Violent moi ?

Un violentomètre (voir photo) permet de mesurer le taux de violence dans mes relations. Imaginé au départ comme un outil de prévention de violences faites aux femmes. Il est un formidable outil pour mesurer aussi les relations pas toujours amicales dans les groupes d’ami.es

Trois couleurs pour trois situations relationnelles. L’échelle va de 1 à 24 ;  24 étant la pire situation.

C’est un outil d’auto-évaluation, avec 23 questions rapides à se poser qui permettent de repérer les comportements sexistes et/ou violents et de mesurer si la relation de couple/ amicale est saine ou au contraire, si elle est violente.

Comme pour la prévention du harcèlement ou des conduites à risques, en Eglise nous ne pouvons pas laisser cette question à la porte au prétexte qu’il s’agit de l’intimité ou de la vie privée des jeunes. Peut-être pouvons-nous mettre en mots ces dangers et les accompagner pour apprendre à tisser des relations saines, repérer les relations toxiques, et savoir comment réagir ou vers qui se tourner en cas de difficultés.

Pour l’animation :

Idée 1

  • distribuer le violentomètre aux adolescents, les laisser découvrir l’outil.
  • Leur demander de réagir : qu’est-ce qui les surprend ? y a-t-il des situations qu’ils rencontrent ou qu’ils voient autour d’eux ?
  • Pourquoi est-ce que fouiller dans les textos de ton amoureux.se est-ce un problème ?
  • citez quelques situations. Echanger.

Idée 2

  • Présenter l’outil à l’oral (les 3 couleurs).
  • Ne pas le distribuer.
  • Citez quelques exemples de situation et leur demander, selon eux, est-ce dans le vert, rouge ou orange ?
  • Puis le distribuer, le lire, laisser réagir.

 

Exemple de questions :

  • a confiance en toi ?
  • respecte tes décisions et tes goûts ?
  • te fait du chantage quand tu refuses quelque chose ? (dis Stop)
  • fouille tes textos, mails, applis ? (dis Stop)
  • menace de se suicider à cause de toi ? (demande de l’aide)
  • t’oblige à regarder des films pornos ? ( demande de l’aide)

 

Pour en savoir plus, découvrir les autres questions, télécharger le violentomètre voir le site https://www.centre-hubertine-auclert.fr/article/outil-de-prevention-des-violences-le-violentometre

Crédits : Agathe Douay (UEPAL) – Point KT




Noël, c’est ici !

Fanny Blanchet, illustratrice, a eu la gentillesse de dessiner pour nous, en live, un conte de Noël écrit par John Maire. Ce spectacle a été filmé et il est maintenant disponible pour animer vos rencontres avec les enfants.

Noël, c’est ici ! (film)

 

 

 

C’est le jour de Noël. Jade et Kilian habitent la même maison. Leurs parents ont décidé de faire un délicieux repas de fête, auquel ils ont convié la dame seule qui habite tout en haut de l’immeuble, ainsi que le vieux monsieur qui habite tout en bas. Soudain, Jade et Kilian ont une idée : et si on jouait à Noël ? Sans plus attendre, ils vont chercher parmi leurs personnages Playmobil de quoi mettre en scène l’histoire de Noël. Lorsque leurs parents veulent interrompre leur jeu pour les inviter à manger, ils insistent : « Non, Noël, c’est ici ! ». Et ils leur font découvrir leur merveilleuse crêche.

Vous pouvez utiliser le film dans son intégralité avec le son, ou impliquer des enfants de votre paroisse pour faire vivre le scénario une nouvelle fois. En voici le texte :

Noël, c’est ici ! (Scénario)

Fanny Blanchet a aussi dessiné les personnages de la crèche pour en faire une guirlande de Noël; ainsi chaque enfant peut colorier sa guirlande et apporter ce joli souvenir à la maison.

Télécharger ici les illustrations de Fanny Blanchet
.

Joyeuses fêtes !

Crédit : Nicole Rochat (EREN) – illustrations de Fanny Blanchet – PointKT

 




Jouer ensemble à Noël : le jeu du cadeau

Jouer ensemble à Noël, une idée pour créer du lien, rire, faire retomber la pression ou même la tension qui s’invitent parfois inopinément à la fête, partager des souvenirs, inclure ceux pour qui Noël est une fête chrétienne ou non, mêler les petits et les grands, accueillir des invités qu’on connait peu, et donner du sens à la fête.

Sur la suggestion de Théophile, 15 ans, voici une proposition d’animation familiale ou amicale autour de Noël.

Pour vivre ce jeu, chacun préparera par avance un cadeau, soit acheté, soit réalisé maison, soit sous forme de « bon pour… ». Si c’est un cadeau acheté, on prendra soin de fixer une somme indicative pour que tout le monde soit à l’aise. Enfin, le cadeau sera emballé de telle sorte qu’on ne puisse pas deviner de quoi il s’agit, plusieurs couches d’emballage sont bienvenues, boites, tissus, papier.

