Joie et Paix – chant de Daniel Priss

Joie et paix sur tout l’univers… n’est-ce pas là le rêve de chacun, pour chaque jour et surtout à l’approche de Noël ? Cette chanson reste facilement dans l’oreille, un peu comme si la prière se prolongeait au-delà des mots

Télécharger la partition : Joie et paix dans tout l’univers

 

Écouter la chanson – voix de Daniel et Françoise Priss

Écouter la version instrumentale

Guitare et voix : Daniel PRISS
Chœur : Françoise PRISS
Saxophone : Pascal KEMPF
Trombone : Pascal BECK
Piano à queue IBACH : Jean-Luc LAMPS
Contrebasse : Alain KEMPF
Batterie : Martial MULLER

Enregistré au Studio JAZZOPHONE – STRASBOURG en novembre 2022.
Mixage et Mastering : Daniel PRISS

Joie et Paix sur tout l’univers

Joie et paix dans tout l’univers,
Que sur toutes terres
Résonnent ce chant, cette prière:
« Nous te prions notre Père,
Conduis nous par ta lumière ».
Joie et paix dans tout l’univers,
Que sur toutes terres
Résonnent ce chant, cette prière:
« Apprends-nous à être frères,
Partageant la même terre ».

Notre Dieu vient nous visiter,
Il vient habiter nos prières.
Notre Dieu vient nous rencontrer,
Il vient annoncer une nouvelle ère.
Aplanissons monts et vallées!
Que le pauvre soit élevé!
Que le riche sache partager!
Apprenons la fraternité!

Les prophètes l’avaient annoncé:
Dieu vient effacer les colères.
Par amour, Il a pardonné
A l’humanité toutes ses misères.
Aplanissons monts et vallées!
Guérissons tous les malmenés!
Réparons cassés et blessés!
Apprenons la fraternité!

Le regard doux d’un nouveau né
Révèle l’Amour du Dieu Père.
Dieu fragile, qui veut tout donner.
Quelle humilité. ̈ Ô, quel mystère.
Aplanissons monts et vallées!
Offrons une place à l’étranger!
Une parole vraie aux réfugiés!
Apprenons la fraternité!

Crédits : Daniel Priss (UEPAL), photo Pixabay,  Point KT,

 

 

 




Les étoiles entre elles, le soir de Noël

Vous êtes-vous déjà demandé ce que les étoiles se disent entre elles ?
En cette nuit de Noël, il nous est donné de rêver de ce qu’elles pourraient nous raconter.

Cette saynète a été écrite pour la veillée de Noël 2021 à l’église de Belmont par la pasteure Sophie Letsch.
Elle a été jouée avec 15 enfants. Mais le nombre de participants, à l’intérieur de chaque groupe d’étoiles, peut facilement être adapté.

Vous trouvez ci-dessous quelques images pour vous donner des idées sur la confection des costumes :

Le patron une fois découpé

A attacher de côté

 

Décoration à mettre sur la tête

Les étoiles entre elles, le soir de Noël

Narrateur : Vous avez remarqué qu’il y a des étoiles partout en ce temps de Noël : sur les sapins, sur les tables, aux fenêtres et sur les cartes de vœux. C’est beau. Ça brille. C’est festif.
Mais toutes ces étoiles de papier ou de plastique, même celles sur lesquelles on a collé des paillettes, n’égalisent pas la beauté des vraies étoiles. Connaissez-vous un plus beau spectacle que celui des étoiles qui scintillent dans la nuit claire ?
Certains savent apprécier la beauté des étoiles.
Il y a ceux qui sont passionnés et se retrouvent, bien équipés, pour pouvoir observer.
Il y a celles qui montent seules sur les sommets et s’allongent dans l’herbe pour les contempler.
Il y a toutes celles et tous ceux qui les admirent pour continuer, malgré tout, de rêver.
Oui, ils sont nombreux, ceux qui aiment regarder les étoiles.
Leur spectacle est si merveilleux. C’est facile de les regarder. Et si, en ce soir de Noël, il nous était donné de les écouter ?

Musique = Star Wars – Main Theme

Les grandes étoiles s’installent sur la scène pendant les premières secondes de la musique. On la baisse ensuite.
Les petites étoiles, Vénus et les étoiles filantes restent en coulisse.
GE7 est cachée en haut de la chair.

Tableau 1

GE1 : Mais qu’est-ce que tu brilles fort toi aujourd’hui ! Je suis hyper jalouse ! Comment tu fais pour avoir un tel éclat ?
GE2 : Je ne sais pas. J’ai tellement chaud ! J’ai l’impression que je vais exploser !
GE1 : Ah ouais mais t’es une étoile supergéante toi non ?
GE2 : Oui.
GE1 : T’as quel âge déjà ?
GE2 : 50 millions d’années.
GE1 : Ah ouais d’accord, c’est bientôt la fin pour toi !
GE2 : Oh ça va ! C’est pas bien de se moquer des vieux !
GE1 : Oui c’est vrai. Excuse-moi.
GE2: Je ne suis pourtant pas la plus vieille des étoiles ici…
GE3 : Ah oui la plus vieille c’est surement celle-là (désigne GE4). On ne sait même plus depuis quand elle est là !
GE4 : Ohlala mais qu’est-ce qu’on s’ennuie ! Qu’est-ce qu’on s’ennuie ! Qu’est-ce qu’on s’ennuie ! Il ne se passe jamais rien dans cet univers !
GE5 : Ben si attend, regarde, il se passe quelque chose là !
GE4 : Qu’est-ce que c’est ?
GE6 : C’est une nouvelle étoile !
GE4 : Ah ben voilà un peu d’animation ! Une nouvelle étoile, ça n’arrive pas souvent !
(Elle apparait en toussant.) GE7 : Bonjour (elle tousse encore)
GE5 : Ohlala ma pauvre. Tu viens juste de sortir de ton nuage interstellaire toi !
GE7 : Oui (elle tousse encore) c’était plein d’hydrogène et d’hélium là-dedans !
GE5 : Installe-toi parmi nous et respire un grand coup !
GE6 : Tu verras on est bien là.
GE7 : Merci.
GE4 : On est bien, on est bien… Moi je trouve qu’on s’ennuie quand même un peu ! enfin un peu. Beaucoup même.
GE1 : Et si on s’amusait à faire de nouvelles constellations ?
Tous : oui !

