Fabriquer un butaï et un kamishibaï

« Castelet » se dit en japonais « butaï« . Il permet de raconter des histoires en captivant toute l’attention de public. Ces histoires, nous les appelons des « Kamishibaï » (théâtre de papier). Voici une vidéo en guise de démonstration cliquer ici 

Nous vous proposons de fabriquer, en famille, un seul castelet puis d’illustrer l’une des histoire au choix de la collection en bas de l’article

Matériel pour  fabriquer un Butaï en carton (castelet)

  • 1 carton (37 x 46 cm) – ici, c’est un couvercle d’un carton ayant contenu 5 ramettes de papier
  • 1 règle
  • 1 crayon à papier
  • 1 agrafeuse

 

Les bords du carton sont de 7,50 cm. Tracer à l’intérieur du rectangle un cadre de 3 cm. (En utilisant un autre carton, tracer des marges de 10,50 cm soit 7.50 cm + 3 cm )

Couper et vider, de façon à obtenir une première fenêtre

Couper à présent les languettes du côté droit (ou sur un carton normal, la bande de 7.5 cm) –  marquées en bleu.

Tracer à présent une marge de 4 cm en partant des bords extérieurs et couper légèrement au cuter. Cette étape permet de faciliter le pliage

Assembler  en agrafant de façon à obtenir une deuxième fenêtre.

Utiliser les restes de la première bande, pour terminer le cadre

Le butaï est prêt pour accueillir les histoires !

 

Autres exemples de kamishibaï-maison

  • Jean 1 (Au commencement)  cliquer ici
  • Jean 13 ( le lavement des pieds) cliquer ici
  • Jean 19 ( la mort de Jésus) cliquer ici 
  • Matthieu 27 ( la mise au tombeau de Jésus) cliquer ici
  • Matthieu 28 (Jésus est vivant !) cliquer ici 
  • Marc 14,1-9 (Un parfum de grand prix) cliquer ici 
  • Luc 24 (Ascension de Jésus) cliquer ici
  • Actes 2 (Pentecôte ou le don de l’Esprit) cliquer ici
  • Actes 12 (Pierre libéré par un ange) cliquer ici 
  • Matthieu 25 (vierges folles et vierges sages) cliquer ici 
  • Matthieu 7 (Bâtir sur le roc) – cliquer ici 
  • Luc 16 (parabole du gérant habile) – cliquer ici 
  • Marc 4 (parabole du semeur) – cliquer ici 
  • Matthieu 7 (Jésus appelle deux disciples) – cliquer ici 

Crédits : Laurence Gangloff (UEPAL) pour Point KT