A expérimenter : un lâcher de papillons

Les enfants de l’Ecole du Dimanche de Haguenau ont passé une année à découvrir les paraboles de Matthieu avec le papillon Lépido. Pour terminer l’année en beauté, un lâcher de papillons a été organisé par les monitrices…

 

 

 

Retour en photos

La serre dans laquelle les papillons ont pu grandir (commandé sur le site Nature et Découvertes )

La serre est ouverte par Eliott

Le papillon s’est posé sur le bord de la serre.. avant de s’installer dans le jardin !

Crédit : Laurence Gangloff (UEPAL) pour Point KT




Spectacle de Noël et Église Verte

Spectacle de Noël et Église Verte

proposé par Virginie MOYAT, Eglise Protestante Unie d’Ermont

Objectif : associer la naissance de Jésus et le soin de la Création (apprentissage d’arbres)

Qui ? tous les enfants (3-15 ans)

Avant : apprendre les chants, apprendre les réponses (sauf les arbres, à deviner le jour J !)

Voici le diaporama utilisé lors de la célébration : Spectacle de Noël powerpoint

La célébration :

Air de Noël

Conteur 1 : enfants assis

Diapo 1 : Couronne de l’Avent

L’histoire de Noël, c’est l’histoire d’un rameau qui va devenir grand et transformer le monde

Enfant :   se lève et va vers le conteur 1 pour parler

Un rameau ? qu’est-ce que c’est ?

C 1 : une petite branche qui pousse sur un arbre, elle commence par un petit point dans l’écorce, puis un bourgeon, puis elle devient une petite branche, et devient ensuite une belle branche solide. Ecoute ce que dit le prophète Esaïe au peuple juif d’Israël qui s’inquiète sur son avenir, car il est envahi par tant d’étrangers, avec d’autre coutumes, d’autres manières de se nourrir, de prier…

Ado : Nous aussi, nous sommes entourés de personnes bien différentes de nous ; ce serait plus facile si on était pareil, il y aurait moins de jalousie et de disputes

C1 : Oui, alors écoute toi aussi ces paroles si anciennes et pourtant d’actualité de ce prophète Esaïe

Enfant et Ado s’assoient

Lecteur Ado

Diapo 2 et lecture Es 11, 1-5 puis petites notes puis 6-10

C 1 : Un homme viendra et il apportera la Vie, il sera juste et sage, il sera de bon conseil et apportera la connaissance

Dans les Evangiles, nous retrouvons cet homme ; nous chrétiens le voyons en Jésus. Ecoutez ce récit de Luc

Lecteur Ado

Diapo 3 et lecture Luc 2, 1-7a

Petites notes

Lecteur Ado

Diapo 4 et lecture « Or, le jour de sa présentation au temple,

Luc 2, 25-32

C 1 :

Syméon, ce vieil homme, s’efface pour laisser la place à Jésus, une nouvelle naissance, cet enfant qui va apporter la Vie et la lumière

Syméon, celui qui a bien vécu, s’efface pour laisser place à la Vie

Diapo 5 : Chanson par les enfants : Chant de Syméon

Conteur 2 

Alors maintenant qu’on sait que Noël, c’est la fête de la Vie, on va essayer d’imaginer quel arbre pourrait bien symboliser cette fête !

Dieu nous a confié tellement de beaux arbres, que nous n’avons que le choix ! mais quel serait l’arbre le plus approprié pour symboliser tout ce que la naissance de Jésus a apporté ? Regardez bien

Dans la Bible, il y a plein d’arbres. Savez-vous les reconnaître ? (enfants puis assemblée si besoin)

Diapo 6 : un peuplier (Gn 30,37)

Diapo 7 : un chêne (Gn 13, 18)

Diapo 8 : un pommier (Ct 2, 3)

Diapo 9 : un amandier (Jr 1, 11)

Diapo 10 : un noyer (Ct 6, 11)

Diapo 11 : un acacia (Ex 25, 13)

Diapo 12 : des oliviers (Gn 8, 11)

Diapo 13 : des figuiers (ou sycomore) (Luc 19, 4)

Mais il y a un problème ! Quel est le point commun à tous ces arbres ?

Enfant : certains donnent des fruits et pas d’autres, ce n’est pas ça

Enfant : certains sont grands, d’autres maigres, ce n’est pas ça

Enfant : J’ai trouvé ! tous perdent leurs feuilles l’hiver quand il fait froid !!

Ado : Alors ça ne va pas, car Jésus est la Vie, et non la mort

C 2 : regardons encore dans la Bible. Ah j’ai trouvé un conifère !

Diapo 14 : le cèdre (1 Rois 6, 18)

Ado : Sauf que Jésus n’était pas si puissant tout le temps, par exemples il a été sur les routes à pied

Ado : Il a guéri des malades mais il a été jeté dehors par des villageois qui avaient peur de lui

Ado : il a même ressuscité Lazare mais il a dit que c’était Dieu son Père qui avait agi mais pas lui

Ado :! Alors, ça ne va pas, il ne faut pas un arbre si majestueux

C 2 : et un palmier ? c’est grand mais pas aussi imposant !