Tableau 2

Narrateur : Vous saviez, n’est-ce pas, que les étoiles forment des constellations ? Vous connaissez la grande Ourse, la petite ourse et peut être Cassiopée. Mais les étoiles s’amusent aussi parfois quand on ne les voit pas…

Musique = Star Wars – Main Theme
On éteint toutes les lumières pour ne garder que la lumière noire. Toutes les étoiles montent sur scène et  déambulent les unes derrière les autres.
Vénus apparait aussi et suit la scène de loin.

Narrateur : La fameuse constellation de la vague cosmique !
Les grandes étoiles se placent en ligne, se baissent et se relèvent les unes après les autres pour former des vagues. Les petites étoiles sont assises devant et font des vagues avec leurs bras.
Puis elles repartent déambuler dans l’église et se replacent toutes en ligne assis par terre.

Narrateur : Ou encore la surprenante constellation du maïs qui éclate !
Les étoiles sautent en l’air en ordre dispersé. Elles repartent déambuler puis forment deux groupes et se placent face à face.
Les étoiles se lancent une pelote de laine blanche. Chacun pince un morceau de fil d’une main et relance la pelote à qqun d’autre de façon à former une toile.

Narrateur : Et enfin l’étonnante constellation de l’étoile d’araignée !
Venus se faufile entre les nœuds de la toile. Fin de la musique. Les grandes étoiles rigolent. Vénus se place un peu à distance. Les petites étoiles et les étoiles filantes retournent en coulisse.

Tableau 3

GE1 : Qu’est-ce qu’on s’est amusés !
GE7 : Ah oui, la constellation du maïs qui éclate, fallait la trouver !
GE1 : Eh Regardez là-bas !
GE4 : C’est quoi encore ce truc ?
GE2 : Je l’ai déjà vue tout à l’heure ! Elle a essayé de s’incruster pendant qu’on dansait.
GE4 : C’est pas une étoile ça !
Vénus : Bonjour !
Tous : Bonjour…
Vénus : Vous avez raison, je ne suis pas une étoile mais presque !
GE1 : Mais qu’est-ce que tu racontes ! On ne peut pas être presque une étoile ! T’es une étoile ou t’en es pas une !
GE6 : T’es une planète non ?
Vénus : Oui ! Je suis Vénus. La planète la plus proche de la Terre. J’ai dit que j’étais presque une étoile parce que les humains m’appellent l’Etoile du Berger. Ils disent ça parce que, quand la nuit tombe, je suis le premier astre qu’ils voient briller.
GE4 : Les humains ? C’est quoi ce truc ? C’est nouveau ?
Vénus : Les humains sont les habitants de la Terre.
GE4 : Ah la terre ! c’est ce tout petit truc bleu qui tourne autour du soleil non ?
Vénus : Oui c’est ça !
GE3 : Ah oui elle est marrante cette planète-là, avec son satellite minuscule qui tourne autour d’elle.
Vénus : C’est la lune !
GE3 : Qu’est-ce que tu peux nous dire de la terre ?
Vénus : La planète Terre fait partie du système solaire et elle s’est formée il y a 4,54 milliards d’années.
GE1 : 4, 54 milliards d’années !! Ohlala autant dire hier ! Elle est vraiment toute jeune par rapport à nous.
GE4 : Bon et les humains alors, c’est quoi ce truc ?
Vénus : Les humains sont une des espèces qui vivent sur la planète terre. Ils sont apparus il y a 300 000 ans.
GE4 : Une des espèces ? Parce qu’il y en a d’autres sur cette planète ?
Vénus : Oui. Il y en 8,7 millions d’autres espèces vivantes sur la terre.
GE4 : Ah ouais d’accord. Donc tu nous parles d’une espèce qui vient tout juste d’apparaitre et qui vit parmi des millions d’autres sur un tout petit caillou bleu qui n’a même pas 5 milliards d’années ! En quoi c’est intéressant ?
Vénus : Oui c’est vrai qu’à l’échelle de l’univers les humains ne sont pas grand-chose. Un micro grain de poussière dans l’immensité du cosmos. Mais, voyez-vous, les humains ont une place particulière dans le cœur du créateur.
Tous : Le créateur ?
GE5 : Celui qui était là avant tout le reste ?
Vénus : Oui. Celui-là. Il a voulu que vous soyez là, en tout premier, pour marquer la nuit, les époques et les années. Les humains vous contemplent depuis des millénaires. Grâce à vous, depuis toujours, ils peuvent se repérer dans l’espace et dans le temps.
GE7 : Ah oui ? On est si importants pour eux ?
Vénus : Oui et ce n’est pas tout. Quand ils vous contemplent, ils réalisent la grandeur de l’univers. Alors ils peuvent voir plus loin que ce qui est juste devant eux. Et en vous voyant, ils peuvent penser au Dieu de l’infini qui s’intéresse à chacun d’eux, même s’ils sont tout petits.
GE4 : Ah ça pour être petits… Les humains sont minuscules.
Vénus : Oui, et pourtant, le créateur de l’infini aime chacun des humains.
GE7 : Ils doivent quand même être importants ces petits humains.
Vénus : Les humains vous aiment énormément. Quand ils vous voient scintiller dans leur ciel, leurs cœurs se réchauffent. Vous leur redonnez confiance et espérance.
GE3 : Mais pourquoi les humains ont-ils besoin d’espérance ? Il me semble que  les autres espèces ne se font pas autant de souci qu’eux ! Elles mangent, elles dorment, elles se reproduisent et profitent de la vie sans se faire de souci. C’est pas pareil pour eux ?
Vénus : Non ils sont un peu différents les humains. S’ils s’inquiètent autant, c’est parce qu’ils savent qu’ils ne sont pas grand-chose.

