Un photo-langage pour parler du baptême

Qu’est-ce que le photo langage ?
Le photo langage est une technique pédagogique d’animation qui facilite la prise de parole au sein d’un groupe, en s’appuyant sur des images et/ou des photographies.

Le baptême
Parler du baptême à des enfants ou à des adolescents (et même parfois à des adultes !) peut se révéler complexe. Les images peuvent être un excellent support pour faire découvrir ce sacrement et le projet qu’il contient. Les images peuvent être lues de différentes manières. La façon symbolique peut aider à parler de la réalité spirituelle qu’est le baptême.
Les photos « parlent » parfois d’elle-même, évoquent une idée, provoquent une émotion. A partir de ces ressentis il est plus aisé pour des jeunes de prendre la parole devant un groupe. Pour l’animateur, les photos peuvent être un bon support pour expliquer le sens du baptême.
Ces photos permettent de parler avec le groupe d’amour, d’engagement, de choix, de foi, d’eau et de ses diverses symboliques, de joie, d’entrée dans une communauté, d’abondance, de transmission…

Vous trouverez deux dossiers photos :
13 images qui amènent à réfléchir au baptême et à sa portée symbolique PhotoLangage_Bapteme
3 photos prisent lors de baptême de diverses églises protestantes réformées ou luthériennes pour en montrer la pratique. photos_bapteme

—> A imprimer ou à projeter, voici 16 images qui pourront vous permettre d’introduire le baptême avec un groupe d’enfant ou d’adolescents.
Vous trouverez une série d’idée d’animation autour des photos ici : http://www.pointkt.org/animations/l-image-outil-pedagogique/.

Voici quelques idées de discussions qui peuvent naître autour des images…

Le verre d’eau. Le verre d’eau est-il à moitié plein ou à moitié vide ? Il se remplit, l’eau semble vivante et venir d’en haut, elle semble versée avec force. Il y a même des éclaboussures comme si l’eau débordait le cadre strict du verre. Cette image peut évoquer la soif, l’eau vive, l’eau de la source de vie, l’eau du baptême.
Le bébé aux pieds sablés. Les premiers pas d’un enfant, sur le sable. Le sol est-il stable ? Se mettre sur pied, marcher, avancer, grandir. Cette image peut évoquer l’un des premiers pas dans la vie d’un petit enfant : son baptême entouré de ses proches, demandé par ses parents.
Jeux d’enfants. 3 enfants s’amusent dans l’eau, se mouillent, rient. On peut y lire le plaisir d’être dans l’eau, de se baigner, de se laver. Et si le baptême était amusant et portait la joie ?!
La porte ouverte. La porte est un peu abîmée, le bâtiment semble ancien, mais la porte ouverte peut donner envie d’entrer. On peut ressentir de la curiosité, l’envie de s’approcher. Ou alors est-ce une porte étroite, difficile d’accès ? Qui a-t-il derrière ? Cette photo peut évoquer l’invitation à entrer dans la communauté chrétienne par le baptême, l’engagement, le choix.
Le plongeon. La jeune femme se jette à l’eau ! Cette image peut évoquer le plongeon que représente le baptême, la prise de risque, le fait d’oser y aller, oser demander le baptême, faire un choix décisif, la liberté.
La croisée des chemins. La jeune femme se trouve à une intersection. Quel choix faire ? Quelle direction prendre ? Cette photo peut évoquer le choix de s’inscrire dans la foi chrétienne par le baptême, de choisir une voie plutôt qu’une autre, le renouveau, le changement, l’engagement.
Mains ouvertes. Ces mains âgées donnent-elles ? Ou reçoivent-elles ? Cette photo peut évoquer le baptême à recevoir comme un don, mais elle peut aussi parler de la transmission.
Graine germée. Dans les mains d’un enfant, une plante semble naître, prendre vie, sortir de terre. Protection d’une petite pousse ? Plantation ? Symbole d’espoir ? Cette image peut évoquer la notion d’espérance, de germination, de transmission, d’une promesse pour grandir.
Nouveau né. Attendrissant peau contre peau d’une nourrisson et sa mère. Cette photo peut évoquer la naissance, la nouvelle naissance, l’amour parental, l’amour de Dieu, le choix des parents pour leur enfant.
Prise de parole. Le micro semble attendre le discours, la prise de parole, le témoignage. Cette photo peut évoquer la profession de foi, le choix, la décision publique du baptême, l’appel à devenir témoin de l’amour de Dieu.
Transmission. Intimité d’une lecture partagé entre un adulte et un enfant. Cette photo peut évoquer la transmission et le témoignage de l’adulte à l’enfant dans la domaine de la foi.
Réception. La main se creuse pour recevoir l’eau de la fontaine, l’eau à boire, l’eau pour se laver, l’eau pour se rafraichir comme un randonneur après une longue marche. Cette photo peut évoquer l’eau du baptême, la soif, l’eau vive, l’eau abondante.
Abondance. Cette cascade ce sont des milliards de litres d’eau ! Impressionnant par sa force, sa vivacité, son abondance. Cette photo peut évoquer l’abondance d’amour de Dieu, la difficulté de cerner une réalité en grande quantité, la puissance, la liberté.