Diapo 15 : le palmier (Joël 1, 12)

Ado : pas mal

Ado : mais ça fait penser à sa mort ; quand il est monté à Jérusalem, le peuple a mis sous ses pas des feuilles de palmiers pour l’accueillir comme un roi

Chant par les enfants et KT : 54/09, st 1-2 Quand Jésus entre à Jérusalem

Conteur 3 : alors on va chercher hors de la Bible

Diapo 16 : un houx

Enfant : non, ça pique ! Jésus ne fait jamais de mal

Diapo 17 : un baobab

Ado : trop grand ! ça meurt même si ça vit très vieux

Diapo 18 : un sapin

Enfants : oh, c’est beau

Ado : oh, il reste vert l’hiver

Ado : oh ça sent bon, cela fait du bien

C3 : alors on garde le sapin ? c’est lui qui fait penser le plus à Jésus ?

Tous : OUI !

Conteur 1 : Mais au fait, Jésus c’est la Vie, mais aussi la Lumière, qu’est-ce qu’on peut faire ? qui a une idée ?

Enfants en chœur : rajouter une étoile tout en haut, rajouter des lumières sur le côté

Et les enfants le font

Les plus petits chantent : Mon  beau sapin (54/08)

Tous les enfants, ado et nous adultes arrivent autour du sapin pendant que les petits chantent




Culte « spécial Brésil »

CULTE « Ecole Du Dimanche spécial Brésil 2020 » avec powerpoint  (cliquer ici pour le télécharger  culte offrande EDD 2020 ) Trois méditations forment le fil rouge de ce culte construit à partir du Psaume 8, 2 Corinthiens 4 et Apocalypse 1.

Les chiffres entre parenthèses (à côté des titres) représentent la diapositive du diaporama.

 Les enfants s’avancent, en cortège, sur une musique samba avec maracas et claves (1)

 Noir (2)

 Accueil (3)

 Noir (4)

 Chant Arc 273, 1-2 (5-6)

 Refrain : Je passerai ma vie à dire à tous les hommes que tu es bon ! Oui ! Je passerai ma vie à dire à tous mes frères que tu es bon !

  1. Oh ! Donne à mon cœur le rythme de ta joie ô Seigneur avec moi ! Oh ! Donne à ma joie le rythme de ton cœur ô Seigneur ! Refrain
  2. Donne à ma chanson le rythme de la vie ô Seigneur mon ami ! Oh ! Donne à ma vie le rythme des chansons de moisson ! Refrain

Noir (7)

 Louange antiphonée : Psaume 8 (8-10)

  • Pasteur. Psaume de David, pris dans le livre du chef de chorale. Avec la harpe de Gath.
  • Enfants. SEIGNEUR notre Maître, ton nom est magnifique sur toute la terre ! Ta beauté dépasse la beauté du ciel.
  • Animateurs+Adultes. Par la bouche des enfants, des tout-petits, tu affirmes ta puissance devant tes ennemis.
  • Enfants. Ainsi, tu fais taire tes adversaires qui sans cesse luttent contre toi.
  • Pasteur. Je regarde le ciel que tes mains ont fait, la lune et les étoiles que tu as fixées.
  • Animateurs+Adultes. Et je me demande : Qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui ? Qu’est-ce qu’un être humain pour que tu prennes soin de lui ?
  • Enfants. Pourtant, tu l’as fait presque l’égal des anges, tu l’as couronné de gloire et d’honneur.
  • Animateurs+Adultes. Tu lui donnes pouvoir sur tout ce que tu as fait, tu as tout mis à ses pieds :
  • Enfants. moutons, chèvres et bœufs, tous ensemble, même les bêtes sauvages,
  • Animateurs+Adultes. les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, et tout ce qui passe sur les routes des mers.
  • Tous. SEIGNEUR notre Maître, ton nom est magnifique sur toute la terre !

Noir (11)

« Notre maison brûle et nous regardons ailleurs ! » (12)

Dialogue pasteur- enfants sur : « C’est quoi être presqu’ un ange ? » = Qui suis-je ? Je suis tout petit ! De la poussière d’étoiles ou un sac de gènes ? Et si tu avais un super pouvoir ce serait quoi et tu en ferais quoi ? Tout mettre à tes pieds ?

Noir (13)

Chant des enfants : « C’est lui qui tient la terre dans ses mains… » (14-16)

C’est lui qui tient la terre, dans ses mains. Comme une bille de verre, dans ses mainsLes océans, les mers, dans ses mains. Le monde entier est dans ses mains.

C’est lui qui tient le ciel, dans ses mains. Les astres le soleil, dans ses mains. La lune et l’arc en ciel, dans ses mains. Tout l’univers est dans ses mains.

C’est lui qui tient la vie, dans ses mains. D’un nouveau-né qui rit, dans ses mains. De sa maman ravie, dans ses mains. Nos lendemains sont dans ses mains.

C’est lui qui tient les pages, dans ses mains. Des jours clairs des orages, dans ses mains. Du méchant ou du sage, dans ses mains. Début ou fin sont dans ses mains.

Noir (17)

Prière créée par les enfants (18)

Noir (19)

Lecture de 2 Corinthiens 4, 6-10 (20)

Répons Arc 271, 1 (21) Louange et gloire à ton nom alléluia, alléluia, Seigneur Dieu de l’univers, alléluia, alléluia. Ref : gloire à Dieu, gloire à Dieu, au plus haut des cieux (2x)

Noir (22)

(23) Super pouvoir du vase fêlé : « Pas de fêlés chez… »

Nous portons en nous un ou des trésors, mais dans des récipients hyper-fragiles (nos fêlures brisures). Nous sommes toujours limites, à cran ; stressés mais pas écrasés ! Nous ne savons pas comment faire, mais pas sans espoir, poursuivis mais pas dépassés, terrassés mais pas anéantis -destroy quoi- ! Il faut avoir des fêlures pour laisser passer la lumière de Dieu !

