La lettre du Daman

De quoi s’agit-il ? d’un courrier pour les familles.  Dans ce courrier, il y aura : un texte biblique accompagné d’une réflexion , une prière  des propositions pour s’approprier le texte (par un jeu, un temps d’échange, une activité à vivre ensemble, un bricolage).  Chaque famille pourra expérimenter librement les propositions : à sa façon.

Pourquoi ce nom, « la maison du daman » ? Le daman est un petit mammifère très mignon qui ressemble à une marmotte. Il est mentionné à plusieurs reprises dans la Bible. Dans un passage du livre des Proverbes, l’auteur s’émerveille de sa stratégie de survie :  « Il existe sur la terre quatre espèces d’animaux forts petits, mais qui sont d’une sagesse étonnante : les damans, qui sont faibles, mais se fabriquent des abris sûrs au milieu des rochers. » (Proverbes 30, 24-26) Ce qui fait la force du daman, c’est sa maison. Comme le daman, nous pouvons trouver beaucoup de force et de la résilience dans notre « chez nous », dans notre famille. « La maison du daman » propose des temps privilégiés à vivre ensemble, des moments qui rompent avec le quotidien et qui permettent de prendre conscience des trésors que l’on peut puiser dans la vie de famille : de l’amour, du soutien, de la sécurité, de la joie… Ces moments seront aussi l’occasion d’en prendre soin, de se pencher sur les défis et les difficultés qui peuvent se présenter. Ils permettront aussi de faire une place à Dieu dans notre maison, pour laisser son amour illuminer notre quotidien.

À qui s’adresse ce projet ? Ce projet peut se vivre avec des enfants de tout âge, qu’ils portent encore des couches ou qu’ils passent leur bac. Lorsque vous vous inscrirez, nous vous demanderons l’âge de vos enfants. La lettre que vous recevrez tous les mois sera adaptée à l’âge de vos enfants.

Et concrètement ? Pour recevoir les lettres vous pouvez vous inscrire  auprès de Rachel Wolff ou d’ Axel Imhof. Pour les contacter, ou visiter les pages du site, c’est par ici 

Vous pouvez aussi télécharger directement les lettres ci-dessous

Crédits : Rachel Wolff & Axel Imhof (UEPAL) – Point KT




Liberté et déconfinement en prédication dialoguée

 

 

Le 4 juillet 2021, à la paroisse de Marly le Roi et environs, la pasteure Christina Weinhold et les catéchumènes ont proposé un culte autour des 10 commandements et la question de la liberté.

La prédication est un dialogue, avec la Mme la modératrice, Mme Liberté, Mr Castex, Mr Grognon et Moïse. Les quatre derniers participent à un débat à la télé, présenté par Mme la modératrice, où ils sont les invités.

 

Modératrice  Mesdames, Messieurs,  Bienvenus à ce débat : Déconfinement – enfin la fin des règles ? Merci d’être avec nous. Mr Castex*, je m’adresse à vous. Le gouvernement a mis en place un grand nombre de règles sanitaires diverses et variées durant cette année. Comment est-ce pour vous d’essayer de discerner au mieux les mesures à appliquer ?

Mr Castex Écoutez, je le dis franchement, et je vais être court, et permettez moi de vous dire  …. Cette année n’était pas toujours facile, nous avons dû faire des sacrifices, les mesures en vigueur n’étaient pas toujours évidentes,  Hélas, je le sais, notamment pour notre jeunesse  Tout le monde hoche la tête Mais c’était nécessaire. Il fallait bien prendre des mesures pour freiner la pandémie et pour éviter encore plus de victimes. C’est aussi une question de solidarité au sein de notre société.

Modératrice  Justement, nous avons invité d’autres personnes pour en discuter. Je vous présente , Mme Liberté.

Mme Liberté Bonjour !

Modératrice   Mr Grognon

Mr Grognon  Mhpff , salut

Modératrice Et Mr Moise . Merci d’avoir fait le long chemin jusqu’à nous.

Moïse  Merci à vous. Ne vous souciez pas. Je suis entraîné et j’ai l’habitude de marcher longuement.

Modératrice  Je commence avec Mr Grognon. On vous a pas mal entendu sur les réseaux sociaux ces derniers mois. Si je peux résumer, Mr Grognon, vous n’étiez pas très content avec toutes ces règles, non ?

Mr Grognon Mais comment voulez-vous que je sois de bonne humeur ? « Fais pas ci, fais pas ça. » C’est énervant. Et en plus on vous change cela si souvent qu’on ne se repère plus. Jusqu’à ce que l’on ait compris le nouveau règlement, il est si tard que l’on ne peut plus sortir, car c’est déjà l’heure du couvre feu! Je veux qu’on me redonne ma liberté , basta

Modératrice  Mme Liberté, vous voulez réagir ?

Mme Liberté  Je veux bien. Oui, j’entends souvent des personnes parler de moi, parler au nom de la liberté. Mais vous voyez, ce n’est pas aussi simple. Quand Mr Grognon dit qu’il souhaite avoir « sa liberté » , c’est qu’il souhaite que tout se passe comme il le veut, lui. Ce n’est pas aussi simple.  J’ai grandi dans une famille nombreuse et je sais que c’est plus complexe que cela. J’ai plusieurs sœurs : Responsabilité, Solidarité, Communauté,  Autonomie, Empathie, Tolérance

Modératrice  Beaucoup de féminité dans votre famille !

Mme Liberté   C’est vrai. Mais nous avons aussi des frères :  Respect et Devoir par exemple. Et comme nous avons grandi ensemble je n’avais jamais l’impression que je puisse exister toute seule. J’ai ma place parmi les autres.

Mr Grognon  Ah, et Soumission et Censure, ne seraient-ce pas vos tantes, par hasard ?

Mme Liberté  Pas du tout. Je ne me soumets pas, mais parfois j’accepte des contraintes pour le bien de plus de personnes. J’aurais envie parfois de rouler à grande vitesse … mais je peux accepter une limitation de vitesse car je sais que le contraire serait dangereux. Ai-je dit que je suis mariée à Raison ? Il m’aide parfois à distinguer entre une envie personnelle et une liberté ouverte à tout le monde

Modératrice   Merci Mme Liberté.  Mr Moïse. Comment vivez vous ce débat ? Est-ce étrange à entendre pour vous, quivvenez d’une toute autre époque ?

MoÏse   Oh, pas du tout. Je m’y reconnais tout à fait. J’avais l’honneur, envoyé par Dieu, de faire sortir tout un peuple de l’esclavage vers la Liberté. Je m’attendais, une fois sortis de là, à être entouré par des personnes joyeuses et reconnaissantes … mais non. Peu après avoir goûté à la liberté, nombreux d’entre eux commencèrent à se plaindre : pas assez à boire, pas assez à manger, la peur de manquer, quoi, la peur d’un lendemain incertain. Avec leurs contraintes ils avaient aussi perdu leurs repères.

Mr Grognon Ils étaient en plein désert , si je me souviens bien. Il y a mieux pour vivre sa liberté.

Moise  Oui, bien sûr que le cadre n’était pas facile. Mais malgré tout il ne fallait plus avoir peur de bourreaux ou d’un travail dur et dangereux. Le reste était à faire et à organiser, à organiser par nous même et à l’aide de Dieu.  Personne entre nous n’était préparé à cette liberté d’organiser notre vivre ensemble. On avait besoin d’un manuel, des instructions : chez vous, dans vos librairies, on donnerait peut-être le titre : La liberté pour les nuls.

Modératrice Oui, dites-nous un peu plus de cette œuvre que vous avez reçu. Pas trop de pages pour porter tout cela avec vous, j’imagine ?

Moise  Que deux tables. Mais cela a tout même son poids.  L’idée est aussi simple que géniale : ce sont 10 paroles, comme les doigts sur nos deux mains. Une fois apprises par cœur, on peut les réviser avec les doigts.  Et le système aussi est bien pertinent et n’a rien perdu de son actualité. Au lieu de se perdre dans des règles détaillées, les 10 paroles donnent des principes. A chaque groupe qui veut vivre d’après ses règles de définir comment les interpréter dans tel ou tel contexte.

Modératrice  Vous avez certainement un exemple pour nous ?

Moise  Oui, où commencer ? mmmhhh  Voyons, par exemple un principe est de dire :  « Dieu t’a donné la liberté, alors ne te soumets pas de nouveau à un autre Dieu ou idole. »

Mr Grognon  Mr Moise, nous vivons dans une démocratique laïque. ici tout le monde a la liberté de choisir sa religion.

Moise  Faites. Choisissez votre religion, puisque vous êtes libres de faire. Mais mon Dieu donne un avertissement et j’y adhère : Attention, aucune religion ne doit vous soumettre de nouveau. Personne n’a le droit de vous enlever cette liberté acquise. Et d’ailleurs ce n’est pas une question de religion uniquement. Les « dieux et idoles » de nos jours peuvent avoir différents visages. J’ai vu des personnes tout sacrifier et soumettre toute leur existence pour un peu plus de succès ou de fortune.  La liberté est un cadeau. Mais souvent nous sommes nous- mêmes les premiers à nous mettre des pressions et des obligations plus que nécessaires.  J’insiste: Ce principe n’a rien perdu de son actualité.

