image_pdfimage_print

En cette semaine sainte, je vous propose de vous préparer à Pâques en faisant un jardin de Pâques.

Pourquoi un jardin ? Car,

Tout a commencé dans un jardin 

un clair matin

qui est devenu chagrin 

dans ce merveilleux jardin d’Eden 

c’est le compte à rebours de la mort qui s’égraine.

 C’est encore dans un autre jardin 

que Jésus a décidé d’aller au bout de son chemin 

malgré son cœur lourd il a pris une décision aérienne :

que ta volonté et non la mienne advienne.

 A l’aube du troisième matin 

Marie arrive pétrifiée de chagrin 

au Jardinier, telle une tragédienne, 

elle demande à ce que Son Corps revienne.

 Jardin de la perdition

 jardin de la supplication  

jardin de la résurrection 

qui nous préparent au dernier jardin 

celui d’un monde sans deuil ni souffrance

 celui d’un monde qui est notre espérance…

alors faisons, en nos maisons, 

fleurir un jardin 

car Jésus nous y tendra la main.

Préparons

– un plateau

– des petits morceaux de papier (si possible jaune) avec le nom de tous ceux auquel nous pensons et que nous voulons présenter devant Dieu dans nos prières. Ne pensons pas seulement à nos proches mais à tous ceux qui ont besoin de nos prières (malades, soignants, ceux dont la précarité est accentuée par la situation sanitaire)

– semer des graines sur du coton déposé dans un œuf évidé dès  maintenant  pour pâques.

Prions

Seigneur je suis à plat, vidé

comme ce plateau que je dépose devant toi (déposer le plateau).

Je crois, Seigneur, mais viens au secours de mon manque de foi.

Mes activités habituelles ont cessé.

Où que je regarde autour de moi le monde est bouleversé.

J’entends et je vois beaucoup de discours de haine…

Je ne peux pas voir, embrasser beaucoup de ceux que j’aime.

Comme Jésus, j’ai l’impression d’être dans un désert,

mais je dépose ces noms que je lis devant toi afin que notre prière nous fédère (déposer en lisant les noms préparés)

-temps de silence-

Je suis éparpillé dans mes sentiments et ma vie comme des millions de grains de sable

Chacun est confiné en sa maison, et moi je ne suis qu’un grain dans ce monde, mais je suis aussi précieux qu’une perle à tes yeux. Merci

Lisons Psaume 139

Chantons

« Nous écoutons ta voix » 

Crédit : Isabelle Horber (UEPAL) – photos Pixabay et Elise Frohn