Noir (24)

(25) Paroles d’encouragements inspirées d’un conte indien d’Amérique du Nord

Après avoir fabriqué dans l’argile le premier être humain, Manitoo, le Grand Esprit, le mit à cuire dans un four. Mais il le laissa mijoter trop longtemps parce qu’il ne connaissait pas encore la minuterie ; si bien que l’humain sortit du four tout noir ! Par la suite, comme il avait peur de dépasser le temps de cuisson, Manitoo sortit l’humain à moitié cuit seulement, tout blanc ! Ce n’est que la troisième fois qu’il obtient un bon résultat au niveau de la forme et des couleurs ; et ce fut le premier peau-rouge ! En fait, noir, blanc, rouge ou jaune c’est une super palette de couleurs différentes. Ce qui nous réunit c’est la couleur de notre cœur !

Noir (26)

Chant Arc 734, 1-4 (27-29)

Marche en ma présence, je suis avec toi. Lorsque tu avances, je prends ton chemin.Marche en ma présence, je te tiens la main ; Chaque jour qui passe, chaque nuit qui vient.

Refrain : Mon Dieu, mon Dieu, que veux-tu de moi ? Tu m‘appelles, je ne te vois pas. Mon Dieu, mon Dieu, toi tu me connais ; Dis-moi, dis-moi, quel est ton secret ;

Marche en ma présence, je suis avec toi. Le Dieu de l‘alliance, n‘oublie pas les siens.Marche en ma présence, je te tiens la main ; Dans ce qui te peine, dans le moindre rien. Refrain…

Marche en ma présence, je suis avec toi. Entre dans la danse, n’attends pas demain ; Marche en ma présence, je te tiens la main ; Je deviens ton frère, je deviens ton pain. Refrain…

Noir (30)

Lecture biblique de l’Apocalypse 1, 9-18 (31)

Répons Arc 271, 2 (32)Venez, chantons notre Dieu, alléluia, alléluia, C’’est lui notre créateur, alléluia, alléluia, Ref : gloire à Dieu, gloire à Dieu, au plus haut des cieux (2x)

Noir (33) 

L’empire contre-attaque ! Voir la voix(e) ? (34)

Le coronavirus quel exemple ! Dans notre société dominée par les médias, une telle vision peut donner à réfléchir :

  • La suprématie de l’image sur la parole et ce réflexe, quasi général, de poster des vidéos sur les réseaux sociaux ; images qui deviennent virales ! C’est-à-dire que, d’une certaine manière, elles sont contagieuses et nous infectent, voire nous affectent, bien plus que nous ne voulons bien l’admettre !

Les fakes, fausses rumeurs et autres effets de propagande circulant sur le net et qui ruinent des réputations, des vies ou, simplement et bien plus cruellement, font d’un mur d’expression, un mur de haine et de ramassis orduriers !

Ce que nous venons d’entendre dans la bible parle d’un personnage qui n’est pas un manga ni Godzilla, mais Jésus Christ traduit dans les images de l’époque ! Il nous demande de garder de la distance ; il ne s’arrête pas à l’extérieur, mais il connaît notre intérieur bien plus grand ! Il va venir nous casser, se venger, détruire la terre et tuer tout le monde ! Il veut nous donner une nouvelle confiance pour changer notre monde ! 

Noir (35) 

Chants Club : Artisans de merveilles (36-39)

Au commencement tu étais là, Tu as dit que la lumière soit, Les astres ont écouté ta voix, La Terre a tourné pour la première fois. Avec amour, sagesse et art, Tu écrivais notre histoire. Tu nous as fait à ton image, Donné la Terre pour héritage

Refrain : Mais qui peut se comparer à Toi ? Tu appelles à la vie ce qui n’existe pas Qui peut se comparer à Toi ? Ô, Artisan de merveille, L’univers n’a pas son pareil, Artisan de merveille, La création étincelle. De ta puissance, De ta sagesse Éternelle, Ô, Artisan de merveille

De l’infini aux minuscules, Des galaxies jusqu’aux cellules, Sommets de neige, vagues qui dansent. Nous parlent de Toi comme une évidence. Tes œuvres sont le miroir, Dans lequel nous voyons ta gloire Jésus par toi tout fût crée. Se maintient par Ta volonté. Que nos doutes s’effacent. Devant le spectacle, De Ta majesté. Que nos cœurs se réveillent, Nos yeux s’émerveillent, De Ta majesté

Noir (40)

(41-49) Présentation du projet et témoignage lu de Donétzi

Noir (50)

Confession de foi (51-52)

Nous croyons au Dieu unique, source de toute vie. Nous croyons à l’excellence de toute vie sur terre et à la participation des humains à la vie de la nature. Nous croyons que le Christ nous montre la tâche confiée à l’être humain : Être l’image de Dieu en œuvrant avec la terre et en prenant soin d’elle, en cherchant à la comprendre et en usant ses énergies de manière à contribuer au bien de tous les enfants. Nous croyons que l’Esprit de Dieu nous conduira pour que nous trouvions un style de vie modeste, désintéressé, miséricordieux, afin que les générations à venir héritent en paix de la terre et qu’à leur tour, elles vivent en sorte que, avec l’aide de ses dons, toutes les créatures aient part à la justice. Amen.

Noir (53)

Interlude Musical (54)

Noir (55)

Chant de l’assemblée Arc 534, 1 & 2 (56-58)

Refrain : Seigneur, fais de nous des ouvriers de paix, Seigneur, fais de nous des bâtisseurs d’amour.

