image_pdfimage_print

Voici un découlement de culte à 4 pattes proposé par Claire De Lattre-Duchet sur le thème du baptême de Jésus.Nous utilisons une marionnette appelée « Cumulus » représentant  un nuage (ou un coussin en forme de nuage). 

Introduction : Cette année, un petit nuage impertinent, Cumulus, (né de l’imagination de Laurence Gangloff) nous guide à la découverte des histoires bibliques. Il est présent à chaque célébration. Fabriqué en carton, coton d’un côté, gouttes d’eau en papier collées les unes sur les autres de l’autre, il est utilisé un peu comme une marionnette. (Photo ci-contre et en fin d’article)

Déroulement 

Prélude et Accueil : Le matin, nous disons : bonjour. A midi, nous disons : bon appétit. Le soir nous disons : bonne nuit. Au début du culte, nous disons : bienvenue à tous de la part de Dieu, bienvenue pour partager des histoires qui parlent de Dieu, des chants et des prières qui s’adressent à Dieu.

Cantique : Tout le monde est bien arrivé

Nous nous rassemblons autour de la Bible…  Vous le savez, dans la bible, il y a beaucoup de personnages qui nous parlent de Dieu. Nous avons rencontré Bartimée, Esaïe, Jonas, les amis de Jésus par exemple. Il y a aussi  des rivières, des lacs, la pluie, des puits, ce sont autant de lieux pour les histoires de la bible. Dis-moi Cumulus de quoi ou de qui vas-tu nous parler ?

  • Du Jourdain.
  • Ah ! …
  • C’est une rivière.
  • Pourquoi veux-tu nous parler du Jourdain ?
  • A cause de Jean qu’on appelle aussi parfois Jean-Baptiste !
  • Je comprends, alors si tu nous parles de Jean-Baptiste, d’abord on apprend sa chanson et après tu nous racontes.

Nous apprenons le chant : Préparez le chemin du Seigneur (Arc-en-ciel 323 – refrain)

Histoire en kamishibaï : Cumulus au Jourdain La marionnette Cumulus passe derrière le butaï comme s’il y entrait, on le retrouve ensuite sur chacune des images du kamishibaï. Les images ont été tirées et adaptées de Jean-François KIEFFER, « 32 images de l’évangile », n°2, 3 et 5

  1. Photo Kam1

En ce temps-là, Cumulus était un petit nuage curieux. Né sur les bords de la Mer Morte, il avait envie d’explorer le monde. En regardant bien, il remarqua une rivière qui venait se jeter dans la Mer Morte : c’était le Jourdain. Il décida de suivre le Jourdain pour voir d’où coulait l’eau de cette rivière.

 

 

  1. Photo Kam2

Bientôt, au bord du Jourdain, Cumulus vit un homme, tout seul. Cumulus s’approcha pour le regarder mieux : il vit que cet homme vivait là, au bord du Jourdain. Il n’avait pas de beaux habits et il ne mangeait pas grand-chose. Il parlait à Dieu parfois, il se taisait beaucoup comme pour écouter Dieu. Comme Cumulus était curieux, il décida de rester là, pour en savoir plus sur cet homme.

 

 

  1. Photo Kam 3

Et c’est ainsi qu’il apprit que cet homme s’appelait Jean. Cumulus vit que parfois d’autres hommes venaient voir Jean pour l’écouter parler de Dieu. Jean leur disait : « Préparez-vous car un autre que moi va venir ; il saura vous parler de Dieu mieux que moi. Préparez-vous à l’accueillir comme votre Seigneur. » Et puis Jean leur disait aussi : « Est-ce que tu penses à Dieu ? Est-ce que tu fais de la place dans ton cœur pour Dieu ? »

 

 

  1. Photo Kam4

Parfois Cumulus entendaient ceux qui venaient voir Jean dire : « Je veux aimer Dieu de tout mon cœur, je veux vivre comme Dieu veut. » Alors Jean descendait avec eux dans le Jourdain, il les trempait entièrement dans l’eau. Et leur disait : « Souviens-toi tous les jours que Dieu t’aime et aime-le à ton tour ! » Alors ceux qui avaient été plongés dans l’eau repartaient tout heureux parce qu’ils avaient confiance en Dieu.

 

 

  1. Photo Kam5

Un jour, Cumulus vit qu’un homme venait voir Jean. Il l’a remarqué car il n’était pas tout à fait comme les autres. Cumulus a entendu que cet homme s’appelait Jésus, mais surtout, il a entendu que ses amis l’appelaient souvent « Maître ». Et il a vu que Jean ne voulait pas aller dans l’eau avec lui. Il lui disait : « Toi, Jésus, tu n’as pas besoin que je t’explique des choses sur Dieu, tu le connais mieux que moi !» Mais Jésus a insisté, alors Jean est entré dans l’eau avec lui.

 

 

  1. Photo Kam6

Quand Jésus est sorti de l’eau, Cumulus a entendu une voix venant du ciel, bien loin au-dessus de lui, dire à Jésus : « Tu es mon Fils bien-aimé, je mets en toi toute ma joie. » Et Cumulus a vu l’Esprit de Dieu qui venait comme une colombe sur Jésus.