Dans le second dossier :

Baptême bébé : porté par des bras adultes, l’enfant reçoit le baptême. Il ne comprends pas encore ce qui lui arrive : il est trop petit. Cependant cela témoigne d’un amour reçu même en dehors de nos capacités de compréhension.
Baptême enfants : Sur l’image, on devine que les enfants baptisés sont capables de comprendre ce qu’ils se passe. Cependant ils sont accompagnés de parrains, marraines, de famille pour les accompagner, les épauler, les guider.
Baptême de jeune adulte : seul, l’adolescent / le jeune adulte a fait le choix de demander le baptême. C’est un choix conscient, réfléchi, il est responsable de son cheminement et de son choix qui l’a amené à demander le baptême.




Séjour « 61 campeurs et moi »

 « 61 Campeurs et moi » est le titre donné à un séjour de camp de ski de six jours.  Les animations détaillées de chaque jour sont à télécharger ci-dessous. Merci à la pasteure Agathe Douay pour ce partage !

Objectifs du camp

  • permettre aux participants d’échanger à partir d’eux-mêmes et de leurs expériences
  • participer à leur construction personnelle au travers des temps de réflexion sur la thématique « appelé à grandir »
  • réfléchir à ce qui me construit, ce dont j’ai besoin, mes rêves, ce qui me porte / m’inspire
  •  favoriser la circulation de la parole et l’échange qui enrichit
  • découvrir que l’on peut apprendre les uns des autres (surtout si âges différents)
  •  ouvrir les horizons
  • favoriser un climat de confiance au sein des/du groupe

Cette année, au camp de ski, les temps de partage portent sur une réflexion personnelle et existentielle. Voici les 3 grandes questions que nous vous proposons d’aborder dans les groupes :

  • > Qui suis-je ?

  • > Qui m’inspire ? Quels sont mes modèles et Pourquoi ?

  • > Quelle personne ai-je envie de devenir ?

Projet transversal : créer un visuel participatif qui retrace notre évolution de la semaine (fresque sur laquelle on colle photos, mots….) : un chemin arc-en-ciel, un arbre (racine et les branches qui nous tournent vers plus haut/loin),

REGLES DE BASE pour les groupes :

  • sur ce sujet: il n’y a pas de réponse juste ou fausse, il s’agit de partager son expérience, les animateurs doivent veiller à ce qu’il n’y a pas de jugements, moqueries, rires sur les paroles des uns et des autres
  • veiller à ce que chacun parle en -JE- et pas en -« on »/ »nous »- ( encourager la parole personnelle)
  • Être à l’écoute des doutes, de ceux qui ont une réponse comme de ceux qui ne savent pas quoi dire… #bienveillance et #respect
  • susciter un climat de confiance dans le groupe
  • objectif des groupes : apprendre à s ‘écouter, à partager, à s’enrichir du point de vue des autres > ça peut être dit le premier jour
  • HUMILITE 😉
  • Si des difficultés sont rencontrées dans l’animation, les nommer dans le groupe : dire vos peurs aux jeunes, dire votre difficulté à animer ce groupe si personne ne parle…. Peut-être qu’elles sont partagées 😉

crédits : Agathe Douay

 




Grand Jeu Genèse 3 … où ce qui est à manger et ce qui n’est pas à manger

 

Grand jeu : De Genèse 3 au psaume 1

Les champignons particuliers et les champignons interdits

Une animation expérimentée lors du camp consistorial des Montagnes des Cévennes 2016.  Ecrit par :  Marlyse Baccuet (catéchète) et Marlies Voorwinden (pasteure)

 

Un jeu pour des enfants de 4 à 12 ans, à 3 groupes égaux (âges mélangés). 