Là où demeure la haine, que nous apportions l’amour, Là où se trouve l’offense, que nous mettions le pardon. Refr.

Là où grandit la discorde, que nous fassions l’unité. Là où séjourne l’erreur, que nous mettions la vérité. Refr

Noir (59)

Annonces & Offrande (60)

Noir (61)

Prière d’intercession (62)

  • Christ, tu n’as d’oreille… Tu n’as que nos oreilles pour entendre le cri de nos sœurs et de nos frères !
  • Christ, tu n’as pas d’yeux… Tu n’as que nos yeux pour rayonner ta présence en nos vies !
  • Christ, tu n’as pas de lèvres… Tu n’as que nos lèvres pour parler de toi aux humains d’aujourd’hui !
  • Christ, tu n’as pas de pied… Tu n’as que nos pieds pour conduire les humains sur ton chemin !
  • Christ, tu n’as pas d’aide… Tu n’as que notre aide pour mettre les humains à tes côtés !
  • Nous sommes la seule Bible que le public lit encore. Nous -sommes le dernier message de Dieu écrit en actes et en paroles !

Notre Père

Noir (63)

Chant de l’assemblée Arc 532, 1-2 (64-66)

Ref     Tu nous appelles à t’aimer, en aimant le monde où tu nous envoies  O Dieu fidèle donne-nous en aimant le monde de n’aimer que toi

1 Allez par les chemins crier mon Evangile, allez pauvres de tout, partagez votre joie

2 Soyez signes d’amour, de paix et de tendresse, ayez un cœur d’enfant, soyez simples et vrais

Noir (67)

Bénédiction (68) Allez dans la lumière du Christ. Participez au renouvellement du monde. Que Dieu, le commencement, vous accorde un jour nouveau, que Dieu, le Christ vous prenne par la main, que Dieu, l’esprit, vous donne force et paix. Amen.

Postlude

Credits : Frédéric Gangloff (pasteur UEPAL)




Toujours plus?!

Toujours plus ?!

Un culte pour réfléchir sur nos fonctionnements personnels et collectifs, pour déposer nos craintes et être encouragés!

Matériel :
Un arbre peint sur un grand carton
Post-it en forme de fleurs
Crayons
Panneaux avec des slogans vus dans les marches pour le climat

Préparation : Les textes des chœurs parlés ont été préparés avec les enfants de l’Ecole du Dimanche, les catéchumènes et des jeunes de la paroisse

Déroulement

• Prélude  et Accueil :
Je vous souhaite à tous et toutes la bienvenue dans cette église au nom du Seigneur, notre Dieu.
Au cours de ce culte, nous voulons nous prendre du temps pour  remercier Dieu pour la beauté et la générosité de sa Création, prendre le temps aussi pour réfléchir sur le rôle que Dieu nous a donné dans sa Création : l’admirer, la cultiver, la garder, en être responsable comme nous sommes responsables de nos frères et sœurs humains. Temps pour la Création, temps de réflexion, temps de prière, d’action, de protestation… au service et pour la gloire du Seigneur notre Dieu, Créateur de toute chose et Père de tous.
(tiré de Saison de la Création 2019, Toucher et être touché)
C’est lui qui vous souhaite la bienvenue pour ce culte.
Nous nous retrouvons ce matin en communion avec toute la création, nature puissante et fragile, féconde et bénie. Dieu, créateur et accompagnateur de nos vies et de notre monde, nous attend et nous accueille.
Nous voici invités à la louange et à la prière pour toute la Création, ce monde qui est autour de nous, en nous, et que nous connaissons parfois si peu.
Nous voici invités à l’écoute et la communion, enfants d’un même Père, nous sommes unis les uns aux autres et au monde pour toujours sous son soleil. Amen.

• Cantique : Laisse-nous, Seigneur, entrer (A 51-10/1-3)

• L’homme riche : (d’après Luc 12/16-21)
Voix 1 : Jésus raconte cette histoire :
Un homme riche a des terres qui produisent une bonne récolte.
Il se demande : « Qu’est-ce que je vais faire ? Je n’ai pas assez de place pour mettre ma récolte. »

Voix 2 : Il veut tout pour lui !
Voix 3 : Il ne pense qu’à lui !
Voix 2 : Il veut toujours plus !
Voix 3 : Il n’a rien compris !

Voix 4 : Alors, il se dit :
« Je vais démolir mes greniers et en construire de plus grands. J’y mettrai toute ma récolte et mes richesses. Ensuite, je me dirai : tu as là beaucoup de richesse, pour de nombreuses années. Repose-toi, mange bois et amuse-toi ! »

Voix 2 : Il veut tout pour lui !
Voix 3 : Il ne pense qu’à lui !
Voix 2 : Il veut toujours plus !
Voix 3 : Il n’a rien compris !

Voix 5 : Mais Dieu lui dit :
« Tu es fou ! Cette nuit, tu vas mourir. Et tout ce que tu as mis dans tes greniers, qui va l’avoir ? A quoi ça te servira?! »

Voix 6 : Il voulait tout pour lui !
Voix 7 : Il ne pensait qu’à lui !
Voix 6 : Il voulait toujours plus !
Voix 7 : Il n’avait rien compris !

