Une histoire biblique en BD pliée

Mettre le texte biblique en bande dessinée « format de poche ».

Matériel nécessaire : feuilles A3, matériel de dessin, latte.
Le principe réside dans le fait que la feuille sur laquelle nous allons dessiner recto/verso est (d’avance) pliée, des cases dessinées, et que la répartition des cases commence avec les plus petites cases au début de l’histoire pour finir avec les plus grandes à la fin. Vous trouverez le modèle de répartition des cases en pdf ici.
Il s’agit simplement de plier la feuille trois fois, ce n’est pas difficile . Les … (trois petits points) vous montrent les plis intérieurs. Repliées, la couverture, les pages 2,3 et 8 sont assez petites ; ouvrez pour voir les pages 4 et 5 un peu plus grandes ; et ouvrez encore une fois pour voir les pages 6 et 7, les plus grandes.
Le premier travail concerne le texte. Après l’avoir choisi,il faut le lire et le relire, crayons en main ; discerner les personnages principaux et secondaires, leurs actions, leurs paroles ; les éventuels éléments de décor ; la structure  du texte avec l’introduction, la situation de départ, puis les changements qui s’opèrent, le moment où tout change, et enfin la situation finale. Ne vous fiez pas à votre mémoire: retournez au texte ! En fonction de cette relecture, écrire un scénario en 6 étapes pour vos 6 cases-cadres. L’utilisation de crayons noirs (ou de couleurs) est préférable aux marqueurs ou à la peinture à cause du recto verso. Fixez des conventions pour reconnaître les personnages (un même personnage doit garder le même vêtement par exemple) surtout si plusieurs dessinateurs travaillent sur une BD commune. Les personnages vont-ils parler ? Ou penser de manière à ce que le lecteur connaisse leurs pensées ?!? Y aura-t-il un peu de texte en plus des dessins ? Ou des onomatopées, des bruitages… ?

L’histoire proprement dite  se déroulera donc en 6 étapes, auxquelles il faudra ajouter la page de titre (cadre1) et la quatrième de couverture (cadre 8).
Les cadres 4,5,6 pourraient éventuellement être dédoublés, comporter des sous cadres contenant un commentaire, un gros plan, un zoom arrière… selon les besoins du récit et l’enthousiasme des dessinateurs. Le cadre 7 qui termine l’histoire doit rester un grand cadre occupant la ½ page. Quelqu’un est guéri, un miracle a eu lieu, cela doit rester une grande image frappante.
Sur la couverture (cadre1), en plus du titre et éventuellement d’un sous titre, ajoutez la signature du/des dessinateur(s) et une illustration assez générale.
Sur la quatrième de couverture (la toute dernière page, cadre 8), notez les références bibliques et si possible le texte ou un verset, l’année de réalisation et toute autre information qui vous paraît importante ou amusante.

Beaucoup de texte bibliques peuvent s’inscrire dans cette BD pliée : Genèse 1, des paraboles, des récits de guérisons…
Vous pouvez réaliser vous-mêmes une BD pliée que vous photocopiez pour les enfants les plus jeunes. Mais aussi faire le travail avec les enfants : selon leurs âges, décidez si vous devez imposer le scénario ou laisser les artistes libres de la manière de découper le texte… Des enfants qui s’entendent bien peuvent éventuellement travailler en duo, en se répartissant scénario, dessins, textes et coloriages. Ce travail occupera plus d’une séance. À vous de voir comment organiser le projet.
Et pourquoi pas, en vue d’un marché de Noël, avec le récit de la Nativité et/ou la visite des Mages…?!?

Crédits: Marie-Pierre Tonnon