Modératrice  C’est passionnant mais le temps passe vite. Nous arrivons vers la fin. Je reprends notre titre : Déconfinement – enfin la fin des règles ? D’après vous, les règles cela ne connait pas de fin, mais des évolutions ?

Moise Absolument.  Ces 10 paroles, ces 10 principes pour vivre ensemble, nous en aurons toujours besoin. Et on aura toujours besoin de discuter comment les interpréter et appliquer.

Mr Grognon Ah, je n’aime pas ça …

Mme Liberté : moi ça me va, et à mes frères et sœurs aussi

Modératrice  Merci à vous quatre  d’êtres venus.   Merci à vous d’avoir suivi jusqu’au bout


Vous pouvez retrouvez le culte dans son ensemble sur le site de la paroisse : ici 

Crédit : Marlies Voorwinden (EPUdF) – Point KT




La mission – animations du cinquantenaire du Défap

Défap 50 ansPour célébrer son cinquantenaire (septembre 2021), le Défap service missionnaire a sorti plusieurs animations autour de la mission et de son histoire.

– Un escape game (jeu de rôle où une équipe doit résoudre une énigme avec des indices trouvés petit à petit dans un temps donné), disponible en téléchargement en version « jeu de société » : https://www.defap.fr/2021/09/20/lescape-game-du-defap-enfin-disponible/# Ce jeu est un jeu coopératif pour des groupes de 1 à 4 joueurs, destiné aux personnes de 12 ans et plus. Il faut compter environ 1h30 pour jouer.

– Une proposition pour réfléchir, un témoignage, une animation et une célébration à partir de différents verbes (chaque mois de l’année 2021 un nouveau dossier est disponible) : https://www.defap.fr/les-verbes-de-la-mission/ Les verbes proposés sont : Envoyer – Accueillir – Rencontrer – Enseigner – Écouter – Traduire – Partager – S’entraider – Soigner – Communier. De quoi animer un parcours catéchétique ou intergénérationnel !

Crédit Marlies Voorwinden, (EPUdF) Point KT

 




Projet Campus « Choisis la vie »

Campus est une aumônerie pour les lycéens de Colmar (Haut Rhin). Pendant la pandémie, et le temps du confinement, un projet éditorial  a été imaginé par le pasteur Gilles Agbenokoudji, l’aumônier de Campus. C’est ainsi que des textes de prières, des réflexions ou des présentations d’activités proposées par des jeunes, des pasteurs ou des parents sont nés de la plume de divers auteurs. Ce livret de 56 pages est une invitation à  choisir de vivre, pleinement, le quotidien et, dans cette conscience, de revenir à l’essentiel… quelques titres pour donner envie de se plonger dans ce livret : choisir la vie, choisir Dieu, choisis le regard, choisir la reconnaissance, choisir la rencontre, choisir la parole, choisir la prière… choisir de bénir !

A remarquer : une prière du « Notre Père » écrite avec des mots nouveaux (du pasteur Claude Hunsinger) page 54 et une animation sur le thème du bon berger (Jean 10v1-5), page 22

Télécharger icile livret choisis la vie

Crédits : Gilles Agbenokoudji (UEPAL) – Point KT




Carnet de prières pour les fêtes chrétiennes

Ce carnet personnel de prières est destiné à un public de catéchumènes (12 ans et plus) et de jeunes adultes. Il est tout a fait utilisable dans l’apprentissage des fêtes chrétiennes et de leur signification. Grâce à ce matériel, en une semaine de prières, toutes les principales fêtes chrétiennes sont abordées dans l’ordre liturgique.

Pour chaque fiche A5, en recto verso,  une fête est détaillée comme suit :

  • un résumé de la fête,
  • une prière tirée de la Bible,
  • des éléments pour prier librement (en format #),
  • une prière de la plume d’Emily Huser, pasteure,
  • ainsi qu’une citation à méditer pour le jour. Le tout rédigé dans un langage jeune.

Ces 7 fiches représentent les 7 jours de la semaine. Ainsi, le lundi, nous découvrons la signification du temps de l’Avent… même si nous sommes en plein été ! Cela peut sembler bizarre, mais le principe fonctionne très bien auprès des jeunes. Les propositions faites ci-dessous  sont à s’approprier afin que le carnet soit le plus personnel possible. Les techniques sont inspirées des techniques du « Bible Journaling » – Pour en découvrir le mode d’emploi, c’est par ici

Dernière étape : faites-vous plaisir !

  

Crédit : Emily Huser (UEPAL) Point KT




Mandafirman – Saison 3 – catéchisme en vidéos

La saison 3 « Le retour du Mandafirman », en 9 épisodes complète la dernière saison. Un teaser de présentation est disponible : cliquer ici

Des épisodes dynamiques et variés. Chaque épisode est construit de la même manière, et ce, pour mieux aider les animateurs à se repérer :  a) une introduction et présentation du thème par un intervenant à l’écran ou le Mandafirman lui-même ; b) une impulsion méditative avec des images, c) un texte biblique défilant, d) un défi à réaliser avec vos jeunes, e) des questions ouvertes, et f) une conclusion sous forme d’ouverture.

Il est possible d’arrêter la vidéo à chaque étape, afin d’approfondir le sujet. Des pistes complémentaires et non exhaustives sont proposées dans les fiches pédagogiques. 

Ce projet ne se substitue pas aux rencontres paroissiales de catéchisme – mais veut encourager l’interaction des jeunes avec leurs encadrants (pasteurs, laïcs engagés),  avec des adultes de la famille ou du cercle familial (si le sujet est visionné à la maison pour raison de confinement, de maladie prolongée ou d’éloignement).

Télécharger ici le programme de toute la saga (les 3 années de catéchisme) : Parcours KT numérique

Les acteurs du « KT Mandafirman » de la saison 3 « Tel est ton chemin » :  les pasteur-es  : Charlotte Sonnendrucker, Sophie-Anne Faivre, Agathe Douay,  Sophie Letsch,  Amélie Fredouelle, Barbara Guyonnet (prises de vues et montages vidéos) et Frédéric Gangloff.

Saison 3 « Le retour du Mandafirman » 

 

 

Vers la saison 1 ici et vers la saison 2, par ici

Crédits : Equipe Mandafirman (UEPAL) Point KT




Aryélon le lionceau présente la sagesse et la folie

Ce dossier aborde la sagesse et la folie dans la Bible. Un lionceau, Aryélon, aime à en discuter avec les enfants. Chaque rencontre est indépendante l’une de l’autre, ce qui permet tout aménagement en fonction du calendrier paroissial. Le dossier est pour les animateurs et animatrices, pour les aider dans leur ministère auprès des 6-11 ans. Les propositions sont « clé en main », mais toute adaptation est possible !

Il est possible de télécharger tout le dossier ici ARYELON final ou de télécharger rencontre par rencontre

Des pistes pour aller plus loin …

 

Crédit: Laurence Gangloff (UEPAL) – Illustration Sylviane Gangloff – Point KT




Chant : Une flamme en moi

Le chant « Une flamme en moi » (auteur inconnu) a été repris dans nombre de cantiques. A l’origine, il était une traduction-adaptation du chant  » This little light of mine ». Voici une troisième strophe, elle aussi d’un (ou une) auteur inconnu. Pourquoi ne pas mettre au défi le groupe de jeunes ou les catéchumènes d’inventer de nouvelles strophes ?

Refrain

Une flamme en moi, réchauffe mon cœur

Cette flamme en moi, brûle mes malheurs,

Je sens qu’elle est là, sa douce lueur,

Brille en moi, brille en moi, brille en moi !

 

  1. C’est une flamme d’amour qui m’éclaire dans la nuit

Et cette lumière d’amour vient illuminer ma vie,

En attendant le matin, je vais dire à mes voisins

Que cette lumière enfin, vient briller en moi !

 

2. Le lundi, j’ai son amour, le mardi, je prends sa paix

Mercredi est un beau jour, jeudi je veux le chanter,

Vendredi si j’ai douté, samedi il vient m’aider,

Le dimanche cette joie vient briller en moi !

 

3. Si Jésus est mon Sauveur, il peut bien être le tien

Et tu verras tes malheurs, et puis tous les lendemains

Ne seront plus si mauvais, s’il demeure à tes côtés

Avec lui tu brilleras et tu chanteras !

Crédits : Laurence Gangloff (UEPAL) – Point KT




Lire un texte biblique…oui, mais comment ?

Que c’est agréable quand quelqu’un nous propose une animation sur un texte biblique ou une prédication… Oui, mais il arrive dans la vie (au plus tard après la confirmation) que nous sommes confrontés à un texte biblique sans avoir de catéchète ou de pasteur à nos côtés pour nous proposer une lecture. Que faire alors d’un texte biblique ? 

L’animation suivante s’adresse aux ados, mais peut aussi se faire entre adultes.

L’idée est de proposer un texte biblique et plusieurs interprétations (prière, lecture historique, prédication, lecture symbolique…) en imprimant chaque lecture sur une feuille. On peut déposer les feuilles sur des tables ou les coller sur un mur. 