• Interlude

• Plus ou plus ?
Voix 1 (adulte) : Cet homme riche dont parle Jésus, c’est nous en fait … ou en tout cas, nous lui ressemblons beaucoup ! Nous aussi nous en voulons toujours plus :
Voix 2 : Plus de jouets !
Voix 3 : Plus de vêtements !
Voix 4 : Plus de récoltes !
Voix 5 : Plus de rendements !
Voix 6 : Plus de productivité !
Voix 7 : Plus de richesses !
Voix 8 : Plus de pouvoir d’achat !
Voix 9 : Plus d’argent !
Voix 10 : Plus d’un tas de machins dont on n’a pas vraiment besoin…
Voix 11 : Sans oublier le dernier smartphone à la mode!

Voix 1 (adulte) : Nous sommes fous… Si nous mourons, qui aura ce que nous aurons accumulé ?
A quoi ça nous servira ?

Voix 9 : La planète n’en peut plus !
Voix 10 : La Création souffre…
Voix 11 : Les scientifiques tirent la sonnette d’alarme.
Voix 1 (adulte) : Et nos enfants sont dans la rue…

Manifestation silencieuse des enfants : les enfants défilent dans l’église avec les panneaux

• Prière : Prier en vérité (quelques phrases tirées de : Saison de la Création 2019, Toucher et être touché)
Seigneur, ce matin nous voulons avoir le courage de la lucidité sur nous-mêmes et notre façon de vivre :
C’est vrai, Seigneur, notre ignorance et notre orgueil, notre avidité et notre égoïsme ont abîmé ce monde que tu as créé pour le bonheur et pour la vie.
Tu as voulu faire de nous des partenaires, les gardiens et les jardiniers de ta Création. À quel moment l’avons-nous oublié ?
Pardonne-nous quand nous exploitons au lieu de cultiver, quand nous ravageons et anéantissons au lieu d’être les gardiens du foisonnement béni de ton jardin.
Pardonne-nous lorsque nous nous comportons comme des souverains absolus et égocentriques de ce monde, alors que tu en es le seul Seigneur et que nous n’en sommes qu’une infime partie.
Pardonne-nous lorsque nous ne reconnaissons pas ton amour à l’œuvre dans la terre fertile, dans l’eau qui arrose les sillons et la graine que tu fais germer et grandir.
Pardonne-nous lorsque nous ne voyons pas tes bénédictions dans le goût des fruits et le parfum des fleurs, dans la douceur des pluies et les couleurs de l’arc-en-ciel. Amen

• Chant : Maître des grands espaces (A 45-18/1-3)

• Prière : Remettre nos peurs
Quand je vois les terres agricoles se réduire comme peau de chagrin devant le béton et le bitume, je m’inquiète en me demandant ce que nous mangerons demain.

Quand je vois les espaces naturels sacrifiés pour le profit et l’argent, j’ai envie de pleurer sur ces chefs d’œuvre que la nature avait si patiemment construits.

Quand je vois mes frères et sœurs humains chassés de chez eux par les dérèglements climatiques, je suis triste pour eux et j’ai peur que ce soit mon tour, un jour.

Quand je vois la terre malade des pesticides, l’eau empoisonnée, l’air de moins en moins respirables, je me sens impuissant et désemparé.

Quand je vois tous les combats à mener pour que, demain, la vie soit encore possible et belle sur cette terre, j’ai peur de manquer de force et de courage.

Ces peurs, ces inquiétudes, ces découragements, ces colères, qui pourraient nous conduire au désespoir ou à la violence, nous te les remettons, Seigneur, pour que tu nous guides vers un chemin de vie. Amen

• Chant : Mon âme se repose en Dieu

• Ce que nous faisons :
Aujourd’hui, bien des voix s’élèvent pour dire que la terre, notre maison, la Création que le Seigneur nous a confiée est abîmée et en danger. Beaucoup d’entre nous ont entendu, compris et veulent agir.
Je suis sûre que parmi vous beaucoup font au moins un petit geste pour réduire les déchets, pour économiser l’énergie… un petit geste pour la planète. Je vais faire passer ces petits post-it (post-it en forme de fleur) et des crayons et je vous invite à écrire sur ce post-it un exemple de petit geste que vous faites. Et si vraiment vous ne faites rien, réfléchissez, trouvez quelque chose que vous pourriez faire et ensuite, vous écrivez sur le post-it ce que vous vous engagez à faire.

Au travail…

Les enfants ramassent les post-it et les collent sur l’arbre.

• Interlude

• Regarder vers le Christ :
Finalement, il y a beaucoup de petits gestes… et ce n’est déjà pas rien. Ce sont les petits ruisseaux qui en se rassemblant forment un jour les grandes rivières.
Mais nous savons que ce n’est pas encore assez : ce sont des changements plus profonds dans notre manière de pensée et dans notre mode de vie, qu’il nous faut opérer. Comment ?
Nous enfermer dans une culpabilité stérile ne servirait à rien.
Baisser les bras non plus… Alors ?
Musique de Mission impossible
Mission impossible, peut-être pas. Mission difficile, ça oui. Alors regardons vers le Christ qui nous ouvre des chemins de vie :

Voix 1 : Lorsque des gens inquiets pour aujourd’hui et demain interrogent Jésus, il leur répond de contempler les lys des champs et les petits oiseaux…
Voix 2 : Pour voir, dans la beauté de la Création, l’amour de Dieu à l’œuvre.
Voix 3 : Contempler.

Voix 1 : Lorsque Jésus prend un morceau de pain ou une gorgée d’eau, il remercie d’abord Dieu…
Voix 2 : Parce que dire merci, c’est recevoir toute chose comme un don et non comme un dû, comprendre qu’on en est bénéficiaire et non propriétaire.
Voix 3 : Dire merci.

