image_pdfimage_print

choupette 2Choupette la chouette présente ses amies à plumes aux enfants … et à travers l’histoire de ses amies, nous découvrons la présence du Seigneur.  Ces 7 séquences proposent un dossier qui peut être utilisé en École du Dimanche ou en club biblique. Dossier élaboré par Laurence Gangloff, Service de l’enseignement religieux et de la catéchèse de l’UEPAL. Dans cette séquence, Choupette-la-chouette présente son amie, la colombe de l’histoire de Noé.

 Introduction biblique

La colombe se dit « Yonah » en hébreu… et « Peristera » en grec.

  • La Bible mentionne 32 fois la colombe. Le plus souvent dans le récit de Noé, en Genèse 6 à 9,17 ; mais aussi dans Lévitique où l’oiseau est mis en lien avec l’offrande,car c’est un animal considéré comme pur. La colombe est aussi à l’honneur chez les poètes (psaumes et cantiques des cantiques). Quant aux prophètes, ils associent le peuple à la colombe : gémissante (Ésaïe) ou stupide (Osée) ou encore nombreuse (Jérémie).
  • Le nouveau testament mentionne majoritairement la colombe soit lors du baptême de Jésus, soit lors de la scène où Jésus chasse les vendeurs du Temple. Une originalité se trouve en Matthieu 10,16 « Soyez donc prudents comme des serpents et simples comme des colombes ».

 

Commentaires

Pour la zoologie, la colombe n’existe pas : ils sont tous colombe. Les colombiformes constituent un groupe très homogène de 320 espèces dans le monde. Les pigeons ne savent pas faire de nid. Ils occupent un trou, une petite place dans le rocher, une cavité dans un tronc pour y déposer leurs œufs.

 

À faire entre adultes

  • Lire à voix haute Genèse 6,5 à 9,17 (10 minutes)
  • relever toutes les questions ou interrogations (par exemple : pourquoi 600 ans ? comment les termites et les castors sont-ils arrivés jusqu’à nous sans endommager l’arche ? comment la chèvre n’a-t-elle pas été mangée par le lion ? pourquoi un sacrifice d’animaux ? …) pour comprendre que ce récit ressemble plus à un conte (ou plus exactement un mythe fondateur).
  • trouver l’essentiel du récit … qui est l’annonce de Dieu « Maintenant je ne maudirai plus le sol à cause des humains…je place un arc-en-ciel en signe visible de ma promesse » d’où le fil rouge de cette séquence « Dieu fait la paix » et sa conclusion pour nous aujourd’hui : nous pouvons, nous aussi devenir et être des artisans de paix !
  • D’autres conclusions pourraient être tirées, comme par exemple dans le récit du « déluge », hommes et bêtes sont embarqués dans une même galère, il y a une communauté de destin. Ce récit affirme que malgré la perte du jardin d’Éden, où tous vivaient en harmonie, les animaux et les hommes peuvent retrouver cette unité et cette paix.
  • Fil rouge de la séquence : Dieu fait la paix… et moi aussi !

Déroulement de la séquence

  • Accueil des enfants

Choupette-la-chouette accueille les enfants. Si les enfants ne se connaissent pas entre eux, elle peut redire les prénoms, redire ce qui a été fait la dernière fois, distribuer les invitations

  • Narration biblique

À préparer en avance ! On pourrait imaginer un témoignage de Yonah-la-colombe… pour raconter cette histoire souvent connue des enfants.

Les grandes étapes  Dieu voit que les hommes sont de plus en plus méchants, dans leurs cœurs, ils ne pensent qu’à faire le mal. Dieu décide de les faire disparaître, sauf Noé. C’est ainsi qu’il donne l’ordre de construire un grand bateau, d’y accueillir un couple d’animaux de chaque espèce… Noé obéit. Dieu ferme la porte et il pleut 40 jours et 40 nuits. Les eaux d’en bas montent aussi… de telle façon que toute la terre habitée est inondée. Le bateau flotte 150 jours (soit 5 mois) puis Dieu fait souffler un vent sur la terre pour que l’eau commence à baisser. Le septième mois, le bateau se pose sur la montagne Ararat et l’eau baisse jusqu’au dixième mois. Noé laisse partir un corbeau qui revient. Puis, il envoie une colombe, qui revient avec une jeune branche d’olivier (lors de sa deuxième sortie) … c’est le signal… Dieu dit à Noé de sortir de l’arche et Dieu affirme « Maintenant je ne maudirai plus le sol à cause des humains… je place un arc en ciel dans le ciel, il est le signe de l’alliance que je fais entre moi et tous les êtres vivants qui sont sur la terre. »

Bricolage arc en ciel

Avant la séquence

  • Fabriquer un arc en ciel (en contreplaqué de préférence) et percer des trous sur le dernier arc. On y accrochera les bricolages des enfants.

Isaac Newton découpa arbitrairement l’arc-en-ciel en sept couleurs : rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet. Un truc mnémotechnique pour retenir l’ordre des couleurs de l’arc-en-ciel est de se souvenir de cette petite phrase : « Vous inventez bien, vous, jeune oisif ridicule » pour : Violet, Indigo, Bleu, Vert, Jaune, Orangé, Roug

  • Sur l’arc en ciel, écrire la phrase « Dieu fait la paix… »

 

 

Pendant la séquence

  • Peindre l’arc en ciel + phrase « Dieu fait la paix… »
  • Fabriquer une colombe en relief à partir de 2 assiettes en carton (tutoriel disponible sur le site http://animassiettes.com/projets/colombe-de-la-paix/ – Pour recevoir le patron, il faut s’inscrire – c’est gratuit) ou utiliser la colombe modèle à télécharger. Les enfants dessinent la branche d’olivier dans le bec de la colombe et la colorie.
  • Écrire « …Et moi aussi » (je fais la paix)
  • Écrire son prénom
  • Découper autour du cercle, perforer, accrocher les colombes à l’arc-en-ciel

 

Finir la séquence

  • Chant: « Rendons gloire à Dieu notre Père » Carillons 207
  • Prière

Seigneur, on t’appelle aussi  « Maître de la paix »

Merci pour tous ceux qui font la paix.

Merci pour tous ceux qui construisent la paix.

Reste avec eux Seigneur !

Et moi, apprends-moi à être un artisan de Ta paix.

Amen.

arc en ciel complet