Dans l’exemple à télécharger, le texte biblique est celui de 1 Rois 19 : Différents usages chrétiens d’un texte biblique.

Chaque participant lit à son rythme le texte biblique et les différentes propositions en répondant aux questions suivantes :

  • Qu’est-ce que ce chacune de ces lectures m’apporte ?
  • Est-ce que j’aimerais recevoir cet apport plus souvent ?
  • Comment pourrais-je le recevoir (seul, en groupe, en famille, à l’Église…) ?

 

VARIANTE 1

Avant de lire le texte biblique et les différentes lectures interprétatives sur les feuilles, il est possible de procéder à une lecture à haute voix du texte biblique, puis de poser ces questions au groupe :

  • Qu’est-ce que vous comprenez de ce texte ?
  • Est-ce que ce texte apporte quelque chose à votre vie ?

Après l’activité décrite plus haut, il est possible de reposer les mêmes questions et de demander si la lecture des propositions a changé quelque chose :

  • Est-ce que votre réponse a changé ?

Pour discuter ensuite, en fonction des réponses, où l’on peut trouver pour soi-même l’apport souhaité pour nous aider à lire les textes bibliques .

 

VARIANTE 2

Après avoir fait cette animation, il est possible de réfléchir avec le groupe à d’autres « usages » du texte biblique que ceux qu’on a vue.

  • Pour les textes de l’Ancien Testament il y a par exemple les commentaires rabbiniques.
  • Les textes bibliques sont reprises dans la peinture, la littérature et peuvent ainsi servir des buts très variés !

 

Crédits : Marlies Voorwinden (EPUdF), Point KT

 




Le KT dont tu es le HÉRO !

La paroisse réformée de Môtier-Vully (Suisse) a mis en ligne une proposition de catéchèse interactive (à faire seul ou en petits groupes), pour des ados : le voyage musical.

Il s’agit de suivre les propositions à l’écran, d’écouter des musiques et de choisir sa réponse parmi trois ou quatre réponses proposées, pour faire avancer le voyage… On peut y jouer une seule fois, mais aussi reprendre le même lien et donner d’autres réponses, pour voyager autrement.

Pour aller sur le site : Catechisme_le voyage musical.

Bon voyage !

Crédit : Marlies Voorwinden (EPUdF) – Point KT




Eglise Junior : La Bible sous toutes ses coutures

Le pasteur Severin Schneider (UEPAL) dans le cadre de son activité « Eglise Junior » auprès des jeunes dans sa paroisse  propose un magazine : « Jeunes et branchés ». Il offre aux lecteurs de Point KT la possibilité de télécharger la série de journaux  dont la thématique de l’année 2020-2021 est :

La bible sous toutes ses coutures

 

Crédits : Severin Schneider (UEPAL) – Point KT

 

 

 

 




Dieu aime aussi les riches

L’arène de la vie, vue du ciel : Dieu aime – aussi – les riches ! Sketch pour 4 acteurs.  L’action se déroule, quelque part, dans le ciel… Pendant que les êtres humains se font et se défont, des anges suivent en direct le match dans les gradins d’un grand stade en pariant sur l’issue de la « rencontre ». Nous assistons, avec eux, à la partie de la vie qui se déroule sous nos yeux, plus qu’en simples spectateurs…  NB : Il est bien entendu que Skay productions ne prétend nullement refléter la réalité de ce qui se passera dans le royaume des cieux. Cette retransmission est purement fictive !

Après la lecture de Marc 10, 17-27 

  • Le commentateur : J. Mie Largué
  • Richard, assis dans les loges célestes
  • Laurichesse, assise dans le quart de virage vers la vie éternelle
  • Richecoeur, debout sur un nuage, dans le Kop, des supporters ultras !
  • Les gens dans l’arène sont suggérés : Jésus ; l’homme riche, les disciples …

J. Mie Largué : Bonjour chers spectateurs de l’arène de la vie ! Cette rencontre nous promet du grand spectacle et vous pouvez déjà parier, d’un clic, sur l’issue de la partie. Mais pendant que les équipes s’échauffent, je vous rappelle leurs parcours : après des paroles très radicales sur le mariage, un célibataire nommé Jésus, parcourant les routes de la Palestine, avec comme disciples des hommes et des femmes mariés, se permet de tirer les oreilles des théologiens. Ces derniers considéraient les femmes mariées juste bonnes à être renvoyées si elles laissaient brûler un plat. Ensuite, Jésus s’est offert un petit bain de foules. Il serre quelques mains, se laisse toucher tel une « idole » et, surtout, prend dans ses bras des enfants en les bénissant. Au grand désespoir de ses disciples, gardes du corps, qui ne comprennent pas qu’il perde son temps avec des mômes bruyants et indisciplinés… Enfin il se prépare à repartir… Mais, que se passe-t-il ? Un homme vient de traverser tout le terrain pour s’agenouiller devant lui ! Chers auditeurs, je rends l’antenne au direct ! La partie commence ! (Il est important qu’à ce stade, les trois anges ne se regardent jamais ! Mais chacun regarde vers une direction comme s’ils suivaient un match !)

Richard : Je vous pari 10 contre 1 que c’est encore un de ces supporters des classes populaires, qui touche le RSA et qui possède le dernier écran plat ! Il va nous faire son cinéma pour avoir son maillot dédicacé !

Richecoeur : Et alors ! Qu’est-ce que ça peut te faire ! Sur terre, chacun est en droit de se divertir comme il le peux. C’est quoi, tous ces préjugés ! Même ici, tout le monde n’a pas les moyens de se payer les loges célestes avec tartes flambées et crémant en prime. On ne prête qu’aux Richards… Même si vous devez vous ennuyer grave là-haut ! Au moins chez nous dans le kop, y a de l’ambiance et de la vie !

Laurichesse : Silence là ! Les garçons ! J’aimerai bien entendre ce qu’il lui demande de si important ! Il a tellement couru, cet homme, qu’il m’a l’air au bout de sa vie… Les trois tendent l’oreille un instant

Richard : J’adore ce gars finalement ! Vu d’ici, je dirai qu’il sait comment parler aux peoples. Et puis il reste à sa place, peut-être en bas de l’échelle sociale. Il a besoin d’un coach pour le chapeauter et lui fournir le mode d’emploi pour y arriver ! Cet homme est prêt à toutes les performances, à respecter, à la lettre, les supers commandements pour hériter de la vie éternelle ! Il va partir de rien pour se faire riche… C’est un futur winner ! Il fait certainement partie de ceux qui se lèvent tôt !

Richecoeur : Non mais, je crois rêver ! Entendre ces balivernes alors que tu as hérité de toute ta fortune ! Tu es né avec une cuillère d’argent dans la bouche. Tu en as profité un max comme pas mal de milliardaires qui nous sortent chaque jour le grand mensonge : « Je ne suis pas né riche, mais je le suis devenu et toi aussi tu pourrais… Si tu voulais ! » Tu crois que Jésus va avaler ça ?

Laurichesse : Ce n’est pas l’impression qu’il donne, puisqu’il l’a remballé aussi sec. Avec Jésus, les flatteries du style : « Bon maître » tombent à plat ! C’est comme pour moi Bon Dieu, ça sonne genre : Bon coin, bon prix, bon dimanche, bon jour, bonbon, bon comme le pain ; Bon ça veut tout dire et rien, sinon Le Dieu ronron… Alors que déclarer : « Seul Dieu est bon ! » Ça remet les idées en place !

Richard : C’est bon là ! Laurichesse ! Ce n’est parce que tu es située dans le quart de virage de ta vie, qu’il faut ramener ta science à chaque fois  ! La suite va plutôt dans mon sens…

Richecoeur : Que veux-tu dire par là ? Ce n’est pas parce que tu fais partie des Very Important Protestants que tu vas faire régner ta loi !

Richard : Pas moi ! Mais Jésus ! Regarde ! Il le renvoie à son Katé fondamental ! Les dix règles essentielles pour devenir riche, mais pas forcément dans le sens matériel. Certains s’imaginent que chaque commandement respecté entraîne une récompense automatique : ils appellent cela aussi la théologie de la prospérité : Par exemple : 1. Ne pas tuer !

Laurichesse : C’est sûr que 80 % de la richesse mondiale détenue par 1% des plus riches… Y a pas mort d’homme-là !

Richard : 2. Ne pas tromper !

Richecoeur : C’est clair ! Les riches restent fidèles toute leur vie à leur banque et à leurs portefeuilles… C’est l’indice de confiance…

Richard : 3. Ne pas voler !

Laurichesse : Ne me dis pas que tu y crois encore, à ce slogan de riche qui prétend gagner honnêtement sa fortune !

Richard : 4. Ne pas colporter de faux témoignages !

Richecoeur : Il est vrai que les opérations financières afin de réaliser un gros gain, en spéculant, ne reposent finalement que sur les rumeurs du marché…

Richard : 5. Honorer son père et sa mère !