Pour pimenter le jeu et stimuler la créativité, on peut annoncer un thème avec lequel tous les cadeaux devront avoir un lien: une couleur (« Rouge »), une sensation (« Douceur »), une région (« Alsace forever »), une tradition familiale (« Chocolat »), une lettre (« C »).

Les cadeaux seront placés sous le sapin, on gardera le plus grand secret sur ce qu’ils contiennent, rien ne filtrera avant de jouer.

Les règles du jeu

S’installer en cercle, sur des chaises, fauteuils, canapés. L’idéal est de pouvoir se déplacer, mais ce n’est pas nécessaire.
On peut prévoir un plateau sur lequel lancer le dé, pour faciliter son lancer et sa circulation.
On se passe le dé, on le lance, et, en fonction du résultat, voici ce qui se passe :

6

Choisir un cadeau sous le sapin
ou échanger son cadeau avec celui de la personne de son choix, en lui disant un mot doux ou une bénédiction.
« Cher, chère…, tu es si … pour moi »… « Je te souhaite … »

5

Déballer une seule couche de son cadeau. Le palper, le secouer, et tenter de deviner ce qui se cache dedans.

4

Chanter une strophe de chant de Noël ou une comptine ou un slam (si on arrive à placer les mots « Du vieux tronc d’Isaïe », on a gagné le droit de relancer le dé). Le chant ou la comptine sont à usage unique, les participants suivants se creuseront la cervelle pour trouver une autre idée.

3

Raconter un souvenir joyeux, ou drôle, ou étonnant, vécu autour de la fête de Noël, en quelques mots.

2

Ouf, tranquille pour cette fois ! on passe le dé à son voisin.

1

Tous les joueurs et joueuses donnent en même temps leur cadeau à leur voisin ou voisine de droite, en criant « Joyeux Noël » !

Le temps de jeu est variable selon le nombre de personnes qui jouent et l’ambiance générée. On l’arrête quand on veut. Prévoir cependant un temps de troc final.

Pour donner du sens à ce moment de jeu, on peut échanger sur la manière dont on l’a vécu. Puis on peut s’offrir encore quelques cadeaux pour tous.

Le cadeau de quelques instants de silence

Le cadeau de la prière

Merci, Seigneur, pour la joie d’être ensemble
Merci pour ce que nous aimons vivre et partager à Noël :
Nous aimons…
Nous accueillir les uns les autres
Cuisiner, jouer de la musique, chanter
Rêver, emballer des cadeaux, raconter des histoires de Noël
Décorer le sapin et la maison aux couleurs de la fête
Merci parce que cette fête
Nous parle de toi
Et de ta tendresse pour tout être humain
De la joie que tu glisses dans nos vies,
Par-dessus toutes les déceptions ou les tristesses que nous pouvons traverser
Merci parce qu’à Noël, tu offres le cadeau de ton amour !

Le cadeau d’une Bonne Nouvelle pour tous

Luc 2/1-14
En ce temps-là parut un édit de César Auguste, ordonnant un recensement de toute la terre.  Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie.  Tous allaient se faire inscrire, chacun dans sa ville.  Joseph aussi monta de la Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée, dans la ville de David, appelée Bethléem, parce qu ‘il était de la maison et de la famille de David,  afin de se faire inscrire avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte.  Pendant qu’ils étaient là, le temps où Marie devait accoucher arriva,  et elle enfanta son fils premier-né. Elle l ’emmaillota, et le coucha dans une mangeoire, parce qu ‘il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie.  Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux.  Et voici, un ange du Seigneur leur apparut, et la gloire du Seigneur resplendit autour d’eux. Ils furent saisis d’une grande frayeur.  Mais l’ange leur dit: Ne craignez point; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d’une grande joie : c’est qu’aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez: vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une mangeoire. Et soudain il se joignit à l’ange une multitude de l’armée céleste, louant Dieu et disant :  Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu’il agrée !  

Le cadeau de chanter ensemble

Apprendre un chant sur Point KT  « Jour de Joie » composé par Daniel PRISS et facile à apprendre tous ensemble.
Ou chanter un chant traditionnel

  1. O nuit bienveillante, O nuit rassurante,
    Douce nuit du premier Noël !
    Jésus, ô mystère, Naît sur cette terre ;
    Chantons, chantons à l’Éternel !
  1. O nuit bienveillante, O nuit rassurante,
    Douce nuit du premier Noël !
    Jésus nous délivre, Jésus nous fait vivre ;
    Chantons, chantons à l’Éternel !
  1. O nuit bienveillante, O nuit rassurante,
    Douce nuit du premier Noël !
    Qu’au saint Roi des anges Montent nos louanges ;
    Chantons, chantons à l’Éternel !

