande aventure des témoins de la foi. Proposition de  Carole Frohn (UEPAL).

Nous avons planté un « arbre » (en fait, c’est une simple branche) dans notre salle.

  • Chaque enfant découpe une feuille d’arbre pré-dessinée (dans du papier épais) et y inscrit son nom. Par la suite, chaque nouvel enfant inscrit son nom sur une feuille d’arbre. Nous affirmons ainsi que chacun a sa place dans l’Eglise.
  • Nous avons confectionné des fleurs en papier crépon (Couper 4 carrés de 10 cm. Superposer  4 épaisseurs de papier  et plier en forme d’accordéon. Puis lier l’accordéon par le milieu avec un fil de laine qui sert aussi à accrocher la fleur à la branche. Ouvrir délicatement les épaisseurs de papier crépon pour obtenir une fleur style Dahlias).  Nous renouvelons chaque année les fleurs à la rentrée.
  • Les enfants décorent l’arbre avec leur feuille et leur fleur lors des deux premières rencontres.
  • Au bas de l’arbre une étiquette joliment écrite : « Arbre de la foi ».
  • On explique le sens de tout cela à la première séance.
  • Par la suite, l’arbre de la foi sert de fil rouge (pour notre part,  il est utilisé pendant plusieurs années). Aucun ordre n’est imposé dans la découverte des personnages bibliques (que l’on prend au fil du programme de(s) année(s) mais nous prévoyons un placement (vers les racines ou la cime) des personnages.  Ainsi, du bas de notre arbre jusqu’en remontant vers la cime , un ordre « chronologique » se construit lorsque le parcours est fini. Sur notre arbre, nous trouvons Adam et Ève, Abraham et Sarah, Isaac, Jacob etc … Moïse, David, Elie … Marie et Joseph, Jésus et les disciples,  puis Paul etc … puis plus haut Calvin, Luther … encore  plus haut  …  Schweitzer, Martin Luther King, Marie Durand … puisque les enfants les plus âgés les ont étudiés. Et bien sûr, les feuilles portant le prénom des enfants sont présentes un peu partout.
  • Lorsque nous avions fini d’étudier un personnage, on accrochait son image dans l’arbre. Nous nous sommes servis d’images à colorier pour les personnages. (De temps en temps une telle activité est bienvenue pour les plus jeunes).
  • Cet arbre reste dans la salle et est devenu une référence au fil des ans pour les enfants. Il est très pratique puisque les plus petits n’ont pas la notion de l’échelle du temps mais comprennent bien deux choses : certains personnages sont près des racines de notre arbre, d’autre plus vers la cime (vers nous) et aussi que les branches en principe devraient pousser, et l’on pourrait accrocher encore des feuilles dans l’avenir… Cet arbre de la foi s’inscrit donc dans le temps. Et les enfants se souviennent bien des noms des personnages déjà vus. Et ils s’approprient les histoires… nous avons surpris des enfants raconter l’arbre et les personnages aux nouveaux venus de l’année…

Cela laisse libre évidemment du contenu des programmes mais donne une vision d’ensemble au bout d’un moment et une bonne compréhension. Nous l’appelons l’ « Arbre de la foi ». Il peut servir tant à l’école qu’à l’école du dimanche !

Crédit Carole Frohn




Cumulus en poterie

Les monitrices de l’école du dimanche de Haguenau ont eu une idée géniale : demander à une artiste-potier de reproduire un petit cumulus en poterie. Le résultat est très beau, grâce à l’artiste Peggy Wehrling, 64 rue de Haguenau, à 67620 Soufflenheim

Lien vers le site de la poterie artisanale 

Tous les articles et séquences du parcours « Cumulus »