Laurichesse : Dans ton cas, Richard, ça a bien fonctionné ! Tu as la clef du coffre-fort des héritages ! C’est étonnant ! Vous avez remarqué que Jésus avait sa propre playlist ? Dans sa sélection, il ne retient que les relations humaines !

Richecoeur : Normal ! Avec son Dieu-argent que l’on peut confondre avec le veau d’or, on peut toujours trouver des petits arrangements entre amis, moyennant finances… N’est-ce pas Richard ?

Richard : Mais vous êtes qui, pour me juger ?! Vous n’êtes que des envieux et des jaloux ! Je n’ai fait de tort à personne ! Vous êtes persuadés que la richesse est toujours suspecte ! Si je suis riche c’est que Dieu m’a béni parce que j’ai observé tous ses commandements comme il le fallait ! C’est écrit dans la Bible ! Et il faut être sacrément balaise pour y arriver !

Laurichesse : Et je vois que Jésus est lui-même scotché par la réponse qu’il ne met d’ailleurs pas en doute. Cet homme qui accourt vers lui, semble sincère ! Alors là, chapeau ! Et en plus, il ne s’en vante pas ! Au contraire, il est inquiet, insatisfait…

Richecoeur : Mais alors, ce n’est pas un ancien pauvre, mais un de ces nouveaux riches ! S’en prend à Jésus Mais enfin, Jésus ! Regarde-le bien ! Tu ne vas pas te mettre à aimer les riches ? Non ! Pas toi ?

Richard : Eh oui ! Il lui a tapé dans l’œil ! En tous cas, il le regarde autrement. Qu’est-ce que je disais au départ ? Grosse cote ce gars ! Il va rafler la mise ! Désolé, les supporters de la seconde classe, mais les affaires sont les affaires ! Game over ! A partir de là, les anges se regardent et se parlent.

Laurichesse : Pas si vite Richard ! Nous n’en sommes qu’à la mi-temps ! J’ai l’impression que la partie peut basculer d’une minute à l’autre sur un exploit de Messie ! Regardez, Jésus n’en n’a pas fini ! Tous les trois dressent l’oreille

Richecoeur : Et ben ! Vous voyez ! J’avais tout de même raison ! Au vestiaire le jeune homme riche qui accourut vers Jésus ! Jésus vient de lui annoncer que le billet d’entrée dans les loges célestes est hors de prix !  Nous allons au-devant d’une pénurie de riches dans le ciel !

Richard : Ainsi, je ne peux pas tout acheter ? Je pensais que je devais être toujours dans le faire pour avoir la vie, elle-même éternelle. Je ne voulais surtout pas prendre le risque de la remettre en question !

Laurichesse : Justement ! Cette Vie n’est jamais garantie ni par la naissance ni par l’héritage ni même par tes actions…

Richecoeur : Et la confiance n’est pas quelque chose qui m’est dû. Ce n’est pas comme des actions qui rapportent des intérêts sans me mouiller ! Dans la confiance, il faut se lancer et risquer !

Richard : Et en plus, il ne suffit pas que je claque tout pour le fun ou pour me sentir plus léger ! Je dois vendre et ensuite donner à des pauvres pour avoir un trésor au ciel ?

Richecoeur : Exact ! De ton vivant, ouvre un compte aux cieux avant de devenir un mort préten-cieux ! T’as compris maintenant ?

Laurichesse : Ne t’énerves pas Richecoeur ! On est tous des riches ici ! Cet homme repart, deux fois plus triste. Il est trop possédé par ce qu’il possède et il voudrait bien suivre en gardant un peu l’assurance de ses richesses. Il est prêt à tout faire, sauf à se risquer de ne plus pouvoir s’acheter son salut ! On le comprend ! C’est vraiment trop demander ! C’est deux fois trop difficile ! Mais alors, si c’est tellement dur, comment ça se fait qu’on se retrouve nous tous au paradis ? Où est l’arnaque ? Ils se regroupent tous trois

Richard : Peut-être que la dépossession n’est pas une fin, mais juste un moyen pour devenir plus léger !

Richecoeur : Suivre Jésus c’est aller de l’avant ! Ne pas regarder en arrière, sans cesse, avec nostalgie et la peur de laisser sa fortune et sa sécurité derrière soi !

Laurichesse : Entrer dans le royaume, c’est une aventure risquée ! Tu t’y engages sans filets ni compte épargne ! C’est trop difficile !

Richard : Ce n’est pas qu’une question d’avoir moins ou de moins avoir, il faut renoncer à tout cela pour enfin être et devenir…

Richecoeur : C’est tellement ouf qu’une fois que tu as saisis cela, tu pourras faire passer un chameau par le trou d’une aiguille, mais il va falloir que t’y bosses ! Ou apprendre à un poisson rouge à quitter son bocal pour grimper à un arbre, en mode poisson-chat ! Sommes-nous capables de telles folies ?

Laurichesse : Ainsi, se déposséder c’est se mettre en route ! Il faut partir -comme Jésus voulait le faire au début de la partie- comme il faut d’abord vivre sa vie avant de vouloir la réussir !

Richard : Et quand t’es trop riche, trop lourd et encombré, tu te crois arrivé, sans être vraiment parti !

Richecoeur : Et si tout est grâce et que rien ne dépend de notre mérite, il y a tout de même des choix qui coûtent et qui parfois déchirent. Est-ce que c’est à ce prix que l’on découvre un nouveau sens du bonheur, une sorte d’avant-goût du royaume de Dieu ?

Laurichesse : Mais alors qui peut être sauvé ?

Richard : Pour les humains c’est mission impossible !

Richecoeur : Mais pour Dieu, tout est en effet possible !

Crédits : Frédéric Gangloff (UEPAL) – Point KT photo Pixabay




Comme les enfants

« Comme les enfants » est une  narration de la pasteure Sophie Letsch.

Judith

C’est l’histoire de Judith. C’est une petite fille pleine de vie ! Elle est toujours de bonne humeur et elle fait rire tout le monde. Un vrai petit clown.

Et puis elle fonce aussi. Sa maman est toujours obligée de la rappeler : « Judith ne part pas si loin, je ne te vois plus, reste avec nous ! » Judith n’a peur de rien et elle adore rencontrer de nouvelles personnes. Elle dit toujours : « Bonjour,  je m’appelle Judith, et toi ? Tu t’appelles comment ? Qu’est ce que tu fais ? Et pourquoi t’es comme ça ? Et tu vas où ? » Judith est pleine de vie, un peu comme tous les enfants…

Félix

C’est l’histoire de Judith mais c’est aussi celle de Félix. Il habite dans le même village. Il joue avec elle parfois mais il est beaucoup plus calme ! Félix, c’est un rêveur. Il aime regarder les nuages dans le ciel. Ils ont des formes si rigolotes ! Des fois on dirait un arbre. Ou un vieux monsieur avec un grand nez. Félix s’émerveille de tout ! Il voit la beauté que les adultes oublient de regarder : oh ce caillou, qu’est ce qu’il est beau ! Et cette feuille ! Oh et puis les fleurs bien sûr… Félix s’émerveille, un peu comme tous les enfants…

Nicolas

C’est l’histoire de Judith, de Félix et c’est aussi celle de Nicolas. Lui aussi il habite là. Nicolas il est tellement sensible ! Quand quelqu’un pleure, il pleure avec lui. S’il voit que quelqu’un est malheureux, il va vers lui pour le consoler. Et quand c’est quelqu’un qu’il connait bien, il lui fait même un câlin. Nicolas est compatissant, un peu comme tous les enfants…

Chloé

C’est l’histoire de Judith, de Félix, de Nicolas et c’est aussi celle de Chloé. Oh ! Chloé, elle est encore toute petite. Elle ne sait même pas encore parler. Mais elle sait se faire comprendre ! Elle sourit quand elle est contente, elle gazouille quand elle découvre quelque chose de nouveau, elle pleure quand elle est fatiguée, elle râle quand elle a chaud ou quand elle a faim. Chloé ne fait pas semblant. Elle exprime toujours ce qu’elle ressent. Ses parents la comprennent si bien. Elle leur fait entièrement confiance. C’est tout contre sa maman qu’elle est le mieux. Là, elle s’endort à tous les coups. Chloé fait confiance et elle est toujours dans la vérité. Un peu comme tous les enfants…

On y va !

Ce jour-là, ils sont avec tous les autres enfants du village. Les mamans sont là aussi. Près du puit. A l’ombre. Au frais. C’est le matin. Il ne fait pas encore trop chaud. Les mamans papotent entre elles, les tous petits attachés contre elles. Les plus grands jouent ensemble, ils courent et ils crient. Ils chantent.

Des gens passent devant eux. Ils sont pressés. On entend qu’une foule se rassemble plus loin.

  • Mais où est ce que vous allez tous ? Qu’est ce qui se passe ?
  • C’est Jésus ! Il est arrivé dans notre village !
  • Jésus ? Non ! LE Jésus ?
  • Maman, c’est qui Jésus ? Tu le connais ?
  • Non je ne le connais pas mon chaton mais j’ai entendu parler de lui. Il est connu.
  • Pourquoi il est connu ?
  • Il a guérit des malades ! Il parle de Dieu. Il sait beaucoup de choses et il raconte des histoires.
  • Oh oui des histoires ! Moi j’aime les histoires !
  • Tu sais quoi mon chaton, on va y aller ! Vous venez avec moi les filles ? Allé, on y va tous !