Musique =  La chevauchée des Walkyries, Wagner
Les 2 étoiles filantes entrent en scène et traversent l’église en courant dans tous les sens.

GE6 : Oh tiens ! Qu’est-ce que c’est que ça ?
GE7 : C’est mignon ces toutes petites trainées de lumières !
GE2 : Eh attention, t’as failli me rentrer dedans ! Ça va pas de faire des excès de vitesse comme ça !
EF : Nous sommes des étoiles filantes !
GE1 : Des étoiles ? Oh ben non, on ne peut pas vous laisser dire ça. Vous êtes juste des petits grains de poussière qui prennent feu en entrant dans l’atmosphère.
EF1 : Peut-être. Mais les humains nous appellent comme ça : étoiles filantes.
EF2 : Ils sont toujours contents quand ils nous voient.
GE4 : les humains, les humains… On ne va parler que de ces minus aujourd’hui ?
GE7 : Mais enfin tu vas arrêter de râler ?
GE3 : Laisse-les parler !
EF1 : Les humains aiment nous contempler. Pendant quelques nuits, au milieu de l’été on vient par centaines. On leur offre un spectacle grandiose !
EF2 : Et quand les humains nous voient, ils font un vœu.
GE7 : Un vœu ? Quel genre de vœux ?
EF1 : Ah ça, nous ne le savons pas.
Les grandes étoiles et les étoiles filantes retournent en coulisse.

Tableau final

Narrateur : Oui les humains font des vœux. Ils ont conscience qu’ils ne maitrisent pas tout. Et leur vie est parfois difficile. Ils sont fragiles. Parfois ils tombent malades. Et puis, ils finissent tous par mourir un jour et ils le savent bien. Parfois ils sont tristes ou désespérés. Parfois on leur fait du mal et ils font eux-mêmes du mal.
Le Dieu de l’infini a décidé de les créer libres. Libres de faire le mal ou le bien. Libres de se battre ou de se réconcilier. Libres de se venger ou de pardonner. Libres d’aimer ou de haïr. Libres de prendre soin de la terre ou de la détruire.
Et cette liberté, ils n’en font pas toujours bon usage.
Pourtant, malgré tout, le créateur les aime infiniment. Il a trouvé que l’humanité valait la peine d’être sauvée.
Voilà déjà des milliers d’années qu’il leur avait promis un sauveur.
Dans le vieux livre qui parle de lui, il était écrit qu’un enfant leur sera donné. Il recevra l’autorité d’un roi. On lui donnera pour nom : Conseiller merveilleux, Dieu fort, Père pour toujours, Prince de la paix.
Il étendra son autorité et assurera une paix sans fin.
Il occupera le siège royal de David et dirigera son royaume.
Il l’établira et le rendra solide en faisant respecter le droit et la justice, dès maintenant et pour toujours.
Voilà ce que le SEIGNEUR de l’univers a promis de faire à cause de son brûlant amour. (d’après Esaïe 9, 5-6)

Chant de l’assemblée

Pendant le chant : mise en place de la crèche avec les figurants. Les petites étoiles se placent au-dessus de la crèche, debout sur un banc.
Les étoiles filantes s’asseyent à côté.

Narrateur : Cette nuit-là, le grand créateur de l’univers est venu lui-même sur la terre. Il s’est fait tout petit pour rejoindre l’humanité et lui montrer que personne ne serait jamais abandonné. Le Dieu de l’infini est venu dans la nuit. Dans la nuit du doute, la nuit de la peur et de la maladie. Dans la nuit de violence et de la mort. C’est là qu’il est venu. L’étoile du matin, celle qui annonce la fin de la nuit, c’est lui.

Scène finale

Les grandes étoiles s’approchent de la crèche avec Vénus.
GE6 : Que c’est beau !
GE1 : Alors c’est lui ? Ce petit être fragile et vulnérable ? Ce bébé ? C’est lui le sauveur de l’humanité ?
Vénus : Oui. Il est venu tout petit. Il est venu sans faire de bruit. Mais le Seigneur de la vie, c’est bien lui.
GE5 : Vous avez vu toutes petites étoiles autour de la crèche ?
GE1 : Mais qu’est-ce que vous brillez fort !
Petites étoiles : Ce n’est pas nous qu’il faut regarder.
GE1 : Mais qu’est-ce que vous racontez, une étoile c’est fait pour briller !
Petites étoiles : Non. Nous brillons pour qu’on puisse voir ce bébé.
GE7 : Mais oui regarde, ce sont elles qui éclairent toute la scène.
GE5 : Sans elles, on ne verrait rien de tout ça.
GE3 : Ses petites étoiles ne brillent pas pour elles-mêmes. Elles ont tout compris. Briller pour briller ça ne sert à rien. S’il n’y a rien à révéler, rien à montrer, notre lumière ne sert à rien.
Vénus : Cet enfant, Jésus, quand il a grandi a parlé très souvent de la lumière. Un jour, il a dit quelque chose de très important à tous ceux qui l’écoutait. Il a dit :
Petites étoiles : Vous êtes la lumière du monde !
Vénus : Exactement. C’est vous qui êtes la lumière du monde.
GE1 : Mais qui « vous » ?
Vénus : Et bien les humains. Tous les humains. Même ceux qui font des erreurs et ceux qui n’ont pas confiance en eux. Ils peuvent, tous, éclairer le monde. Ils peuvent, tous, partager l’amour et la paix.
GE6 : Quelle belle histoire !
GE7 : Merci de nous avoir fait découvrir l’humanité.
GE1 : On va retourner dans le ciel maintenant. Et on va continuer de briller.
GE3 : Oui de toutes nos forces ! Même si on est fatigués.
GE4 : Même si on est âgés.
GE2 : Même si on est découragés.
Tous : On continuera de briller pour montrer aux humains qu’il y a toujours de quoi espérer.

