image_pdfimage_print

 » La bienveillance: Méphiboshet, le fils de Jonathan (2 Samuel 9) » est une séance  proposée pour l’enseignement biblique des enfants de l’éveil et de l’école biblique.  Une adaptation peut être faite pour les plus grands qui vont au catéchisme, pour montrer comment on peut interpréter symboliquement certains aspects du texte et en tirer un enseignement pour la foi. L’histoire de Méphibosheth, le fils de Jonathan, peut également servir de support pour une liturgie de sainte cène avec les jeunes et les enfants.

Objectif : apprendre la bienveillance qui est une valeur importante de la foi chrétienne que Jésus a enseignée à ses disciples et qu’il a demandé de pratiquer au quotidien, notamment dans l’évangile de Matthieu, les chapitres 5 à 7 (le sermon sur la montagne). Pour les enfants, la notion de bienveillance ne veut rien dire en tant que telle, c’est trop abstrait. Il faut donc la leur expliquer par un exemple concret qui raccroche à leur réalité de tous les jours (à la maison, à l’école, avec leurs camarades), un exemple qui leur permette de comprendre aisément la notion de gentillesse, compassion, bonté envers les autres. À partir de là, le mot bienveillance prend sens, il devient un mot important, un mot qui parle de Dieu et de ce qu’il attend que nous fassions pour les autres, un mot qui dit l’identité des enfants de Dieu. 

Matériel : Papier cartonné, colle, ciseaux, feutres ou crayons de couleurs, pour fabriquer les personnages du roi David et de Méphiboscheth. On aidera les plus petits à découper leurs personnages et à fixer le support à l’arrière pour qu’ils tiennent debout.

Un coloriage simple pourra aussi être proposé aux enfants qui gardent mieux l’attention lorsqu’ils ont les mains occupées.

SÉANCE

Accueillir les enfants :

  • Salutations : chaque enfant doit se sentir accueilli dans la joie et l’amitié.
  • Prière : on prie pour chacun et pour confier au Seigneur le temps de l’enseignement biblique.
  • ♫ Chant : Quand les montagnes s’éloigneraient (Alléluia 13/03) vidéo ici 

Expliquer le thème aux enfants  Aujourd’hui, nous allons parler de la bienveillance ou la bonté. La Bible dit que Dieu est bon, il est bienveillant. Mais être bon ou bienveillant, qu’est-ce que ça veut dire ?

Donner un exemple

Dans la cour de l’école pendant la récréation, un enfant tombe par terre et se fait mal.

Un camarade de sa classe se moque de lui et lui dit : « Bien fait pour toi ! »

Un autre camarade passe son chemin sans s’occuper de lui, il préfère aller jouer.

Puis il y a un enfant qui le voit pleurer et ça lui fait de la peine, alors il s’approche pour l’aider à se relever et lui fait un câlin pour le consoler.

C’est ça la bienveillance : on se fait du souci pour les autres, on veut leur faire du bien, on est gentil avec eux.

  • Dans la Bible, Dieu nous demande d’être bienveillant, parce que lui-même est bienveillant.
  • Être bienveillant, c’est toujours faire attention aux autres (la famille, les amis, etc.).
  • Même quand on est fâché avec papa-maman ou avec son frère/sa sœur on peut quand même être gentil.
  • Voici l’histoire du roi David qui s’est montré gentil/bon/bienveillant avec Méphibosheth.

Le roi David s’est montré gentil envers le petit-fils de son pire ennemi qui voulait le tuer, il a montré qu’il avait bon cœur, c’est peut-être pour cela que Dieu l’a choisi pour être le roi d’Israël ! (Dieu regarde au fond du cœur = 1 Samuel 16, 7).

Raconter l’histoire de Méphibocheth :

Le catéchète raconte l’histoire de David et Méphibosheth aux enfants à partir du texte biblique de 2 Samuel 9. Il est possible d’avoir déjà fabriqué ses propres personnages ainsi qu’un palais royal disposés sur une table, pour animer la narration. S’il y a deux catéchètes, ils peuvent jouer le rôle de David et Méphibosheth.

Expliquer qui est Méphibosheth par rapport à David : c’est le petit-fils du roi Saul qui l’a poursuivi toute sa vie pour le tuer, mais David n’a jamais rendu le mal. Méphibosheth est aussi le fils de Jonathan (fils de Saul) qui était le meilleur ami de David. David avait promis à Jonathan qu’il prendrait soin de son fils (1 Samuel 20, 14). Méphibosheth est devenu boiteux à la suite d’une chute dans l’enfance (2 Samuel 4). La famille de Saul n’aimait pas David, mais quand Saul et Jonathan meurent à la guerre, David veut faire du bien à sa famille, il veut se montrer bienveillant, gentil, car c’est ce que Dieu aime.

