Recension thématique : Pentecôte

Recension thématique : Pentecôte

  • Des animations

Ascension et Pentecôte dessinées par Martine Bacher

De Pâque à pentecôte avec les figurines bibliques (livrets d’animation et photos de l’exposition de 2022)

Pissenlits de Pentecôte

Mandalas de Pentecôte

Pour une rencontre autour de Pentecôte à partir d’un regard d’artiste

Des messages à souffler

  • Des vidéos

Ascension et Pentecôte dessinées par Martine Bacher

Pentecôte en vidéo avec les figurines bibliques 

  • Des prières

Prière acronyme composée par des enfants

  • Des bricolages

Cartes de vœux pour la fête de Pentecôte

  • Des cultes à quatre pattes

De Babel à Pentecôte

  • Des prédications de confirmation

Prédication de pentecôte A qui est confiée la mission d’aller répandre la parole de Dieu?

Prédication de Pentecôte Une parole qui concerne notre vie

Prédication de Pentecôte J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle

  • Des contes et narrations

La boule de vent 

De Babel à Pentecôte: la déclaration d’amour de Dieu

Kamishibaï de Pentecôte

Petit conte pour Pentecôte 

  • Des livres

Le fête de Pentecôte

  • Des réflexions

De Pâques à Pentecôte, le souffle en marche

Crédits: Marianne Renaud (UEPAL),  Point KT

 

 




« Dis-moi la mission »

« Dis-moi la mission », cahier d’animations édité par le service protestant de mission DEFAP dans le cadre de son cinquantenaire. Jeux, images qui questionnent, textes bibliques à lire ensemble, invitations à la rencontre.

10 animations construites autour de 10 verbes:

  • Accueillir : prendre conscience des richesses et défis de l’accueil et jouer en équipe sur le thème du repas, dans lequel on sera à la fois accueillant et accueilli.
  • Communier : réfléchir à ce qui fait la communion et reconnaitre des images du pain du monde entier
  • Écouter : faire appel à son intelligence dans l’écoute et apprendre des salutations du monde entier
  • Enseigner : découvrir la richesse pédagogique des paraboles et s’exprimer à partir de proverbes du monde entier
  • Envoyer : susciter des projets d’engagement
  • Partager : jouer avec des citrons, pour découvrir la richesse de partager sa culture, qui nous sommes, nos préoccupations, et mieux se connaitre
  • Rencontrer : parcourir un chemin des citations, et partager sur des rencontres qui nous marquent
  • S’entraider : jouer à des jeux coopératifs de type chaise musicale, passer une balle de tennis

Des propositions ludiques et profondes pour introduire un échange sur la mission et le témoignage mutuel.

Le livret téléchargeable au complet ici

Mon coup de cœur: l’animation « communier », qui pourra être poursuivie par un temps pour cuisiner ensemble le pain de Sainte Cène par exemple !

Crédits : Marianne Renaud (UEPAL) avec l’aimable autorisation du Defap– Point KT




Parler de deuil et de tristesse avec des ados

La tristesse est une émotion familière aux ados, qui sont parfois envahis d’une sorte de mélancolie dont ils ne comprennent pas la raison. Dans cette période de l’adolescence qu’on assimile parfois à un deuil de l’enfance, il arrive que la tristesse vienne surprendre l’adolescent.e par sa soudaineté. Que la tristesse soit diffuse, ou aiguë,  que se passe-t-il en soi?  Quelle relation peut-on choisir d’entretenir avec sa tristesse ? 

Raconter l’histoire de Quand Madame Tristesse a emménagé chez nous suffit pour ouvrir un espace de réflexion, de parole, de sens. Les métaphores se suffisent. Les illustrations me semblent peu adaptées à des jeunes ados: on choisira de lire le texte, et on proposera aux ados d’illustrer le moment qui leur parle le plus par exemple, par une création artistique (aquarelle, collage, photo, mise en scène, musique).

Si on le souhaite, on peut après la lecture de l’album, proposer un temps d’échange libre et bienveillant, à partir de quelques impulsions comme :

  • Est-ce que la tristesse est la seule émotion qui peut m’envahir à la mort de quelqu’un ?
  • Quel est le moment qui me parle le plus ?
  • « On aime garder à proximité ce qui nous tient à cœur » : à notre avis, pourquoi Madame Tristesse n’accepte pas d’aller ranger ses affaires dans une petite chambre sous le toit ?
  • « Apprendre et désirer ce qui naitra un jour » : à notre avis, pourquoi jouer au puzzle avec Madame Tristesse ?
  • Est-ce que j’ai envie de parler d’une personne qui est morte et qui compte pour moi ?
  • Si je suis triste, qu’est-ce que ça me fait de me dire que la tristesse n’est pas là pour toujours?