Voix 1 : Lorsque Jésus parle des relations humaines, il insiste sur la solidarité, la fraternité, le partage, le souci de l’autre, l’amour.
Voix 2 : C’est notre vocation d’humain, notre vocation de chrétien, notre vocation d’enfant de Dieu et notre responsabilité.
Voix 3 : Partager.

Voix 1 : Contempler
Voix 2 : Dire merci
Voix 3 : Partager…

• Chant des enfants : Merci

• Prière : (Saison de la Création 2019, Toucher et être touché)
Dieu de la création et de la vie, nous voulons te dire merci pour le choix que tu nous donnes entre la vie et la mort, entre la bénédiction et la malédiction. Sans relâche, tu nous invites à choisir la vie, afin que nous puissions vivre, nous et nos enfants et les enfants de nos enfants. Tu nous rappelles qu’il est encore possible de faire le choix de la vie, en suivant ton grand commandement d’amour. De choisir la vie et d’y mettre toute notre énergie. (D’après Deutéronome 32.15–20.)

Seigneur, rappelle-nous de nous émerveiller chaque jour de la beauté de la nature. Aide-nous à prendre conscience du fragile équilibre qui régit la biodiversité dont nous ne sommes qu’une petite part.

Merci, Seigneur, pour toutes les merveilles de ta Création : merci pour la couleur des fleurs et le goût des fruits mûrs, merci pour le chant des oiseaux et le souffle du vent, merci pour la chaleur du soleil et la fraicheur des pluies, merci pour l’immensité des montagnes et l’ombre des forêts. Merci pour la vie !

Fais grandir en nous la détermination à respecter toute forme de vie et à prendre notre part de responsabilité dans la transformation du monde. Donne-nous un regard critique et constructif sur notre mode de vie.

Mets en nous le réalisme, la créativité et le courage dont nous avons besoin pour convertir nos consciences, changer nos modes de vie, porter des projets alternatifs, produire les changements nécessaires à la survie de notre terre et de notre humanité.

Ne laisse pas le fatalisme ni le défaitisme venir à bout de nos convictions. Ne laisse pas les obstacles atteindre notre espérance et notre engagement pour la sauvegarde de ta Création et le respect de la vie.
Et comme Jésus-Christ nous l’a enseigné, nous disons ensemble…

• Notre Père
qui est aux cieux, que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,
pardonne-nous nos offenses
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés,
et ne nous soumets pas à la tentation,
mais délivre-nous du mal,
car c’est à toi qu’appartiennent
le règne, la puissance et la gloire,
pour les siècles des siècles. Amen.

• Cantique : Psaume de la Création

• Annonces

• Offrande

• Prière d’offrande
Seigneur, nous te remettons notre offrande. Par nos dons, nous te disons merci pour tous les biens dont tu as comblé et nous partageons un peu de ce que nous avons avec nos frères et sœurs moins chanceux. Amen.

• Cantique : A 36-30 (modifié)

• Etre encouragé :
Toutes ces fleurs (post-it) sur cet arbre sont autant de petits gestes, aucun n’est suffisant, mais chacun est important. Alors en sortant, je vous invite à en prendre un, en choisir un et à vous laisser interpeller, encourager, inspirer pour essayer de faire ce qu’un autre que vous fait déjà et que vous pouvez peut-être faire aussi à l’avenir.

• Envoi et bénédiction : (d’après Saison de la Création 2019, Toucher et être touché)
Allons, comme des gens qui attendent l’aurore, puis le jour qui n’en finit plus. Allons, simples comme des enfants, prudents comme des sages ; allons et ne tremblons pas. Allons pour aimer la terre et ses vivants, avec au fond de nous l’éclat de l’amour, la chaleur de la joie, et la lumière de l’espérance.
Recevez la bénédiction de la part du Seigneur.
Que votre cœur se repose dans l’immense amour du Père. Que les années, les saisons et les heures ne puissent s’écouler sans vous rapprocher de lui. Que parole et silence ne vous séparent jamais de nos frères et sœurs. Et que sur la terre, vous soit toujours donné un cœur qui aime Dieu, ses enfants et sa Création toute entière. Amen.

Crédit : Claire De Lattre-Duchet (UEPAL) pour Point KT




Je suis tout petit dans la création, mais Dieu me connaît et il m’aime

DÉBUT DE LA SÉANCE : ON SE RASSEMBLE ET ON S’ACCUEILLE

  • Bienvenue, les enfants ! Est-ce que vous allez bien ?
  • Ce matin, Dieu est là, comme chaque jour, il nous rassemble, comme un père rassemble ses enfants, et il est heureux de nous voir tous ensemble !
  • Pour nous aussi c’est la joie d’être ensemble, et nous allons manifester cette joie en chantant :

CHANT : Alléluia, gloire au Seigneur

Allélu, allélu, allélu, alléluia, gloire au Seigneur (2x)

Gloire au Seigneur, alléluia ! (ter)

Gloire au Seigneur !

PRIÈRE :

(On peut demander aux enfants ce qu’ils voudraient dire à Dieu dans la prière : un sujet de joie ? Un sujet de tristesse ? On adaptera la prière en fonction de cela).

Exemple de prière :

Seigneur notre Dieu, tu as créé le monde avec toutes les belles choses que nous voyons.

Chaque jour, tu veilles sur nous et tu prends soin de nous.

– Nous te prions pour … qui a eu la joie de …

– Nous te prions aussi pour … qui est triste, pour que tu le/la consoles.

Merci Seigneur, pour tous les amis que tu nous donnes, ils sont précieux pour nous.

