Comment prier ?

Les disciples ont demandé à Jésus « Apprends-nous à prier » (Luc 11,1) et il leur a enseigné la prière dite du  » Notre Père. »

C’est donc  à un Père que nous nous adressons en priant. Cette animation permet de travailler cette notion avec les enfants : comment on s’adresse à Dieu ? Pour d’autres idées, voir l’article « Notre Père »

Contexte initial

L’animation a été proposée lors de la première rencontre d’une année d’école biblique ayant pour thème la prière du Notre Père, pour les enfants (7-11 ans) des paroisses EPUdF de Beaucaire-Tarascon et du Pays d’Arles. Les réponses des enfants ont par la suite été transformées en spectacle de Noël. Je partage les deux étapes de l’animation, qui peuvent se vivre de manière indépendante : la première partie pour faire réfléchir comment on s’adresse à Dieu, la deuxième partie pour animer une fête de Noël avec un spectacle qui reprend les paroles des enfants (ce qui facilite leur travail de mémorisation).

Animation partie 1 : comment s’adresser à Dieu?

En amont de la rencontre préparer des papiers avec plusieurs types de personnages, par exemple : Président de la République, Gendarme, Magicienne, Juge, Maîtresse d’école, Père Noël, père.

– Mettre un papier au milieu de la table/du cercle et demander aux enfants de s’exprimer : Qu’aimeriez-vous dire à telle personne si vous pouviez la rencontrer ? Il est important d’utiliser le verbe « dire » – et non pas « demander » par exemple – pour faire plus tard le lien avec la prière, qui n’est pas faite uniquement de demandes !

Variantes : Il est aussi possible de mettre en scène les personnages ( en se déguisant) ou d’introduire chaque personnage par une histoire du style « Imaginez, vous êtes à Paris et vous regardez un défilé. Vous voyez de loin déjà arriver le Président de la République et d’un coup, quand il est tout proche, il s’arrête juste devant vous. Il n’y a que la barrière de sécurité qui vous sépare de lui. Que lui diriez-vous? ».

Noter les réponses, surtout si vous voulez en faire un spectacle après.

Échange avec les enfants après l’expérience : Est-ce que vous avez posé des questions ? Ou plutôt fait des demandes ? Est-ce que les prises de paroles étaient introduites par un « Bonjour » ? Est-ce que vous avez exprimé de la reconnaissance ?
Dans notre groupe la plupart des prises de paroles étaient des demandes et d’autres questions. Un seul « bonjour », un seul « merci ».

Lien avec la prière : Si nous nous adressons à Dieu dans la prière, est-ce qu’on peut lui dire la même chose que ce qu’on aurait voulu dire aux personnages de tout à l’heure ? Pour moi, la prière est un dialogue avec Dieu. Dans nos prières il en est peut-être un peu de même que dans nos expressions spontanées. Par rapport à ce qui est sorti de notre groupe : peut-être qu’en priant, nous exprimons envers Dieu aussi : un peu de politesse pour nous adresser à lui, de temps en temps un « merci » et puis beaucoup de questions ? Dieu écoute nos questions. Il écoute aussi quand nous lui parlons, quand nous lui racontons ce qui nous fait plaisir dans la journée ou ce qui ne va pas. Mais n’oublions pas qu’avant cela, il a aussi plein de choses à nous dire. Jésus, quand ses disciples lui ont demandé à leur apprendre à prier, leur a proposé une prière qui commence en disant « Notre Père ». On peut donc parler à Dieu comme à un père et lui confier beaucoup de choses de notre vie, comme un confident.

Animation partie 2 : spectacle de Noël à partir de la réflexion sur la prière

Dans notre contexte il y avait 6 enfants qui ont joué le spectacle, un acteur adulte, un narrateur et moi-même (pasteur/célébrant).

SPECTACLE DE L’ÉCOLE BIBLIQUE

Vous pouvez télécharger ici le spectacle en version PDF.