– Matériel : 

2 blouses de pharmacien

Ruban rouge/blanc

3 carnets de recherche avec 15 espèces à trouver par équipe

45 petits papiers de couleur avec les images d’un champignon (45 champignons différents, 15 par équipe) avec derrière les bonnes réponses.

45 petits papiers de couleur avec les images d’un champignon (45 champignons différents, 15 par équipe) avec derrière d’autres lettres que les réponses (pour être déposé hors zone délimitée)

Gommettes en 4 couleurs

Puzzle de la chute en 12 morceaux (4 par équipe), imprimé double face et découpé

4 devinettes différentes (imprimée chacune une fois pour chaque équipe)

Une colle par équipe

Mise en situation: 

Les deux animatrices sont des pharmaciennes. Elles rentrent en blouse blanche dans la salle, papiers (carnets) et stylo dans la main.

« Nous sommes des pharmaciens en Cévennes. Notre travail est de faire des recherches sur des champignons. C’est la saison ! Il y a tant de personnes qui les cueillent, certaines espèces sont en danger. Pour le moment nous voulons faire l’inventaire de toutes les sortes qu’on a. Pourriez-vous nous aider ? »

 

 

Règles du jeu 1

Nous allons faire l’inventaire des espèces dans cette salle, jusqu’à l’endroit où nous avons mis nos affaire (c’est pour cela qu’il y a le ruban rouge/blanc). Ne dépassez pas ce ruban!). Puis, vous pouvez « cueillir » les champignons dans la salle lecture, mais pas dans le couloir.

Équipes

Vous allez faire cela en trois équipes. Pour commencer, voici les équipes ou équipes spontanées.

Comment on reconnaît généralement une pharmacie quand on est en route ? CROIX VERT

Pour vos équipes vous allez maintenant réfléchir à la couleur de la croix de votre pharmacie. Chaque équipe doit avoir une couleur différente.

On vous mettre une croix de la couleur choisie sur la main.

Règles du jeu 2

Chaque équipe va recevoir un carnet de recherche. Carnet recherche grand jeu champignons CHUTE1

Là dedans vous trouvez la liste des champignons que vous allez chercher. Vous laisser tous les autres champignons.  Les champignons sont des petits bouts de papier orange que nous avons cachés.  Champignons a cacher

Si vous avez trouvé un champignon dont l’image est dans votre carnet, vous le prenez et vous le coller à côté de l’image dans votre carnet. Mais avant de le faire, noter à côté les lettres qui sont derrière ! Parfois il y a une étoile et un chiffre. Dans ce cas, vous venez nous voir. Il y a une tâche à faire. Quand vous l’aurez fait, vous aurez une gommette dans votre carnet et on vous donne un bout de papier à collectionner et à garder jusqu’à la fin du jeu.

Bon courage !

Jeu

Les enfants cherchent, les animateurs donnent les tâches à fur et à mesure selon le schéma suivant.

Numéros

Tâche

Gommette

*21 ; *22 ; *23

Cherche ton chemin dans le champignon

Rouge

*56 ; *57 ; *58

Devinette AT/NT

Jaune

*71 ; *72 ; *73

Psaume 1,3 

Bleu

*85 ; *86 ; *87

Rébus béatitude

« Heureux les cœurs purs, ils verront Dieu »

Vert

Devinettes grand jeu Gn 3

Restitution

Avez-vous trouvé tous les champignons ? Cela aidera beaucoup notre inventaire des champignons. Bientôt nous pourrions sortir le « Dictionnaire revu et amélioré des champignons de Chausse » !