Et toute la petite troupe se met en route. Les enfants font la course, ils crient et tapent dans les mains. Les mamans ont si hâte que leurs enfants rencontrent Jésus ! Elles aimeraient tant qu’il les bénisse…

Disciples

Et voilà qu’ils arrivent ! Oh ! il y a tellement de monde. Tout le village est là. Les gens ont laissé leur travail, ils ont amené des malades, des personnes âgées. Ça se bouscule un peu. Tout le monde veut voir Jésus, le toucher, lui parler. Ah oui, et puis les adultes sont venus avec leurs questions. Des questions compliquées… C’est compliqué les adultes.

Et puis il y a les disciples de Jésus. Ce sont ses amis. Ceux qui sont toujours avec lui. Ils font la sécurité. Ils veillent à ce que Jésus ne soient pas trop importuné.

Alors quand les disciples voient les enfants arriver, ils commencent à s’inquiéter. « Ah non non, ça ne va pas être possible ! Il y a bien trop de monde, vous ne pouvez pas vous approcher. Et puis franchement, Jésus n’a pas le temps. Il y a plus important que de s’occuper des enfants ! Non désolés, vous ne pouvez pas approcher. »

Et ils croisent leur bras, en rang bien serrés, pour les empêcher d’avancer.

Rencontre

Oh ben mince alors. Quelle déception !

Mais… ce n’est pas ça qui va arrêter Judith ! Ni une, ni deux, elle se faufile entre les jambes de l’un des disciples. Ça ils ne s’y attendaient pas ! Ils se retournent, essayent de la rattraper mais elle fonce droit sur Jésus.

Il est en train d’enseigner, d’expliquer. Elle court et arrive devant lui en faisant un énorme dérapage. Tout le monde la regarde. On n’entend plus un bruit. Elle est un peu impressionnée quand même. Mais Jésus la regarde droit dans les yeux, et lui sourit.

Alors elle sourit elle aussi.

Les disciples veulent reprendre les choses en main :

  • Désolés Maitre. On a essayé de l’en empêcher mais…
  • De l’empêcher ? Mais de quoi ?
  • Ben de venir te déranger !

Jésus secoue la tête.

  • Vous n’avez rien compris. Laissez les enfants venir à moi. Ne les en empêchez pas. Le Royaume de Dieu appartient à ceux qui sont comme eux. A ceux qui se réjouissent et qui s’émerveillent, ceux qui sont compatissants, ceux qui sont dans la confiance et dans la vérité. Comme ces petits enfants. Celui qui ne reçoit pas le Royaume de Dieu comme un enfant ne pourra jamais y entrer !

Bénédiction

Les disciples se sentent un peu bêtes. Ils regardent leurs sandales. Les adultes de la foule aussi se sentent un peu bêtes avec leurs questions compliquées. Comme ils s’écartent un peu, les mamans peuvent passer avec les autres enfants. Ils s’installent près de Jésus. Il y en a même qui montent sur ses genoux. Et Jésus pose ses mains sur chacun d’eux et il les bénit. Comme il bénit chacun d’entre nous.

Sa bénédiction est comme une promesse : « Je t’aime comme tu es et je serai toujours avec toi. Peu importe ce qu’il t’arrivera, rien ne peut me séparer de toi. »

Jésus est resté un moment à jouer avec les enfants. Et puis il est reparti. Vers Jérusalem. Vers cette ville où il a montré, à quel point il nous aime. Comme le soleil est maintenant brûlant, les enfants sont rentrés avec leurs mamans. Et dans le calme et la fraicheur de leurs maisons, ils ont tous fait une très bonne sieste.

crédit : Sophie Letsch (UEPAL) – Point KT

 




Culte de famille pour la création

Dans le cadre du « Temps pour la Création 2021 » voici un culte de famille proposé par la pasteure Claire de Lattre-Duchet. 

 Accueil :

La grâce et la paix nous sont données de la part de Dieu notre Père et de Jésus Christ notre Seigneur. Bienvenue à chacune et chacun d’entre vous pour ce culte.

(La suite d’après : Saison pour la Création 2019 : Toucher et être touché, p.10)

  • Nous nous retrouvons ce matin, en communion avec toute la création, nature puissante et fragile, féconde et bénie.
  • Dieu, créateur et accompagnateur de nos vies et de notre monde, nous attend et nous accueille.
  • Nous voici invités à la louange et à la prière pour toute la Création, ce monde qui est autour de nous, en nous, et que nous connaissons parfois si peu.
  • Nous voici invités à l’écoute et la communion, enfants d’un même Père, nous sommes unis les uns aux autres et au monde pour toujours sous son soleil. Amen

 

Cantique : Psaume de la Création/2-4

Louange – action de grâce : (les deux premières phrases de l’officiant sont tirées d’Antoine Nouis, La Galette et la Cruche, tome II,  p. 54)

  • Officiant : Pour l’arbre planté au seuil de ma maison qui raconte ta beauté et chante ta création
  • Tous : Loué sois-tu, Seigneur !
  • Officiant : Pour le jour à midi quand déborde la lumière et pour l’ombre de la nuit qui murmure son mystère
  • Tous : Loué sois-tu, Seigneur !
  • Officiant : Pour la douceur du soir et la fraîcheur des matins, pour le soleil et la pluie
  • Tous : Loué sois-tu, Seigneur !
  • Officiant : Pour les oiseaux qui chantent et les sources qui murmurent, pour le calme des lacs et le fracas des cascades
  • Tous : Loué sois-tu, Seigneur !
  • Officiant : Pour les îles dispersées au creux des océans, pour les montagnes enneigées et les vallées verdoyantes
  • Tous : Loué sois-tu, Seigneur !
  • Officiant : Pour les blés qui mûrissent et deviennent pain, pour les fruits, les légumes et tous les biens dont tu rassasies notre corps et notre âme
  • Tous : Loué sois-tu, Seigneur ! Amen.

Répons : adapté de Louange et Prière 232 (1ère strophe : paroles modifiées en partie) Partition : Les cieux racontent ta grandeur partition

Les cieux racontent ta grandeur ; Ils font connaître ta splendeur

Par leur magnificence ; Le chant mélodieux des oiseaux

Et le doux murmure des ruisseaux Disent ton amour immense.

Toujours, Seigneur, que ma vie glorifie le Dieu sage Qui fit l’humain à son image.

Quiz : Jeu de questions réponses avec l’assemblée sur des questions environnementales

  • Question 1 : Savez-vous combien d’espèces animales sont aujourd’hui menacées d’extinction ? ( 1 million d’espèces, ce qui représente 1 espèce sur 3).
  • Question 2 : Entre 1970 et 2016, quel pourcentage de la faune sauvage a disparu de la planète ? (68% selon l’estimation du WWF)
  • Question 3 : En 2050, les températures de la ville de Londres seront celles de Marseille ou Barcelone ? (  Barcelone)
  • Question 4 : En moyenne, en 25 ans, de combien de jours les vendanges ont-elles été avancées en Alsace? ( Les vendanges ont lieu environ quinze jours plus tôt qu’il y a 25 ans et le phénomène a tendance à s’accélérer.)
  • Question 5 : D’ici à 2050, combien prévoit-on de réfugiés climatiques, c’est-à-dire de personnes qui devront fuir des zones devenues inhabitables en raison du changement climatique ? (D’après les estimations de l’ONU, environ 250 millions de personnes)

Si nous citons ces chiffres ce matin, ce n’est pas pour faire peur, ni pour culpabiliser. Mais pour qu’ils nous aident à prendre conscience de la réalité de la situation et de notre responsabilité personnelle et collective. Cette prise de conscience est un préalable nécessaire pour commencer à changer. C’est ce que nous voulons faire maintenant dans la prière.

Confession du péché : (Extrait de : Conseil Œcuménique des Eglises : Kairos pour la Création : une confession de l’espérance pour la terre – l’appel de Wuppertal, 2019)

  • Bien que les êtres humains aient contribué à des degrés différents aux causes profondes de cette crise, nous nous rassemblons tous et toutes, en tant que fidèles chrétiens, pour confesser notre complicité et notre esclavage au péché :
  • Nous avons été arrogant·e·s en supposant que la planète entière tourne autour de nous, les êtres humains, et de nos besoins.
  • Nous nous sommes enfermé·e·s dans un désir abyssal de croissance matérielle illimitée, mus par une culture consumériste généralisée.
  • Nous avons exploité les dons de Dieu, usant de la violence contre les créatures divines et violant la dignité humaine.
  • Nous nous sommes éloignés des terres et sagesses ancestrales, nous avons perdu le lien avec les animaux, nos co-créatures, et avec la Terre, la maison que Dieu nous a donnée.
  • Nous avons été lent·e·s à assumer notre responsabilité dans la lutte contre la crise la plus déterminante de notre temps.