Pasteur/célébrant Écoutons maintenant le spectacle des enfants de l’école biblique. A la rentrée nous leur avons demandé ce qu’ils aimeraient dire au Président de la République, à la maîtresse ou au maître de l’école, etc. C’était une façon d’introduire le thème de la prière. Car, en priant, nous parlons à Dieu. Mais alors, quand on prie, est-ce qu’on s’adresse à Dieu comme à un président, comme à un maître d’école ou est-ce que c’est encore différent ? Faisons le test avec eux…

Scène 1

Narrateur Et si Dieu était…Un président de la République
Acteur adulte arrive déguisé comme président
Enfant 1 Donnez-moi beaucoup d’argent ! Ah, j’en donnerai un peu pour la paroisse aussi !
D’ailleurs, j’aimerais aller sur la lune. Vous le savez bien… Vous n’aurez pas des tuyaux pour arranger cela !
Acteur adulte sort

Pasteur/célébrant  Entre chaque petite scène nous écouterons de la musique, le chant de la chorale ou nous chanterons…

Chorale

Scène 2

Narrateur Et si Dieu était…Policier
Acteur adulte arrive déguisé comme policier
Enfant 2 Bonjour ! Parfois j’aimerais vous voir un peu plus souvent… D’ailleurs, je peux pas essayer votre costume ?
Et, petite question, vous ne pourriez pas juste tuer tous ceux qui m’embêtent ? Le monde serait peut-être meilleur ?
Acteur adulte sort

Pasteur/célébrant Ah, la paix sur la terre…Qui ne le souhaite pas ? Par les croisades, les chrétiens ont essayé d’éliminer tous ceux qui ne se conforment pas à leur religion. Mais cela n’a pas donné plus de paix. Nous n’avons toujours pas vraiment trouvé les clés pour un monde pacifié. En tout cas, la violence du plus fort n’amènera jamais la paix. Dieu qui arrive comme un petit enfant, un faible, en est une belle illustration. Alors, chantons à la gloire de Dieu.

Chant d’assemblée : Arc en Ciel 375 « Gloire à Dieu au plus haut des cieux »

Scène 3

Narrateur Et si Dieu était…un magicien
Acteur adulte arrive déguisé comme un.e magicien.ne
Enfant 3 Dis, je ne pourrais pas essayer ta baguette ?
Ah, moi, je veux essayer de la casser !
Enfin, si ça peut faire apparaître des Xbox et Nintendo, c’est pas mal aussi…

Enfant 4 Tu peux m’envoyer sur une île où il n’y a que des animaux et moi ?
Ou simplement, j’aimerais bien que tu m’apprennes des tours de magie pour le faire moi-même.
Acteur adulte sort

Pasteur/célébrant Les magiciens et leurs pouvoirs magiques… Est-ce des pouvoirs hors de commun que nous attendons de Dieu ? Du temps de Jésus beaucoup de gens le suivaient pour les miracles qu’il faisait. Jésus en guérissait beaucoup, mais parfois aussi il faisait bien savoir que ce n’est pas pour de la magie qu’il était venu sur la terre…qu’il y avait une réalité spirituelle, plus profonde à découvrir dans sa présence.
Mais ne nous éloignons pas du sujet. Pour le moment, nous allons partir dans les étoiles…

Chant de chorale : « As-tu compté les étoiles ? »

Scène 4

Narrateur Et si Dieu était…un juge
Acteur adulte arrive déguisé en juge
Enfant 5 Juste pour vous dire, j’ai quelques propositions à vous faire pour mettre des gens en prison. Ça peut marcher ?
Au moins ceux qui m’embêtent…pour les autres on verra plus tard.
Ou est-ce qu’on y envoie seulement les gens qui font des trucs graves ?
Acteur adulte sort

Pasteur/célébrant Une surprise musicale…ouvrez grand vos oreilles !

Musique par Enfant 3

Scène 5

Narrateur Et si Dieu était…un maître d’école ?
Acteur adulte arrive avec des livre d’école sous le bras, éventuellement craies…
Enfant 3 Je peux tricher ?
Enfant 6 Ou pouvez-vous me donner 20/20 partout sans tricher ?
Enfant 2 Ou des exercices plus faciles peut-être…
Enfant 1 Dans tous les cas ça revient au même, non ?
Enfant 4 Plus de récréation, cela nous conviendrait bien aussi.
Acteur adulte sort

Pasteur/célébrant Ah, l’école, ça en inspire des discussions ! Voilà un chant pour enfants que nous allons écouter « A l’école de Jésus ».