 

 

  1. Photo Kam7

Notre petit nuage a trouvé cela bien étrange et il a pensé : « Je suis curieux d’en savoir plus sur ce Jésus. Ce n’est pas n’importe qui puisque Dieu lui-même le reconnait comme son Fils. Je dois garder un œil sur lui, parole de nuage ! »

 

 

Chant : Préparez le chemin du Seigneur

Partage :  L’idée de ce temps est d’encourager un temps d’échange sur le thème du culte, à savoir le baptême, avec pour objectif premier d’être à l’écoute des enfants et de leur découverte de la foi. Voici en quelques lignes comment les choses ont été vécues lors de ce culte :  Une petite fille présente avait assisté, juste quelques semaines plus tôt, au baptême de son petit frère : je lui ai demandé si elle voulait bien nous raconter… ce qu’elle a fait avec grand plaisir. J’ai ensuite demandé aux enfants s’ils se souvenaient de leur baptême : ce n’était pas le cas. Spontanément l’un d’eux a demandé à sa mère où et quand il a été baptisé… les autres l’ont vite imité. Quand l’échange s’est arrêté, j’ai relancé en demandant à la première petite fille si elle se souvenait de certaines paroles dites au moment du baptême de son petit frère : elle avait retenu la formule « je te baptise » et (quelle chance !) la formule de bénédiction « Tu es mon enfant bien-aimé ». J’ai donc poursuivi en expliquant aux enfants que Dieu avait adressé à chacun d’eux cette même parole le jour de son baptême. Puis j’ai relancé la discussion sur les questions : Est-ce qu’il faut être grand pour être aimé de Dieu ? Est-ce qu’il faut être grand pour aimer Dieu ?

J’ai laissé les enfants s’exprimer librement. Il m’est difficile de rapporter le contenu de la discussion, mais j’en garde le souvenir d’un vrai moment d’échange qui a fait apparaître à quel point cette parole « Tu es mon enfant bien-aimé » fait sens pour ces petits.

Bricolage : fabrication des colliers « goutte d’eau »

Matériel :

  • feutres bleus
  • colle à paillettes
  • 1 goutte d’eau avec texte et 1 muette par enfant (préalablement découpées)
  • Ruban bleu
  • Ciseau
  • Agrafeuse
  • colle

PDF goutte d’eau avec texte et goutte d’eau vierge

Chaque enfant reçoit une goutte d ‘eau muette et une avec texte. Ils décorent la goutte d’eau muette (feutres et colle à paillettes). Pendant ce temps, couper et fixer à l’agrafeuse un ruban bleu (suffisamment grand pour que l’enfant puisse enfiler le collier par-dessus la tête) sur le côté blanc la goutte d’eau avec texte. Puis coller les gouttes dos à dos.

Prière : Seigneur, merci pour Jésus : il est ton fils bien-aimé, il nous parle de toi. Grâce à lui, nous savons que tu es un Père qui nous aime. Seigneur, merci pour l’eau de notre baptême qui  nous dit que nous sommes tes enfants bien-aimés. Apprends-nous à toujours t’aimer comme un père. Et comme Jésus-Christ nous l’a appris nous prions ensemble :…

Notre Père qui est aux cieux, Monter lentement les mains ouvertes devant soi.

que ton nom soit sanctifié, Retourner les mains vers le sol et les descendre jusqu’au niveau du torse

que ton règne vienne, Mains ouvertes vers le haut, ouvrir les bras vers la droite et gauche

que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Ouvrir son bras gauche vers le sol, puis monter le bras droit en ouvrant la main, vers le ciel.

Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour, Les mains ouvertes devant soi,  en position réceptive

pardonne-nous nos offenses  Poser les poings fermés sur ma poitrine (non croisés)

comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés, Ouvrir les bras en les tendant en avant pour accueillir son voisin.

et ne nous laisse pas entrer en tentation,  Croiser les bras devant sa poitrine, comme pour me protéger.

mais délivre-nous du mal, Faire le geste de repousser le mal loin de soi.

car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire,  Mouvement des bras vers le haut, geste de louange et d’acclamation. Baisser les bras le long de mon corps.

pour les siècles des siècles. Amen.

Offrande :  La meilleure façon de dire merci, c’est de partager. Alors, Seigneur, pour notre jolie maison et pour tous nos jouets, pour nos habits et nos chaussures, pour la nourriture, nous te disons merci et nous donnons quelques sous pour ceux qui ont moins de chance que nous. Amen.

Bénédiction  Le matin, nous disons : bonjour. A midi, nous disons : bon appétit. Le soir nous disons : bonne nuit. A la fin du culte, nous disons : merci, au revoir, à bientôt, bonne route, que Dieu te bénisse !

Cantique : Tout le monde rentre à la maison

Postlude et Petit goûter

Crédit Claire De Lattre-Duchet (UEPAL)