 Les étoiles se dispersent dans l’église.

Crédits : Sophie Letsch pour la saynète et les photos des costumes, (UEPAL), Nadine Beller (photo du soir de Noël), Point KT




Offrande des enfants pour Taïwan 2022/2023

L’offrande des enfants 2022/2023 est en lien avec les enfants de Taïwan et avec la Journée Mondiale de Prière.

Le tract à télécharger : offrande des enfants LE TRACT 2022-2023. Il a pour vocation de faire découvrir l’offrande des Enfants et la Journée Mondiale de Prière.

Revenez régulièrement sur cette page : elle s’enrichira de nombreuses propositions !

Équipe rédactionnelle : Laurence Gangloff, Ruth-Annie Mampembé et Titia Es-Sbanti

Crédit : Laurence Gangloff (UEPAL), Point KT.

 

 




Jour de joie – chant de Daniel Priss

Une voix se fait entendre. Elle crie dans la tête du prophète. Elle dit va dans le désert pour préparer un chemin. La voix parle d’avenir, d’espérance.

A son tour elle résonne dans nos têtes.
Elle nous interroge.
Elle nous questionne.
Elle nous invite à la plénitude.

Daniel PRISS, nous parle de cette voix, qui en la période de l’Avent, annonce des temps nouveaux.

Le chant est très simple, il ne nécessite pas d’avoir les paroles sous les yeux. Les strophes sont écrites à la manière des work-songs que les esclaves noirs chantaient dans les chants de cotons, où le soliste chante une phrase et le groupe la répète. Le rythme est quant à lui un reggae.

Musique

 Extrait du CD Audio / CD ROM « Ça se fête » – Editions Olivétan

Télécharger la partition Jour de joie

 Texte  du chant Jour de joie – Paroles et musique : Daniel Priss

Refrain
Jour de joie, jour de bonheur,
Jour de vie qui éclaire mon cœur.
Jour de joie, jour de bonheur,
Jour de vie qui éclaire mon cœur.

1.Dans ma tête une voix dit :
Voici la peine est finie,
Réjouissez-vous mes amis,
Car Dieu nous réconcilie.

2. Non je ne peux la faire taire,
Elle me dit : va au désert,
Pour préparer un chemin,
Pour vivr’ un nouveau matin.

3.La voix me parle de paix,
Elle me parle de respect,
Ne voulez-vous pas sur terre
Que cessent les bruits de guerre.

4. La voix me dit que bientôt
Paraîtront des temps nouveaux,
Des temps où naîtra l’Amour,
Dans une crèche au petit jour.

Crédits : Daniel Priss (UEPAL) – Point KT




Kamishibaï maison : lettre aux Ephésiens 1

Le théâtre de papier (« Kamishibaï » en japonais) présente une image au recto pour les spectateurs et un texte au verso. Le ravissement du public est garanti, le stress du narrateur moindre car la lecture est disponible au verso des planches.

Le bricolage proposé ici est au format A4 (pour utiliser l’imprimante).

Matériel :

  • imprimante + 5 feuilles blanches de papier épais  + 6 feuilles de papier couleur
  • cutter + carton
  • plastifieuse + 11 feuilles de plastification

Première étape : fabriquer le kamishibaï

– Imprimer sur le papier épais blanc, en recto, toutes les planches de dessins :Ephesiens1
– Découper au cutter toutes les parties hachurées (le cadre blanc doit toujours être présent)
– Faire la page de titre.  Télécharger  le texte biblique Découper et coller comme indiqué sur les feuilles de couleur préalablement préparées
– Plastifier toutes les pages

Deuxième étape

Votre kamishibaï est prêt ! Il suffit de le mettre dans le bon ordre en alternant page de couleur et page blanche. Il faut commencer par une page de couleur puis continuer par une page blanche… Normalement toutes les pages de couleurs sont impaires et toutes les pages blanches sont paires. Glisser les planches dans le bon ordre, dans le butaï (pour voir la fiche technique, cliquer ici )… s’entraîner en face d’un miroir (pour voir les images) et une fois que l’on se sent prêt : raconter ! Attention : lors de la manipulation, retirer seulement les pages de couleur. Ainsi, le récit et les dessins découpés prendront de la profondeur au fil de la lecture. 

Voir la vidéo

 

Découvrir la collection des kamishibaï en cliquant ici

Crédit : Laurence Gangloff (UEPAL) Point KT




Comme un goût de Noël

 

Un calendrier pour l’Avent

 

Avent-Autrement

Se préparer à Noël autrement, s’offrir un temps de respiration. C’est ce que propose la 13e édition du Calendrier œcuménique de l’Avent aux internautes du monde entier. Pour que l’aspect commercial ne remplisse pas tout le temps, « offrez-vous un espace pour vivre l’Avent, seul·e, en famille ou entre ami·es. »

Sur le thème « Comme un goût de Noël », dès le 27 novembre, il sera possible de faire pleins de découvertes et d’expériences.

  • Chaque jour, pour préparer Noël avec tout son cœur, l’équpe d’Avent autrement vous propose deux espaces : l’un est biblique et l’autre méditatif.
    • Le premier permet de partir à la découverte d’un texte tiré de la Bible
    • Le deuxième propose de se «nourrir» par la réflexion et la prière.
  • Chaque semaine, pour préparer Noël avec tout son corps, des activités adaptées aux différentes tranches d’âge sont proposées, .
  • Chaque dimanche un témoignage et une célébration à vivre seul·e ou à plusieurs.
  • Au long cours, une couronne de l’Avent à fabriquer de semaine en semaine et une planisphère à compléter jour après jour.