Musique en vidéo : « A l’école de Jésus » à retrouver sur cantiques.fr ou sur YouTube (https://youtu.be/GsX6HVZ8Jhw)

Scène 6

Narrateur Et si Dieu était…le Père Noël ?
Acteur adulte arrive déguisé
Enfant 2 Tant qu’à faire…un peu plus de cadeaux à Noël, ça ne me dérangerait pas.
Enfant 6 En tout cas, merci déjà pour tous les cadeaux de tout le monde sur la planète
Et pour être plus précis pour cette année, j’aimerais bien une DS avec Jurassic World. Mais s’il n’y en a plus, le modèle Nintendo pourra aussi faire l’affaire.
Enfant 4 Moi, ça serait plutôt un lapin nain…
Acteur adulte sort

Pasteur/célébrant C’est encore à vos oreilles d’être attentive…

Musique par catéchumènes

Pasteur/célébrant Jusque-là, nous n’avons entendu que des questions que les enfants souhaitent poser aux uns et aux autres. Sans oublier le « bonjour » par-ci ou par-là. Si, si, ils sont polis ! Petite interrogation : dans nos prières il en est peut-être de même : un peu de politesse pour nous adresser à Dieu et puis beaucoup de questions? Oui, Dieu écoute nos questions. Il écoute aussi quand nous lui parlons, quand nous lui racontons ce qui nous fait plaisir dans la journée ou ce qui ne va pas. Mais n’oublions pas qu’avant cela, il a aussi plein de choses à nous dire. Place à la dernière scène.

Scène 7 (scène finale)

Narrateur Dieu souhaite être pour nous : un père
Acteur adulte rentre avec la grande Bible et en aube
Tous Notre Père qui es au cieux…
Acteur adulte : Mes enfants, le cadeau que je vous donne, c’est mon Fils Jésus. Oui ça fait un moment, bien avant que vous soyez nés je vous ai donné ce cadeau.Voici comment ça s’est passé.

Acteur adulte lit dans la grande Bible (Luc 2) :

l’empereur Auguste donna l’ordre de recenser tous les habitants de l’empire romain.
Ce recensement, le premier, eut lieu alors que Quirinius était gouverneur de la province de Syrie.
Tout le monde allait se faire enregistrer, chacun dans sa ville d’origine.
Joseph lui aussi partit de Nazareth, une ville de Galilée, pour se rendre en Judée, à Bethléem, là où était né le roi David ; en effet, il était lui-même un descendant de David.
Il alla s’y faire enregistrer avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte.
Pendant qu’ils étaient à Bethléem, le jour de la naissance arriva.
Elle mit au monde un fils, son premier-né. Elle l’enveloppa de langes et le coucha dans une mangeoire, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans la salle destinée aux voyageurs.

Voilà un magnifique cadeau, dont vous pouvez essayer à comprendre le sens petit à petit…

Mais j’ai compris tout à l’heure que vous aimez bien poser plein de questions et faire vos demandes. Je n’y réponds pas forcément, même si j’écoute tout.C’est que je suis là pour tout le monde et je ne peux pas vous favoriser par rapport à d’autres.

Parfois les demandes que je reçois sont opposées : seule sur une île avec les animaux mais peut-être que les animaux n’ont pas envie ?

Et pour les Nintendo, avez-vous pensé aux usines qui parfois exploitent des matériaux rares pour fabriquer tous ces appareils ?

Avant tout, je cherche à vous donner grâce et pardon et bienveillance. Car, mes chers enfants (petits et grands), je crois que vous en avez beaucoup besoin.

Mais allez, pour le moment, fêtez juste l’arrivée de mon fils dans ce monde, une petite graine d’une grande espérance qui a déjà bouleversé tant de choses dans ce monde !