Un récit biblique intéressant à lire en perspective avec cette thématique serait les Pélerins d’Emmaüs. Nous ne sommes pas seuls noyés dans notre tristesse. Un dialogue est possible, qui ouvre un espace entre soi et sa tristesse et nous désidentifie à elle. Jésus nous écoute parler de ce que nous ressentons, et nous offre un compagnonnage vivant et tourné vers l’espérance.

Une prière

Seigneur, il y a des jours où la tristesse m’envahit.
Je me sens découragé.e, impuissant.e, seul.e
Je n’ai pas le goût de la vie.
Merci, parce que tu ne me juges pas pour cela.
Toi aussi, (en) Jésus, tu as connu la tristesse la plus profonde.
Alors je peux accueillir cette réalité en moi
Et découvrir qu’elle coexiste avec d’autres
Ton amour est là, qui m’anime
Ta joie est là, toute proche,
A portée du cœur et de la main
Disponible
Je te prie pour toutes les personnes tristes et découragées
Prend soin d’elles
Et inspire moi les paroles et les gestes de soutien
Et conduis moi sur le chemin de la vie
Amen

Si l’on veut aller plus loin:

  • Sur le thème des émotions :  video youtube à destination des ados pour mieux connaitre ses émotions
  • Sur le thème du deuil

La vie, c’est trop mortel, un dossier pour parler de la mort avec des ados à l’école, adaptable à des séances de caté

Crédit : Marianne Renaud (UEPAL), Point KT




Quand Madame Tristesse a emménagé chez nous

Un album bienfaisant au sujet du deuil et de la tristesse, qui ouvre des espaces de parole et de silence, pour apprivoiser l’émotion. Adressé à un « tu », il permet subtilement de mettre en valeur une relation qui demeure au delà de la mort, et avec laquelle la tristesse nous met en contact.

Quelle invitée encombrante, cette Madame Tristesse ! Elle s’invite sans qu’on l’ai conviée, s’installe, se tape l’incruste, met tout son bazar dans notre intérieur ! Et si on la chasse, elle revient ! Et si on l’ignore, elle se fait encore plus présente ! Mais comment s’en sortir, quand elle se pointe ?

On peut s’arranger avec elle, figurez-vous. On peut, à défaut de l’inviter puisque c’est elle qui s’invite, la considérer comme une invitée. On peut choisir de s’intéresser à elle et décider d’apprendre à mieux la connaitre, pour répondre à ses besoins comme on le ferait avec n’importe quel invité. Elle devient alors moins envahissante, plus rare, mais tout aussi insistante, au fil du temps si l’on se hâte lentement.

Peut-être finira-t-elle par repartir ? Peut-être même qu’on apercevra un jour les cadeaux qu’elle nous a faits ?

D’après l’album Quand Madame Tristesse a aménagé chez nous,  Anke KEIL, 2021 Opec-Olivétan

Crédits: Marianne RENAUD, UEPAL, POINTKT

 




Jouer ensemble à Noël : le jeu du cadeau

Jouer ensemble à Noël, une idée pour créer du lien, rire, faire retomber la pression ou même la tension qui s’invitent parfois inopinément à la fête, partager des souvenirs, inclure ceux pour qui Noël est une fête chrétienne ou non, mêler les petits et les grands, accueillir des invités qu’on connait peu, et donner du sens à la fête.

Sur la suggestion de Théophile, 15 ans, voici une proposition d’animation familiale ou amicale autour de Noël.

Pour vivre ce jeu, chacun préparera par avance un cadeau, soit acheté, soit réalisé maison, soit sous forme de « bon pour… ». Si c’est un cadeau acheté, on prendra soin de fixer une somme indicative pour que tout le monde soit à l’aise. Enfin, le cadeau sera emballé de telle sorte qu’on ne puisse pas deviner de quoi il s’agit, plusieurs couches d’emballage sont bienvenues, boites, tissus, papier.

Pour pimenter le jeu et stimuler la créativité, on peut annoncer un thème avec lequel tous les cadeaux devront avoir un lien: une couleur (« Rouge »), une sensation (« Douceur »), une région (« Alsace forever »), une tradition familiale (« Chocolat »), une lettre (« C »).

Les cadeaux seront placés sous le sapin, on gardera le plus grand secret sur ce qu’ils contiennent, rien ne filtrera avant de jouer.