(La suite d’après proposition de trame Temps pour la Création 2021 : https://www.egliseverte.org/wp-content/uploads/2021/05/Proposition-de-trame-TplC-2021.pdf )

  • Seigneur, aide-nous à quitter nos modes de production et nos habitudes de consommation qui exploitent les ressources de la Terre et entrainent tant d’injustices. Aide-nous à sortir de nos égoïsmes et de nos aveuglements qui nous empêchent de veiller aux besoins de la Terre. Amen

Répons : adapté de Louange et Prière 232 (2ème strophe : paroles modifiées en partie)

Nous avons méconnu ta voix, Nous avons méprisé tes lois,

Ignoré ta justice ; Notre égoïsme forcené

Loin de toi nous a emmené ; Dieu vivant soit propice !

Hélas, Seigneur, la tristesse nous oppresse, vois nos peines Et brise nos lourdes chaines !

Prière d’ouverture (Fédération luthérienne mondiale – Liturgies, 2017, dans https://www.egliseverte.org/wp-content/uploads/2021/05/Proposition-de-trame-TplC-2021.pdf )

  • Viens des quatre vents, O Saint-Esprit, Renouvelle toute ta création, et respire en nous encore une fois le souffle de ta vie.
  • Viens des quatre vents, O Saint-Esprit. Guéris les gémissements de la création, les soupirs des mers, l’atmosphère surchauffée,
  • Viens des quatre vents, O Saint-Esprit. Souffle sur les eaux pour dissiper la pollution, pour que les eaux puissent abreuver la terre.
  • Viens des quatre vents, O Saint-Esprit. Rachète nos corps, pour que nous puissions crier « La création n’est pas à vendre ». Nous te prions, toi l’Esprit Créateur qui vit dans l’unité avec le Père et le Fils, pour les siècles des siècles. Amen.

Répons : adapté de Louange et Prière 232

Dans la Bible sont racontées Ton amour, ta fidélité

Qui jamais ne se lassent. En Christ, Dieu nous a tout donné,

La vie, le pardon et la paix. Nous vivons de sa grâce !

Encore Seigneur, Dieu fidèle, renouvelle Et convertis nos vies entières à Jésus-Christ.

 Lecture biblique commentée : Jacques 3/14-4/2 et 8

Voix 1 : « Si vous avez le cœur plein d’une jalousie amère et d’esprit de rivalité, cessez de vous vanter d’être sages, en faussant ainsi la vérité. Une telle sagesse ne descend pas du ciel ; elle est terrestre, trop humaine, diabolique même. Car là où règnent jalousie et esprit de rivalité, il y a aussi le désordre et toute espèce de mal. »

Voix 2 (enfant) : Notre société nous dit : Produire ! Croissance ! Vouloir plus ! Posséder plus que l’autre ! Consommer ! Acheter ! Jeter ! Et acheter encore ! Vouloir plus !

Voix 3 : Et la bible nous dit : C’est de la folie ! La rivalité, la jalousie, l’envie d’en avoir toujours plus finissent toujours par faire mal. Et  c’est vrai : notre planète est abîmée, notre humanité est déchirée entre ceux qui ont trop et ceux qui n’ont pas assez. Il n’y a pas de croissance infinie !

Voix 2 (enfant) : Même un enfant le comprend !

Voix 1 : « Mais la sagesse d’en-haut est pure, tout d’abord ; ensuite, elle est pacifique, douce et raisonnable ; elle est riche en bonté et en actions bonnes ; elle est sans parti pris et sans hypocrisie. Ceux qui créent la paix autour d’eux sèment dans la paix et la récolte qu’ils obtiennent, c’est une vie juste. Approchez-vous de Dieu et il s’approchera de vous. Nettoyez-vos mains ! Purifiez vos cœurs ! »

Voix 2 (enfant) : Notre société nous dit : Produire ! Croissance ! Vouloir plus ! Posséder plus que l’autre ! Consommer ! Acheter ! Jeter ! Et acheter encore ! Vouloir plus !

Voix 3 : Et la bible nous dit : C’est de la folie ! Vouloir toujours plus ne rend pas heureux. Ca nous laisse toujours insatisfait comme s’il nous manquait toujours quelque chose. Et nous perdons de vue ce qui est essentiel, ce qui rend vraiment heureux. Produire ! Croissance ! Vouloir plus ! Posséder plus que l’autre ! Consommer ! Acheter ! Jeter !

Voix 2 (enfant) : Stop !

Voix 3 : Et si on essayait de dépolluer nos vies, de dépolluer notre être, de prendre conscience que ce qui est important, ce n’est pas d’avoir beaucoup, mais d’être… et établir des relations vraies et apaisées avec Dieu, avec soi, avec nos frères et sœurs humains, avec la Terre et toutes ses créatures ?  Et si on essayait…

Confession de foi : (proposition de trame Temps pour la Création 2021 : https://www.egliseverte.org/wp-content/uploads/2021/05/Proposition-de-trame-TplC-2021.pdf)

Nous appartenons au Créateur à l’image de qui nous avons été créés. De Dieu vient notre souffle, en Dieu nous vivons, en Dieu nous partageons la vie de la création entière. Nous appartenons à Jésus-Christ, figure véritable de Dieu et de l’humanité. En lui Dieu accorde son souffle, en lui Dieu vit, en lui nous sommes réconciliés. Nous appartenons à l’Esprit Saint qui nous donne une vie nouvelle et fortifie notre foi. Dans l’Esprit souffle l’amour, dans l’Esprit la vérité prend vie, le souffle de Dieu nous anime toujours. Nous appartenons à la Sainte Trinité qui est un en tous, et trois en un. En Dieu nous sommes tous créés, en Christ nous sommes tous sauvés, dans l’Esprit nous sommes tous unis. Ensemble nous appartenons à la Terre, notre maison commune. La terre qui appartient au Seigneur, et tout ce qu’elle contient.

Cantique : Vous bondirez de joie (Alléluia 51-09)

Temps ouvert : Se prendre du temps pour…

  • Atelier 1: prendre et /ou accrocher une prière sur l’arbre à prière. Matériel : un arbre (un vrai ou en carton) sur lequel sont accrochées des prières qu’on peut lire et décrocher (base : Cartes-prière-saison-pour-la-création-2021.pdf  ) ; petits papiers, crayons, raphia pour rédiger et accrocher sa propre prière.

  • Atelier 2: prendre conscience de ses émotions et les déposer devant Dieu (basé sur le travail en groupe réalisé dans le cadre de la session de formation CPLR « L’espérance aux prises avec l’effondrement » / groupe : Noémie Heiniger, Daniel Jund, Jean-Sébastien Laurain, Olivier Keshavjee – Avril 2021). Matériel au sol : 4 panneaux de couleur différente avec les émotions (rouge : colère, bleu : tristesse, vert : peur, orange : culpabilité) et au centre : un panneau avec la question « Comment je me sens ?»  et des petits cailloux qu’on viendra déposer sur le panneau de l’émotion ressentie

  • Atelier 3: être inspiré : il n’y a pas de petits gestes si nous sommes 7 milliards à le faire !
    • Matériel : un panneau avec le dessin d’une maison et plein d’idées de choses à faire selon les pièces :
    • 1. Cuisine : manger de saison, privilégier les circuits courts et le bio, avoir une éponge lavable, recette d’un nettoyant multi-usage fait-maison, utiliser des charlottes tissus et des wraps (tissu enduit de cire d’abeille) pour remplacer le film alimentaire, faire des conserves et des surgelés l’été pour varier son alimentation l’hiver…
    • 2. Chambre : trier son armoire, donner ce qu’on ne porte plus, acheter des vêtements de seconde main…
    • 3. Salle de bain : recette de lessive faite-maison, savon à la place du gel douche, shampoing solide…
    • 4. Garage : y laisser la voiture le plus souvent possible…
    • 5. Salon : éteindre la télévision et l’ordinateur au lieu de laisser en veille…
    • Prévoir des post-it et des crayons afin que les participants puissent ajouter leurs suggestions.

  • Atelier 4: faire silence et se promener autour de l’église (s’il y a un espace « vert » autour…) en étant attentif au chant des oiseaux, au bruit du vent, au parfum des fleurs, aller toucher l’écorce d’un arbre, regarder un insecte… se laisser envahir par la paix et la reconnaissance.

Musique de rassemblement  + Annonces et offrande

Prière d’offrande : Seigneur, nous t’apportons notre offrande. Qu’elle soit le signe de notre reconnaissance pour tous les dons dont tu nous as comblés. Amen.

Chant : Dieu tout-puissant (Alléluia 41-29/1-3)

Prière d’intercession :

  • Quand je vois les terres agricoles se réduire comme peau de chagrin devant le béton et le bitume, je m’inquiète en me demandant ce que nous mangerons demain.
  • Quand je vois les espaces naturels sacrifiés pour le profit et l’argent, j’ai envie de pleurer sur ces chefs d’œuvre que la nature avait si patiemment construits.
  • Quand je vois mes frères et sœurs animaux et humains chassés de chez eux par les dérèglements climatiques, je suis triste pour eux et j’ai peur que ce soit mon tour, un jour.
  • Quand je vois la terre malade des pesticides, l’eau empoisonnée, l’air de moins en moins respirable, je me sens impuissant et désemparé.
  • Quand je vois tous les combats à mener pour que, demain, la vie soit encore possible et belle sur cette terre, j’ai peur de manquer de force et de courage.