Chant d’assemblée : All 32/19 – Arc 353 « Humble et doux Jésus » (3 strophes)

Crédits : Marlies Voorwinden, pasteure EPUdF de Beaucaire-Tarascon et du Pays-d’Arles, janvier 2022- Point KT

 

 

 

 




Liberté et déconfinement en prédication dialoguée

 

 

Le 4 juillet 2021, à la paroisse de Marly le Roi et environs, la pasteure Christina Weinhold et les catéchumènes ont proposé un culte autour des 10 commandements et la question de la liberté.

La prédication est un dialogue, avec la Mme la modératrice, Mme Liberté, Mr Castex, Mr Grognon et Moïse. Les quatre derniers participent à un débat à la télé, présenté par Mme la modératrice, où ils sont les invités.

 

Modératrice  Mesdames, Messieurs,  Bienvenus à ce débat : Déconfinement – enfin la fin des règles ? Merci d’être avec nous. Mr Castex*, je m’adresse à vous. Le gouvernement a mis en place un grand nombre de règles sanitaires diverses et variées durant cette année. Comment est-ce pour vous d’essayer de discerner au mieux les mesures à appliquer ?

Mr Castex Écoutez, je le dis franchement, et je vais être court, et permettez moi de vous dire  …. Cette année n’était pas toujours facile, nous avons dû faire des sacrifices, les mesures en vigueur n’étaient pas toujours évidentes,  Hélas, je le sais, notamment pour notre jeunesse  Tout le monde hoche la tête Mais c’était nécessaire. Il fallait bien prendre des mesures pour freiner la pandémie et pour éviter encore plus de victimes. C’est aussi une question de solidarité au sein de notre société.

Modératrice  Justement, nous avons invité d’autres personnes pour en discuter. Je vous présente , Mme Liberté.

Mme Liberté Bonjour !

Modératrice   Mr Grognon

Mr Grognon  Mhpff , salut

Modératrice Et Mr Moise . Merci d’avoir fait le long chemin jusqu’à nous.

Moïse  Merci à vous. Ne vous souciez pas. Je suis entraîné et j’ai l’habitude de marcher longuement.

Modératrice  Je commence avec Mr Grognon. On vous a pas mal entendu sur les réseaux sociaux ces derniers mois. Si je peux résumer, Mr Grognon, vous n’étiez pas très content avec toutes ces règles, non ?

Mr Grognon Mais comment voulez-vous que je sois de bonne humeur ? « Fais pas ci, fais pas ça. » C’est énervant. Et en plus on vous change cela si souvent qu’on ne se repère plus. Jusqu’à ce que l’on ait compris le nouveau règlement, il est si tard que l’on ne peut plus sortir, car c’est déjà l’heure du couvre feu! Je veux qu’on me redonne ma liberté , basta

Modératrice  Mme Liberté, vous voulez réagir ?

Mme Liberté  Je veux bien. Oui, j’entends souvent des personnes parler de moi, parler au nom de la liberté. Mais vous voyez, ce n’est pas aussi simple. Quand Mr Grognon dit qu’il souhaite avoir « sa liberté » , c’est qu’il souhaite que tout se passe comme il le veut, lui. Ce n’est pas aussi simple.  J’ai grandi dans une famille nombreuse et je sais que c’est plus complexe que cela. J’ai plusieurs sœurs : Responsabilité, Solidarité, Communauté,  Autonomie, Empathie, Tolérance

Modératrice  Beaucoup de féminité dans votre famille !

Mme Liberté   C’est vrai. Mais nous avons aussi des frères :  Respect et Devoir par exemple. Et comme nous avons grandi ensemble je n’avais jamais l’impression que je puisse exister toute seule. J’ai ma place parmi les autres.

Mr Grognon  Ah, et Soumission et Censure, ne seraient-ce pas vos tantes, par hasard ?

Mme Liberté  Pas du tout. Je ne me soumets pas, mais parfois j’accepte des contraintes pour le bien de plus de personnes. J’aurais envie parfois de rouler à grande vitesse … mais je peux accepter une limitation de vitesse car je sais que le contraire serait dangereux. Ai-je dit que je suis mariée à Raison ? Il m’aide parfois à distinguer entre une envie personnelle et une liberté ouverte à tout le monde

Modératrice   Merci Mme Liberté.  Mr Moïse. Comment vivez vous ce débat ? Est-ce étrange à entendre pour vous, quivvenez d’une toute autre époque ?