Attirer l’attention sur le fait qu’à la mort de son père, Méfibosheth a tout perdu : il n’a plus de richesses, plus de belle maison, il ne vit plus comme un fils de roi mais comme un pauvre.  Or c’est lui qui aurait dû devenir roi à la place de David, puisqu’il est le descendant de la famille royale qui a l’âge de gouverner, et il a des enfants qui peuvent aussi devenir roi…

Maintenant que David est roi, il pourrait se venger sur la famille de Saul de tout le mal qu’on lui a fait, mais il choisit de faire ce que Dieu aime et de respecter la promesse qu’il a faite à son ami, il choisit la gentillesse, il veut être bon envers le fils de son ami Jonathan.

Insister sur le fait que David rend à Méphiboscheth tous les biens qui appartenaient à sa famille, et il l’invite à manger tous les jours dans sa maison, comme s’il était son propre fils.

La reconnaissance :

Méfibosheth est touché par la gentillesse du roi David. Il se prosterne devant lui pour dire merci. Visiblement, il est vraiment content que le roi ait pensé à lui pour lui faire du bien.

  • Dites-vous merci à ceux qui sont bienveillants/gentils avec vous et vous donnent de bonnes choses ?
  • Dites-vous merci à Dieu pour la gentillesse que les autres vous manifestent ?

Nous allons chanter pour dire à Dieu merci pour sa gentillesse/bienveillance. 

Chants :  Dieu est bon (Alléluia 51/06) vidéo ici 

Je t’ai appelé par ton nom vidéo ici  et partition  ici Je t’ai appelé par ton nom

Les éléments symboliques (à voir avec les jeunes en fin de catéchèse)

Il y a des aspects du texte que l’on peut interpréter du point de vue de la foi :  L’infirmité de Méphibosheth qui tombe et devient boiteux peut être vue comme une allégorie ou une manière de représenter l’être humain qui tombe dans le péché et n’est plus capable de marcher selon la volonté de Dieu (il boite intérieurement)

Le roi David qui accueille, qui rend les richesses et qui nourrit Méphibosheth, c’est la métaphore du Christ qui accueille le pécheur. Il le nourrit de sa Parole et ainsi le pécheur retrouve la richesse intérieure qu’il avait perdu en s’éloignant de Dieu.

Méphibosheth  est nourri tous les jours à la table du roi : chaque jour, le chrétien a besoin d’être nourri de la Parole de Dieu pour se rappeler quelle est sa volonté, pour être encouragé à pratiquer la bienveillance au quotidien.

Méphibosheth est un prince qui retrouve sa place dans la maison du roi ; de même le chrétien qui revient au Seigneur dans la repentance retrouve sa place de fils/fille du Roi des rois.

La sainte cène avec les jeunes :

Nous sommes accueillis à la table du Seigneur, comme fut Méphibosheth à la table du roi David.

Le titre messianique de Jésus est « Fils de David ». Dans les évangiles, il agit dans le même esprit de générosité et de bienveillance que son ancêtre David (hessed en hébreu) : Jésus partage le pain à ceux qui ont faim, il accueille les infirmes, les boiteux, les aveugles, les estropiés, tous ceux qui sont rejetés à cause de leur handicap ou de leur différence.

Officiant :

Aujourd’hui, le Christ nous accueille à sa table,  tels que nous sommes et qui que nous soyons.

David voulait manifester la bienveillance au fils de son ami,  le Seigneur veut nous manifester sa grâce, il veut nous sauver, car il nous aime. 

David voulait nourrir Méfibosheth avec les mets de sa table royale, le Christ Jésus est lui-même notre nourriture,  il est le Pain du ciel qui donne la vie pour toujours.

David avait invité M Méfibosheth à s’assoir à sa table, Jésus nous invite aujourd’hui à marcher avec lui par la foi, en agissant avec bienveillance envers tous, alors nous serons vraiment les fils et les filles du Père.

À la table du Roi des rois, nous voici rassemblés.  Que ce jour soit pour tous un sujet de joie ! Louons Dieu pour son amour :

♫ Chants : Tu nous invites à la fête (Alléluia 24/16) vidéo ici 

Le Seigneur nous a aimés (Alléluia 24/14) vidéo ici 

Auteur : Ruth-Annie Coyault