(La suite est basée sur le travail en groupe réalisé dans le cadre de la session de formation CPLR « L’espérance aux prises avec l’effondrement » / groupe : Noémie Heiniger, Daniel Jund, Jean-Sébastien Laurain, Olivier Keshavjee – Avril 2021)

  • Ces peurs, ces inquiétudes, ces découragements, ces colères, qui pourraient nous conduire au désespoir ou à la violence, nous te les remettons, Seigneur, pour que tu nous guides vers un chemin de vie.
  • Nous t’apportons notre tristesse : ne permets pas qu’elle nous coupe les uns des autres, mais transforme-la en témoignage d’amour.
  • Nous t’apportons notre colère : ne permets pas qu’elle nous paralyse, mais transforme-la en forces pour agir.
  • Nous t’apportons notre sentiment de culpabilité afin que ton amour nous appelle à vivre en humain responsable.
  • Nous t’apportons notre peur : Aide-nous à te faire confiance.

 

Et nous rassemblons toutes nos prières dans celle que le Seigneur nous a apprise :

Notre Père qui est aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour, pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés, et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du mal, car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, pour les siècles des siècles. Amen.

Cantique : Alléluia 62-81

Envoi et bénédiction : (d’après Saison de la Création 2019, Toucher et être touché, p.20)

Allons, comme des gens qui attendent l’aurore, puis le jour qui n’en finit plus. Allons, simples comme des enfants, prudents comme des sages ; allons et ne tremblons pas. Allons pour aimer la terre et ses vivants, avec au fond de nous l’éclat de l’amour, la chaleur de la joie, et la lumière de l’espérance.

Recevez la bénédiction de la part du Seigneur.

Que votre cœur se repose dans l’immense amour du Père. Que les années, les saisons et les heures ne puissent s’écouler sans vous rapprocher de lui. Que parole et silence ne vous séparent jamais de nos frères et sœurs humains. Et que sur la terre, vous soit toujours donné un cœur qui aime Dieu, ses enfants et sa Création toute entière. Amen.

Crédits : Claire de Lattre-Duchet (UEPAL) – Point KT




Les enfants de la Bible

Pour ma colonie de cet été,  j’ai créé quelques animations bibliques pour des enfants de 6 à 11 ans sur le thème de l’importance qu’ils ont aux yeux de Dieu, à travers notamment quelques enfants de la Bible.

Crédit : Sophie-Anne Faivre (UEPAL) – Point KT – Pixabay




Bâtir sur le roc… avec Aryélon

 Projet d’animation d’un après-midi (14-17h) pour les familles, sur le thème de la parabole de Matthieu 7 : « Bâtir sur le roc ».

14h à 16h : Accueil – présentation de l’équipe – présentation des ateliers 

Bienvenue !

Une équipe d’adultes accueille les familles, fait inscrire les coordonnées des familles et guide les familles vers les différents ateliers. Après la visite des lieux, les enfants décident librement dans quel atelier ils veulent commencer, et combien de temps ils veulent y rester.

  • atelier 1 : peinture des 4 panneaux qui illustreront la parabole
  • atelier 2 : fabrication des bracelets d’amitié
  • atelier 3 : fabrication des fleurs de prière
  • atelier 4 : jeu de construction de maisons (à partir d’un jeu de l’oie)

Les animateurs portent une broche avec leur prénom écrit dans une  forme de maison (photo 1). Une table d’exposition pour tous les RV de l’année de chaque paroisse a été organisée (photo 2) . Et les coussins pour la célébrations sont préparés près de l’autel (photo 3).

    

 

Atelier 1 : illustration de Matthieu 7

4 panneaux : la maison construite sur le roc, l’orage, la maison construite sur le sable et la maison détruite. techniques de peinture (par tampon, à la main, et papier déchiré-collé).

   

Atelier 2 : les bracelets d’amitié

    

Atelier 3 : la fleur magique

   

Faisons l’expérience de la petite fleur magique qui s’ouvre au contact de l’eau, pour que nos prières s’élèvent comme l’ouverture de ces fleurs !

Télécharger le patron ici : modèle des fleurs à découper et plier

 

Atelier 4 : jeu de construction de maisons 

   

Télécharger ici la planche de jeu : JEU DE L’OIE

16h00 à 16h30 temps de goûter pour les enfants, rangement des ateliers par les adultes. Apprentissage des chants de la célébration.

16h 30-17 h : Temps Spirituel

 Animatrice : re-Bonjour les enfants, j’espère que vous avez pu reprendre des forces avec le petit goûter? Pour ce temps un peu différent, j’ai invité un ami, il s’appelle Aryélon, et c’est un petit lion ! Je peux vous le présenter ?

Marionnette Aryélon. Bonjour les enfants, je suis un peu intimidé. Je suis nouveau et je ne connais personne à part A. L’animatrice…. Pour qu’on se sente bienvenue, on pourrait peut-être se faire un petit coucou les uns les autres  avec les yeux ? on pourrait essayer de se regarder chacun chacune et se sourire les uns aux autres… même avec le masque on peut voir les sourires ! SE SALUER DU REGARD Je vous ai entendu chanter avant, c’était trop joli,  vous vous disiez « Bonjour à tous » ! On pourrait le reprendre ensemble ?

CHANT : Bonjour à tous 

Animatrice :  Les enfants, Aryélon a encore une question à vous poser :

Marionnette Aryélon : mais pourquoi nous sommes là aujourd’hui ?

Animatrice : je suis pasteure et avec les autres pasteurs de vos villes et villages, nous nous sommes dit que ça serait sympa de rassembler les familles avec leurs enfants pour vivre un temps un peu différent. Ici ce n’est ni l’école, ni du sport, c’est l’Eglise. L’Eglise ce sont des gens qui font partie d’une grande famille, la famille de Dieu et qui se rassemblent pour prier et pour écouter des histoires de la Bible. (Et vous les enfants, pourquoi vous êtes venus cet après-midi ?)

Marionnette Aryélon : moi j’adore les histoires. Vous aussi ?

Animatrice : Tout à l’heure, certains d’entre vous ont peint les différentes des grands panneaux. Ce sont les différentes parties d’une histoire. Cette histoire, c’est Jésus qui la raconte et on peut la lire dans la Bible (Matthieu 7 versets 24 à 27). Les panneaux sont présentés au courant de l’histoire

Jésus parlait en paraboles à ses disciples :

« Ainsi, celui qui entend mes paroles et les met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a construit sa maison sur le roc. (panneau 1) La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ; la maison ne s’est pas écroulée car elle était fondée sur le roc. (panneau 2) Et celui qui entend mes paroles -sans les mettre en pratique- est comparable à un homme insensé qui a construit sa maison sur le sable. (panneau 3) La pluie est tombée, les torrents ont dévalé, les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ; (panneau 2) et la maison s’est écroulée. » (panneau 4)

Petit temps de partage avec les enfants et Aryélon :  Marionnette Aryélon : Je me demande bien pourquoi Jésus nous a raconté cette histoire ? Vous en pensez quoi ? Elle nous dit quoi cette histoire ? (la résumer avec eux en 3 phrases) – Echanges

Marionnette Aryélon : avec cette histoire Jésus nous propose d’écouter ce qu’il dit et de le mettre pratique. Le souci, c’est qu’il a dit beaucoup de choses, mais on pourrait le résumer ainsi « aime Dieu et aime ton prochain ».

Animatrice: tu sais Aryélon, ce n’est pas toujours facile à mettre pratique dans la vie de tous les jours. Parfois on s’emporte, parfois on est centré sur soi….

Marionnette Aryélon   Oui, je sais ! n’est pas toujours facile d’aimer ceux qui sont autour de nous, de s’ouvrir à eux, les respecter, pardonner, les encourager, leur faire confiance… et Dieu ? parfois on l’oublie. Parfois, on perd confiance en lui, parfois il nous parait bien silencieux comme ami. Mais comme dirait mon père, on peut essayer, et même plusieurs fois. Je crois que c’est ça la sagesse de celui qui a construit sa maison sur le roc. C’est qu’il va essayer chaque jour de vivre sa vie et faire les gestes du quotidien en ayant à cœur de garder le lien avec Dieu et avec les autres, un lien positif, un lien qui aide à grandir et à s’épanouir.

Animatrice : Aryélon, je ne sais pas si tu le sais, mais avant dans les ateliers, les enfants ont fabriqué des bracelets de l’amitié. Ça nous rappellera cette parole importante de Jésus qui est d’essayer de vivre chaque jour en aimant Dieu et ceux que nous croisons sur notre route.  Et si on les partageait maintenant, ces bracelets ? On en profite pour dire au-revoir à Aryélon…

C’est le moment de chanter, vous ne croyez pas ?