MoÏse   Oh, pas du tout. Je m’y reconnais tout à fait. J’avais l’honneur, envoyé par Dieu, de faire sortir tout un peuple de l’esclavage vers la Liberté. Je m’attendais, une fois sortis de là, à être entouré par des personnes joyeuses et reconnaissantes … mais non. Peu après avoir goûté à la liberté, nombreux d’entre eux commencèrent à se plaindre : pas assez à boire, pas assez à manger, la peur de manquer, quoi, la peur d’un lendemain incertain. Avec leurs contraintes ils avaient aussi perdu leurs repères.

Mr Grognon Ils étaient en plein désert , si je me souviens bien. Il y a mieux pour vivre sa liberté.

Moise  Oui, bien sûr que le cadre n’était pas facile. Mais malgré tout il ne fallait plus avoir peur de bourreaux ou d’un travail dur et dangereux. Le reste était à faire et à organiser, à organiser par nous même et à l’aide de Dieu.  Personne entre nous n’était préparé à cette liberté d’organiser notre vivre ensemble. On avait besoin d’un manuel, des instructions : chez vous, dans vos librairies, on donnerait peut-être le titre : La liberté pour les nuls.

Modératrice Oui, dites-nous un peu plus de cette œuvre que vous avez reçu. Pas trop de pages pour porter tout cela avec vous, j’imagine ?

Moise  Que deux tables. Mais cela a tout même son poids.  L’idée est aussi simple que géniale : ce sont 10 paroles, comme les doigts sur nos deux mains. Une fois apprises par cœur, on peut les réviser avec les doigts.  Et le système aussi est bien pertinent et n’a rien perdu de son actualité. Au lieu de se perdre dans des règles détaillées, les 10 paroles donnent des principes. A chaque groupe qui veut vivre d’après ses règles de définir comment les interpréter dans tel ou tel contexte.

Modératrice  Vous avez certainement un exemple pour nous ?

Moise  Oui, où commencer ? mmmhhh  Voyons, par exemple un principe est de dire :  « Dieu t’a donné la liberté, alors ne te soumets pas de nouveau à un autre Dieu ou idole. »

Mr Grognon  Mr Moise, nous vivons dans une démocratique laïque. ici tout le monde a la liberté de choisir sa religion.

Moise  Faites. Choisissez votre religion, puisque vous êtes libres de faire. Mais mon Dieu donne un avertissement et j’y adhère : Attention, aucune religion ne doit vous soumettre de nouveau. Personne n’a le droit de vous enlever cette liberté acquise. Et d’ailleurs ce n’est pas une question de religion uniquement. Les « dieux et idoles » de nos jours peuvent avoir différents visages. J’ai vu des personnes tout sacrifier et soumettre toute leur existence pour un peu plus de succès ou de fortune.  La liberté est un cadeau. Mais souvent nous sommes nous- mêmes les premiers à nous mettre des pressions et des obligations plus que nécessaires.  J’insiste: Ce principe n’a rien perdu de son actualité.

Modératrice  C’est passionnant mais le temps passe vite. Nous arrivons vers la fin. Je reprends notre titre : Déconfinement – enfin la fin des règles ? D’après vous, les règles cela ne connait pas de fin, mais des évolutions ?

Moise Absolument.  Ces 10 paroles, ces 10 principes pour vivre ensemble, nous en aurons toujours besoin. Et on aura toujours besoin de discuter comment les interpréter et appliquer.

Mr Grognon Ah, je n’aime pas ça …

Mme Liberté : moi ça me va, et à mes frères et sœurs aussi

Modératrice  Merci à vous quatre  d’êtres venus.   Merci à vous d’avoir suivi jusqu’au bout


Vous pouvez retrouvez le culte dans son ensemble sur le site de la paroisse : ici 

Crédit : Marlies Voorwinden (EPUdF) – Point KT




La mission – animations du cinquantenaire du Défap

Défap 50 ansPour célébrer son cinquantenaire (septembre 2021), le Défap service missionnaire a sorti plusieurs animations autour de la mission et de son histoire.