Chaque semaine porte un thème différent ; 

  • Semaine 1 : La saveur des mercis
  • Semaine 2 : A Table ! L’appétit du partage !
  • Semaine 3 : Une faim de sens
  • Semaine 4 : Les petits plats dans les grands
  • Noël : Un Dieu dans une mangeoire
  • 1er janvier : Un Dieu pain de vie
  • 6 janvier : Un Dieu festin

Familles, adultes, enfants, ados mais aussi enseignant·e·s, animateur·trice·s et toute personne intéressée peut gratuitement s’inscrire ou télécharger quotidiennement le contenu du calendrier sur le site d’Avent autrement.

Avent autrement, c’est une proposition conjointe du Service catholique de catéchèse du canton de Vaud et du Service cantonal enfance & familleS de l’Église évangélique réformée dans le canton de Vaud pour répondre aux attentes d’un public de plus en plus nombreux.




Habiter Noël

La crèche aux 5 sens – Crea Calame et Maurice Bianchi

Voici deux saynètes de Noël envoyée par Laurent Bader, pasteur de l’EERV sur le thème de l’habitation.

Dieu aménage

Dieu aménage

  • Message : Habiter un lieu, c’est le transformer à son image. En venant habiter le monde, Dieu a cherché à le transformer, de l’intérieur, à son image.

  • Présentation : 

    • La saynète se déroule en plusieurs scènes. La première et la dernière se passent dans une maison familiale, lors du repas de Noël qui rassemble 3 générations. Les scènes centrales racontent la nativité selon Luc.

    • Les scènes inaugurale et finale expliquent le message (c’est un débat) alors que les scènes centrales l’illustrent (c’est une narration).

  • Les rôles : Le texte ci-dessous met en scène 6 membres d’une famille qui tiennent des rôles assez longs. Ils doivent être attribués à des enfants qui parlent bien et ont une bonne mémoire. Les scènes centrales sont dévolues à 2 narrateurs qui peuvent lire leurs textes et des acteurs muets qui miment ce qui est dit.

  • Une saynète à disposition de l’Église : Ce texte est à votre disposition. Vous pouvez le modifier à votre guise, ajouter de l’humour, apporter des précisions historiques, clarifier le propos.  Il n’y a pas de copyright, de droit d’auteur ni aucune de ces choses embêtantes.

Dieu s’approche

« Autre titre :  « Où Dieu va-t-il crécher? » 

Dieu s’approche

  • Introduction : La saynète se joue sur deux lieux :
    • une scène principale, au centre, où se déroule l’action et les dialogues (micros)
    • une scène secondaire (B) où se constitue peu à peu le tableau de la crèche
  • Le début :
    • Orgue
    • Accueil
    • Invocation
    • Introduction à la saynète
Les anges arrivent et se mettent en demi-cercle, face à l’assemblée. Ils discutent entre eux.
Ange 1 Savez-vous pourquoi Dieu nous a appelés ?
Ange 2 Oh, s’il nous a tous invités, c’est que c’est important !
Ange 3 C’est vrai ! Ce n’est arrivé que quelques fois : à la création du monde, au Déluge, à la sortie d’Egypte… Mais le voilà !
Dieu Mes chers amis, je vous ai appelé parce que l’heure est grave. Je ne sais plus que faire pour que les êtres humains comprennent que je les aime !
Ange 4 Ils n’ont toujours pas compris ?
Ange 1 Pourtant, tu as tout essayé ! Tu as envoyé des prophètes, tu as fait des miracles !
Ange 2 Tu t’es fâché, tu les as punis. Tu as été gentil, tu les as aidés.
Ange 3 Tu les as sauvé de l’esclavage en Egypte, tu les as guidé dans le désert, tu leur as donné un pays. Tu les as même protégés pendant les guerres.
Ange 5 Alors, que peux-tu faire ?
Ange 1 Si nous allions leur parler ?
Ange 2 Nous, les anges ? Mais, nous avons déjà essayé ! Et quand nous sommes là, ils nous disent : « Donnez-nous une preuve que Dieu existe ! » Ils sont incroyables !
Ange 3 Pourtant, certains t’appellent. Ils ont besoin d’un signe fort. D’ailleurs, écoute-les :

 




Seigneur, donne-nous la foi – Chant de Daniel Priss

« Seigneur, donne-nous la foi  » est un chant plein d’enthousiasme et d’énergie pour  célébrer Dieu et demander le don de la joie et de la foi !

S’il fallait gravir des montagnes… Seigneur donne-nous la foi

 

 

Entendre la chanson

Entendre la version instrumentale

Les paroles de la chanson

Refrain
Aujourd’hui est un jour de fête,
Aujourd’hui est un jour de joie.
Tous nos espoirs vont renaître,
Seigneur, donne-nous la joie !
Seigneur, donne-nous la foi !

S’il fallait, gravir des montagnes,
S’il fallait franchir des déserts,
S’il fallait battre la campagne,
Seigneur, donne-nous la joie !
Seigneur, donne-nous la foi !

S’il fallait vivre une défaite,
S’il fallait traverser des mers,
S’il fallait subir des tempêtes,
Seigneur, donne-nous la joie !
Seigneur, donne-nous la foi !

S’il fallait affronter la guerre,
S’il fallait rechercher la paix,
S’il fallait subir la misère,
Seigneur, donne-nous la joie !
Seigneur, donne-nous la foi !

Voir tous les chants de Daniel Priss

Crédit : Daniel Priss (UEPAL), Point KT




L’étoile sur la maison

Un conte de Noël

composé par Catherine Abrecht, diacre de l’EERV et conteuse.

  • L’histoire d’un vieil homme
  • C’est une narration à deux voix, l’une dans le chœur et l’autre si possible sur une galerie.
  • Cette narration inclut le récit de l’Evangile de Luc 2, 1-20
  • Elle peut être adaptée selon les besoins du lieu.