Les règles du jeu

S’installer en cercle, sur des chaises, fauteuils, canapés. L’idéal est de pouvoir se déplacer, mais ce n’est pas nécessaire.
On peut prévoir un plateau sur lequel lancer le dé, pour faciliter son lancer et sa circulation.
On se passe le dé, on le lance, et, en fonction du résultat, voici ce qui se passe :

6

Choisir un cadeau sous le sapin
ou échanger son cadeau avec celui de la personne de son choix, en lui disant un mot doux ou une bénédiction.
« Cher, chère…, tu es si … pour moi »… « Je te souhaite … »

5

Déballer une seule couche de son cadeau. Le palper, le secouer, et tenter de deviner ce qui se cache dedans.

4

Chanter une strophe de chant de Noël ou une comptine ou un slam (si on arrive à placer les mots « Du vieux tronc d’Isaïe », on a gagné le droit de relancer le dé). Le chant ou la comptine sont à usage unique, les participants suivants se creuseront la cervelle pour trouver une autre idée.

3

Raconter un souvenir joyeux, ou drôle, ou étonnant, vécu autour de la fête de Noël, en quelques mots.

2

Ouf, tranquille pour cette fois ! on passe le dé à son voisin.

1

Tous les joueurs et joueuses donnent en même temps leur cadeau à leur voisin ou voisine de droite, en criant « Joyeux Noël » !

Le temps de jeu est variable selon le nombre de personnes qui jouent et l’ambiance générée. On l’arrête quand on veut. Prévoir cependant un temps de troc final.

Pour donner du sens à ce moment de jeu, on peut échanger sur la manière dont on l’a vécu. Puis on peut s’offrir encore quelques cadeaux pour tous.

Le cadeau de quelques instants de silence

Le cadeau de la prière

Merci, Seigneur, pour la joie d’être ensemble
Merci pour ce que nous aimons vivre et partager à Noël :
Nous aimons…
Nous accueillir les uns les autres
Cuisiner, jouer de la musique, chanter
Rêver, emballer des cadeaux, raconter des histoires de Noël
Décorer le sapin et la maison aux couleurs de la fête
Merci parce que cette fête
Nous parle de toi
Et de ta tendresse pour tout être humain
De la joie que tu glisses dans nos vies,
Par-dessus toutes les déceptions ou les tristesses que nous pouvons traverser
Merci parce qu’à Noël, tu offres le cadeau de ton amour !

Le cadeau d’une Bonne Nouvelle pour tous

Luc 2/1-14
En ce temps-là parut un édit de César Auguste, ordonnant un recensement de toute la terre.  Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie.  Tous allaient se faire inscrire, chacun dans sa ville.  Joseph aussi monta de la Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée, dans la ville de David, appelée Bethléem, parce qu ‘il était de la maison et de la famille de David,  afin de se faire inscrire avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte.  Pendant qu’ils étaient là, le temps où Marie devait accoucher arriva,  et elle enfanta son fils premier-né. Elle l ’emmaillota, et le coucha dans une mangeoire, parce qu ‘il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie.  Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux.  Et voici, un ange du Seigneur leur apparut, et la gloire du Seigneur resplendit autour d’eux. Ils furent saisis d’une grande frayeur.  Mais l’ange leur dit: Ne craignez point; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d’une grande joie : c’est qu’aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez: vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une mangeoire. Et soudain il se joignit à l’ange une multitude de l’armée céleste, louant Dieu et disant :  Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu’il agrée !  

Le cadeau de chanter ensemble

Apprendre un chant sur Point KT  « Jour de Joie » composé par Daniel PRISS et facile à apprendre tous ensemble.
Ou chanter un chant traditionnel

  1. O nuit bienveillante, O nuit rassurante,
    Douce nuit du premier Noël !
    Jésus, ô mystère, Naît sur cette terre ;
    Chantons, chantons à l’Éternel !
  1. O nuit bienveillante, O nuit rassurante,
    Douce nuit du premier Noël !
    Jésus nous délivre, Jésus nous fait vivre ;
    Chantons, chantons à l’Éternel !
  1. O nuit bienveillante, O nuit rassurante,
    Douce nuit du premier Noël !
    Qu’au saint Roi des anges Montent nos louanges ;
    Chantons, chantons à l’Éternel !

Le cadeau d’une bénédiction reçue et partagée

On peut se dire un bénédiction personnelle,
Ou quelqu’un adressera cette bénédiction à tous
« Que le Dieu tout puissant en amour nous bénisse et nous garde,
qu’il fasse rayonner sur nous son visage, et nous donne sa joie, sa paix ! »

Crédits : Marianne RENAUD, Dynamique Jeunesse de l’UEPAL, point KT, crédit photo Tendancemode.net