image_pdfimage_print

« Castelet » se dit en japonnais « butaï« . Il permet de raconter des histoires en captivant toute l’attention de public. Ces histoires, nous les appelons « Kamishibaï » (théâtre de papier)

Voici une vidéo en guise de démonstration cliquer ici 

Nous vous proposons de fabriquer, en famille, un seul castelet et l’histoire de Marc 14, verset 1 à 9.

D’autres propositions de kamishibai suivront !

 

 

Matériel pour  fabriquer un Butaï (castelet)

  • 1 carton (37 x 46 cm) – ici, c’est un couvercle d’un carton ayant contenu 5 ramettes de papier
  • 1 règle
  • 1 crayon à papier
  • 1 agrafeuse

 

 

Les bords du carton sont de 7,50 cm. Tracer à l’intérieur du rectangle un cadre de 3 cm. (En utilisant un autre carton, tracer des marges de 10,50 cm soit 7.50 cm + 3 cm )

Couper et vider, de façon à obtenir une première fenêtre

Couper à présent les languettes du côté droit (ou sur un carton normal, la bande de 7.5 cm) –  marquées en bleu.

Tracer à présent une marge de 4 cm en partant des bords extérieurs et couper légèrement au cuter. Cette étape permet de faciliter le pliage

Assembler  en agrafant de façon à obtenir une deuxième fenêtre.

Utiliser les restes de la première bande, pour terminer le cadre

Le butaï est prêt pour accueillir les histoires !

Exemple de kamishibai : Marc 14,1-9

  • Télécharger et imprimer les dessins en noir en blanc (pour les faire colorier par les enfants) ici marc 14 v1-9 dessins noir en blanc
  • ou Télécharger et imprimer les dessins en couleur ici Marc 14 versets 1-9 kamishibai couleur + texte
  • dans tous les cas, imprimer les textes – à partir de la page 9 du kamishibai couleur.
  • coller chaque texte au dos des planches  de dessin en suivant les indications… le théâtre de papier est terminé : place au spectacle !

Le théâtre de papier est normalement prévu dans d’autres formats. Mais ici, nous privilégions le format A4 pour un usage familial. L’utilisateur se place derrière le kamishibai, il est le seul à voir les textes tandis que les spectateurs admirent les dessins. Toutes les formes artistiques sont possibles : peinture, papier déchiré-collé, collages, feutres, crayons… privilégier du papier épais si possible, pour une meilleure tenue. Si vous pouvez plastifier les dessins, c’est encore plus joli. L’art de la narration se développera dans le glissé des dessins (on peut s’entraîner face à un miroir).

Autres exemples de kamishibaï-maison

  • Jean 13 (ou le lavement des pieds) cliquer ici
  • Jean 19 (ou la mort de Jésus) cliquer ici 
  • Matthieu 27 (ou la mise au tombeau de Jésus) cliquer ici
  • Matthieu 28 (Jésus est vivant !) cliquer ici 
  • Luc 24 (Ascension de Jésus) cliquer ici
  • Actes 2 (Pentecôte ou le don de l’Esprit) cliquer ici

Crédit : Laurence Gangloff (UEPAL) pour Point KT