CHANT : Le fou sur le sable à bâti sa maison …

Prières personnelles

Dans l’un des ateliers, certains d’entre vous ont fabriqué des fleurs où vous avez noté une prière dessus. Nous allons à présent nous prendre un temps de prière personnelle. J’invite ceux qui ont une fleur à venir la déposer sur les plateau qui contiennent de l’eau. Vous pourrez rester autour pour les regarder s’ouvrir et libérer vos prières personnelles.

Pendant que les fleurs s’ouvrent : reprise du chant SHALOM SHALOM

SE LEVER et donner la main aux enfants : Notre Père

Bénédiction

Chant final : Que la grâce de Dieu soit sur toi !

Crédits : Agathe Douay et les animateurs et animatrices du Consistoire de Bischwiller (UEPAL) – Point KT




Les sages femmes de Noël

 Un conte et une saynète en lien avec le programme sur l’eau. Arrosons notre foi

« De tout temps, lorsqu’un enfant naît, la maman a besoin de monde pour l’aider. Souvent, ce sont des femmes qui l’aident. On les appelle les sages-femmes. Ces sages-femmes s’occupent de la maman et du bébé lorsqu’il est né. Aujourd’hui, nous allons vous raconter l’histoire de deux sages-femmes. L’une s’appelle Sarah, à cause d’une certaine Sarah qui était l’épouse d’Abraham, une femme courageuse. L’autre s’appelle Myriam, à cause d’une certaine Myriam qui était la sœur de Moïse, une femme intelligente. Cette histoire se passe il y a à peu près 2000 ans. »

Voici cette saynète à télécharger :

Crédits : LBP (EERV) – Point KT




Notre Terre extraordinaire

Parcours pour l’éveil à la foi, le culte de l’enfance, les familles

 

Montagnes, plaines, forêts, lacs et rivières, déserts et jardins 

Voici six milieux de vie, six biotopes de notre terre

Partons à la découverte de ces espaces avec six insectes

Pour nous émerveiller de cette planète, création du Dieu de Vie

Pour explorer les richesses de notre terre.

 

Cette année, pour animer des groupes de l’éveil à la foi, des groupes d’enfants, mais aussi des temps familleS, nous vous proposons cette thématique de la nature. Deux fois Six textes bibliques vont nous accompagner dans cette découverte en lien avec les six biotopes.

Objectifs
  • S’émerveiller de la diversité de notre terre au travers de biotopes dans lesquels Dieu se rencontre et où des humains vivent ;
  • Découvrir différents récits de la Bible et les rendre actuels pour les enfants et les familleS (Le « S » majuscule signifie la pluralité des familles, sociologiquement parlant);
  • Susciter des réflexions et des partages sur des thèmes existentiels, tels que la confiance, l’espérance, l’ouverture, l’accueil, etc.
  • Favoriser des temps spirituels à vivre en groupes, en familleS, en communautés en lien avec la nature ;
  • Explorer les biotopes avec des insectes pour guides, afin de favoriser un regard bienveillant sur la nature ;
  • Susciter une compréhension de notre lien et de notre responsabilité face à la création.

Pour en savoir plus sur ce programme, voici : 

Bienvenue à chacun et chacune dans la découverte de ce programme « Notre terre extraordinaire ». Vous trouverez ici, en deux fois six séquences, toutes les explications pour raconter les textes bibliques, vivre des temps de célébration et de prière, réaliser toutes sortes d’animations, jeux, bricolages et plus encore.

Le programme est composé de deux documents à commander auprès de OPEC-Editions  :

  • Un dossier d’animation : après une introduction thématique et théologique ainsi que des animations générales, le dossier développe six séquences : toutes les explications nécessaires pour raconter les textes bibliques, les aborder avec les enfants et les familles, vivre des temps de célébration adaptés (prières, chants), réaliser toutes sortes d’animations ludiques et créatives.
  • Un dépliant pour enfants et familleS : dans un format original sous forme de carte à déplier et avec des autocollants à coller, il permet aux enfants de garder une trace et de vivre en familleS des animations spirituelles en lien avec la nature.

Sur ce dépliant, il y a un site internet destiné aux enfants et aux familles (il est en cours de construction) enfance.eerv.ch/terre-extraordinaire-familles/

Nouveau :

Sur ce site, vous trouvez le dossier d’animation, ainsi de différents matériels sont mis à disposition pour cette thématique

  1. Introduction thématique
    1. La nature et la Bible
    2. Des biotopes et des insectes
    3. Quelques traces d’écologie dans la Bible
    4. Les enfants et la création
  2. Animations pour toute l’année
    1. Pour accueillir
    2. Pour se relier à Dieu
    3. Pour se bénir
    4. Pour le fil rouge
    5. Pour chanter
    6. Pour apprivoiser et découvrir la nature
    7. Pour jouer avec les biotopes
    8. Pour célébrer avec un psaume
  3. Les séquences
    1. L’écho de la montagne – Exode 3, 1-20
    2. Dans le désert, Dieu prend soin – Exode 16
    3. Joie et paix sur la plaine – Luc 2, 1-20
    4. Tempête sur le lac – Marc 6, 45-51
    5. Au jardin de la vie – Jean  20, 1-18
    6. Aux pieds des arbres, une rencontre – Genèse 18, 1-5

Sur ce site, vous trouverez six séquences supplémentaires avec des textes destinés aux plus grand·es. Ces séquences seront réalisés dans le courant de l’automne

  1. En haut de la montagne, Dieu se rencontre – Exode 19, 1-9
  2.  Des choix dans le désert – Matthieu 4, 1-11
  3. Discours sur la plaine – Extraits de Luc 6, 17-40
  4.  Une source d’eau pour arroser la terre – Genèse 2, 5-17
  5.  Au jardin de la peur – Jean 18, 1-11
  6. Un arbre pour les gouverner tous – Juges 9, 8-15

Voici un papillon pour promouvoir ce programme à modifier selon vos besoinsPapillon éveil à la foi 2021-2022

Les pages de ce dossier ont été pensées et réalisées par un groupe œcuménique formé d’Emmanuel Schmied,  Annick Raya-Barblan, Catherine Novet, Géraldine Maye et Laurence Bohnenblust-Pidoux.

Nous avons collaboré pour le visuel avec Gaëtan Reboul pour la mise en page, avec  Aurélie Pidoux-Pasquier pour les dessins, avec Samuel Maire pour les pictogrammes et avec Vital Gerber, directeur de l’OPEC, pour l’édition.

Les images, non signées, proviennent soit de bibliothèques privées, soit de sites de photos gratuites, tels que https://pixabay.com; https://fr.fotolia.com et les peintures du site http://www.evangile-et-peinture.org.

Renseignements et annexes disponibles auprès de l’EERV : enfance-familles@eerv.ch

Bohnenblust-Pidoux Laurence – Point KT

 

 




Parcours tout public – Notre terre extraordinaire

Nous vous proposons un rallye tout public

autour du programme « Notre Terre extraordinaire »

Préparé par une équipe de l’EERV : Christine Rumpel, Aude Gelin, Catherine Novet, Olivier Keshavjee et Laurence Bohnenblust-Pidoux

Objectifs :

  • Créer des liens avec des personnes externes et internes  de nos églises, familles et enfants priviligiés.
  • Sortir de nos murs pour aller à la rencontre des gens.
  • Faire découvrir et s’émerveiller les personnes sur notre nature, notre terre, notre création.

Idées :

  • Dans un lieu soit extérieur fréquenté, soit intérieur ouvert et facile d’accès
  • Créer 7 endroits pour les 6 biotopes et pour un poste « Biotopes ».
  • Pour chaque endroit, vous trouverez des PDF à imprimer avec :
    • Une introduction sur le biotopes
    • Un jeu à faire
    • Une exploration en lien avec les sens
    • Une fiche avec des citations pour méditer et réfléchir
  • A chaque endroit, nous vous proposons de faire un bac avec un élément du biotopes pour que les gens puissent toucher, voir ou marcher dessus.
  • Les gens pourront vivre en autonomie ce parcours et ainsi découvrir à leur rythme
  • Nous vous proposons en plus d’avoir un stand avec une présence pour créer des liens et promouvoir vos activités en lien avec ce parcours. Il est possible de faire un bricolage du type :
    • Pot de fleur avec graine et terre
    • Décorer le pot de fleur
    • Créer un insecte en cure-pipe voir le programme de l’année ou en origami
    • Colorier les insectes ou la terre

 

Il est bien clair que vous pouvez prendre tout ou une partie de ce parcours. Libre à vous de vous organiser comme bon vous semble. Si vous avez des idées en plus, n’hésitez pas à nous les partager sur l’email : enfance-familles@eerv.ch

Documents :

L’affiche publicitaire :
Biotopes :
Plaine :
Désert :
Montagne :
Jardin :
Lac et rivière :
  • Introduction : Lac1
  • Jeu : Nous vous proposons de cacher des lettres sur des poissons que vous cachez dans le coin qui composent un mot. Exemple de mot : confiance, courage, émerveiller, découvrir, extraordinaire… : LacP4
  • Exploration : Lac2
  • Citations : Citationlac
Forêt :

 

Pour revenir au programme général