image_pdfimage_print

L’ « Arbre de la Foi » est une proposition de bricolage. Mais à travers cet arbre, les enfants comprennent qu’ils font partie de la grande aventure des témoins de la foi. Proposition de  Carole Frohn (UEPAL).

Nous avons planté un « arbre » (en fait, c’est une simple branche) dans notre salle.

  • Chaque enfant découpe une feuille d’arbre pré-dessinée (dans du papier épais) et y inscrit son nom. Par la suite, chaque nouvel enfant inscrit son nom sur une feuille d’arbre. Nous affirmons ainsi que chacun a sa place dans l’Eglise.
  • Nous avons confectionné des fleurs en papier crépon (Couper 4 carrés de 10 cm. Superposer  4 épaisseurs de papier  et plier en forme d’accordéon. Puis lier l’accordéon par le milieu avec un fil de laine qui sert aussi à accrocher la fleur à la branche. Ouvrir délicatement les épaisseurs de papier crépon pour obtenir une fleur style Dahlias).  Nous renouvelons chaque année les fleurs à la rentrée.
  • Les enfants décorent l’arbre avec leur feuille et leur fleur lors des deux premières rencontres.
  • Au bas de l’arbre une étiquette joliment écrite : « Arbre de la foi ».
  • On explique le sens de tout cela à la première séance.
  • Par la suite, l’arbre de la foi sert de fil rouge (pour notre part,  il est utilisé pendant plusieurs années). Aucun ordre n’est imposé dans la découverte des personnages bibliques (que l’on prend au fil du programme de(s) année(s) mais nous prévoyons un placement (vers les racines ou la cime) des personnages.  Ainsi, du bas de notre arbre jusqu’en remontant vers la cime , un ordre « chronologique » se construit lorsque le parcours est fini. Sur notre arbre, nous trouvons Adam et Ève, Abraham et Sarah, Isaac, Jacob etc … Moïse, David, Elie … Marie et Joseph, Jésus et les disciples,  puis Paul etc … puis plus haut Calvin, Luther … encore  plus haut  …  Schweitzer, Martin Luther King, Marie Durand … puisque les enfants les plus âgés les ont étudiés. Et bien sûr, les feuilles portant le prénom des enfants sont présentes un peu partout.
  • Lorsque nous avions fini d’étudier un personnage, on accrochait son image dans l’arbre. Nous nous sommes servis d’images à colorier pour les personnages. (De temps en temps une telle activité est bienvenue pour les plus jeunes).
  • Cet arbre reste dans la salle et est devenu une référence au fil des ans pour les enfants. Il est très pratique puisque les plus petits n’ont pas la notion de l’échelle du temps mais comprennent bien deux choses : certains personnages sont près des racines de notre arbre, d’autre plus vers la cime (vers nous) et aussi que les branches en principe devraient pousser, et l’on pourrait accrocher encore des feuilles dans l’avenir… Cet arbre de la foi s’inscrit donc dans le temps. Et les enfants se souviennent bien des noms des personnages déjà vus. Et ils s’approprient les histoires… nous avons surpris des enfants raconter l’arbre et les personnages aux nouveaux venus de l’année…

Cela laisse libre évidemment du contenu des programmes mais donne une vision d’ensemble au bout d’un moment et une bonne compréhension. Nous l’appelons l’ « Arbre de la foi ». Il peut servir tant à l’école qu’à l’école du dimanche !

Crédit Carole Frohn