Le cadeau d’une bénédiction reçue et partagée

On peut se dire un bénédiction personnelle,
Ou quelqu’un adressera cette bénédiction à tous
« Que le Dieu tout puissant en amour nous bénisse et nous garde,
qu’il fasse rayonner sur nous son visage, et nous donne sa joie, sa paix ! »

Crédits : Marianne RENAUD, Dynamique Jeunesse de l’UEPAL, point KT, crédit photo Tendancemode.net




Raconte-moi ton Noël – chant de Daniel Priss

Ces questions pourraient être posées dans l’émission « Les petits bateaux » sur France Inter, émission qui offre la parole aux enfants.
« Comment fait le Père Noël pour aller dans les pays où il n’y a jamais de neige ? »
« Où poser les souliers, le soir de Noël, s’il n’y a pas de cheminée ? »
« Y a-t’il aussi des églises, dans les pays lointains, pour y célébrer Noël ? »
« Comment les adultes peuvent-ils fêter Noël, fêter la paix, quand toute l’année, ils font entendre leurs fusils et canons ? »

« Raconte-moi ton Noël, toi qui vient d’un pays où il ne fait jamais froid. »  Cette invitation à raconter Noël est faite à l’enfant de l’autre bout du monde. Daniel Priss, nous propose d’exprimer cette demande en musique.

Voir la vidéo

Animations à partir de la chanson :

  1. L’apprentissage de cette chanson peut être accompagné par des recherches que les enfants font sur internet. Comment se passe Noël au Cameroun, à Haïti, au Liban etc…
  2. Il est aussi possible d’inviter les enfants à l’élaboration d’un récit d’un Noël vécu par un enfant d’un pays où il ne fait jamais froid.
  • Écouter la chanson
  • Écouter la version musicale – Playback

Les paroles

Raconte-moi ton Noël, Oui,
Raconte-moi, raconte-moi
Toi qui vient d’un pays où il
Ne fait jamais froid.
Raconte-moi ton Noël, Oui,
Raconte-moi, raconte-moi
Toi qui vient d’un pays où il
Ne fait jamais froid.

Que tu viennes du Mali, que tu viennes d’Éthiopie
Que tu viennes de Libye ou de Tanzanie
Dis, sur quoi le Père Noël glisse avec son traîneau.
S’il n’y a jamais de neige, que du sable chaud.

Que tu viennes du Kenya, que tu viennes d’Angola
Que tu viennes de Zambie ou de l’Arménie
Dis-moi où l’soir de Noël ranges-tu tes souliers ?
Sans aucune cheminée, pour se réchauffer.

Que tu viennes du Liban que tu viennes du Soudan
Que tu viennes de Syrie ou de Namibie
Dis-moi où l’soir de Noël chantes-tu tes chansons ?
Dans quelle église ou chapelle, demander pardon.

Nous les enfants de la terre, paix et joie nous partageons.
Nous voulons fêter Noël, sans bruit de canons.
En ce beau soir de Noël, musiques et chansons,
Voyagent au loin dans le ciel, jusqu’à l’horizon.

Crédit Daniel Priss (UEPAL) – Point KT




Le père Martin – variations

L’histoire du « Père Martin » a été écrite par le pasteur Ruben Saillens et adaptée par Léon Tolstoï. Elle connaît de nombreuses adaptations et variations sur le thème de Matthieu 25 « J’étais un étranger et vous m’avez accueilli ». Découvrir ici l’histoire de ce texte devenu international.

Variations

Crédit: Laurence Gangloff (UEPAL)  Point KT – Photo Pixabay




Parcours tout public autour de l’Avent et Noël

Nous vous proposons un rallye tout public

autour de l’Avent et Noël

Préparé par une équipe de l’EERV : Christine Rumpel, Aude Gelin, Catherine Novet.

Ce rallye est construit sur l’idée de revisiter les différents traditions et coutumes de Noël tel que l’étoile, les anges, le sapin, …

Objectifs :

  • Créer des liens avec des personnes externes et internes  de nos églises, familles et enfants priviligiés.
  • Sortir de nos murs pour aller à la rencontre des gens.
  • Avoir une présence lors de cette fête largement laïcisée.

 

Il est bien clair que vous pouvez prendre tout ou une partie de ce parcours. Libre à vous de vous organiser comme bon vous semble. Si vous avez des idées en plus, n’hésitez pas à nous les partager sur l’email : enfance-familles@eerv.ch

Vous trouverez différents documents à télécharger directement ou des liens renvoyant à des documents publiés sur le site Avent-Autrement.ch ou sur ce site même.

Idées :

 

 

Documents :

L’affiche publicitaire :
Les postes : 

En plus : 

Crédits : Laurence Bohnenblust-Pidoux, Christine Rumpel, Aude Gelin, Catherine Novet (EERV) – Point KT