image_pdfimage_print

Oui je suis d’accord (Genèse 24,2-27) et La porte du ciel (Genèse 28,10-22)

Les rencontres en PDF: A_DOS_DROMDAIRE_Rebecca et Jacob

Oui je suis d’accord (Genèse 24,2-27)

Un puits, c’est une ouverture dans le sol pour puiser de l’eau. Au puits, Rébecca fait preuve d’une grande hospi-talité, elle offre son eau à l’homme étranger. En plus, elle puise de l’eau pour ses bêtes. D’autre part, elle ne va pas hésiter à inviter l’homme chez elle : «« Chez nous, il y a beaucoup de paille et d’herbe sèche. Il y a aussi de la place pour vous loger». Le serviteur envoyé par Abraham va interpréter la situation comme le choix de Dieu. Dans ce récit, l’hospitalité est mise à l’honneur. Il faut dire que, chez les peuples du désert, l’hospitalité est souvent une question de survie. Il n’est pas question de fermer sa tente à celui qui passe par là.

Objectifs

  • Susciter une réflexion sur la notion d’accueil et d’ouverture. Accueillir: comment, pourquoi, dans quel but? Qu’est-ce qui favorise ou rend plus difficile une telle pratique?
  • Sensibiliser les enfants au fait que Dieu choisit pour son people, une femme toute simple, non pas à cause de sa grande beauté ou de son intelligence, mais à cause de son attitude d’accueil, son hospitalité.
  • Faire découvrir cet élan de générosité dont fait preuve Rébeccca.
  • Quels pourraient être les projets concrets d’ouverture mis en place par le groupe?

Parole ouverte

  • Qu’est-ce que tu as aimé dans cette histoire ?
  • Qu’est-ce qui t’as surpris ?
  • Je me demande pourquoi Rebecca a proposé d’abreuvé les chameaux du serviteur d’Abraham ?
  • Je me demande comment tu rencontres les gens que tu ne connais pas ?

La porte du ciel (Genèse 28,10-22)

Dans ce texte, Dieu se révèle à Jacob. Il se révèle comme un Dieu qui relie le ciel et la terre. Grâce à cela, Il peut donc se placer près de Jacob. Le verbe du verset 13, « se tenir » signifie la présence de Dieu. On retrouve ce verbe lorsqu’ Abraham reçoit la visite des anges à Mamré. Dans un songe, Jacob reçoit la révélation que Dieu est non seulement en mouvement, mais qu’Il est présent. Dieu est donc en haut, en bas, à côté, au dessus. Il est partout. Ce qui est essentiel, c’est cette présence mystérieuse : «Je suis avec toi. Je ne t’abandonnerai jamais.»

Objectifs

  • Faire découvrir que Dieu n’exige rien pour être présent en nous, mais que cela change tout.
  • Susciter une réflexion sur la présence de Dieu : Dieu qui est en haut, en bas, et en même temps près de nous.
  • Rendre attentifs les enfants au fait que Dieu est mouvement de vie.

Parole ouverte

  • Qu’est-ce que tu as aimé dans cette histoire ?
  • Qu’est-ce qui t’as surpris ?
  • Je me demande où est Dieu dans cette histoire ?
  • Je me demande pourquoi il consacre cet endroit ?
  • Je me demande s’il t’arrive de faire des rêves importants ?
  • Je me demande s’il y a un endroit important pour toi, où tu rencontres Dieu ?

Animation et prière supplémentaires

Matériel : silhouettes d’anges (Cf. documents utiles)

Introduction : Discussion sur les anges, comme messagers de Dieu. Y a-t-il des personnes qui ont été des anges pour vous ?

Chaque enfant reçoit ensuite 2 anges. Sur le premier il écrit le nom d’une personne qui a été pour lui une sorte d’ange. Le second il peut le décorer et le garder pour lui, comme rappel qu’il peut lui aussi être un messager ou une messagère de Dieu autour de lui par ses paroles et sa manière d’être. Il est possible d’écrire sur le second, je suis aussi messagère de Dieu quand…

Clore par une prière :

O Dieu, merci pour « … » qui ont été des anges pour nous. Permets-moi aussi d’être un ange de ton message d’amour et de pardon.

Les enfants déposent alors leur premier ange autour d’une bougie ou à coller sur le mur de la salle ou de l’église.

Documents utiles

 

Pour retourner à la page d’accueil du programme : A dos de dromadaire