Voici le début de ce récit :

  • Narration : Tout le monde le connaît et, en même temps, personne ne connaît son nom. Il est du village et, en même temps, il n’y habite pas. Sa maison ? Elle est plus loin dans la montagne…
  • Le vieil homme : Elle n’est pas si loin que ça en réalité, mais le sentier qui vient chez moi est assez raide. Il faut avoir le goût de l’effort pour aller me rendre visite !

Pour télécharger le fichier en word : Conte L’étoile sur la maison
Pour télécharger le fichier en pdf : Conte L’étoile sur la maison

Crédits : Merci à Catherine pour ce récit.
La photographie est issu de la Crèche aux cinq sens de Crea Calame et Maurice Bianchi
Point KT




Le petit Roi

Le petit Roi est un livre d’une vingtaine de pages qui raconte l’histoire de la nativité de Jésus.

Mais il y a une petite originalité !
Nous suivons Ayir, un petit âne, et son ami le bœuf, Aleph, étonnés de voir tant de monde sur la route du village de Bethléem.
Alors qu’ils suivent avec curiosité tous ces pèlerins, ils découvrent avec émerveillement le petit Jésus.
Nos deux compères ont une mission bien particulière : réchauffer l’enfant divin avec leur haleine bien tiède !

L’histoire, teintée d’humour et d’actualisation, se termine en offrant un beau lien entre la joie d’ouvrir des cadeaux et l’anniversaire du petit Roi.

Les visuels d’Ayir et de son ami Aleph sont magnifiquement dessinés par Anne Defréville. Ils sont visibles sur l’article d’Olivétan, voir le lien ci-dessous.
Les illustrations peuvent être un bon support pour entrer en dialogue avec les enfants.

Un livre de Marie Tibi, illustré par Anne Defréville paru chez Olivétan.

Crédit : Marie-Claire Helmlinger, Point KT




Jésus apaise la tempête

 Culte en Famille (célébré à Laval le 6 novembre 2022), proposition de la pasteure Schrumpf

PREPARATION DU CULTE

Dans la salle de culte, un canot a été positionné devant la table de Sainte Cène, sur l’estrade, avec tapis et coussins autour. On peut utiliser un bateau gonflable, ou un canoé, ce qui pourra se trouver dans la communauté.

Pour ce culte, j’utilise un PPT pour l’ensemble du déroulement, les chants et les textes bibliques. Les images sont tirées du site FreeBibleimages

Musique d’entrée

ACCUEIL – SALUTATION       

Bonjour et bienvenue à chacune et chacun.
Vous êtes venus vivre ce culte ensemble, que vous soyez seul ou en famille, et c’est une joie !

Vous auriez pu aller vous promener, et vous avez choisi de venir.
Vous auriez pu faire la grasse matinée, et vous avez choisi de venir.
vous auriez pu rester chez vous avec vos soucis, et vous avez choisi de venir.
Soyez toutes et tous les très bienvenus !
Que Dieu nous guide et nous renouvelle ce matin.

LA GRACE, LA PAIX, LA VIE NOUS SONT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR JÉSUS NOTRE SAUVEUR ET NOTRE FRÈRE.

Chants : Je louerai l’Éternel Recueil Arc en Ciel n°151 et Notre Dieu est délivrance Recueil Arc-en-ciel n°160 (les deux chants peuvent se chanter à la suite, ils sont dans la même tonalité).

S’ACCUEILLIR DANS LA JOIE

(petit jeu… un peu audacieux pour un culte, fonctionne si petit groupe – pas plus de 35 personnes)

Qui a dit que pour vivre un culte il fallait s’installer en rang comme à l’école ?
Qui a dit que pour le culte il fallait que le pasteur fasse un long discours et que tout le monde écoute ?
Qui a dit que dans le culte il ne faut pas faire de bruit, ne pas bouger, ne pas chuchoter à ses voisins ?

Alors ce matin nous allons commencer par un petit jeu pour mieux se connaître et s’accueillir dans la joie.
Ce petit jeu et tout ce culte va être sous le signe de la navigation !! parce que…
Ce week-end, un événement : le départ de la Route du Rhum entre St Malo et la Guadeloupe.
Et les marins qui font cette course commencent par une tempête.
Tiens, je crois que les disciples aussi ont traversé une tempête… mais ça nous le verrons tout à l’heure.

→ Faire un grand 3/4 de cercle avec les chaises (tout le monde se déplace avec sa chaise)

DEROULEMENT ET REGLES DU JEU

Vous êtes tous les passagers d’un bateau qui navigue par temps difficile…
Les joueurs sont disposés en cercle, assis sur des chaises à l’exception du meneur debout sur l’estrade.
On enlève une chaise, il y a donc une chaise de moins qu’il y a de participants.
Le meneur annonce, d’une voix assez forte pour que tout le monde l’entende au milieu de la tempête !
A chaque « tempête en mer » annoncée, les joueurs correspondant à la consigne doivent quitter leur chaise et trouver une nouvelle place, libre, le plus rapidement possible. 

« Tempête en mer pour les filles »
Toutes les filles doivent changer de chaise. Celle qui ne trouve pas de chaise reçoit du meneur une bouée de sauvetage symbolique et le jeu continue avec tous les participants.
« Tempête en mer pour ceux qui ont des lunettes »
Toutes ceux qui portent des lunettes doivent changer de chaise. Celui qui ne trouve pas de chaise reçoit du meneur une bouée de sauvetage symbolique et le jeu continue avec tous les participants.
« Tempête en mer pour ceux qui ont moins de 12 ans. »
« Tempête en mer pour ceux dont le prénom commence par un C »
« Tempête en mer pour ceux qui portent la couleur bleu visible sur leur vêtement
»
« Tempête en mer pour tout le monde ! », tous les joueurs doivent changer de place en même temps.

