image_pdfimage_print

Etranger dans la Bible

Voici un article de Frédéric Gangloff, présentant le grand champ sémantique de l’étranger dans la Bible. Dès les premières lois connues du Proche-Orient ancien, il a fallu légiférer au sujet des populations nomades traversant les voies de communications et s’établissant temporairement ou provisoirement en certains lieux. La condition de « l’étranger » et la définition de « l’émigré », […] ...lire la suite...

Culte intergénérationnel

Qu’est-ce que ça veut dire « INTERGÉNÉRATIONNEL » ? C’est un mot qui n’existe pas dans le dictionnaire, mais pour nous il exprime l’idée de « vivre des moments, des activités, toutes générations confondues » jeunes et vieux ensemble ! Cela signifie : Avoir envie d’aller à la rencontre (pour les découvrir ou mieux les connaître) de gens qui n’ont ni le même […] ...lire la suite...

Les jardins de Dieu dans la Bible ou d’un jardin à l’autre

En attendant que notre espérance se réalise pleinement, nous demeurons mandatés par Dieu pour « cultiver et garder » cette terre, pour protéger et prendre soin de ce que le Seigneur considère toujours comme une création bonne. Le jardin d’Éden : Genèse 2,8-9 Le jardin des délices _ La tentation d’Adam et Ève au paradis (exposition bibliothèque nationale de France) L’homme et la femme sont tenus de « cultiver et garder » les ressources naturelles du jardin d’Éden afin de se nourrir, tant sur le plan physique que spirituel, au propre comme au figuré. Ils peuvent cueillir les fruits de tous les arbres, à l’exception d’un seul : l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Cet arbre est planté au centre du jardin, ses fruits sont beaux à voir et pourtant ils peuvent être mortels. Tentés par un être plus rusé que les autres, l’homme et la femme ne résistent pas à leur belle apparence : ils en mangent et ils perdent alors la liberté de vivre et de travailler avec plaisir, en communion avec Dieu. Ils ont rompu le pacte qui les liait au Créateur. Ils ont eu la prétention de discerner par eux-mêmes ce qui est bien ou mal, ils subissent les conséquences de leur revendication à l’autonomie. Le couple est bientôt chassé du jardin, mais il n’en sort pas totalement nu. L’homme et sa compagne sont revêtus par Dieu lui-même d’un vêtement résistant. Les ronces et les épines envahissent cependant le jardin de la terre, ...lire la suite...

Dieu que c’est bon !

Si l’été exalte les odeurs, celui des herbes aromatiques ou d’un pain sortant tout juste du four et servi avec un filet d’huile d’olive, mais aussi la fumée annonciatrice des grillades pleines de joie, ou encore le l’arôme des tomates juteuses, des melons dont la chair craque et qu’on approche pourtant cérémoniellement de nos narines pour savoir s’ils sont mûrs, tous ces fruits qu’il vaut mieux apprécier en cette saison, l’automne ne réserve pas moins de surprises gustatives et olfactives ! On ne se lasse d’ailleurs d’aucune saison, chacune apportant sa richesse : « Dieu que c’est bon » murmurent alors certains ! Cette expression vient couronner le festin quel qu’il soit, simple ou fastueux, comme un soupir, comme un écho à cette « bonté » de la création intimement liée au bonheur, celui du plaisir des sens.  Et si nos rencontres avec les enfants étaient aussi de cet ordre là, pour qu’elles puissent garder ce goût de la « madeleine » ? «Dieu que c’est bon », ce gâteau décoré avec soin au cours d’une rencontre de club biblique, ce petit pain qui va participer à la sainte cène et qui a été pétri avec soin au catéchisme, cette fête des récoltes où l’on peut voir et goûter les fruits de la création, et dire combien ce que Dieu nous donne est précieux et bon.Voila un avant goût du Royaume de Dieu à partager avec tous, des plus petits aux plus grands.Nos prochaines mises en ligne espèrent vous mettre ...lire la suite...

Perdu et retrouvé dans la Bible

Carmen Hochmann, Perdu et retrouvé dans la Bible, OPEC / Olivétan, 2017, cartonné. Voici un livre édité conjointement par l’OPEC et les Éditions Olivétan qui mérite notre attention, car il s’adresse à un public très jeune, dès deux ans. Fait rare également : ce livre paraît simultanément en français et en allemand (Gabriel Verlag). Entrez […] ...lire la suite...