image_pdfimage_print
Un livret avec des jeux, des activités et des explications pour découvrir tout ce qui se trouve dans une église ou un temple.

Conseils de mise en œuvre :
Il est essentiel que les catéchumènes visitent le lieu de culte de leur paroisse. Si la décoration est pauvre, cela permet d’expliquer pourquoi tel ou tel élément est absent. On peut réaliser ce livret en visitant l’église ou le temple : il faut alors prévoir un lieu aménagé pour permettre de remplir le livret sur place. On peut aussi réaliser le livret juste après avoir visité l’église ou le temple : il est alors préférable de prévenir les catéchumènes qu’ils auront à se souvenir de ce qu’ils voient et de ce qu’on leur explique pour des activités.
La réalisation de l’intégralité du livret peut être longue : il n’est pas nécessaire de tout faire. Si le catéchète est pris par le temps, choisir les éléments qui paraissent les plus importants.

Livret à télécharger: tiré de: Grains d’KT, Dossier du catéchète, proposition pour le catéchisme paroissial (rédaction : Claude Demissy, Édition : Église de la Confession d’Augsbourg d’Alsace et de Lorraine – Église Réformée d’Alsace et de Lorraine)

Solutions et indications complémentaires :
Page 1 : Dire aux catéchumènes s’ils sont dans un temple ou une église. Expliquer le sens et l’usage de ces mots.

Page 2 : Etre attentif à la place de l’autel par rapport à la chaire

Page 3 : Solution : Les cloches symbolisent l’invitation de Dieu.

Page 4 : Solution : Les humains sont séparés de Dieu. Ils ne peuvent l’atteindre quels que soient leurs efforts. Le culte rappelle aux humains que c’est Dieu qui vient vers eux et non l’inverse.

Page 6 : Demander aux catéchumènes de présenter et d’expliquer leurs réalisations.

Page 10 : S’assurer que les catéchumènes savent à quoi font référence les dessins et inscriptions.

Page 11 : Les catéchumènes peuvent s’inspirer de la symbolique décrite dans le texte suivant :
Cierges / bougies :
Il existe des lumières plus claires que celles des bougies, mais on ne peut les regarder car elles éblouissent. Les bougies éclairent sans éblouir. Leur flamme est fragile, mouvante, mais elle monte toujours. Les bougies ne symbolisent pas seulement la lumière, elles symbolisent ce qui est vivant. La flamme est souvent symbole du Saint-Esprit.
Croix :
La croix rappelle que l’Eglise ne s’est pas développée à partir d’une belle théorie mais à partir de la vie, de la mort et de la résurrection de Jésus. Parfois la croix porte Jésus crucifié, symbole que Jésus a souffert comme nous et que Dieu se soucie des malheurs du monde. Parfois la croix ne porte pas le corps de Jésus, symbole que Jésus est ressuscité, que le Royaume de Dieu s’avance dans notre monde malgré tous les maux dont il souffre.
Bible :
Sur l’autel, il peut y avoir un Bible ouverte. Paradoxalement, l’officiant n’utilise pas cette Bible pour la lire (il en a une plus pratique à utiliser). La Bible de l’autel est là pour symboliser l’importance de la Parole de Dieu. La Bible ne décrit pas Dieu mais elle parle d’événements où des êtres humains ont reconnu la marque de Dieu. Le christianisme ne s’est pas développé à partir d’idées, mais à partir d’événements où Dieu était à l’œuvre.

Page 13 : Les cantiques : Au travers du texte, les catéchumènes découvriront la dimension de dialogue du culte.

Page 15 : Solutions :
1.    Orgue
2.    Culte
3.    Voix
4.    Organiste
5.    Vivant
6.    Église
7.    Louange
8.    L’instrument
9.    Dialogue
10.    Silence

Page 17 : Le coq : le verset 37 de Matthieu 14 ne convient pas.

Les jeux :
Le chœur (page 5), l’horloge (page 7), la sacristie (page 12), les fleurs (p. 13), la chaire et le lutrin (p.14), la sono, chauffage et lumière (page 18), les livres, tracts, revues et affiches (page 19), et les navettes à chercher (page 20) n’ont qu’un aspect ludique. Par contre les textes sont riches d’explications.

Et après ?
On peut poursuivre en proposant aux catéchumènes (seul ou en petit groupe) de faire le plan de l’église idéale en tenant compte de ce qui se vit et de tous ceux qui fréquentent (ou sont susceptibles de fréquenter) un tel lieu d’église.

Autre piste : passer de l’église (où se rassemblent les croyants pour répondre à l’appel de Dieu) à l’Eglise visible (qui est la communauté organisée de personnes professant la même doctrine, reconnaissant la même foi) et à l’Eglise invisible ou universelle (qui rassemble tous ceux qui croient en Jésus-Christ de tout leur cœur, de toute leur âme, de toute leur force, de toute leur intelligence).

Crédit : Claude Demissy et Claire de Lattre-Duchet