Quel résultat avez-vous trouvé pour ce qui était au dos des champignons ?

CHEMIN DU BONHEUR

JÉSUS-CHRIST EST LE SEIGNEUR

JE LE LAISSE ENTRER DANS MON CŒUR

(Si 4e groupe : JE TRANSMETS SA CHALEUR)

S’il y a des erreurs dans la solution, c’est peut-être parce que vous avez pris un champignon en dehors des limites indiquées !

Qu’est-ce qui arrive quand on mange des champignons que ne sont pas bons ? On devient malade. C’est pour cela qu’on peut aller voir une pharmacie quand on a trouvé des champignons dans la nature. Le pharmacien peut nous dire si les champignons sont bons à manger ou pas.

Lien avec texte biblique (Gn 3)

Dans la Bible il y a un récit qui parle aussi d’un bon conseil à ne pas manger un fruit d’un arbre. Ce n’était pas un pharmacien qui avait dit qu’il ne fallait pas manger le fruit, c’était Dieu. Il avait interdit à deux personnes, Adam et Ève, de manger des fruits d’un seul arbre. Il a dit, si vous le faites, vous mourrez. Alors, ne le faites pas, je veux que vous viviez !

Pensez-vous que Adam et Ève vont écouter ce bon conseil ? Non…et avec d’énormes conséquences. Ils ne sont plus vraiment heureux, comme avant.

Vous avez pendant votre recherche accumulez des morceaux d’un puzzle. Si vous mettez tous les morceaux ensemble, il y a une image qui va sortir. <la chute>. Faisons ensemble la devinette (8 différences).

Est-ce que le récit se termine là ? Non

Dieu est si plein d’amour qu’il fait une promesse. Il leur dit qu’il y a toujours un chemin de bonheur. C’est de ce chemin que nous allons parler pendant deux jours.

Ce que vous avez trouvé comme réponse, c’est le chemin de bonheur que Dieu nous donne : reconnaître Jésus-Christ comme Seigneur, le laisser entrer dans mon cœur.




Technique de narration avec des images frottées

La technique des images frottées  consiste à faire apparaître les éléments d’un récit biblique petit à petit pour susciter la curiosité du public. Une fois que la base est construite, une feuille de papier et des craies grasses seront les seuls outils nécessaires. Ravissement des petits et des grands garanti ! Remerciements à Anja Bein anjabein@gmx.de pour cette belle création personnelle !

La préparation du matériel de base prendra du temps, mais par la suite, cette base servira pendant de longues années.

Matériel nécessaire pour ce bricolage (et pour l’animation)

- 4 cartons format A4
- 1 feuille papier bristol format A4
- 4 carrés de 5 x 5 cm 
- ciseaux
- colle
- (4 feuilles blanches par enfant)
- (craies grasses)

 

Mode d’emploi

1ère étape : préparer les cartons épais au format A4

2ème  étape : fabriquer les coins (ils permettront de maintenir les feuilles et délimiteront l’espace disponible). Prendre les  4 carrés de 5 x 5 cm, les plier en deux. Rabattre le coin de droite vers le milieu de façon à obtenir un petit triangle. Rabattre le coin de gauche de la même manière. Le résultat obtenu est un grand triangle qui permettra, une fois fixé sur le carton  avec du scotch, de maintenir la feuille blanche sur le carton en la glissant simplement dans les coins

3eme étape : télécharger le modèle de la  planche des pas ici fils perdu et retrouvé  puis Imprimer la planche sur du papier épais. Découper et coller les traces de pas en suivant les modèles du récit ci-dessous.

 Avant de commencer le récit, poser une feuille blanche sur chaque carton, et la faire tenir grâce aux coins. Préparer les craies grasses.

Lorsque le récit de Luc 10 sera énoncé,  on pourra par exemple dire : « Un homme (frotter les pas du milieu en utilisant la craie grasse bleue) avait deux fils ( frotter les pas de gauche  puis de droite et utiliser les couleurs rouges et vertes).