Merci pour ton amour qui ne finit pas ! Amen.

1°) Fabriquer un objet pour comprendre les notions de création et de créateur.

Les enfants pourront ensuite se servir de leur expérience pour penser à Dieu comme un Créateur et au monde comme création de Dieu.

– Les enfants, aujourd’hui, nous allons parler de Dieu comme notre Créateur, avec un texte de la Bible : le psaume 8. Mais nous n’allons pas le lire tout de suite. Vous allez d’abord fabriquer un objet en papier, et vous allez le décorer, le colorier, le présenter comme vous voulez. Fabriquez ce que vous voulez, vous pouvez aussi faire un dessin, et chacun le présentera à ses camarades.

(Le moniteur peut proposer des coloriages, découpages, origamis préparés à l’avance pour faciliter la tâche aux enfants qui sont en panne d’idées. Exemples d’anges de Noël en pliage papier ici : https://www.pinterest.fr/pin/779685754208351799/). Ce moment de « création » ne doit pas excéder 15 minutes, sinon c’est trop long.

Lorsque les enfants ont fini de fabriquer leur objet, ils le prennent dans leurs mains et le montrent à tout le monde. Ils pourront l’emporter pour l’offrir à leurs parents.

  • Le moniteur : – Les enfants, qui est le créateur de l’objet ?
  • Les enfants : –  C’est moi, c’est Nicolas, c’est Rachel, etc.
  • Le moniteur : – C’est quoi un créateur ?
  • C’est celui qui a une idée, qui pense quelque chose pour la première fois et le réalise.
  • Le créateur c’est quelqu’un qui invente une nouvelle chose,
  • C’est celui qui fabrique quelque chose à partir des éléments dont il dispose. Exemple : la fée Clochette qui fait partie des fées bricoleuses est une créatrice, parce qu’elle a plein d’idées pour fabriquer des objets, des machines qui vont servir à la communauté.
  • Le moniteur invite les enfants à regarder le ciel, la terre, les arbres, les gens qui passent, les enfants qui jouent :
  • À votre avis, la terre où nous vivons et tout ce que vous voyez autour de vous a été créée comme vous avez créé votre objet ? Tout le monde ne croit pas que Dieu a créé la terre. Il y a des gens qui pensent que le monde s’est créé tout seul. Et vous, que pensez-vous ?

(Laisser les enfants répondre sans juger leurs opinions. Quels que soient les avis, il est important que le moniteur dise bien à tous les enfants qu’il n’y a pas de mauvaise réponse, chacun a le droit de penser différemment ; le moniteur est là non pas pour rejeter l’avis d’un enfant, mais pour proposer les réponses laissées dans la Bible par les témoins de la foi ).

2°) Se comprendre comme créature aimée de Dieu sur la terre habitée.

Le moniteur : – La Bible annonce que Dieu est le Créateur du monde, et nous les chrétiens nous croyons cela. Dans la Bible,  un homme a écrit des poèmes pour dire à Dieu qu’il est vraiment un Dieu merveilleux pour avoir créé tant de belles choses. Cet homme qui était heureux de voir tout ce que Dieu a créé s’appelle David. Il était fils de berger, et il est devenu le roi d’Israël. Le roi David écrivait des poèmes qu’on chantait pour rendre gloire à Dieu : ce sont les psaumes.

Le roi David était convaincu que Dieu a créé le monde. Dans le psaume 8, il raconte son expérience : il a observé le ciel et les étoiles, il y en a tellement qu’on ne peut pas les compter. Des milliards d’étoiles qui peuplent l’univers et qui sont à des années lumières de nous !

Le roi David regarde le ciel avec ses milliards d’étoiles qui peuplent l’univers. C’est tellement beau, c’est immense ! Et nous les humains, nous sommes tout petits, nous ne sommes même pas les plus grands ni les plus forts des animaux ! Un lion par exemple est beaucoup plus fort, et un arbre vit bien plus longtemps (le platane, le chêne ou le tilleul vivent 300, 500 ans ou plus).

Nous sommes des toutes petites créatures par rapport au ciel, minuscules dans l’immensité de l’univers… Et pourtant, dit David, Dieu qui nous a créés nous voit tous et nous connaît tous, chacun par notre nom. Nous sommes tout petits sur une petite planète, mais chacun de nous est important et précieux pour Dieu. Dieu fait attention à chaque personne, chaque enfant, parce qu’il nous aime. Le roi David trouve cela merveilleux. Et nous?

3°) Lire le texte :

1Psaume de David, pris dans le livre du chef de chorale. Avec la harpe de Gath.

2SEIGNEUR notre Maître, ton nom est magnifique sur toute la terre !

Ta beauté dépasse la beauté du ciel.

3Par la bouche des enfants, des tout-petits, tu affirmes ta puissance devant tes ennemis. Ainsi, tu fais taire tes adversaires qui sans cesse luttent contre toi.

4Je regarde le ciel que tes mains ont fait, la lune et les étoiles que tu as fixées.

5Et je me demande : Qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui ? Qu’est-ce qu’un être humain pour que tu prennes soin de lui ?

6Pourtant, tu l’as fait presque l’égal des anges, tu l’as couronné de gloire et l’honneur.

7Tu lui donnes pouvoir sur tout ce que tu as fait, tu as tout mis à ses pieds :

8moutons, chèvres et bœufs, tous ensemble, même les bêtes sauvages,

9les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, et tout ce qui passe sur les routes des mers.

10SEIGNEUR notre Maître, ton nom est magnifique sur toute la terre !