Chant : Avec toi Seigneur Recueil Arc-en-ciel n°222

PRIÈRE DE LOUANGE 

(en 3 parties, distribuées sur le moment à 3 personnes de l’assemblée)

Seigneur, tu nous rassembles petits et grands ce matin.
Merci pour la joie de bouger, de jouer, d’être ensemble.
Merci Seigneur, pour tout ce que tu fais pour nous, pour ta présence et ton amour.
Merci Seigneur pour ta patience avec nous. Quand nous faisons une erreur, tu nous pardonnes.
Merci Seigneur parce nous pouvons nous appuyer sur toi, quand la vie devient difficile,
quand nous traversons des épreuves.
Merci Seigneur parce que nous pouvons compter sur toi, tu nous soutiens quand nous avons peur. Amen.

Chant : Sans ta lumière (comme un phare), Recueil J’aime l’Eternel n°391

PRIÈRE

Merci, Seigneur, de nous réunir pour nous dire ton amour, pour nous parler.
Par ton Esprit-Saint, rends nous disponibles et à l’écoute :
donne nous maintenant d’accueillir ta Parole que nous allons lire dans la Bible
Que ta bonne nouvelle souffle sur nos vies. Amen

Chant : Comme un souffle Recueil Arc-en-ciel n°232

LECTURES BIBLIQUES
  • Embarquer les enfants dans le bateau / enlever les chaussures
  • lire le texte avec les images : Marc 4, 1-2 et 35-41 (voir les images du site FreeBibleimages)
  • images extraites du site www.FreeBibleimages.org – dessins de John Paul Stanley

→ Demander à une personne de l’assemblée, un parent par exemple, de lire le texte.

 Marc 4, 1-2 et 35-41 (Traduction Parole De Vie)
Jésus se met à enseigner, au bord du lac. Une foule se rassemble autour de lui. Jésus monte dans une barque qui est sur le lac, et il s’assoit et enseigne la foule, restée à terre.
Le soir de ce jour-là, Jésus dit à ses disciples : « Allons de l’autre côté du lac ! »
Ils quittent la foule, et les disciples font partir la barque où Jésus se trouve. Il y a d’autres barques à côté d’eux.
Un vent très violent se met à souffler. Les vagues se jettent sur la barque, et beaucoup d’eau entre déjà dans la barque. Jésus est à l’arrière, il dort, la tête sur un coussin.
Ses disciples le réveillent et lui disent : « Maître, nous allons mourir ! Cela ne te fait rien ? »
Jésus se réveille. Il menace le vent et dit au lac : « Silence ! Calme-toi ! »
Alors le vent s’arrête de souffler, et tout devient très calme.
Jésus dit à ses disciples : « Pourquoi est-ce que vous avez peur ? Vous n’avez donc pas encore confiance ? »
Mais les disciples sont effrayés et ils se disent entre eux :
« Qui donc est cet homme ? Même le vent et l’eau lui obéissent ! »

MESSAGE

Un jour Jésus et ses disciples sont partis sur le lac de Galilée. C’est un lac entouré de collines. Est-ce que tout se passe bien ? Non il y a une tempête qui arrive. C’est une région ou les tempêtes et les coups de vent arrivent très vite et peuvent être violents. Les disciples de Jésus, certains étaient des pécheurs, ils avaient l’habitude de naviguer… mais cette nuit-là ils ont été surpris.

Avez-vous déjà fait du bateau sur un lac ou sur la mer ? Bateau à moteur ? À voile ?
Avez-vous déjà eu peur dans un bateau ? Un petit peu ? Moyennement ? Très peur ?
Moi aussi, cet été j’ai été prise dans une tempête sur un bateau avec ma famille. Ça fait très peur.
Les amis de Jésus ont peur eux aussi… pourtant ce sont des pros de la pêche, mais ils paniquent quand même.
Qu’est-ce que c’est une tempête et pourquoi ça fait peur aux amis de Jésus ? Perte de contrôle, risque de mourir, perdre le bateau, Ça fait peur !!

Et Jésus, que fait-il ? Il dort… C’est bizarre non ? A votre avis, pourquoi Jésus dort ? Il est fatigué ?
Si Jésus dort c’est parce qu’il n’a pas peur dans la tempête. Pourquoi ? Parce qu’il garde confiance.

Pas facile de garder confiance. Nous ne sommes pas dans une tempête comme les marins de la Route du Rhum qui auraient dû partir aujourd’hui mais qui partiront quand la tempête sera passée.
Mais nous traversons parfois dans nos vies des tempêtes qui peuvent être en nous… ou autour de nous dans nos familles, dans notre travail, à l’école… Ces tempêtes là nous font peur aussi.
Je crois que les disciples de Jésus le réveillent non pas pour qu’il fasse un miracle – ils en seront les premiers surpris. Mais pour qu’il partage leurs peurs. Jésus est avec eux dans la barque mais pas dans leur peur.
Jésus dort parce qu’il n’a pas peur. Il veut nous montrer que si nous avons confiance en lui, nous pouvons dormir tranquille. Non pas en ignorant la peur, mais en sachant que Jésus est dans la barque avec nous. Quand on a peur, on peut paniquer. Et quand on panique, on fait des erreurs, on prend de mauvaises décisions.

Nous aussi parfois, comme les disciples, on a envie de crier : Seigneur… comment peux-tu rester là à dormir ? Cela ne te fait rien ? Nous avons parfois le sentiment que Dieu reste silencieux. Ce silence de Dieu, symbolisé ici par le sommeil de Jésus dans la barque, ce silence est une énigme pour nous. Une question sans réponse. (silence) Mais Jésus se laisse réveiller, il rejoint les disciples pour les aider à sortir de leur peur et leur montrer le chemin vers la confiance. AMEN.

