image_pdfimage_print

En ce temps particulier, nous vous proposons une animation biblique à vivre en famille, chez soi pour les RAMEAUX. Compter environ 30 mn. Animation préparée par I. Taupier-Letage et L. Belling (animatrice du Service national de catéchèse de l’Epudf)

Préparations  :

  • Un animateur ou animatrice (nommé : A).
  • Une Bible ou des copies du texte biblique.
  • Imprimer le document  de la liste des noms (ou recopier les 6 appellations différentes de Jésus issues du texte). Découper les étiquettes. Et y ajouter quelques morceaux de papier blanc + des stylos et des crayons de couleurs pour que les enfants puissent dessiner s’ils le veulent.
  • Un ordinateur/ une tablette (pour la vidéo), mais on peut aussi faire sans.

 

DEROULEMENT

Le temps indiqué entre parenthèse pour chaque étape est indicatif.

L’animateur A a tout installé dans la pièce afin que chacun puisse se voir. Il invite chacun à s’installer confortablement, et à entrer dans ce partage.

  • INTRODUCTION (3 mn)
  • A demande à tous : « si la Reine d’Angleterre ou une grande star venait en visite dans votre ville ou village comment l’accueillerait-on ? » > Laisser tout le monde s’exprimer librement.
  • Puis dire que le récit que l’on va découvrir ensemble parle lui aussi d’une visite hors norme.
  • DECOUVRIR LE RECIT (5mn)
  • A lit le texte biblique de  Matthieu 21.1-11  (lentement en mettant le ton) Tous écoutent et essayent d’imaginer le décor et la scène. ou regarder la vidéo 
  • Puis A dit: « Je me demande quelle partie de cette histoire vous avez préférée ? » Laisser ceux qui le veulent s’exprimer, sans les reprendre car il n’y a pas de mauvaises réponses.
  • EXPLORER L’HISTOIRE
  • A dépose devant le petit groupe les 7 mots découpés et placés les uns en dessous des autres en disant : « ces 7 mots apparaissent dans ce récit de la Bible. Je vais lire (ou relire), le récit et quand quelqu’un entendra l’un de ces 7 termes, il le déplacera à côté de la colonne ». A veillera à ce que les moins rapides puissent aussi saisir un mot et aidera les enfants non-lecteurs à participer.
  • A dit : « Parmi ces 6 appellations différentes qui concernent Jésus, quelles sont celles qui sont difficiles à comprendre ? »  Ceux qui les ont comprises les expliquent aux autres. >> (VOIR pistes en bas de page)
  • DEBATTRE
  • Dans ce qui suit il n’y a pas de ‘mauvaises réponses’. Il est important de laisser ceux qui le veulent s’exprimer librement, sans débattre de leur parole, et de veiller à une bonne écoute des uns et des autres. A demande ensuite successivement :
    • Je me demande quelle partie de cette histoire est la plus importante pour toi ?
    • Je me demande ce qu’a bien pu penser la foule en voyant Jésus arriver sur cet ânon ?
    •  Je me demande quelle partie on pourrait retirer de ce récit et avoir encore tout ce qu’il nous faut pour raconter l’histoire ?
  • A peut à ce stade, et si cela semble nécessaire, donner quelques brèves explications en s’inspirant des notes proposées en bas du document.
  • A dit : « En regardant ici les 6 termes qui parlent de Jésus, et les papiers blancs sur lesquels on peut écrire encore d’autres noms, je me demande comment toi, tu aimerais l’appeler ? Tu peux choisir un des noms du texte, ou en ajouter un autre. »
  • On se montre nos mots en silence, et ceux qui veulent dire pourquoi ils ont choisi ce mot-là peuvent le faire courtement (les autre ne rebondissent pas sur les paroles dites par chacun). Puis A, et ceux qui le veulent remercient Dieu pour ce temps partagé dans une prière simple.

 

  • POUR CLORE CE TEMPS
    • on peut chanter le chant HOSANNA et même danser avec les enfants sur le cantique du recueil ALLELUIA : n° 33/35 ou un autre chant.
    • Puis proposer aux enfants de faire le coloriage proposé ici coloriage des rameaux

 

PISTES sur le texte, pour cette animation

Fils de David : David était un grand roi d’Israël. Des prophéties annonçaient que de sa descendance viendrait le Messie, le Sauveur. Jésus est descendant du roi David (Mat 1. 6 et 16).

Etaient appelées « prophètes » les personnes qui parlaient, annonçaient un message de la part de Dieu.

Jésus signifie « Dieu sauve » ou « Dieu délivre ».

v.3 Dans l’Evangile de Matthieu, c’est l’unique fois où Jésus se nomme lui-même « Le Seigneur », juste avant sa passion et sa résurrection.

v.4-5 Jésus n’arrive pas comme un roi conquérant, avec force et violence. Il arrive sur un simple, petit et humble ânon, il arrive « plein de douceur* » dit ce texte. Mais il arrive en Roi, en Messie, comme l’annonçait la prophétie du prophète Zacharie (Zach 9.9) * Jésus a dit de lui-même qu’il était doux et humble de cœur (Mat 11.29).

v.9 Hosanna : à l’origine cette expression signifiait « donne le salut ». Ici, il s’agit plutôt d’un cri d’acclamation comme « Vive ! »

v.10 « Toute la ville fut agitée ». Quand Jésus entre en Roi messianique à Jérusalem, la ville elle-même est troublée, comme elle le fut à l’annonce de sa naissance (Hérode et toute la ville furent troublés, Mat 2.3). La vie de Jésus est un événement public.

Crédits : Animation préparée par I. Taupier-Letage et L. Belling (animatrice du Service national de catéchèse de l’Epudf) – Point KT – photo Pixabay