VERSION COURTE : Si le psaume 8 est lu pour les enfants de l’éveil biblique, il est préférable de leur proposer une version courte revisitée, afin qu’ils comprennent mieux les enjeux du texte. Par exemple :

« Voici le psaume que David a écrit dans le livre du chef de chorale. On peut jouer de laharpe quand on le chante.

SEIGNEUR notre Dieu, ton nom est magnifique, plus beau que toutes les choses la terre !

Tu as fait le ciel, la lune et les étoiles : c’est tellement beau et grand !

Même ceux qui ne croient pas en toi ne savent plus quoi dire quand ils voient ta création.

SEIGNEUR, je suis tout petit, mais dans ton cœur j’ai la première place.

Oui, mon Dieu, tu es magnifique ! »

4°) Echanger avec les enfants sur le texte :

Le roi David est très content quand il comprend que Dieu l’aime. Même s’il est tout petit, même s’il n’est pas le plus grand et le plus fort, il sait que Dieu l’aime. C’est comme nous avec nos parents : nous sommes contents de savoir qu’ils nous aiment, même si nous ne sommes pas les meilleurs, les plus forts ou les plus intelligents à l’école.

Le roi David se rend compte que l’homme est tout petit dans la création, mais Dieu lui a donné de l’intelligence. Ça lui permet de cultiver la terre, de dresser les animaux, construire des maisons, faire des jardins potagers pour se nourrir, etc. Du coup, par son intelligence, l’homme devient plus fort, il domine sur le monde alors qu’il est tout petit.

Est-ce que ça signifie que l’homme peut faire n’importe quoi parce que Dieu lui donne le pouvoir sur la création ? Non, l’homme devient responsable de la planète sur laquelle il vit : il doit faire attention à la protéger et à ne pas l’abîmer, parce que c’est la création de Dieu.

La terre est magnifique, et David veut louer le nom de Dieu d’avoir fait le monde si beau et d’avoir placé l’homme au-dessus de tous les autres êtres vivants.

Le verset 3 qui parle d’ennemis peut susciter des discussions. On peut comprendre ici qu’il y a des gens qui ne croient pas en Dieu et pensent que le monde s’est créé tout seul. Peut-être que ces gens n’aiment pas qu’on leur parle de Dieu et disent des choses pas très gentilles sur le nom de Dieu. On dit qu’ils s’attaquent au nom de Dieu ou qu’ils sont ennemis de Dieu. Le roi David utilise sa propre expérience pour leur répondre. Il ne les juge pas et ne les critique pas, il les invite simplement à regarder les petits enfants : à travers un petit bébé qui prend encore le biberon, Dieu peut montrer qu’il est le Créateur, il peut nous faire comprendre son amour à travers un enfant si petit et fragile. D’ailleurs, à Noël, c’est exactement ce message que nous entendons. Et tiens, David est l’ancêtre de Jésus…

Par la présence d’un petit enfant qui ne sait pas encore parler, Dieu peut amener ceux qui ne croient pas à changer d’avis. Comment ? Mystère ! En tout cas, le roi David nous fait comprendre dans le psaume 8 que Dieu choisit ce qui est petit pour manifester sa puissance en tant que Créateur.

On peut terminer la séance par un ou plusieurs chants, car le psaume 8 est une louange à Dieu.

Chant : Dieu Créateur (pour les petits de l’éveil)

  1. Qui a fait le soleil, Les étoiles dans le ciel ? Qui a fait les oiseaux, Les plantes les animaux ?

Refrain : Au commencement,    Il y avait quelqu’un,  Dieu, tu le sais bien,  A tout fait c’est certain.

  1. Qui a fait les grands prés, Les arbres et les vallées ? Qui a fait la journée, Les matins et les soirées ?
  2. Qui a fait les mamans, Les papas, les enfants ? Qui a fait les amis, Et puis toutes les familles ?

 

Chant : Ton nom, Seigneur, est un nom magnifique (pour les plus grands)

Lien Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=46-l_2oJU-s

Clément Marot 1496-1544 / Roger Chapal 1912-1997 © Fédération Musique et Chant de la Réforme, c/o Olivétan, BP 4464, F-69241 LYON Cedex 04

  1. Ton nom, Seigneur, est un nom magnifique. Sans fin la terre en reprend le cantique ; Elle répond de toute sa beauté A la splendeur du ciel illuminé.
  2. Mais tu choisis la louange parfaite Des plus petits, des enfants qu’on allaite Pour révéler le secret de ton nom ; Ainsi leur voix à l’orgueilleux répond.
  3. J’ai vu ta main peupler le ciel immense De tant de feux qui tournent en silence Et j’ai pensé : Cet homme si petit Qu’est-il, grand Dieu, que tu en aies souci ?
  4. Presque élevé à la grandeur divine, Puisque sur terre il gouverne et domine, Tu l’as de gloire et d’honneur couronné, Tu as placé toute chose à ses pieds.
  5. Tous les troupeaux qui vont aux pâturages, Dans la forêt les animaux sauvages, Tous les oiseaux qui volent dans les airs, Tous les poissons sur les chemins des mers.
  6. Ton nom, Seigneur, est un nom magnifique. Sans fin la terre en reprend le cantique. Le Fils de l’homme en son humilité En fait partout resplendir la beauté.

 

Autres chants sur le psaume 8 :

 

Voir les autres animations proposées autour du tract d’offrande des Ecoles du Dimanche – Brésil

Crédits : Ruth-Annie Coyault, EPUDF