PRIERE

Seigneur Jésus, Tu n’es jamais loin de nous, Tu nous rejoins là où nous sommes.
Tu ris avec nous et tu pleures avec nous. Bienvenue à bord de notre barque, Seigneur !
Dans les tempêtes, tu nous dis : N’ayez pas peur !
Tu veux nous conduire à bon port, Tu nous aides à retrouver le rivage et la terre ferme.
Nous te faisons confiance, Tu es notre ami pour la vie, Notre capitaine ! Amen

Chant : Mon ancre et ma voile
La troisième strophe a été composé par le pasteur Pierrot Munch

  1. Dieu tu es ma force, ma consolation, une lampe devant mes pas
    Ta voix a triomphé de l’ouragan, remporté le combat …

Ref: Tu m’offres chaque jour, ton infaillible amour !
Toi qui as fixé le cours des étoiles, Sois mon ancre, sois ma voile !

  1. Tu étends mes ailes pour toucher les cieux, protégé par ta main,
    Ta grâce m’appelle à lever les yeux et suivre ton chemin …
  2. Ta miséricorde inonde mon cœur, tu es mon créateur
    Pour ce que je suis, Pour tous tes bienfaits, Sans fin je te louerai 
OFFRANDE (Recueillie par les enfants)   et  ANNONCES
CÈNE

Préface

Voici la table, autour de laquelle nous partageons le repas de Jésus.
Voici du pain, voici du jus de raisin. Ils sont signe de la présence de Jésus et de son amour pour nous.
Pour ce repas, à la fois simple et joyeux, nous chantons pour remercier Dieu.

Chant : Quand le vol de la tempête

  1. Quand le vol de la tempête Vient assombrir ton ciel bleu,
    Au lieu de baisser la tête, Compte les bienfaits de Dieu.

Ref : Compte les bienfaits de Dieu, Mets-les tous devant tes yeux,
        Tu verras, en adorant, Combien le nombre en est grand. 

Institution

La nuit avant de mourir, Jésus a réuni ses disciples. Avec eux il a partagé le repas de la Pâque.
Pendant le repas, il prend du pain et, après avoir remercié Dieu, il le partage
et le leur donne en disant : « Prenez, mangez, ceci est mon corps ». 

Il prend ensuite une coupe de vin et, après avoir remercié Dieu, il la leur donne en disant :
« Buvez-en tous, car ceci est mon sang, le sang de l’alliance de Dieu. Je vous le dis désormais, je ne boirai plus de ce fruit de la vigne jusqu’au jour où je le boirai, nouveau, avec vous dans le Royaume de mon Père »
   (Matthieu 26/20 & 26-29)

Prière d’intercession ET NOTRE PÈRE   (lue par 2 personnes de l’assemblée)

Prions ensemble :

Seigneur que ce repas nous aide à grandir dans la confiance en toi.
Que par ton Esprit, ce pain et cette coupe deviennent pour nous les signes visibles de ton invisible présence.
Tu es avec nous jusque dans nos tempêtes, et dans les tempêtes de notre monde.
Donne la paix à notre temps, soutiens tous ceux qui sont dans la peine et la détresse.
Ceux qui ne voient pas d’issue à leur problème, ceux qui sont découragés.
Apprends-nous à partager avec eux cette confiance que nous recevons de toi.

 Ensemble, nous prions avec les mots que Jésus nous a appris 

Notre Père, qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés,
et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du mal,
car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, pour les siècles des siècles . Amen.

 Invitation

Voici je me tiens à la porte et je frappe. Celui qui entend est bienvenue. Cette table n’est pas la table d’une Église particulière, c’est la table où Jésus nous invite.
Nous allons former un cercle autour de cette table. Ceux qui ne désirent pas communier pourront passer le pain et la coupe à leur voisin.  Tout est prêt, Venez, Vous êtes les invités au repas du Seigneur.

Fraction

Le pain que nous rompons est la communion au corps du Christ livré pour nous.
La coupe de bénédiction pour laquelle nous rendons grâces est la communion au sang du Christ versé pour nous.

Communion

BENEDICTION

Que le Seigneur tout puissant vous bénisse et vous garde dans son amour,
qu’il fasse rayonner sur vous son visage, et vous donne la paix dans la confiance.

Musique

 Crédit : Caroline Schrumpf (EPUdF), Pierrot Munch (troisième strophe du chant Mon ancre et ma voile), Image de John Paul Stanley, site FreeBibleImages, Point KT




D’un pont à l’élastique – chant de Daniel Priss

« D’un pont à l’élastique » est l’un des chants imaginés par Daniel Priss pour la liturgie des enfants de Taïwan, en lien avec l’offrande des enfants et le texte biblique d’Éphésiens 1, versets 15 à 19. Ci-dessous les paroles pour les adolescents.

Il existe une version pour les enfants : Je te fais confiance

 

 

 

Écouter la chanson avec les voix de : Séréna Taba-Taba, Timothée et Benjamin Manavella et Ellias Boukhalmsa,

Écouter la version instrumentale

Paroles du chant « D’un pont à l’élastique »

Quand je saute d’un pont à l’élastique,
J’n’ai pas peur,  Oh non,  pas de panique !
Quand je suis sur les réseaux sociaux,
J’n’ai pas peur, je suis bien dans ma peau.

Car moi, oui moi,
Je fais confiance.
Car moi, oui moi,
Je fais confiance,
En Toi.

Quand je roule sur mon vieux scooter,
J’n’ai pas peur, je ne suis pas vénère !
Quand assis dans un Paris-Tokyo,
J’n’ai pas peur, là haut, tout est beau.

Car moi, oui moi,
Je fais confiance.
Car moi, oui moi,
Je fais confiance,
En Toi.

Les emmerdes des journées passées,
Mon ami(e) qui vient de me larguer
Vers Toi, mon Dieu je veux me tourner,
Pour déposer, mes anxiétés.

Car moi, oui moi,
Je fais confiance.
Car moi, oui moi,
Je fais confiance,
En Toi.

Découvrir tous les chants de Daniel Priss

Crédit : Daniel Priss (UEPAL),  Point KT