– Un escape game (jeu de rôle où une équipe doit résoudre une énigme avec des indices trouvés petit à petit dans un temps donné), disponible en téléchargement en version « jeu de société » : Ce jeu est un jeu coopératif pour des groupes de 1 à 4 joueurs, destiné aux personnes de 12 ans et plus. Il faut compter environ 1h30 pour y jouer.

– Une proposition pour réfléchir, un témoignage, une animation et une célébration à partir de différents verbes (chaque mois de l’année 2021 un nouveau dossier est disponible) : https://www.defap.fr/les-verbes-de-la-mission/ Les verbes proposés sont : Envoyer – Accueillir – Rencontrer – Enseigner – Écouter – Traduire – Partager – S’entraider – Soigner – Communier. De quoi animer un parcours catéchétique ou intergénérationnel !

Crédit Marlies Voorwinden, (EPUdF) Point KT

 




Lire un texte biblique…oui, mais comment ?

Que c’est agréable quand quelqu’un nous propose une animation sur un texte biblique ou une prédication… Oui, mais il arrive dans la vie (au plus tard après la confirmation) que nous sommes confrontés à un texte biblique sans avoir de catéchète ou de pasteur à nos côtés pour nous proposer une lecture. Que faire alors d’un texte biblique ? 

L’animation suivante s’adresse aux ados, mais peut aussi se faire entre adultes.

L’idée est de proposer un texte biblique et plusieurs interprétations (prière, lecture historique, prédication, lecture symbolique…) en imprimant chaque lecture sur une feuille. On peut déposer les feuilles sur des tables ou les coller sur un mur. 

Dans l’exemple à télécharger, le texte biblique est celui de 1 Rois 19 : Différents usages chrétiens d’un texte biblique.

Chaque participant lit à son rythme le texte biblique et les différentes propositions en répondant aux questions suivantes :

  • Qu’est-ce que ce chacune de ces lectures m’apporte ?
  • Est-ce que j’aimerais recevoir cet apport plus souvent ?
  • Comment pourrais-je le recevoir (seul, en groupe, en famille, à l’Église…) ?

 

VARIANTE 1

Avant de lire le texte biblique et les différentes lectures interprétatives sur les feuilles, il est possible de procéder à une lecture à haute voix du texte biblique, puis de poser ces questions au groupe :

  • Qu’est-ce que vous comprenez de ce texte ?
  • Est-ce que ce texte apporte quelque chose à votre vie ?

Après l’activité décrite plus haut, il est possible de reposer les mêmes questions et de demander si la lecture des propositions a changé quelque chose :

  • Est-ce que votre réponse a changé ?

Pour discuter ensuite, en fonction des réponses, où l’on peut trouver pour soi-même l’apport souhaité pour nous aider à lire les textes bibliques .

 

VARIANTE 2

Après avoir fait cette animation, il est possible de réfléchir avec le groupe à d’autres « usages » du texte biblique que ceux qu’on a vue.

  • Pour les textes de l’Ancien Testament il y a par exemple les commentaires rabbiniques.
  • Les textes bibliques sont reprises dans la peinture, la littérature et peuvent ainsi servir des buts très variés !

 

Crédits : Marlies Voorwinden (EPUdF), Point KT

 




Le KT dont tu es le HÉROS !

La paroisse réformée de Môtier-Vully (Suisse) a mis en ligne une proposition de catéchèse interactive (à faire seul ou en petits groupes), pour des ados : le voyage musical.

Il s’agit de suivre les propositions à l’écran, d’écouter des musiques et de choisir sa réponse parmi trois ou quatre réponses proposées, pour faire avancer le voyage… On peut y jouer une seule fois, mais aussi reprendre le même lien et donner d’autres réponses, pour voyager autrement.

Pour aller sur le site : Catechisme_le voyage musical.

Bon voyage !

Crédit : Marlies Voorwinden (EPUdF) – Point KT