« Le plus jeune (vert)  dit à son père  (bleu) : Donne-moi ma part d’héritage, afin que je puisse voir le vaste monde. Et le père lui donne sa part d’héritage. »

« Le plus jeune s’en va donc (vert). Il a beaucoup d’argent, se fait beaucoup d’amis (faire apparaître une paire de pas, en mauve), organise beaucoup de fêtes (faire apparaître une autre paire de pas) …. il a même une amie (faire apparaître les talons aiguilles). Mais lorsqu’il n’y a plus d’argent, les fêtes disparaissent (barrer une paire de pas), les amis disparaissent (barrer l’autre paire de pas)… et même l’amie disparaît (barre la troisième paire de pas). Le voilà tout seul. »

« Il trouve du travail et se rend compte que les ouvriers de son père sont mieux traités que lui. Il décide donc de rentrer à la maison, de demander pardon et de se faire embaucher comme ouvrier. Mais lorsqu’il arrive à la maison, (faire apparaître les pas en vert)  son papa l’accueille, le prend dans ses bras  (faire apparaître les pas en bleu) et lui redonne sa place de fils. Une grande fête est organisée pour célébrer son retour. Reste l’aîné (faire apparaître les pas en rouge). Il est en colère,  il tourne le dos à son frère et ne veut pas entrer faire la fête ».

 

Pour aller plus loin, un livre

Ewald Schulz, Mit den(m) Kleinen rechnen, ein Arbeitsheft für das Erzählen mit Reibebildern. Disponible chez Rheinischer Verband für Kindergottesdienst. Missionsstrasse 9 A, 42285 Wuppertal. Le livret en allemand  présente 7 récits détaillés avec les patrons (format A4), les couleurs proposées et des conseils techniques.

 

 

 

 

 

 

Crédits : Laurence Gangloff




Pour observer un baptême

Avant de parler du baptême avec des adolescents, voici une proposition de fiche d’observation à remplir lors d’un baptême, histoire de pouvoir nourrir le débat qui suivra…

Action (Terme liturgique ou terme technique)  Observé oui/non ?

  • La famille du baptisé est accueillie (accueil)
  • Le sens du baptême est rappelé à la communauté (instruction)
  • Les paroles du Christ ordonnant de baptiser sont dites (institution)
  • Le Saint Esprit est invoqué avant de baptiser (invocation de l’Esprit Saint)
  • Le baptisé est appelé par son prénom,
  • Le baptisé est mouillé trois fois au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit (acte du baptême)
  • Le baptisé est béni (imposition des mains)
  • Si le baptisé est un enfant, les parents, parrains et marraines promettent de l’éduquer dans la foi chrétienne (engagement des parents, parrains-marraines)
  • Si le baptisé est un adulte, il s’engage à vivre en chrétien (engagement du baptisé)
  • L’assemblée des chrétiens promet de prier pour le baptisé (engagement de la communauté)
  • Les parents, parrains et marraines prennent l’enfant dans leurs bras, signe de leur engagement (accueil de l’enfant)
  • Une bougie est allumée au cierge pascal et offerte à la famille ou au baptisé (remise du cierge)
  • Tous signent dans un livre (signature du registre des baptêmes)
  • Une prière pour le baptisé et sa famille termine la célébration (prière)
  • Avant le baptême, tous expriment leur confiance en Dieu (confession de foi)

 

télécharger ici la  Fiche observation baptême

Crédits Laurence Gangloff (Grains 2 KT)




Actes 8 en Bande dessinée

Activité : réaliser une bande dessinée à partir de Actes 8,26 à 40

Cette méthode d’animation biblique permet de distinguer les différentes séquences du texte. L’exercice met en évidence toutes les difficultés soulevées par ce texte.  Par exemple : les apparitions et disparitions de Philippe, l’improbabilité de la scène  de lecture du rouleau (de plusieurs mètres de long) dans un char… Expliquer le vocabulaire : un char (n’est pas un tank de l’armée), un eunuque etc.  L’exercice permet de dépasser toutes ces questions et de réfléchir au message principal du texte et surtout à l’essentiel : la confession de foi de l’éthiopien et son baptême « Voici de l’eau, qu’est-ce qui empêche que je sois baptisé? »

possibilité de BD ici BD Actes 8

Crédits Laurence Gangloff (Grains 2 KT )